72 milliards d'euros : le déficit budgétaire attendu en 2016

 |   |  186  mots
leLe déficit budgétaire de la France avait atteint 85,6 milliards d'euros en 2014.
leLe déficit budgétaire de la France avait atteint 85,6 milliards d'euros en 2014. (Crédits : reuters.com)
Le gouvernement prévoit l'année prochaine un déficit budgétaire en baisse de deux milliards d'euros en France par rapport à celui de 2015.

C'est un point fondamental qui sera abordé lors du projet de budget pour 2016, présenté mercredi 30 septembre en conseil des ministres. En 2016, le déficit budgétaire de la France devrait grimper autour de 72 milliards d'euros. C'est du moins ce que prévoit le gouvernement selon Les Echos. Pour 2015, il attend un déficit de 74 milliards.

Cette "baisse limitée" du déficit serait le résultat de différentes baisses d'impôt et de charges promises aux entreprises et aux ménages, justifie le gouvernement, selon le journal. Pour rappel, l'année dernière le déficit budgétaire de la France avait atteint pas moins de 85,6 milliards d'euros.

 Un déficit public à 97% du PIB ?

En outre, le gouvernement prévoit toujours de faire passer le déficit public, attendu à 3,8% du PIB en 2015, à 3,3% l'année prochaine.

Si les objectifs 2015 et 2016 étaient atteints, le poids de la dette publique par rapport au PIB serait quand même accru par rapport à 2015 où il atteindra près de 97%. La France resterait vulnérable à une hausse des taux d'intérêt, estimait toutefois la Cour des Comptes en juin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/10/2015 à 12:25 :
En 2011, au total, le service de la dette de l'état représentait 173,7 milliards d'euros an, ce qui équivalait à la totalité de ses ressources fiscales directes.
a écrit le 30/09/2015 à 14:33 :
Le déficit semble élevé, aura-t-on 70 milliards d’impôts ? On ferait des absurdités économiques de type politique de demande sans offre ? N’a-t-on pas moins d’ETI que nos voisins ? Ne sommes-nous pas dans la volaille léporiste qui a peur du monde, la République des planqués, à quand 1,5 million de fonctionnaires en moins ? On ferait des relances keynésiennes, de la prestidigitation, avec du déficit qui ne produit pas de croissance. Les Allemands n’ont-ils pas un meilleur régime avec 73% de taux d’emplois quand nous avons 64%. On peut toujours faire pire, l’Italie est à 55,6 la Grèce 49,3 l’Espagne 54,8. Depuis 2007, le PIB par habitant est inférieur, la consommation des ménages baisse, l’Europe n’a-t-elle pas un problème de notion avec le développement économique. Le taux d’emploi des jeunes est 28,6 en France contre 32,3 Europe à 28 et 46,8 en Allemagne, n’avons-nous pas un régime type boomster anti jeune et anti croissance alors qu’on parle bankster, on pourrait imaginer également fonxster. N’avons-nous pas des régimes Sud Européen sous performants ? Ne devrait-on remettre en cause un régime déviant vers le totalitarisme ? On parle de reconstruire la base productive, à quand une R&D à 3%. Ne fait-on pas un système sordide dans lequel on fait des niches de fortunes et on supprime les allocations aux jeunes. Aux usa on renvoie des fonctionnaires, en France les fonctionnaires détruisent l’emploi. Aurons-nous une application du traité de Maastriche signé par la France à 60% dette et 3% déficit. La douce France et l’art de vivre, n’est-ce pas une escroquerie ? Ne fait-on pas une éducafion avec un bac inutile ? On parle de pompiers pyromanes, s’agit-il d’un Etat bouc, le chaos administré, sommes-nous chez les menchévicks ? La balance serait négative, travailler serait rendu trop dur par une administration pondéreuse alors que la moitié des cadres serait démotivée ? A quand l’application de Lisbonne à 3% R&D et 70% d’actifs ? L’administration n’est-elle pas nuisible à l’activité et à l’emploi ? Ne fait-on pas des chômeurs pour rien comme on faisait des morts pour rien en 14 ? 50% de la richesse crée viendrait d’entreprises étrangères, fait-on dans l’entreprise bureaucratisée, la fonctionnarisation des individus, le gouvernement CAF, la France serait une grande papeterie ? Le chômage jeunes aurait augmenté, l’Etat n’est-il pas inefficace, avec une dette qui produit de la baisse du niveau de vie ? On aurait des promotions en étant bête et lent avec des enseignangnans à 4/20 partisans de la paresse instituée comme modèle mondial.
a écrit le 30/09/2015 à 10:50 :
Le plus affligeant dans tout ça c'est qu'on coupe aveuglément dans les dépenses de l'Etat sans voir ou feignant de ne pas voir que certaines de ses missions n'ont plus lieu d'être mais sont quand même maintenues et certaines utiles sont supprimées. Il n'y a aucune réforme de structure car ce sont des fonctionnaires et des lobbyistes qui nous enrhument.
a écrit le 30/09/2015 à 8:28 :
Au lieu de prendre le PIB comme valeur de référence quand prendrez vous le montant du budget ? Cela permettrait, comme pour toute autre structure (entreprise, ménage) de se rendre compte de la nullité de gestion de nos politiques et fonctionnaires avec un déficit de plus de 25% des recettes.
a écrit le 30/09/2015 à 7:17 :
malgré la baisse des effectifs de la fonction publique d'état et le gel du point d'indice
malgré la baisse de subventions aux collectivités territoriales
malgré la baisse de subventions aux festivals
malgré la baisse des investissements
l'état continue les déficits qui sont liés toujours à des dépenses trop importantes et à des largesses fiscales et sociales auprès des particuliers et des entreprises
Avec plus de 400 niches fiscales c'est près de 75 milliards d'euros de recettes manquantes de quoi largement rééquilibrer le budget annuel
ce quinquenat est vraiment une catastrophe budgetaire succédant à un autre quinquenat tout autant catastrophique
La dette de l'état (1550 milliards d'euros) aura quasiment doublé en 10 ans, le chômage et la précarité ont explosés parallèlement à cet endettement
La démagogie de nos politiques est responsable de cette situation tout comme le comportement des français avides d'aides publiques qui prennent la forme de subventions, d'allocations de réduction ou crédit d’impôt
En vantant 1 contribuable sur 2 non imposables l'état se trompent de route et fait supporter un impôt de plus en plus fort sur le reste de la population, de quoi écœurer ces derniers et élargir la fracture sociale
a écrit le 30/09/2015 à 3:15 :
Et bien et bien ? Enfin HEUREUSEMENT, C'EST L'ÉTAT QUI PAYE ?

Pfiouuuuuuu !!!

Avouez ? On l'a échappé belle hein ?
a écrit le 29/09/2015 à 20:34 :
J'espère qu'il y aura un audit des dépenses effectuées par ce gouvernement en 2017
a écrit le 29/09/2015 à 19:24 :
72 milliards d'€ dont 45 pour les intérêts de la dette. Une charge identique aux salaires des fonctionnaires et réglée à des rentiers ( loi de 1973 interdisant d emprunter au trésor). D ailleurs c est la même chose dans l ensemble des pays. Comme disait Rotschild: laissez-moi créer la monnaie et je me moque de qui fait les lois.
Le francais de base est finalement bien "gentil" il veut rembourser les dettes de son état sans savoir qu' on a volé à ce même etat la possibilité de créer sa propre à dette avec aucun intérêt.
Qu' ils sont braves.
Le pire des c est que je suis pas banquier.
a écrit le 29/09/2015 à 19:08 :
Donc à la louche le déficit de la France augment d'environ 1200 euros par an et par personne. Soit en en génération environ 35000 euros. Comment vont faire nos enfants et petits enfants ?
Réponse de le 13/10/2015 à 12:32 :
La droite DES REPUBLICAINS c’est 1500 Mds de dettes depuis 1980 sur les 2000 Mds actuel ----------
1981 V Giscard d'Estaing Barre : Dette = 11O Mds€ + 14 % inflation -----------
1988 J Chirac 1 ministre : Dette +130 Mds€ en 2 ans -------------------
1995 Balladur 1 ministre : Dette +130 Mds€ en 2 ans ---------------
1997 J Chirac et A Juppé : Dette +240 Mds€ en 2 ans --------------
2007 J Chirac, Gouv JP Raffarin Villepin : Dette +290 Mds€ en 5 ans ------------
2012 N Sarkozy et F Fillon : Dette + 600 Mds€ en 5 ans et 600 T d’or vendu a bas cout -------------

Le reste étant imputé a la gauche au pouvoir depuis 1981 (ce qui fait moins que Sarkozy en seulement 5 ans )
1981 /1986 F Mitterrand, Mauroy + Fabius : Dette +130 Mds€ en 5 ans -------
1993 F Mitterrand, Rocard + Bérégovoy : +160 Mds€ en 5 ans --------
2002 L Jospin : Dette Dette +80 Mds€ en 5 ans ---------
a écrit le 29/09/2015 à 18:02 :
2 milliards de moins ? quel succès !
Il en reste 50 à 60 de trop. La saignée va être violente en 2017 lorsque l'Europe et les marchés siffleront la fin de la récréation. Il n y'a eu aucune réformes de structures, rien de rien.
a écrit le 29/09/2015 à 16:33 :
Trop tard la pige, Hollande a déjà redistribué les 2 milliards...................................au pauvres pays émergents !!!!!
a écrit le 29/09/2015 à 15:52 :
Bof. C'est juste egal a la fortune de Gates ou Slim, un tout petit peu plus que celle d'Arnaud.
Si meme on additionne Arnaud + Betancourt, on depasse ce montant.
Donc, si 1 seule personne peut rembourser le montant du deficit public d'un pays de pres de 70 millions d'habitants.....c'est que tout va bien non?
Allez les gars, encore un petit effort, le changement c'est maintenant!
Avec le changement climatique, on pourra bientot cultiver des bananes sur la cote d'azur...et du coup remplacer l'euro pour nos paiements.
Bienvenue dans le tiers-monde.
a écrit le 29/09/2015 à 14:49 :
et après ça on va verser deux milliards pour le réchauffement climatiques aux pays du sud (ou aux intermédiaires) chez nous il suffira d'augmenter la fiscalité !
a écrit le 29/09/2015 à 14:33 :
A ce train de sénateur, nos enfants vont payer une dette abyssale. La France continue
d'emprunter 200 milliards d'euros par an , et Hollande est toujours incapable de réformer
et de réduire les dépenses. On est mal parti.
a écrit le 29/09/2015 à 14:25 :
C'est sûr qua'ac les guéguerres un peut partout au nom des Américains, les saupoudrages de quelques milliards pour les pays pauvres, les migrants, etc., les Français vont payer moins d'impôts :-) Il se moque des sans dents, mais le plus terrible, c'est qu'il y en a encore qui sont suffisamment de lobotomisés pour y croire !!!
a écrit le 29/09/2015 à 14:08 :
Moi , j'hallucine quand Je vois ce déficit... Je sais , faut pas comparer l'état à un ménage ou une entreprise car il lève l'impôt et bla bla bla ... Mais quand même ! Comment peut-on décemment accepter cette situation ? C'est le prix de la lâcheté politique ... Tout le monde s'en accommode ...Moi , ça me révolte car je dois faire parti des derniers .... à payer des impôts !!
a écrit le 29/09/2015 à 13:35 :
Un des effets pervers de l'€, un monstrueux (et récurrent) déficit de 72 milliards d'€ affole beaucoup moins que ne l'aurait fait un déficit de 472 milliards de francs. L'autre effet pervers de l'€, les taux d'intérêt étant beaucoup plus faible qu'à l'époque des monnaies nationales, le coût de l'endettement est beaucoup trop faible pour avoir un effet dissuasif sur le déficit.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :