La BCE n'a pas vocation à corriger des erreurs de politique intérieure, dit Lagarde

reuters.com  |   |  157  mots
Christine lagarde participe a une conference de presse apres la reunion de politique monetaire de la bce a francfort[reuters.com]
(Crédits : Kai Pfaffenbach)

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) n'activera pas son nouvel outil anti-fragmentation IPT (Transmission Protection Instrument ou Instrument de protection de la transmission) pour alléger les coûts d'emprunts des Etats membres si ceux-ci grimpent en raison d'erreurs de politique intérieure, a déclaré lundi Christine Lagarde.

La présidente de la BCE estime qu'une aide serait plus appropriée via le programme des opérations monétaires sur titres (OMT, Outright Monetary Transactions), qui permet à la banque centrale d'acheter directement de la dette souveraine d'un pays donné en contrepartie d'une supervision de sa politique économique.

Christine Lagarde a aussi déclaré que des mesures supplémentaires seraient peut-être nécessaires si l'inflation ne recule pas autour de 2% quand les taux d'intérêt auront atteint le niveau dit "neutre", celui qui ne stimule ni ne freine l'économie.

(Reportage Francesco Canepa; version française Claude Chendjou, édité par Bertrand Boucey)

tag.dispatch();