Alain Juppé lance son opération séduction auprès des maires de France

Alain Juppé lance des "ateliers des territoires" pour consulter les maires sur les problématiques locales. Il plaide pour un contrat pluriannuel entre l'Etat et les collectivités ainsi que pour l'organisation "territoriale" à la carte.
500 Internal Server Error

Internal Server Error

The server encountered an internal error or misconfiguration and was unable to complete your request.

Please contact the server administrator at [no address given] to inform them of the time this error occurred, and the actions you performed just before this error.

More information about this error may be available in the server error log.

Jean-Christophe Chanut
Alain Juppé a écrit à tous les maires de France pour connaître leurs doléances et propositions en matière de finances locales et d'organisation territoriale
Alain Juppé a écrit à tous les maires de France pour connaître leurs doléances et propositions en matière de finances locales et d'organisation territoriale (Crédits : DR)

Alain Juppé continue de tracer sa route. Après les questions liées à l'éducation et celles touchant à la sécurité, le candidat à la primaire de la droite et du centre lance maintenant les "Ateliers des territoires" destinés à recueillir les contributions des maires et présidents d'intercommunalité, plus particulièrement des zones rurales et villes moyennes, sur les problématiques d'organisation institutionnelle, des finances locales et de l'aménagement du territoire.

L'ancien Premier ministre vient donc d'adresser un courrier à l'ensemble des maires de France pour les inviter à constituer des groupes de travail sur ces problématiques. Et de préciser : "Décentralisation à la carte, contrat de stabilité financière entre l'Etat et les collectivités, nouvelle politique d'attractivité des territoires sont les trois orientations majeures sur lesquelles je veux travailler et débattre avec vous."

Pour une organisation territoriale "à la carte"

Alain Juppé en profite pour dévoiler ses premières idées en la matière. Petit coup de griffe à l'endroit du gouvernement, il dit « déplorer à la fois la méthode et le manque de vision des réformes récentes et je ne crois pas que les changements issus des lois MAPTAM et NOTRe* rendent un meilleur service à nos concitoyens ou en réduisent le coût ».
Il estime, qu'à l'avenir, il conviendrait de mettre en place une organisation territoriale « souple » pour adapter les organisations locales aux réalités des territoires. En d'autres termes, Alain Juppé suggère de bâtir une organisation territoriale à la carte « favorisant les mutualisations choisies en sortant de la vision centralisée ». A la différence de la loi NOTRe, donc, les intercommunalités ne seraient donc plus obligatoires.

Un contrat pluriannuel avec l'Etat sur les finances locales

En matière de finances locales, Alain Juppé souhaite que l'Etat et les collectivités s'accordent sur un contrat « clair, fondé sur la responsabilité ». Il dénonce la façon « brutale » avec laquelle le gouvernement a diminué les dotations, même s'il reconnaît que les collectivités doivent participer à « l'effort d'assainissement de nos finances publiques ». Ce qu'il propose c'est qu'un contrat définisse le rythme pluriannuel d'évolution des dotations. Il demande aussi que l'Etat s'engage à la fois sur l'arrêt de tout transfert ou de création de nouvelle charge non financée et sur l'allègement des normes et contraintes qui pèsent sur les collectivités, selon un calendrier et des modalités détaillées.
Refusant d'imaginer une France coupée en deux avec d'un côté des métropoles dynamiques et de l'autre des zones rurales délaissées, le maire de Bordeaux préconise un vaste plan de déploiement de la couverture numérique, des actions sur l'habitat rural dégradé (ce que le gouvernement actuel a déjà en partie réalisé avec l'extension du PTZ à l'ancien) et des initiatives pour le maintien des commerces en centre-bourg.

Un bon coup politique

La restitution de ses « ateliers territoires » aura lieu en marge du traditionnel Congrès des maires qui se tiendra en mai à Paris.
Politiquement, c'est plutôt bien joué de la part d'Alain Juppé. En s'adressant directement aux maires de France, il coupe l'herbe sous le pied de François Baroin, président « Les Républicains » de l'Association des Maires de France avec lequel il est en froid. Et sur le fond, le problème des dotations et des relations entre l'Etat et les collectivités locales est actuellement très prégnant. Or, Alain Juppé est pour l'instant le seul des candidats à la primaire de la droite et du centre à s'être réellement emparé de cette question... De quoi lui assurer de nombreux soutiens locaux.

* loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation publique et loi portant nouvelle organisation territoriale de la République

Jean-Christophe Chanut
500 Internal Server Error

Internal Server Error

The server encountered an internal error or misconfiguration and was unable to complete your request.

Please contact the server administrator at [no address given] to inform them of the time this error occurred, and the actions you performed just before this error.

More information about this error may be available in the server error log.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 35
à écrit le 08/02/2016 à 12:59
Signaler
affaire juppé !!! il n'y en quand France ou un homme condamné pour faute grave en politique peut revenir pour rappel : 2004 le tribunal correctionnel de Nanterre condamne alain juppé pour pour prise illégale d'intérêt à dix-huit mois de prison avec ...

à écrit le 08/02/2016 à 9:41
Signaler
Juppé, Fillon = collaborateurs du MEDEF.

à écrit le 08/02/2016 à 9:38
Signaler
Je suis dans une maison de retraite à Strasbourg il nous manque un quatrième joueur pour la belote on vous invite vous Correspondez parfaitement aux critères recherchés.

à écrit le 07/02/2016 à 13:09
Signaler
Monsieur Juppé fait le tour de France des territoires dirigés par des gens comme lui, technocrates, bref de l'entre soi politicard. Pendant ce temps là, Marine Le Pen est en train d' effectuer le tour de France du peuple, elle va au contact des gens ...

le 07/02/2016 à 15:42
Signaler
Que du Mépris du Peuple, Que çà JUPPE pendant ses 50 ans de vie politique. A L'Elysée ce sera un président qui s'enfermera avec plaisir, et voyagera dans le monde avec plaisir. JUPPE sera de suite dans sa tour d'ivoire entouré par sa cour de technoc...

à écrit le 06/02/2016 à 20:42
Signaler
Retour vers le passé - Le sinistre complice des socialistes...L'un de ceux qui a organisé la décadence de la France.

le 07/02/2016 à 0:39
Signaler
Grace à lui " Chef du Gouvernement " rejeté à 82% en Juin 1997, et discrédité, demandeur d'une dissolution que Chirac a acceptée deux ans après l'élection Présidentielle, Jospin-Aubry P.S et Hollande Patron du P.S sont revenus au pouvoir durant 5ans ...

à écrit le 06/02/2016 à 20:27
Signaler
Juppé séducteur ? Faudrait qu'il ait bien changé

à écrit le 06/02/2016 à 12:29
Signaler
Il est tout à fait scandaleux et digne uniquement d'une république bananière qu'un type condamné pour abus de biens sociaux, c'est-à-dire vol d'argent public, puisse se présenter aux plus hautes fonctions d'un état quelconque !!!

le 06/02/2016 à 14:20
Signaler
Dans les démocraties évoluées, Juppé et Sarkozy, seraient innéligibles à vie, et Discrédités Politiquement à Vie.

le 06/02/2016 à 17:27
Signaler
pas de soucis ,pendant que Hollande engrange les contrats a l'export,Juppé s'entraine au Beer-Pong au Crotoy.les deux ne jouent pas dans la meme catégorie

le 06/02/2016 à 20:42
Signaler
La France est le seul Pays où il faut etre vieux et perpétuel revenant revanchard d'un échec pour etre candidat et élu. Mitterrand, ministre permanent des années 50, candidat en 1965 pour nous lacher en 1995, Chirac, Sinistre de l'emploi en 1967, 1...

le 06/02/2016 à 22:27
Signaler
@Elu P.S à 17H27 : Cher Camarade, j'approuve votre commentaire court et bien transparent. Comme disait Chirac " Juppé c'est le meilleur d'entre-nous " Chirac ne pouvait pas mieux dire : AVEC JUPPE NOS ACQUITS SOCIAUX seront assurés 5 ans de plus, vo...

le 07/02/2016 à 2:55
Signaler
@Elu P.C.F vous avez raison. JUPPE est tout à notre intérêt, contrairement à Fillon, Sarkozy, Hollande, Valls. Juppé et Bayrou, reculeront toujours traumatisés par leur 1995. Quoi qu'ils prétendront, par exemple pour l'inutile et gachis d'aéroport Vi...

le 07/02/2016 à 10:07
Signaler
@Patrickb : vous avez parfaitement raison, mais la France n'a jamais été une république, même bananière, (1789 n'est qu'une imposture) elle est toujours une monarchie dont tous les pouvoirs sont entre les mains d'une poignée d'individus appartenant à...

à écrit le 06/02/2016 à 10:27
Signaler
Danger : Bilderberg Cet homme n'aura surement pas d'intérêt pour les français...

le 06/02/2016 à 14:16
Signaler
Dans La Panique à bord de son Titanic, dont il était le " capitaine " de 95 à 97 ( naufrage complet !!!!!! catastrophe !!!!!! ) il a inventé le CRDS JUMELLE DE LA CSG, ET FUSIONNEE AVEC LA CSG Qu'il avait combattue à l'Assemblée, jusqu'à la motion de...

le 06/02/2016 à 15:13
Signaler
Chirac et Juppé en déposant motion de censure en 91 contre la CSG du Parti Socialiste au pouvoir, s'étaient formellement " solennellement " absolument engagés supprimer la CSG à leur retour au pouvoir . Ils l'ont triplée et en plus créé une autre !...

à écrit le 06/02/2016 à 9:58
Signaler
Pour beaucoup de gens ,dont je fais partie , l'énorme qualité de Juppé est qu'il fait ce qu'il dit. Jusqu'à présent force est de constater que tous les présidents de la république se sont plus préoccupés de leur réélection que de réaliser leur progra...

le 06/02/2016 à 13:25
Signaler
Il a TOUJOURS reculé, et avant les cohabitations de 86 et de 93, il déclarait " il y a beaucoup de gisements pour le redressement de La France " : Hà !!!! Quel catastrophe Premer Sinistre et Chef du Gouvernement, de Mai 95 à Juin 1997 : "droit d...

le 06/02/2016 à 14:01
Signaler
Jupé a plus " sa place ....! ..." au perchoir de l'assemblée, Commissaire à un truc à Bruxelles, ou président du Conseil Constitutionnel ( place des vieux) : mais " Moi Président Je " ( 17 fois ) l'a déjà promise à ses copains Fabius ou Jospin.

à écrit le 05/02/2016 à 21:54
Signaler
Les Bulletins de Santé du VIEUX s'ils sont publiés de l'an prochain jusqu'en 2022 : personne n'y croit plus depuis longtemps ( après LE GRAND PRESIDENT Pompidou, après Mitterrand, après Chirac.

à écrit le 05/02/2016 à 21:47
Signaler
Il est le chouchou des médias au cas où : la photo est donc "arrangée" et rajeunie. Attendez les affiches : Pépé aura 50 ans. Il ne faut pas le voir en vrai en face ou de profil sans trucage ou maquillage. C'est un Vieux que les Français vont plébisc...

à écrit le 05/02/2016 à 21:24
Signaler
Juppé trop vieux 72 ans en 17 qui s'occupe de sa mairie faut pas qu'il oubli au élection de 2007 battu 1er ministre sous Chirac mais vite jugé très impopulaire suite a son plan sur la sécu et les retraites. Condamné pour prise illégales d’intérêts a...

le 05/02/2016 à 22:30
Signaler
Il a MENTI aux Bordelais en 2014, Il était CONSTAMMENT interrogé sur la Présidentielle : il répondait CONSTAMMENT Bordeaux et que Bordeaux jusqu'à la fin du mandat municipal en 2020

le 07/02/2016 à 12:26
Signaler
Et s'il avait menti sur son age (comme les footballeurs)??Si ça se trouve il a déja 74 ans et il éssaye de le cacher.....

le 07/02/2016 à 16:33
Signaler
Evidemment, il est né Réellement le 11 Mars 1940. Cependant etre élu à 77 ans, c'est un petit handicap. De plus sa stratégie pour se faire élire, est de proclamer, lui qui a toujours menti, ou s'est toujours renié, un age inférieur POUR ETRE CANDIDAT...

à écrit le 05/02/2016 à 18:04
Signaler
On veut à tout prix nous l'imposer le vieux retraité de la fonction publique, le sauveur de la France avec ses casseroles et son passé de premier ministre viré pour incompatibilité d'humeur avec le peuple. Tous les médias ne parlent que de lui, l'app...

à écrit le 05/02/2016 à 18:02
Signaler
Pépé veut nous faire croire que " droit dans ses bottes ", à 49ans en 95 et reculant comme l'autre Pépé Bèrou qui a gouverné avec lui et toujours reculé, ou au mieux Immobiles, terrorisés au moindre éternuement des syndicats communistes, Septuagéna...

le 05/02/2016 à 20:12
Signaler
Et naturellement Manuel Valls qui Comme François Fillon, serait un excellent Président, à la hauteur de tous les enjeux et défis nationaux et internationaux.

à écrit le 05/02/2016 à 17:23
Signaler
combien de maires vont jouer le jeu???? comment vont se comporter les élus du Grand Paris,qui pris entre la mairie,la région,et les territoires sont en contradiction forcée avec au moins l'un des 3!!! Prenez Argenteuil ,qui est une verrue dans le ...

le 05/02/2016 à 18:09
Signaler
Faut croire ni Juppé ni son Bèrou : donneurs de bons et mauvais points, les messieurs je sais tout, hors du pouvoir. Programmes Fictifs : ces deux inséparables, seront toujours ou immobiles ou à reculons au pouvoir. Les français plébiscitent ces deux...

à écrit le 05/02/2016 à 17:17
Signaler
Finalement Ç est un mec qui n y connais vraiment rien !car arriver à ce stade et vouloir demander des conseils à tous le monde ! Ça fait un peu rigoler ! Alors moi je luî en donne un : ( il faut commencer par supprimer un million et demi de fonctio...

le 06/02/2016 à 14:52
Signaler
ABSOLUMENT en accord avec vous : le " conseil que vous donnez à Pépé, il en est incapable. il est lui meme de cette caste là.

à écrit le 05/02/2016 à 16:43
Signaler
C'est drôle.. comme il apparaît jeune sur certaines photos ....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.