Baisse d'impôts : qui sont les 3 millions de nouveaux bénéficiaires en 2016 ?

Michel Sapin a annoncé ce jeudi que de nouveaux foyers bénéficieront de baisses d'impôts en 2016. Le ministre des Finances a également assuré que 1 million de foyers fiscaux devraient sortir de l'impôt sur le revenu, ou rester non imposables.
Cette baisse d'impôt sera intégrée dans le projet de budget 2016 qui doit être présenté le 30 septembre en conseil des ministres.
Cette baisse d'impôt sera intégrée dans le projet de budget 2016 qui doit être présenté le 30 septembre en conseil des ministres. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)

Le scénario de la baisse d'impôts annoncé par François Hollande en août se précise. Lundi 7 septembre, lors de sa conférence de presse de rentrée, le chef de l'Etat a confirmé son intention de baisser en 2016 l'impôt sur le revenu à hauteur de "un peu plus de 2 milliards d'euros". Il a également précisé que 8 millions de foyers seront concernés par cette mesure.

Baisse d'impôts, et nouveaux foyers fiscaux non imposables

Jeudi, le ministre des Finances Michel Sapin est allé un peu plus loin. Et détaille que 3 millions de foyers fiscaux bénéficieront en 2016 de baisses d'impôts pour la première fois, dans le cadre de cette nouvelle réduction d'impôt. Ils viendront s'ajouter aux 5 millions de foyers déjà bénéficiaires des réductions.

"Nous allons toucher trois millions de ménages qui n'étaient pas concernés par les précédentes mesures de baisses", mises en place en 2014 et 2015, a précisé Michel Sapin.

Cette baisse de l'impôt sur le revenu bénéficiera principalement à la "classe moyenne", "le cœur du cœur" du dispositif voulu par le gouvernement, a précisé Michel Sapin.

Bercy a fait les calculs : entre 200 euros et 500 euros de baisse

Parmi les 8 millions de contribuables concernés, "la plupart des célibataires" verront leur impôt diminuer de 200 à 300 euros, d'après Bercy. Les couples bénéficieront pour une majorité d'entre eux de 300 à 500 euros de baisse.

Bercy a détaillé concrètement cet allègement fiscal, en prenant des cas concrets :

  • Le couple avec deux enfants (3.800 euros net mensuel à eux deux)

Un couple avec deux enfants, dont les revenus mensuels nets s'élèvent à 3.800 euros payeront 1.372 euros d'impôts en 2016, contre 1.879 euros en 2015 (soit une baisse de 507 euros). Les ménages situés dans le bas du barème de l'impôt sur le revenu sont donc les premiers concernés par cette annonce.

  • Le jeune professeur célibataire (1.593 euros net mensuel)

Ce jeune professeur certifié, en début de carrière, et dont le revenu mensuel s'élève à 1.593 euros net, devrait bénéficier d'une réduction d'impôt sur le revenu de 310 euros. Il payera donc 828 euros d'impôt sur le revenu en 2016, contre 1138 euros en 2015.

 Le ministère des Finances indique que cette réduction d'impôt se fera techniquement via le mécanisme de la décote, et non via "une suppression de tranche", solution choisie en 2015.

Pour rappel, la décote est un rabais réservé aux foyers dont l'impôt ne dépasse pas un certain plafond. En 2015, ce plafond était de 1.135 euros pour un célibataire et de 1.870 euros pour un couple.

1 million de foyers dans la catégorie "non imposables"

Par ailleurs, le ministre des Finances a précisé à l'AFP que un million de foyers ne paieront pas ou plus l'impôt sur le revenu grâce à cette mesure.

  • La veuve retraitée

Bercy prend l'exemple d'une personne âgée ayant élevé seule un enfant (pendant au moins cinq ans) et qui bénéficie donc à ce titre d'une demi-part supplémentaire. En 2015, elle perçoit une pension nette mensuelle de 1.750 euros net, et s'est acquittée cette année de 263 euros d'impôt sur le revenu. En 2016, elle ne sera plus imposée.

  • Le couple de salariés avec 2 enfants, (3.300 euros net mensuel à eux deux)

Alors qu'ils payaient 324 euros en 2015, ce couple ne sera plus soumis à l'impôt sur le revenu en 2016.

Moins d'un Français sur deux paye cet impôt

Avec cette mesure, la proportion de foyers français qui payent l'impôt sur le revenu va ainsi retomber autour de 46%, comme c'était le cas en 2010. En 2013, le nombre de foyers imposables s'établissait à 52,3%, selon les données fournies par le rapport budgétaire de Valérie Rabault en octobre 2014.

Une proportion de "46%, c'est un chiffre habituel en France, c'était comme ça avant la crise, il est légitime que ce soit comme ça après la crise", a tenté cependant de justifier Michel Sapin. Cette situation est loin de faire l'unanimité. Ainsi, le co-fondateur du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon plaide cette semaine pour un impôt sur le revenu généralisé. Une idée également partagée à droite, par Alain Juppé ou Bruno Le Maire.

Les contribuables imposables seront certes moins nombreux en 2016, mais devront supporter une facture plus élevée. En 2014, l'impôt sur le revenu a rapporté 74 milliards de recettes fiscales nettes à l'Etat, contre à peine 55 milliards en 2010.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 53
à écrit le 15/09/2015 à 19:46
Signaler
J'ai reçu mon avis d'imposition CHOUETTE CHOUETTE CHOUETTE, il baisse de 20€/annuel soit 1.66€ de moins par mois ! Je devrais peut-être me réjouir déjà qu'il n'augmente pas ! et j'ai reçu de surcoit une jolie lettre des impôts m'annonçant la bonne no...

à écrit le 13/09/2015 à 18:40
Signaler
Je viens de lire mon avis d'imposition, résultat > 1000€ de plus environ. Même augmentation l'an dernier, et tout ça pour un salaire qui n'a pas bougé depuis 2 ans. Dois-je dire merci Hollande ?!.... Je viens de faire un calcul qui donne à réfléch...

le 13/09/2015 à 19:59
Signaler
Il faudra m'expliquer comment vous en êtes arrivé là. Le barème n'a pas changé radicalement en 2 ans pour justifier une hausse de plus de 2000€ à salaire constant donc vous nous cachez quelque chose : nombre de parts? défiscalisation quelconque qui ...

à écrit le 12/09/2015 à 14:16
Signaler
Ok baisse d'impots, admettons ! mais l'état donne t il certains de ses pouvoirs aux régions et aux mairies, donc les impots locaux vont exploser c'est ça ? Autre question, quelqu'un aurait la liste des villes les plus chères de france en impots loca...

à écrit le 12/09/2015 à 12:17
Signaler
Bien sûr, encore un mensonge de plus de la part des socialistes ! J'habite dans une commune dont le maire est socialiste depuis les dernières élections municipales, et dans le bulletin municipal que nous avons reçu il y a quelques jours, il nous anno...

à écrit le 12/09/2015 à 11:47
Signaler
Je suppose que les migrants ne paieront pas d'impôts non plus et que les classes moyennes vont à nouveau devoir contribuer un peu plus.

le 13/09/2015 à 0:30
Signaler
Parfois je tremble devant certaines reactions...dites moi que c'est de l'humour noir...

à écrit le 12/09/2015 à 10:12
Signaler
Réduction d'impôt : il me semble que vos exemples chiffrés donnant le seuil actuel et l''impôt afférent ne sont pas exacts .

à écrit le 11/09/2015 à 18:01
Signaler
honte à ce gouvernement qui est déja en campagne pour 2017 de toute évidence ! quoi de plus injuste que l'impot sur le revenu dont la collecte sert à faire fonctionner le pays et à payer salaires et retraites mirobolants à ce gouvernement entre aut...

à écrit le 11/09/2015 à 15:33
Signaler
C'est de la pure démagogie L'état des finances publics est catastrophique aucune réforme n'a été faite depuis 3 ans et on envoie quelques sous aux gueux pour qui revotent socialiste Meme si les francais sont des veaux Ca m étonnerait que ça marche...

à écrit le 11/09/2015 à 13:56
Signaler
"La réforme de la Banque de France de 1973 a interdit que celle-ci prête à l’État à taux zéro. L’État est donc allé emprunter avec intérêt sur les marchés privés. Si nous en étions restés au système précédant, qui permettait, répétons-le, à la Banque...

à écrit le 11/09/2015 à 13:36
Signaler
Il faut craindre que le gouvernement n'en soit pas le bénéficiaire... Un peu partout, on relève une certaine gêne , voire une indignation. Démagogie, rupture d'un symbole républicain, -celui du consentement à l'impôt-, favoritisme de classe, initiati...

à écrit le 11/09/2015 à 13:29
Signaler
baisse d'impôt fumisterie et mensonge, on baisse les impôts avec les dotations revus à la baisse des régions et départements; résultats les impôts locaux explosent!!!! je viens de recevoir ma taxe foncière ce jour + 15% et pendant ce temps on ouvre l...

le 11/09/2015 à 19:55
Signaler
Entièrement d'accord avec vous.

le 11/09/2015 à 23:52
Signaler
Bah oui c'est logique. On paye des impôts donc on vote fn. Fascinant.

le 12/09/2015 à 7:53
Signaler
@Geo Vous n'avez toujours pas compris que le vote Fn est un vote de ras le bol face à la montée des prix à la consommation , aux impots, aux dettes publiques, aux salaires qui stagnent, au chomage, à l'insécurité, et au manque de solutions de la dro...

le 12/09/2015 à 15:43
Signaler
Vous avez raison : vivement le FN : en deux mois nous reviendrons à l'âge de pierre et ainsi nous pourrons construire sur des bases solides ! Vivement 2017 !

à écrit le 11/09/2015 à 13:29
Signaler
baisse d'impôt fumisterie et mensonge, on baisse les impôts avec les dotations revus à la baisse des régions et départements; résultats les impôts locaux explosent!!!! je viens de recevoir ma taxe foncière ce jour + 15% et pendant ce temps on ouvre l...

à écrit le 11/09/2015 à 13:01
Signaler
Et voilà un argument de plus en faveur de l'abolition du droit de vote pour ceux qui ne paient pas d'impôts ! Car la finalité de cette mesure démagogique est bien entendu d'obtenir des vois aux prochaines élections !!!

à écrit le 11/09/2015 à 12:32
Signaler
Je propose un geste supplémentaire pour Michel Combes

à écrit le 11/09/2015 à 12:23
Signaler
merci beaucoup de la part de ceux qui vont continuer à payer les impots. faisant partie des 46%, j'espère que l'ardoise ne va trop augmenter pour compenser la suppression oula baisse des prélèvements des autres contribuables chanceux. Contribuableme...

à écrit le 11/09/2015 à 11:36
Signaler
Que les Français sont vraiment crédules ! Rappelez-vous de la campagne de 2012 ou Mr Hollande promettait monts et merveilles aux citoyens , que le changement c'était maintenant ! Que les méchants étaient de droite et ceux de gauche les gentils ,n'est...

à écrit le 11/09/2015 à 11:23
Signaler
Petite politicaillerie misérable en prévision des élections.... Ces gens d'une arrogance extrême ont brisé la confiance au nom de leurs "valeurs" et de leur carrière. Peuvent-ils regarder leurs enfants en face quand ils en ont? Quel déshonneur ! La F...

à écrit le 11/09/2015 à 10:24
Signaler
Encore les éternelles fourberies de Scapin !Je continuerai à verser 13% de mes revenus constitués uniquement par notre retraite en ayant subi une augmentation de 19% en 2013 par la prise en compte dans mes revenus du nombre d'enfants que nous avons e...

le 11/09/2015 à 11:28
Signaler
Etonné par votre commentaire car en ce qui me concerne, malgré une augmentation de mes revenus en 2014 de 3 %, j'ai bénéficié d'une réduction d'impôt de 800 euros conformément aux mesures annoncées l'année dernière. Donc, les engagements du gouvernem...

le 11/09/2015 à 15:56
Signaler
Réponse à réducimpot Je suis d'accord avec Tibed, car moi aussi j'ai subi avec l'arrivée de Hollande au pouvoir une majoration de 48% de mes impôts sur le revenu, grâce aussi à Sarkozy qui m'a supprimé une demi-tranche dont je bénéficiais auparavant...

le 11/09/2015 à 17:03
Signaler
réponse à réducimpot Je constate que nous ne devons pas avoir les mêmes revenus, car en 2012 j'ai réglè 1553€ au trésor Public, mais depuis 2013 à 2014 je suis pasé à 2200€ et cette année 2506€ Cela correspond bien à ce que j'ai écrit augmentation d...

à écrit le 11/09/2015 à 10:03
Signaler
Des impots pour payer des dettes publiques ? Pourquoi ne pas faire défaut de payment pour la France ? Ou bien doit on faire comme la Grèce et vendre ses biens publics ?

à écrit le 11/09/2015 à 9:44
Signaler
Comme avec les contrats d' assurance (qui sont des promesses en quelque sorte) Il faut réfléchir à la signification de chaque terme. Que peut signifier " baisse d' impôt". Par exemple : un patron qui est découragé , réduit ou cesse totalement son a...

à écrit le 11/09/2015 à 9:32
Signaler
On comprend bien l'aspect démagogique de cette mesure dans le cadre des élections à venir. Mais qui va compenser le manque à gagner, qui va payer le coût des guéguerres en cours, qui va payer pour l'arrivée massive des migrants, pour les émoluments e...

à écrit le 11/09/2015 à 9:22
Signaler
Il reste encore 20 milliards pour revenir à la case départ le matraquage fiscal continue à quand la baisse de la dépense publique

à écrit le 11/09/2015 à 8:44
Signaler
Une grave erreur de principe de plus. On veut encore diviser. Il faut que ceux qui payent soient moins nombreux que ceux qui ne payent pas. Ce gouvernement a des manières abjectes comme toujours. En plus, il mène la France à une dette de 100 % du pib...

à écrit le 11/09/2015 à 8:19
Signaler
Une baisse d’impôt (électorale) c'est une chose.... une baisse du chômage serait mieux !

à écrit le 11/09/2015 à 8:07
Signaler
Et pendant ce temps on ne touche pas aux niches fiscales près de 75 milliards sur le seul impot sur le revenu Résultat les ménages moyens et supérieurs qui restent imposables et ne bénéficient pas de décote ou d'avantages fiscaux (réduction impot p...

à écrit le 11/09/2015 à 7:41
Signaler
Les salaires stagnent, l'euro baisse et l'inflation continue. Et on veux nous faire croire, à grand coup de com, que nos politiques nous font de la relance. Tout de même très hypocrite tout ça...

le 11/09/2015 à 12:07
Signaler
... il n'y a quasiment plus d'inflation depuis des années et les salaires sont même repartis (très légèrement à la hausse) mais le signal est là. relisez vos notes avant d'écrire des bêtises !

à écrit le 11/09/2015 à 7:26
Signaler
les uns paient pour les autres ! l'impôt doit être payé par tous à juste proportion ; cette baisse opportuniste sera gommée par l'inflation des impôts locaux de cette fin d'année ,ça tombe bien il y a les régionnales juste après

à écrit le 11/09/2015 à 7:15
Signaler
A quelques mois des présidentielles la chasse aux voix est lancée. Mais pouvons nous attendre mieux que cette prostitution politique, non bien sur, droite et gauche incapables de redresser la France ce qui permettrait de faire voter sur un bilan posi...

à écrit le 11/09/2015 à 6:51
Signaler
A pilou ! Ne te méprends pas ! Même si je bénéficie de cette aubaine démagogique ! Je ne voterai pas cette gouvernance amateurisme !

à écrit le 11/09/2015 à 6:39
Signaler
Je suis veuve et mon revenu imposable et de 20€337, puis je espérer avoir une baisse d'impôt en 2016.Merci de me répondre

à écrit le 11/09/2015 à 6:28
Signaler
Ces 3 millions de nouveaux exemptes d'IR ne sont que les 3 nouveaux millions de chomeurs qui vont arriver vite!

à écrit le 11/09/2015 à 3:30
Signaler
Réponse: des gens dont on espère qu'ils voteront socialiste. C'est minable comme d'habitude. Ces gens aiment le pouvoir et ses privilèges. Un point c'est tout. Ça vole très très bas.

à écrit le 11/09/2015 à 1:21
Signaler
En guise de feuille d'impôts, ils recevront une carte d'électeur et à la place du RIP (Titre Interbancaire de Paiement) un bulletin de vote préimprimé à déposer impérativement dans l'urne le jour des présidentielles!

le 11/09/2015 à 11:31
Signaler
Vous confondez : ce que vous décrivez c'est la méthode UMP, qui avait envoyé un bulletin d'adhésion UMP avec l'avis de réduction de la TVA restaurant...

à écrit le 11/09/2015 à 0:38
Signaler
C'est de la propagande La tribune devrait au moins rétablir la verite des chiffres plus de 60 milliards d'augmentation depuis 3 ans et avant les élections 2 milliards de cadeau alors qu'on emprunte 80 milliards de plus chaque année Attendez l'augme...

à écrit le 11/09/2015 à 0:03
Signaler
Cet un non sens économique, social !

à écrit le 10/09/2015 à 22:20
Signaler
Quelle belle fumisterie! Tout le monde devrait payer l'impôt en fonction de ses moyens certes, mais tout le monde. Si tous les contribuables étaient taxés à 10% du revenu comme je le suis, cela serait bien plus juste. Que les "gros" salaires paient p...

le 11/09/2015 à 12:11
Signaler
Entièrement d'accord avec vous ! Un impôt juste serait un impôt non progressif mais identique pour tous... je ne vois pas au nom de quoi tout le monde ne participerait pas à l'impôt... fonction de ses moyens. 20€ d'impôts pour les plus modestes, c'es...

le 11/09/2015 à 19:23
Signaler
"Entièrement d'accord avec vous ! Un impôt juste serait un impôt non progressif mais identique pour tous..." : Ça s'appelle la CSG non?

le 15/09/2015 à 20:36
Signaler
Oui la csg est de ce type. Et perso je suis pas contre... Mais faudrait qu'il n'y ait que ça... Un taux plus élevé mais proportionnellement à ce que chacun gagne. La tva en est un aussi d'une certaine manière bien que je préfère l'imposition a poster...

à écrit le 10/09/2015 à 22:11
Signaler
Encore 3 millions qui vont profiter de la baisse d'impôt vraiment les caisses sont pleine et pour quand la revalorisation des retraites bloquer depuis plus de 2 ans

à écrit le 10/09/2015 à 21:46
Signaler
Ca ft plaisir on voit qu il n tjs pas compris que la france n a pas un pb de consommation mais de travail On va rigoler avoir leurs tetes defaites quand il ne comprendront pas pq l investissement ne repart pas et que le chomage incompressible va pas...

le 10/09/2015 à 22:26
Signaler
Surtout si on a une baisse de wall street suivie d'une baisse des investissements puis de la consommation. 2016 promet d'être une année ou on aura tout faux. Une de plus.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.