Au 1er janvier 2016, le Smic mensuel augmentera de 9,10 euros

 |   |  238  mots
Il n'y a pas eu de coup de pouce depuis au Smic depuis le 1er juillet 2012.
Il n'y a pas eu de coup de pouce depuis au Smic depuis le 1er juillet 2012. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le gouvernement a choisi de limiter la hausse à 0,6%, à 1.466,62 euros brut. Un coup de pouce, "dans le contexte actuel", n'était pas "la meilleure solution", a avancé la ministre du Travail.

Pas de surprise. Le salaire minimum augmentera bien de 0,6% le 1er janvier, à 9,67 euros par heure contre 9,61 actuellement, et 1.466,62 euros brut par mois pour 35 heures hebdomadaires, a confirmé lundi 14 décembre la ministre du Travail, Myriam El Khomri. Actuellement, le salaire minimum s'élève à 1.457,52 euros bruts mensuels.

Le gouvernement n'a pas voulu aller plus loin que cette hausse résultant de la formule de calcul révisée en 2013. "Dans le contexte actuel, nous considérons qu'un 'coup de pouce' n'est pas la meilleure solution pour augmenter le pouvoir d'achat compte tenu de ses effets sur le coût du travail et donc l'emploi", a-t-elle expliqué devant la Commission nationale de la négociation collective. Il n'y a pas eu de coup de pouce depuis au Smic depuis le 1er juillet 2012.

Pas d'application à la lettre du calcul de la hausse automatique

Pour rappel, le Smic bénéficie chaque année d'une hausse légale, mécanique, qui correspond à la somme du taux d'inflation hors tabac pour les 20% de ménages les plus modestes et de la moitié du gain de pouvoir d'achat du salaire horaire de base ouvrier et employé.

Le gouvernement n'a toutefois pas appliqué à la lettre ce calcul de la progression automatique du Smic. Il a choisi de "ne pas tenir compte de la baisse de l'indice des prix" pour les 20% de ménages les plus modestes (-0,1%) qui aurait mené à une revalorisation de 0,5% seulement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/12/2015 à 6:48 :
Quand on a plus ou moins 5 à 6 millions de chômeurs et une inflation inexistante, parler de hausse du SMIC (alors qu'il devrait baisser) a quelque chose de surréaliste.
a écrit le 14/12/2015 à 22:53 :
D'un autre coté, comme l'essence va prendre 3 centimes du litre, on ne sera pas trop embarrassé par tout cet argent qui nous tombe de l'Elysée...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :