Laurence Lafont : « Faire prendre conscience de certains biais dans les comportements »

 |   |  449  mots
(Crédits : DR)
PORTRAITS Sans être ou se revendiquer LGBT+, ces dirigeantes et dirigeants, qu'ils soient dans le public ou le privé, contribuent, par leur engagement, à l'inclusion des personnes LGBT+ dans le monde du travail. Portrait de Laurence Lafont, Chief operation officer (COO), Microsoft

« La diversité et l'inclusion sont deux sujets qui nous tiennent particulièrement à coeur chez Microsoft France, qu'il s'agisse des LGBT+ ou de questions de genre, de handicap et de générations », déclare Laurence Lafont, Chief operation officer (COO), chargée du marketing et des PME, qui a la responsabilité des chantiers concernant la diversité.

Un engagement incarné par le PDG du groupe, Satya Nadella, qui s'investit beaucoup depuis son arrivée en 2014.La structure chargée de l'écoute des collaborateurs du groupe au niveau mondial s'appelle Gleam (Global LGBT+ Employees and Alive at Microsoft). Un groupe qui se réunit régulièrement pour diffuser les bonnes pratiques dans toutes les filiales du géant informatique.

« Les collaborateurs LGBT et leurs alliés, dont je fais partie, s'engagent pour faire prendre conscience de l'existence de certains biais dans les comportements, parfois inconscients, qui peuvent générer des sentiments d'exclusion », détaille la COO.

L'année dernière, Microsoft France a lancé sa propre structure Gleam France, qui regroupe les personnes souhaitant s'engager sur ce sujet de l'inclusion des LGBT+.

« Beaucoup de collaborateurs ont répondu présent, ce qui est très positif », se félicite Laurence Lafont.

Gleam France a par exemple créé un forum « diversité et inclusion » qui a recueilli un grand nombre de contributions. En janvier dernier, le hall d'accueil de Microsoft France a présenté durant une journée des ateliers pour évoquer ces sujets. Des formations pour managers, comme la journée « Inclusive manager », durant laquelle sont traités ces biais comportementaux, ont été mises en place. Actuellement, Gleam France travaille sur la Semaine des fiertés, en préparant des ateliers et des réunions de partage d'idées.

« Il faut vraiment aider chacun à réfléchir à son comportement individuel et rappeler l'importance de créer une entreprise diverse et inclusive représentative de la société », ajoute Laurence Lafont.

En cas d'incident, le système Care permet de faire remonter des informations anonymisées et de les partager avec le département des ressources humaines en cas de comportements inappropriés, avec d'éventuelles sanctions à la clé.

« Je suis chez Microsoft depuis sept ans et il n'y a jamais eu de sanctions », se félicite la COO, consciente néanmoins que le sujet reste tabou.

« Il faut que les gens se sentent à l'aise pour afficher leur différence, qui est une richesse et ne doit pas être une difficulté », conclut Laurence Lafont, ravie que Microsoft France participe pour la première fois à la Marche des fiertés.


Encadré (auteur : )

« Il faut rappeler l'importance de créer une entreprise diverse et inclusive »

LAURENCE LAFONT,

CHIEF OPERATION OFFICER À MICROSOFT FRANCE

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :