Attentats : une ceinture d'explosifs retrouvée à Paris ?

 |   |  506  mots
Découverte par des éboueurs, cette ceinture est en cours d'analyse pour confirmer qu'il s'agit d'explosifs, selon une source proche de l'enquête.
Découverte par des éboueurs, cette ceinture est en cours d'analyse "pour confirmer qu'il s'agit d'explosifs", selon une source proche de l'enquête. (Crédits : YVES HERMAN)
Lundi en fin d'après-midi, dans une poubelle de Montrouge (Hauts-de-Seine), des éboueurs ont découvert ce que la police désigne comme étant probablement une ceinture d'explosifs. A Bruxelles, l'état d'alerte maximale est maintenue pour la quatrième journée consécutive après l'inculpation d'un quatrième suspect lié aux attentats de Paris. Mais Salah Abdeslam reste introuvable.

Un objet "qui s'apparente à une ceinture d'explosifs" a été retrouvé lundi en fin d'après-midi dans une poubelle à Montrouge, dans la proche banlieue de Paris, dix jours après les attentats qui ont fait 130 morts dans la capitale, a-t-on appris de sources policière et proche de l'enquête.

"Une ceinture qui pourrait s'apparenter à une ceinture d'explosifs a été découverte en fin d'après-midi (lundi) dans une poubelle à Montrouge" (Hauts-de-Seine), a indiqué une source policière, confirmant une information de France Info.

Découverte par des éboueurs, cette ceinture est en cours d'analyse "pour confirmer qu'il s'agit d'explosifs", selon une source proche de l'enquête.

Selon cette source, le téléphone portable de Salah Abdeslam avait été localisé à proximité de Montrouge, à Châtillon, le 13 novembre au soir après les attentats.

Salah Abdeslam pourrait être l'unique auteur direct des attentats encore vivant. Activement recherché pour avoir au moins joué un rôle de logisticien dans les attentats de Paris, il était "peut-être prêt à se faire sauter", avait déclaré l'avocate d'un des hommes qui ont reconnu l'avoir exfiltré vers la Belgique.

Salah "extrêmement énervé", "prêt à se faire sauter"

Un homme se présentant comme Salah Abdeslam, 26 ans, Français vivant en Belgique, a été contrôlé le 14 novembre, au lendemain des attaques jihadistes parisiennes, dans une voiture à Cambrai (Nord), en direction de la frontière belge. N'étant pas encore recherché, il avait passé sans encombre ce simple contrôle routier des gendarmes français. Depuis, le cerveau présumé des attentats de Paris et de Saint-Denis reste introuvable.

"D'après les dernières déclarations de mon client (Hamza Attou, arrêté en Belgique, NDLR), Salah était extrêmement énervé et peut-être (...) prêt à se faire sauter. Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus", avait expliqué l'avocate, Me Carine Couquelet.

"Il y a plusieurs hypothèses à envisager: était-il de la partie, était-il un support logistique, devait-il se faire exploser (...), n'a-t-il pas eu le courage de le faire? On ne sait pas", avait-elle ajouté la semaine dernière.

Bruxelles en état de siège

A Bruxelles, le degré d'alerte terroriste a été maintenu à son niveau maximal (niveau 4) à Bruxelles, mais le métro et les écoles rouvriront "progressivement" à partir de mercredi, a annoncé lundi soir le Premier ministre belge, Charles Michel.

Pour le reste du territoire, le niveau 3 s'applique, correspondant à une "menace possible et vraisemblable", a précisé Charles Michel à l'issue d'une réunion de sécurité ayant duré trois heures et demie.

"Pour ce qui est des écoles, nous avons pris la décision de rouvrir mercredi, avec des mesures de sécurité supplémentaires, et le métro (de Bruxelles) sera également rouvert mercredi", a ajouté le Premier ministre belge, entouré de ses principaux ministres et des responsables de régions.

Le métro bruxellois est fermé depuis samedi matin, suite à la décision de relever le niveau d'alerte à son degré maximal, les autorités belges craignant une réplique des attentats de Paris.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/11/2015 à 11:13 :
Comment reconnai t on une ceinture d explosifs Les journalistes devraient peut etre nous l indiquer Pas comment en fabriquer une mais comment la reconnaitre pour tous ceux qui risquent d en trouver une dans une poubelle ou ailleurs
a écrit le 24/11/2015 à 16:41 :
latribune : pourquoi titrez-vous : "Attentats : une ceinture d'explosifs retrouvée à Paris ?"
cette ceinture a été retrouvée à Montrouge dans le 92 ... c'est plus sensationnel comme accroche ? bref. Sinon je m'étonne qu'il n'y ait pas eu de fouilles plus poussées de la part des enquêteurs dans cette zone de Montrouge ou le portable de cet individu avait été retrouvé... il y a 10 jours.
a écrit le 24/11/2015 à 14:54 :
Une cellule d'écoute avec du personnel diplômé bac +10 tentera d'établir le dialogue avant que la ceinture n'explose. (* **)

*Appel surtaxé depuis un poste fixe en France : + 30€ par min
**Appel hyper surtaxé depuis un mobile en France : + 100€ la seconde
a écrit le 24/11/2015 à 14:14 :
Pourquoi écrire un article quand on ne sait rien!!!!! Les hypothèses à deux balles sont échafaudées de plus en plus par des pseudo journalistes. Faire du sensationnel: c'était bon pour MINUTE. Entre les chaînes TV d'info permanente et les scribouilleux, c'est celui qui annoncera , quoi d'ailleurs, on ne sait pas. Mais il faut parler remplir des pages. Mercredi dernier, j'ai failli être renversé par un journaliste qui se rendait à l'hopital Beaujon à clichy au cas où ...Il avait en 200 m de conduite predu au moins 2 fois son permis (feux grillés, circulation à contre sens, etc...) Quand j'ai causé avec lui (il s'était garé) pour dire qu'il exagérait (je suis gentil )il m'a répondu qu'il faisait son métier!!!! Il a même voulu me frapper. Où va la presse!!!
a écrit le 24/11/2015 à 9:33 :
Peut-être il faut commencer à chercher Salah Abdeslam en France plutôt que d'accuser les Belges et leur donner des leçons.
a écrit le 24/11/2015 à 8:57 :
et comme on dit ' une de retrouvee, 10 de perdues' !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :