France : Lombard (ex-France Télécom) condamné en appel à un an de prison avec sursis

reuters.com  |   |  205  mots
Didier lombard, ancien pdg de france telecom, au tribunal correctionnel de paris[reuters.com]
(Crédits : Charles Platiau)

PARIS (Reuters) - L'ancien PDG de France Télécom, devenu depuis Orange, Didier Lombard, a été condamné en appel à un an de prison avec sursis pour harcèlement moral, a annoncé vendredi la cour d'appel de Paris, après une série de suicides de salariés chez France Télécom dans les années 2000.

La cour d'appel indique dans un communiqué que Didier Lombard a aussi été condamné à 15.000 euros d'amende.

L'ancien numéro deux de France Télécom, Louis-Pierre Wenès, a été condamné en appel aux mêmes peines.

"La cour a considéré le harcèlement institutionnel caractérisé", souligne la cour.

"En dépit d'alertes multiples, les agissements harcelants induits par l'objectif de déflation des effectifs imposé par les dirigeants ont créé un climat d'insécurité permanent pour tout le personnel, avec des conséquences en cascade, aboutissant pour un certain nombre de salariés à des dépressions, des tentatives de suicide et des suicides", poursuit la juridiction d'appel.

Elle rappelle à cette occasion que les deux dirigeants avaient été condamnés en 2019 en première instance à un an de prison dont huit mois avec sursis et 15.000 euros d'amende.

(Rédigé par Matthieu Protard, édité par Kate Entringer)

tag.dispatch();