Florence Dossogne : « Une chape de silence entoure le sujet de l'inclusion des LGBT+ dans l'entreprise »

 |   |  466  mots
(Crédits : DR)
PORTRAITS Sans être ou se revendiquer LGBT+, ces dirigeantes et dirigeants, qu'ils soient dans le public ou le privé, contribuent, par leur engagement, à l'inclusion des personnes LGBT+ dans le monde du travail. Portrait de Florence Dossogne, directrice de cabinet du PDG de Nokia France

Florence Dossogne, directrice de cabinet du PDG de Nokia France (4 000 salariés), a été l'une des six cofondatrices, en 2011, de StrongHer, un réseau mondial de salariés du groupe Nokia en faveur de la mixité en entreprise. Un activisme qu'elle a logiquement étendu aux personnes LGBT+.

« Il existe des points communs entre les femmes et les personnes LGBT en matière de freins dans leur évolution de carrière », souligne-t-elle.

Chez Nokia, le comité exécutif s'est prononcé explicitement en faveur de l'inclusion des personnes LGBT+. En France, l'entreprise a été l'une des premières à signer la Charte d'engagement LGBT+ de L'Autre Cercle.

« Mais on est obligé de constater qu'il existe une chape de silence entourant le sujet de l'inclusion des LGBT+ dans l'univers professionnel. Les salariés ne comprennent pas forcément pourquoi la société s'engage dans ce combat », ajoute la directrice de cabinet du PDG.

Les actions en faveur de l'inclusion sont à la fois symboliques et concrètes. Par exemple, tous les couples sont reconnus dans les processus RH : congé de mariage, arrivée d'un enfant... En 2018, Florence Dossogne a fait en sorte que la Charte de L'Autre Cercle soit affichée à l'accueil du site de Saclay.

« Nous avons fait une photo avec plusieurs représentants de l'équipe de direction et nous avons communiqué à ce sujet sur le réseau social de l'entreprise. Tous les 17 mai, la Journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie, un drapeau arcen-ciel est accroché à l'entrée du site français », détaille-t-elle.

« La France est le pays où il y a le plus d'actions concrètes, comme ce package de ressources pour les salariés, le service social et la RH, avec des liens vers des associations, de la documentation... Et nous allons participer cette année à la Marche des fiertés », poursuit Florence Dossogne, pour qui « il est très important de pérenniser le rôle d'allié ».

C'est l'un des objectifs principaux d'Equal ! France, qui fait partie du réseau mondial Equal ! lequel soutient les salariés LGBT du groupe. Chaque année, il organise au mois de juin une série d'actions de sensibilisation et d'éducation à travers des conférences et des tables rondes en ligne qui bénéficient du soutien du Comex de Nokia.

Mais tous ces actes positifs ne parviennent pas à éliminer complètement « l'ignorance et la bêtise de certains processus », selon les mots de Florence Dossogne.

Ainsi, « l'an dernier, un service administratif a changé le prénom dans l'adresse mail d'une collègue transgenre, car son numéro de Sécurité sociale commençait par 1 (attribué aux hommes). Une erreur corrigée très rapidement, mais qui aurait pu être très violente si son entourage professionnel n'avait pas été au courant de sa transformation », dit-elle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :