Diego Forlán, le premier obstacle

Diego Forlán, l'attaquant vedette de l'Uruguay, sera le principal danger pour les Bleus.

1 mn

(Crédits : AFP)

À 31 ans, la star de l'Atlético Madrid puise sa force dans un passé familial douloureux, fait de larmes et de ballon rond. Le destin de Diego Forlán, l'arme fatale de la sélection uruguayenne qui affronte la France ce vendredi au Cap, bascule le jour où sa soeur Alexandra est victime d'un terrible accident de la circulation qui la laisse paraplégique. Le petit Diego n'a que 10 ans et il encaisse le choc de plein fouet. Il puisera dans ce terrible événement la force de suivre les traces de son père, un ancien international uruguayen. Car chez les Forlán, la Celeste est une vraie histoire de famille. Son père, Pablo, un défenseur de devoir, a disputé deux phases finales en 1966 et 1974. En 1966, Pablo n'est pas titulaire, mais l'Uruguay atteint les quarts de finale après avoir notamment battu la France en phase de poule (2-1). En 1974, la Celeste est éliminée dès le premier tour. Enfin, le grand-père, Juan Carlos Corazzo, a été le sélectionneur des Uruguayens en 1962, au Chili. Là encore, l'Uruguay n'avait pas réussi à passer le premier tour. Diego Forlán dispute sa deuxième phase finale après 2002, où il n'avait joué qu'un match face au Sénégal (3-3). Sa vitesse, son adresse devant le but et sa technique en mouvement en font un attaquant redoutable. Cette saison, « Cachavaca », du nom d'une sorcière de dessin animé, réalise un doublé en finale de la Ligue Europa face à Fulham (2-1) et permet aux « matelassiers » madrilènes de remporter leur premier trophée depuis quatorze ans.


1 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.