Attaque de drone contre un aérodrome près de Koursk, en Russie, selon un gouverneur

reuters.com  |   |  498  mots
Consequences des bombardements a donetsk[reuters.com]
(Crédits : Alexander Ermochenko)

par Pavel Polityuk et Oleksandr Kozhukhar

(Reuters) - Un réservoir de stockage de carburant a pris feu mardi après une attaque de drone contre une base aérienne située dans la région de Koursk, située dans l'ouest de la Russie et frontalière de l'Ukraine, a annoncé mardi le gouverneur régional.

"Il n'y a pas de victimes. L'incendie est fixé. Tous les services d'urgence sont à pied d'oeuvre sur le site", a fait savoir Roman Starovoyt, le gouverneur régional, via la messagerie Telegram.

L'agence de presse RIA a rapporté que les pompiers continuaient de lutter contre le feu, qui s'étend sur environ 500 mètres carrés.

Roman Starovoyt a également précisé que la région avait réuni sa "commission antiterroriste".

Reuters n'était pas en mesure de vérifier cette annonce et ni Kyiv ni Moscou n'ont commenté cet incident dans l'immédiat.

Cette annonce intervient alors que le ministère russe de la Défense a confirmé lundi soir que deux bases militaires aériennes situées à Riazan et Saratov - soit des centaines de kilomètres à l'intérieur du territoire russe - ont été la cible lundi d'attaques de drones qui ont fait trois morts et quatre blessés parmi les militaires, et endommagé deux avions.

La base de Saratov est située à au moins 600 kilomètres du territoire ukrainien le plus proche et celle de Riazan - où les victimes ont été recensées - se trouve à moins de 200 kilomètres de Moscou.

Le ministère russe de la Défense a dénoncé des attaques "terroristes" et précisé que les drones volant à basse altitude avaient été détruits.

Les autorités de Kyiv n'ont pas directement revendiqué la responsabilité de ces attaques.

Le New York Times, qui cite un responsable ukrainien, a rapporté lundi que les drones impliqués dans l'attaque de ces deux bases militaires ont été lancés depuis le territoire ukrainien et qu'au moins une des frappes a été conduite avec le soutien de forces spéciales présentes à proximité du site.

En Russie, des commentateurs ont signalé sur les réseaux sociaux que si les forces ukrainiennes parvenaient à frapper aussi loin à l'intérieur du territoire russe, elles pourraient aussi être capables d'atteindre Moscou.

Serhiy Zgurets, analyste militaire ukrainien, a signalé que les bases aériennes russes ciblées lundi étaient les seules bases militaires de Russie capables d'accueillir les bombardiers utilisés pour mener les frappes aériennes contre l'Ukraine.

"Il est encore trop tôt pour préciser les enjeux, mais le fait que les forces armées ukrainiennes soient capables d'atteindre des cibles militaires aussi profondément dans le territoire de la Fédération de Russie revêt une signification importante et symbolique", a-t-il écrit sur le site de la chaîne d'information en continu ukrainienne Espreso TV.

(Rédigé par Lidia Kelly à Melbourne et Stephen Coates ; version française Myriam Rivet, édité par Blandine Hénault)

tag.dispatch();