Qui est Abdelhamid Abaaoud, suspecté d'être le commanditaire des attentats de Paris ?

 |   |  513  mots
Photo non daté d'un homme décrit comme étant Abdelhamid Abaaoud, publiée dans le magasine Dabiq de l'organisation Daech.
Photo non daté d'un homme décrit comme étant Abdelhamid Abaaoud, publiée dans le magasine Dabiq de l'organisation Daech. (Crédits : REUTERS/Social Media Website via Reuters)
Abdelhamid Abaaoud a été tué lors de l'opération policière qui a eu lieu mercredi à Saint-Denis et dont il était la cible, a annoncé jeudi le procureur de Paris. Originaire de Molenbeek-Saint-Jean, dans la banlieue de Bruxelles, ce membre très actif de l'organisation Daech a vu son nom apparaître dans plusieurs enquêtes antiterroristes en France.

| Article publié le 18/11 à 14h, mis à jour le 19/11 à 14h04.

On le croyait en Syrie, mais il était en fait en France, dans l'appartement qui a été ciblé par l'assaut des forces de polices. Abdelhamid Abaaoud, 28 ans, suspecté d'être le commanditaire des attentats qui ont frappé Paris le vendredi 13 novembre, a été tué lors de cette opération, a annoncé jeudi 19 novembre le parquet de Paris.

"Abdelhamid Abaaoud vient d'être formellement identifié (...) Il s'agit du corps découvert dans l'immeuble, criblé d'impacts", dit le procureur, François Molins, dans un communiqué.

Le parquet précise qu'Abdelhamid Abaaoud a été identifié grâce à des "traces papillaires", ses empreintes digitales.

Une présence "surprise" en France

La veille, après la fin de l'opération, un communiqué du procureur de Paris expliquait que le djihadiste était "susceptible de se trouver" dans l'appartement ciblé par les forces de police, expliquant que "beaucoup de travail a été effectué et a permis d'obtenir par la téléphonie, les surveillances et les témoignages des éléments" qui "pouvaient [le] laisser penser".

"Si Daesh l'a envoyé s'exposer, c'est qu'ils estiment que l'opération en cours en France méritait un investissement maximum, sans doute le début d'une série d'attentats. Et qu'on estime à Raqqa que son sacrifice aura une valeur de propagande plus importante que sa vie", expliquait à RTL dans la matinée de mercredi un ancien agent de la Direction générale de sécurité extérieure (DGSE), Claude Moniquet.

La présence en région parisienne d'Abdelhamid Abaaoud a de quoi surprendre et devrait contribuer à relancer la polémique sur les failles des services de renseignement français au vu de ses précédentes actions.

Suspecté d'être le planificateur de plusieurs projets d'attentats

L'homme est également connu sous son nom de guerre de Abou Omar Soussi. En Belgique, il tire sa sinistre renommée d'une vidéo extrêmement sanglante de mars 2014, apparaissant au volant d'un pick-up tirant quatre cadavres martyrisés, racontait en janvier le quotidien belge La Dernière Heure dans un portrait intitulé "L'homme qui veut terroriser la Belgique".

Abaaoud Abdelhamid, commanditaire, belge, Molenbeek, Bruxelles, cerveau, attentats de Paris, assaut de Saint-Denis, Abdeslam, Syrie, Daech, Bataclan, Belgique, France,

Photo non daté d'un homme décrit comme étant Abdelhamid Abaaoud, publiée dans le magasine Dabiq de l'organisation Daech.

Originaire de la banlieue de Bruxelles (Molenbeek-Saint-Jean), ce membre très actif de l'organisation Daech a vu son nom apparaître dans plusieurs enquêtes antiterroristes en France, notamment lors de l'arrestation en août d'un homme qui projetait des attentats contre une salle de concert, mais également en Belgique, où il est soupçonné d'être le planificateur d'une cellule démantelée en janvier, après les attentats de "Charlie Hebdo" et de l'Hyper Cacher de Vincennes, et où il était en contact avec Medhi Nemmouche, accusé d'être l'auteur de l'attentat du Musée juif de Bruxelles, ayant fait 4 morts le 24 mai 2014.

Le degré de dangerosité de l'individu était tel qu'il avait été considéré comme cible potentielle des frappes aériennes françaises, d'après Le Monde, qui cite une source proche des services de renseignement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/11/2015 à 22:33 :
Que fait la Belgique ?
Est-ce à nous de régler tout les comptes ?
a écrit le 19/11/2015 à 18:54 :
Quand les médias vont-ils arrêter de faire de la pub pour ce type ? c'est bon maintenant on sait qui c'est...passez à autre chose.
a écrit le 19/11/2015 à 15:33 :
Pardonnez moi est ce qu'il avait toujours son sourire béat lorsqu'il l'ont retrouvé dans les décombres
a écrit le 19/11/2015 à 14:10 :
On ne va pas pleurer c'est certain.
Il reste 70 imams intégristes à expulser dés que possible ou à envoyer aux iles Clipperton ou à l'Ile Crozet plus les salafistes qui vont avec.
a écrit le 19/11/2015 à 3:37 :
J ai es père qu ne ordure pareil n es pas en France pour quoi ils n es pas de non ces ils est protéger homme très dangereux ??
a écrit le 18/11/2015 à 16:56 :
Commanditaire? Plutôt exécutant chargé de recruter des paumés en quête d'un destin et de leur transmettre des instructions....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :