Immobilier d'entreprise (5) - Perspectives 2012

 |  | 282 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters
2012 sera-t-elle une année charnière ? Suite et fin de l'analyse de Cushman & Wakefield.

« Plusieurs facteurs pourraient influencer les stratégies immobilières des utilisateurs et des investisseurs en 2012. Ainsi, la poursuite de l'assèchement de l'offre de qualité favorisera sans doute l'attentisme des entreprises » explique Olivier Gérard. Quelques évolutions réglementaires auront également leur importance, à l'instar du projet de révision de la norme comptable IAS 17, de l'entrée en vigueur possible de l'ILAT ou de la publication du décret portant sur l'amélioration de la performance énergétique du parc tertiaire existant. Surtout, les nuages s'amoncelant sur la zone euro et le secteur financier augurent de lendemains qui déchantent pour l'activité économique de la France, dont l'actualité sera par ailleurs dominée par les élections de 2012. « La détérioration du marché de l'emploi pourrait plomber la consommation des ménages et limiter les mouvements émanant d'activités habituellement très consommatrices de surfaces de bureaux, comme le secteur financier. La dégradation du climat économique risque aussi de mener à un certain blocage du marché de l'investissement, lié au décalage croissant entre les attentes des vendeurs et des acquéreurs » poursuit Olivier Gérard. L'inadaptation d'une part conséquente du parc, l'évolution des rapports entre propriétaires et utilisateurs, et la pertinence d'investir ou non en dehors des marchés core feront également de 2012 une année charnière. « Pourtant, les fondamentaux de notre marché restent sains, et attractifs sur le plan international. Le scenario le plus probable est donc celui d'une baisse limitée des volumes investis et des mètres carrés loués ou vendus aux utilisateurs, qui ne remettra pas en cause la solidité du marché français de l'immobilier d'entreprise » conclut Olivier Gérard.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :