Les constructeurs se mobilisent en 2011

 |   |  1120  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Professionnaliser leurs réseaux de distribution respectifs afin de satisfaire au mieux les clients gestionnaires de flottes, tel est le credo de tous les constructeurs d'automobiles.

Aucun chef d'entreprise ou responsable de flottes ne devrait être négligé par les constructeurs en 2011. Ils sont tous en train de s'organiser afin d'en séduire un plus grand nombre au cours des prochains mois. Renault a ainsi l'intention de faire passer ses points d'expertise flottes « Renault Pro + » de 32 à 50 d'ici à la fin 2011 (70 à la fin 2012). « Nous comptons aussi mettre l'accent sur le TCO et le CO2 », indique François Guionnet, le directeur général de Renault Parc Entreprises. Et ce sera notamment le cas avec un nouveau moteur 1,6 l dCi de 130 ch. D'ores et déjà disponible sur le Scénic et le Grand Scénic, il permet de ne consommer que 4,5 litres aux 100 kilomètres et de ne rejeter que 115 grammes de CO2/km. « Il concernera progressivement d'autres modèles de notre gamme », ajoute François Guionnet. L'an dernier, les ventes aux professionnels du constructeur ont été réalisées pour l'essentiel avec la Clio, la Mégane berline, le Scénic et la Laguna en véhicule particulier (VP) et la Clio société, le Kangoo, le Trafic et le Master en véhicule utilitaire (VU). Et parmi ces modèles, il y en a bien évidemment qui évoluent dans le périmètre de la gamme Renault Business Eco2. Lancée il y a un peu plus d'un an, cette gamme rassemble plusieurs modèles de véhicules ciblant aussi bien les grands comptes que les PME-TPE (ils se caractérisent par leur équipement et leurs faibles émissions de CO2). « Nous allons encore chercher à satisfaire la clientèle professionnelle en 2011 », prévient François Guionnet.

Renault n'en devra pas moins compter avec la concurrence. Elle aussi s'organise. Peugeot a, par exemple, prévu de compter de 20 à 25 sites labellisés Peugeot Business Center d'ici à la fin 2011, infrastructures qui viendront s'ajouter aux quelque 380 sites Peugeot Professional Centers mis en place courant 2010 (il s'agit bien sûr de concessions disposant d'espaces dédiés aux professionnels et de modes de fonctionnement adaptés à cette catégorie de clientèle). « Nous allons faire en sorte d'accroître les ventes du réseau auprès des artisans, professions libérales et autres PME-TPE, en plus de nous attacher à augmenter le potentiel des modèles 3008, 5008 et 508 », indique Francis Harnie, le directeur de Peugeot Professionnel France. Le dernier modèle cité a été lancé au mois de février et il entre déjà à hauteur de 20 % dans les commandes de VP, comptabilisées par Peugeot Professionnel France ! La marque aux chevrons ? Elle a prévu ni plus ni moins que de créer trois niveaux de réseaux dédiés au monde de l'entreprise sous l'appellation Citroën Business Center. « Tous les points de vente seront donc éligibles », précise Arnaud Duchemin, le directeur de Citroën Business. La marque devrait compter quelque 285 Citroën Business Centers à la fin 2011, contre 150 à la fin 2010. Toutes les infrastructures répondront quoi qu'il en soit à un minimum de conditions. « Elles disposeront toutes d'un interlocuteur après-vente, d'un vendeur spécialisé dans le VU et d'un espace d'exposition VU », illustre Arnaud Duchemin. La marque est donc plutôt sereine quant à l'évolution de ses ventes à professionnels sur 2011, d'autant qu'elle propose déjà deux gammes de véhicules qui ciblent les entreprises (Business et Airdream Business) et qu'elle prévoit de leur proposer une version Executive de la DS5 sur la fin 2011 (exclusivement réservée aux entreprises, cette version sera déclinée sur toute la gamme DS).

Les ambitions affichées de Volkswagen

Seulement voilà. D'ici là, des évolutions auront aussi eu lieu chez d'autres constructeurs, notamment le groupe Volkswagen. En effet, cette année, tous ses réseaux sont appelés à être concernés par des labels professionnels, des sceaux qui devraient concerner 127 fleet centers d'ici à la fin 2011 (60 dans le réseau Volkswagen, 40 dans celui d'Audi, 17 dans celui de Seat et 10 dans celui de Skoda). « Nous souhaitons assister à une croissance importante de nos ventes aux professionnels au cours des prochaines années », prévient Jean-Marc Prince, le directeur projet développement ventes entreprises du groupe Volkswagen. Et les choses sont plutôt bien parties : à la fin mars, elles avaient déjà augmenté de 18 %. « Les très petites entreprises réinvestissent, le marché de la location longue durée se porte bien et le groupe a procédé à quelques lancements depuis début 2011 », poursuit Jean-Marc Prince. Ce dernier pense notamment à la nouvelle Volkswagen Jetta et à sa version 1.6 TDI BlueMotion Technology : elle n'émet que 109 grammes de CO2/km. Autres constructeurs souhaitant gagner du terrain sur le marché des professionnels en 2011 : les groupes Ford et Fiat. Le premier souhaite y parvenir notamment grâce à sa nouvelle Focus, son nouveau C-Max et l'extension de ses centres Ford Utilitaires. Ces derniers sont passés d'une trentaine à une cinquantaine en début d'année avec la création de 20 « mini » centres Ford Utilitaires, toutes ces infrastructures étant habilitées à traiter aussi bien des VU que des VP. Et cela ne va pas s'arrêter là : la marque table sur 100 centres Ford Utilitaires à la fin 2012. « Nous n'avons, en revanche, pas prévu de lancer une gamme de véhicules ciblant spécifiquement les professionnels », précise Philippe Flon, le directeur ventes sociétés et VU de Ford et responsable de l'entité Ford Entreprise. « Le taux d'émission moyen de nos véhicules VP est inférieur à 128 grammes de CO2/km », ajoute-t-il.

Fiat et GM en embuscade

Les projets du second constructeur fortement intéressé par le marché des professionnels, à savoir le groupe Fiat ? Ils vont consister pour l'essentiel sur le déploiement de rendez-vous réguliers reposant sur des opérations baptisées « Les Matinales Entreprises » et une évolution de sa sélection de véhicules pour professionnels dénommée « Sélection Cercle Entreprises » (elle a été lancée courant 2009 et elle comprend à ce jour une douzaine de VP de marque Fiat, Alfa Roméo ou Lancia et une demi-douzaine de VU estampillés Fiat Professional). « Elle évolue tous les trimestres et 80 % des modèles qui y sont référencés rejettent moins de 120 grammes de CO2/km », souligne Martine Dartevelle, la directrice marketing de la division ventes entreprises du groupe Fiat. Chez Opel, les rejets moyens de la plupart des véhicules vendus à flottes sont également inférieurs à 120 grammes de CO2/km. « Les professionnels s'intéressent chaque jour un peu plus à l'Astra et à la Corsa », souligne en outre Philippe Peyrard, le directeur vente aux entreprises et VU de GM France. Ces deux modèles sont disponibles dans des versions émettant respectivement moins de 109 et moins de 100 grammes de CO2/km. Et le Premium est à regarder également... Le marché des flottes sera donc encore très convoité en 2012 !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :