85,6 milliards d'euros : le déficit budgétaire de la France en 2014

En raison de meilleures rentrées fiscales que prévu, le déficit devrait toutefois être inférieur de 3,4 milliards d'euros au niveau retenu dans la loi de finances rectificative de fin 2014.

1 mn

Le déficit public pour 2014, qui comprend en outre les comptes de la Sécurité sociale et ceux des collectivités territoriales, sera publié de 26 mars.
Le déficit public pour 2014, qui comprend en outre les comptes de la Sécurité sociale et ceux des collectivités territoriales, sera publié de 26 mars. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)

Le déficit du budget de l'État français a atteint 85,6 milliards d'euros en 2014, ont annoncé jeudi 15 janvier le ministère des Finances et le secrétariat d'État au Budget. En raison de meilleures rentrées fiscales que prévu, le déficit devrait toutefois être inférieur de 3,4 milliards d'euros au niveau retenu dans la loi de finances rectificative de fin 2014 (89,0 milliards), précisent-ils dans un communiqué.

"A ce stade, le calcul de la situation budgétaire de l'Etat conforte largement la prévision d'un déficit à 4,4% du Produit intérieur brut en 2014", a estimé le ministre des Finances Michel Sapin.

Le gouvernement prévoit de ramener ce déficit public à 4,1% du produit intérieur brut fin 2015.

Baisses des dépenses de l'État

La charge de la dette est en diminution de 1,7 milliard d'euros par rapport à 2013, grâce à la baisse des taux d'intérêt auxquels l'Etat emprunte, a précisé Bercy dans un communiqué.

"La dépense totale de l'Etat, hors éléments exceptionnels, s'élève à 364,8 milliards d'euros, en baisse de 5,8 milliards d'euros par rapport à la prévision de la loi de finances initiale et de 4 milliards d'euros par rapport à l'exécution 2013", a détaillé Bercy.

Les recettes fiscales se sont établies à un niveau légèrement supérieur aux prévisions, à 274,3 milliards d'euros, soit 2 milliards de plus que ce qui était iattendu, précisent le ministère des Finances et le secrétariat d'Etat au Budget.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 46
à écrit le 17/01/2015 à 3:03
Signaler
Le plan quinquannal de résorption du déficit est-il faussé? Ne devions-nous pas revenir dans les clous par les impôts alors qu'on annonce une suppression des impôts à 75%? A quand 30 milliards d'impôts pour rentrer dans les 3% et 3 millions de fonct...

à écrit le 17/01/2015 à 2:53
Signaler
Pour le déficit après la vente l'atstom et de l'aréoport de toulouse, aura-t-on la vente des immeubles des ministères, du louvre et du chateau de versailles?

à écrit le 17/01/2015 à 2:50
Signaler
Et si on transformait les obligations en actions?

à écrit le 17/01/2015 à 2:36
Signaler
Ne faudrait-il pas stabiliser la société? le budget équilibré, la compétitivité, l'emploi, les retraites financées, une saine politique de construction et des investissements de recherche à 3% avec le personnel formé.

à écrit le 16/01/2015 à 14:24
Signaler
Baisser les dépenses c'est bien. Les dépenses 2013 était de 368.5 M . La baisse des dépenses est donc de 3.7 M. Si 1.7 millards est liée à la baisse du taux d'emprunt. Cela veut dire que l'effort de l'état est de 2 milliards. Ce qui représente ...

le 16/01/2015 à 15:22
Signaler
totalement d'accord, si on additionne les gains : régimes spéciaux 22 milliards, surmédication, tourisme hospitalier, mutuelles 60 milliards, formation professionnelle 32 milliards, financement des syndicats 5 milliards, suppression du sénat 5 millia...

le 16/01/2015 à 15:26
Signaler
vous avez raison, les cadres du privé gèrent, établissent des priorités, simulent les gains, arbitrent, décident, pilotent par les résultats et la performance avec réactivité sinon l'entreprise disparait très vite.. dans le monde politico-administ...

à écrit le 16/01/2015 à 12:07
Signaler
les cadres administratifs et les élus (même milieu consanguin) n'ont jamais rien géré ni managé, ils sont totalement incapables d'établir des priorités, d'arbitrer, de décider, de dire à quelqu'un qu'il fout rien et baisser le salaire... c'est dépens...

le 16/01/2015 à 12:38
Signaler
1000 fois d'accord, le France est le musée de l'anti gestion publique, aucun autre pays n'en n'est encore là, on est le dernier à ne pas avoir entrepris les grosses réformes de modernisation pour avoir plus de services publics et dépensant beaucoup m...

à écrit le 16/01/2015 à 11:59
Signaler
droite comme gauche, ça fait 30 ans q'uils nous votent des budgets et déficit et avec creusement permanent de la dette... quand est ce qu'ils s'attaquent aux dizaines de milliards de gaspillages publics ? mille feuille, surmédication, financement des...

à écrit le 16/01/2015 à 11:45
Signaler
Apparemment, l' UMP et le PS ont la politique économique : déficit à tout va, aucune réforme de structure, tout en s'en mettant plein les poches. Ils devraient fusionner : ça serait plus clair lors des élections.

le 16/01/2015 à 15:15
Signaler
depuis que c'est le nouvel hitler qui finance le FN, à savoir poutine qui a annexé un pays et cultive le nationalisme pour faire oublier sn désastre interne, c'est le FN PC, les extrémes se rejoignent, normal, même méthodes, mêmes combats, la culture...

à écrit le 16/01/2015 à 11:39
Signaler
Avec la libanisation de notre pays, ils nous offrent la "banqueroute pour tous" ! Genial !

à écrit le 15/01/2015 à 19:39
Signaler
Bonsoir a tous. Les niches fiscales représentent le déficit de l état Français un peu de courage MR Sapin il faut les supprimer toute sans exception. Cordialement.

à écrit le 15/01/2015 à 18:26
Signaler
Engagements du candidat Hollande : "Le déficit public sera réduit à 3% du produit intérieur brut en.... 2013". Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent !

à écrit le 15/01/2015 à 18:04
Signaler
le matraquage des français par les impots reduit le deficit bugetaire mais ne limite en rien les depenses de l'etat qui vit toujours au dessus de ces moyens ,de tout temps les socialistes ont depenses l'argent qu'ils n'avaient pas ,le dernier exempl...

à écrit le 15/01/2015 à 17:19
Signaler
On n'est dans la nuance, le paramétrage, le bricolage. On fait des super constats, des belles analyses, des commissions, des rapports, du bla bla. A pour jacquetter, on es bon. On attend. On a peur. Aucun projet. Pas d'idée.

à écrit le 15/01/2015 à 17:16
Signaler
c'est triste. On est gouverné par des vieux qui pense pour vu que cela dure.....On va vers un conflit générationel.....Il faut redistribuer les cartes.

à écrit le 15/01/2015 à 16:49
Signaler
ce taux affiché de déficit en fonction du budget global est totalement abscons. Le déficit c'est combien on a rentré et combien on a sorti. Donc 274 milliards de recettes (=impôt) pour 364 dépensés, on a réussi à dépenser 90 milliards de plus que ce ...

le 16/01/2015 à 7:20
Signaler
vas plus loin : Le déficit est de 86 milliards d'euros, pour une richesse produite de 2150 Mds et un patrimoine de la nation de 12 000 milliards d'euros. Tout d'un coup cela fait moins!!!! Ce déficit, c'est dans les même proportions, comme si ta ba...

à écrit le 15/01/2015 à 16:40
Signaler
de voir nos déficits quand on voit tout ce qu on paye comme impôt..le pire c'est quand on voit les besoins et l'état de la police, de la défense, de la justice, des prisons, de l'école/crèche, de l' hopital, des transports, la dépendance etc.... A vo...

à écrit le 15/01/2015 à 16:25
Signaler
Nous avons les résultats économiques que l'on mérite. Depuis quatre décennies les différents régimes ploutocratiques qui se sont succédé se sont évertués à supprimer les emplois productifs industriels en prenant les salariés et les entreprises pour ...

le 15/01/2015 à 18:07
Signaler
C'est assez bien résumé, avec quelques oublis : - Plus de 6 millions de "sans emplois", indemnisé ou non, en formation reclassement, etc... là non plus on ne sait pas exactement combien ! - 550 000 élus de tous poils, incluant députés et sénateurs...

à écrit le 15/01/2015 à 16:23
Signaler
Il ne faut surtout pas croire Sapin car il n'y a pas beaucoup plus menteur a part Normal ...

à écrit le 15/01/2015 à 15:18
Signaler
Nous parlons du déficit 2015 ? Pourquoi dit-on 4,4% du PIB, puisque dans le pib on compte dans la consommation, les dépenses publiques de consommation alors que la consommation recule de 1,1% alors que les prix réglementaires augmentent… Si on ente...

à écrit le 15/01/2015 à 14:23
Signaler
C est toujours moins que si c'était pire

à écrit le 15/01/2015 à 13:13
Signaler
Logique lorsque l'Etat n'a fait aucune réformes structurelles pour sortir le pays de son endettement. On va dans le mur. Qui peut croire que l'on pourra s'endetter encore à coup de 80/90 Milliards pendant X années ?

à écrit le 15/01/2015 à 13:05
Signaler
je ne sais pas s'il y a un lien, mais le déficit du gouvernement est similaire au déficit de la balance commerciale de la France.

à écrit le 15/01/2015 à 12:52
Signaler
Chaque année il faut ABSOLUMENT diviser par 2 le DEDICIT But: Budget à l'équilibre

le 15/01/2015 à 14:23
Signaler
dépensons à tout va et la génération prochaine s'arrangera avec nos dettes !

le 15/01/2015 à 15:15
Signaler
Il faut , il faut, c'est bien beau cette attitude péremptoire. Vous argumenterez donc votre proposition en vous basant sur la théorie et l'empirisme macro-économique. Vous avez deux heures. Si vous êtes convaincant, vous pourriez bien sauver la fr...

à écrit le 15/01/2015 à 12:32
Signaler
A Bercy, nous avons un ministre, inspecteur des finances, qui innove pour planquer les déficits (création de sociétés pour ne pas prendre en compte les achats d'avions, navires et gros armements et échapper à la consolidation de la dette de l'Etat) e...

à écrit le 15/01/2015 à 12:09
Signaler
On devait pas être à 3 % en 2014 ? Non on sera à 4.4 % alors que l'Allemagne est en excédent. Et en plus ils ont l'air contents d'eux même.

à écrit le 15/01/2015 à 11:48
Signaler
Toujours pas capable d'équilibrer les comptes. Nos enfants vont payer la facture, la dette supérieure à 2000 milliards d'euros et 200 de plus chaque année , quelle mauvaise gestion.

à écrit le 15/01/2015 à 11:43
Signaler
Eh oui quelle aubaine l'euro qui s'écroule en même temps que le cours du pétrole, donc importations moins chères sur le 4ème trimestre, exportations sans doute en hausse ou du moins balance des paiements un peu moins déficitaire, taux d'intérêts de l...

le 15/01/2015 à 14:55
Signaler
tout à fait d'accord avec vous, ils veulent nous faire prendre nos yeux pour des lanternes

à écrit le 15/01/2015 à 11:29
Signaler
point de déficit cette année mais un excédent de 0.4%. Différence fondamentale entre les deux pays, idem pour la croissance 1.5% Allemagne, 0.4% France. PAS PHOTO, eux ont les compétents nous les branquignoles.

à écrit le 15/01/2015 à 11:08
Signaler
Euh un endettement qui augmente encore de 85,6 Milliards alors que les recettes de 2013 était de 386,3 milliards. Ce qui fait quand même dépenser 20% en plus que les recettes de l'année passé. C'est comme si un ménage gagnait 3000 et dépensait 3.600 ...

à écrit le 15/01/2015 à 11:04
Signaler
On a un déficit public correspondant à la moitié du PIB grec. Cela en est tellement monstrueux qu'on ne s'en rend plus compte.

à écrit le 15/01/2015 à 10:44
Signaler
Le vrai calcul, c'est le déficit ramené aux recettes (et là on est à 31.2% de dérive - 85.6/274.3). Ce qui donne un autre relief aux chiffres...

à écrit le 15/01/2015 à 10:36
Signaler
Super! Un grand succès! un montant supérieur au total de l'impôt sur le revenu en France!

à écrit le 15/01/2015 à 10:15
Signaler
on vend tous nos euros pour du dollar, résultat l'euro chute et on rachète notre dette avec les dollars pour 3 fois rien !;;;;:-)

le 15/01/2015 à 10:31
Signaler
j'adore vite un blog ;)

à écrit le 15/01/2015 à 10:05
Signaler
le déficit augmente mais c'est moins pire que ce qu'on aurait pu faire: en tout cas on est loin de l'austérité budgétaire !

à écrit le 15/01/2015 à 9:58
Signaler
Pour faire de la finance, il faut commencer par être honnête envers soi. Les recettes fiscales s'établissaient dans le budget initial à 284 milliards, donc il est tordu de venir parler d'un niveau supérieur aux prévisions avec des recettes de seuleme...

le 16/01/2015 à 6:24
Signaler
Je dirais même plus : quel sera le déficit lorsque les taux d'intérêt remonteront ? Ce sera le coup de grâce ! Regardez le franc suisse en seulement quelques jours...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.