Cet armateur breton qui disrupte le transport maritime

 |   |  575  mots
Les voiliers cargos de Towt.
Les voiliers cargos de Towt. (Crédits : Towt)
Guillaume Le Grand, président de la compagnie finistérienne Towt, fait partie de la poignée de visionnaires français qui croient dans le renouveau de la marine marchande à voile pour décarboner le transport maritime glouton en hydrocarbures. Il passera commande à l’automne d’un voilier-cargo de nouvelle génération qui opérera depuis Le Havre. Un retour vers le futur de la propulsion vélique. Réjouissant.

A terre, on appelle cela « prendre un virage », en mer, « tirer un bord ». Dans son cas, la manœuvre promet d'être décisive. L'armateur breton Towt, qui s'est fait connaître en armant de vieux gréements pour le transport de marchandises, a lancé le 4 mai un appel à manifestation d'intérêt européen pour la construction du premier des quatre voiliers-cargo dont son fondateur, Guillaume Le Grand, un ancien trader de la City reconverti dans la marine, rêve depuis plusieurs années. « La commande sera passée en octobre, nous avons sécurisé des volumes de marchandises suffisants pour financer les deux premiers », assure l'intéressé.

Sur le papier, le projet ne manque pas...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/05/2020 à 12:02 :
Merci beaucoup à eux et pour cet article, en ces temps d'obscurantisme profond oligarchique cela fait beaucoup de bien de voir que les bonnes idées ne sont pas encore totalement mortes, qu'ils n'ont pas encore eu la peau de l'intelligence même sils lui ont fait énormément de mal.

Le transport a voile devrait être immédiat et être protéger par du protectionnisme point final, tout ceux quibsopposent aux concepts ont un intérêt particulier ailleurs.
Réponse de le 11/05/2020 à 6:57 :
Cotee obcurentisme certain si connaisse ... D.ailleures notre pays est en tete ... Beaucoups dè bonne idée , exemple microprocesseur et internet , idée francaise , mis en plaçe àu USA .
Dàns tous les ças , pour que çela fonctionne , îls faut que cela soit viable économiquement ... Donc propulsion á voile , mais l'équipage dois être réduits , ensuite îls y a le probleme de la quille ....
Réponse de le 11/05/2020 à 10:35 :
@ multipseudos: "îls faut que cela soit viable économiquement ..."

Tu es grotesque vu que tu ne veux pasl ire, tellement tu es paramétré et donc totalement inutile, le mot "protectionnisme".

Tu comprends ce mot ? Tu sais ce que cela veut dire ?

Par ailleurs quand on voit la consommation aberrante d'un porte containers, je ne suis pas sûr que le transport de marchandise par avion soit encore plus gourmand en carburant tellement elle est délirante.
Réponse de le 12/05/2020 à 10:30 :
@ modération: Instrumentaliser un commentaire c'est faire de l'obscurantisme.
a écrit le 09/05/2020 à 10:48 :
Quelques gladiateurs pourraient également faire l'affaire. Double avantage, on vide les prisons. Côté nourriture une cuillère de semoule et quelques pois chiche
a écrit le 08/05/2020 à 19:05 :
X'est viable ou on rejoue qwant? Parce que les francais qui disruptent avec pas assez de capitaux propres et un truc à motié developpé on a donné merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :