Brigitte Macron : 3 choses à savoir sur la polémique du statut de première dame

Face à la polémique générée par une pétition en ligne contre le statut de la première dame, l'Elysée a dû revoir ses plans. Finalement pas de statut, mais une "charte de la transparence" viendra définir le champ d'action de Brigitte Macron.
Brigitte Macron en compagnie de la First Lady, Mélania Trump, lors de la visite du couple présidentiel américain invité par le président Macron aux cérémonies du 14 juillet.
Brigitte Macron en compagnie de la "First Lady", Mélania Trump, lors de la visite du couple présidentiel américain invité par le président Macron aux cérémonies du 14 juillet. (Crédits : Reuters)

Le futur statut de la première dame fait beaucoup couler d'encre ces derniers jours. Alors candidat, Emmanuel Macron avait affirmé sa volonté de "clarifier" ce rôle flou de l'épouse du président de la Ve République, en lui donnant un cadre juridique. Mais une pétition en ligne, dénonçant l'attribution d'un budget à Brigitte Macron, bouscule les plans de l'Elysée. La Tribune revient en trois points sur cet épisode politique.

■ Macron avait annoncé la couleur durant la campagne

Le candidat Macron n'avait pas caché ses intentions durant la campagne présidentielle. Sa femme n'est pas restée dans l'ombre mais a été, au contraire, très présente dans les meetings et réunions publiques. Emmanuel Macron ayant beaucoup calqué sa communication sur le modèle de Barack Obama, il n'est pas étonnant de le voir enclin à importer en France le statut de la "First Lady" américaine.

Dans une interview sur TF1 en avril dernier, il avait exprimé son souhait d'établir "un cadre" sur le rôle de la première dame. "Je demanderai qu'un travail soit conduit en la matière", avait-il précisé, ajoutant que son épouse "ne sera pas rémunérée par le contribuable".

"Je veux sortir d'une hypocrisie française: lorsqu'on est élu président de la République, on vit avec quelqu'un, on donne ses jours ses nuits, on donne sa vie publique et sa vie privée. Et donc il faut que la personne qui vive avec vous, elle puisse avoir un rôle, qu'elle soit reconnue dans ce rôle", avait-il expliqué.

■ La pétition à l'origine de la polémique

Tout le monde n'a pas vu d'un bon œil ce projet d'Emmanuel Macron. Une pétition en ligne a été lancée il y a 3 semaines et a beaucoup fait parler d'elle, en franchissant la barre des 100.000 signatures en fin de semaine dernière. Elle se rapproche aujourd'hui des 300.000. On est loin des 1,2 million de participants rassemblés contre la loi El Khomri, mais cela a suffi pour déclencher la polémique.

A l'origine de cette initiative, Thierry Pau Valette, fondateur du mouvement "Egalité Nationale" qui dit lutter contre le Front national et pour la transparence. Dans la pétition, il dénonce ce statut de la première dame en préparation, alors que "paradoxalement le recours aux emplois familiaux sera bientôt interdit à l'Assemblée nationale".

"Il n'y a aucune raison pour que l'épouse du chef de l'état puisse obtenir un budget sur les fonds publics. [...] Si cette question doit être tranchée elle devra se faire dans le cadre d'un référendum et non du fait d'un seul homme", écrit-il.

■ Pas de statut mais une "charte de la transparence"

Face à la polémique, l'Elysée abandonne son projet de départ. Selon Le Figaro, il n'est plus question d'un statut officiel, mais un simple "communiqué" définira le champ d'action de Brigitte Macron. Plus précise, le chaîne BFM TV évoque la publication prochaine d'une "charte de la transparence" sur son rôle.

Ce texte devrait fixer le nombre de collaborateurs de la première dame. Aujourd'hui, Brigitte Macron dispose de deux assistants, de gardes du corps, d'un attaché de presse et d'un directeur de cabinet. Des clarifications devraient également être apportées sur le budget qui lui sera alloué. Selon Le Figaro, les sommes dont elle disposera pour les actions caritatives seront prélevées sur le budget de l'Elysée et contrôlé par la Cour des comptes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 36
à écrit le 11/11/2017 à 16:57
Signaler
Aucun statut pour Brigittemacron kel honte36 000 euros par mois moi je met 2ans et demi pour gagné ca comme aide ssoignante cplus ke ca paye de prof kel va aidé les enfants en difficulté scolaire ca retraite es donc si maigre honteux. ..

à écrit le 11/11/2017 à 0:28
Signaler
Commis erreur dans mon commentaire ce n est pas 440 000€ MENSUEL , mais ANNUEL. on ce mélange les pinceaux avec ces sommes. Excuse pour mon erreur.🙄

à écrit le 10/11/2017 à 23:58
Signaler
OUPS ... 440 000 € par moi,il y a de quoi répondre aux courrier et autre j espère 🤔. Pour moi la politique c est que de l endormissement, ont nous rabâche économie par ci, économie par là et blabla et patati !!! 5€ pour APL en moins c est ri...

à écrit le 18/08/2017 à 6:45
Signaler
Comme les petites starlettes qui débarquent à Cannes pour se trémousser sur la croisette espérant la une d'un magazine people , voici Brigitte qui veut faire école !!!

à écrit le 12/08/2017 à 22:14
Signaler
Mais elle a quelle âge Brigitte macron bien conservé la même quelle pêche Brigitte

à écrit le 10/08/2017 à 12:53
Signaler
La reine-mère ne devrait-elle pas être à la retraite ?

à écrit le 10/08/2017 à 7:39
Signaler
Même si je suis pas fana de donner un statut au conjoint du chef de l état, pour la raison évidente qu elle ou lui n est pas élu, ca permettait de clarifier. D ailleurs La Tribune, je m attendais avec votre titre à des chiffres, combien nous a coûté ...

à écrit le 09/08/2017 à 20:02
Signaler
Curieux, mais on entend beaucoup moins parler de Mr. Merkel. C'est vrai ce n'est pas une dame....

le 09/08/2017 à 22:14
Signaler
On ne parle pas non plus de M. May, mais c'est parce qu'il a une vie professionnelle sans faire appel aux deniers publics :-)

à écrit le 09/08/2017 à 18:31
Signaler
Certains semblent ignorer que l'Elysée reçoit quotidiennement des centaines de courriers adressés au chef de l'état principalement mais aussi à son épouse, cela va de la simple carte de vœux au nouvel an, à la demande pour un dossier spécifique et ...

à écrit le 09/08/2017 à 18:15
Signaler
Il est évident que l'attitude des épouses de président face à toutes les sollicitations qu'elles reçoivent est politique , il leur faut donc y porter la plus grande attention et pour cela être conseillées par des pro de la politique raison pour laque...

à écrit le 09/08/2017 à 16:44
Signaler
E. Macron ne peut pas supprimer le réserves parlementaires et ministérielles et créer une réserve présidentielle. Si la première Dame ne dispose pas de budget elle sera moins sollicitée ce qui nécessitera moins de personnel. Le palais de l'Elysée n'e...

le 09/08/2017 à 19:28
Signaler
En 2006, l'Elysée disposait encore d'un (modeste) fond d'aide d'environ 300 000 € dûment budgeté et qui permettait entre autres de faire quelques aumônes. Ce fond, en général géré par la first lady a disparu sous Sarkozy, le couple n'ayant pas la fi...

le 10/08/2017 à 9:03
Signaler
A part qu'aucun budget spécifique n'aurait été créé mais tiré sur celui de l'Élysée. Et à part que Mme Macron n'aurait reçu aucune rémunération. Polémique inutile donc, lancée par un homme qui voulait faire parler de lui.

à écrit le 09/08/2017 à 16:12
Signaler
Quelle gloire y a t-il à tirer de s’en prendre à la femme de quelqu'un pour mieux atteindre son mari ? Cette pétition est une action politique.

à écrit le 09/08/2017 à 8:39
Signaler
Il ne doit y avoir ni statut ni charte elle ne doit avoir aucun rôle !!!!elle à droit naturellement à une protection policière !!!!maintenant si elle veut faire du social et comme elle est enseignante à la retraite elle pourrait aller aider les enfan...

le 09/08/2017 à 18:21
Signaler
Elle peut avoir un statut sans pour autant être rémunérées . De tout temps elles ont été sollicitées et se sont investies pour intercéder dans des dossiers ou soutenir des causes .

à écrit le 09/08/2017 à 8:28
Signaler
La pétition est en passe de devenir un contre pouvoir, un bien et un mal à la fois

à écrit le 09/08/2017 à 7:30
Signaler
C'est vrai que le statut de la 1ère Dame est un problème majeur en ce moment pour le pays ( lol ),...

le 09/08/2017 à 10:44
Signaler
évident, le chômage étant le premier souci du pays, il fallait bien montrer la création de place de travail fut-ce à l'Elysée.

à écrit le 09/08/2017 à 4:46
Signaler
cela me rappelle le minitel ,Les Frenchies etaient la creme de la creme ...puis apres avoir perdu 30 ans ils se mettent a la toile .Maintenant La femme du president..n'est pas élue ...bien sûr que si .Elle est élue ..que cela vous plaise ou non ...et...

le 09/08/2017 à 14:25
Signaler
Quoi! moi povre frenchie pas comprendre charabia!

à écrit le 09/08/2017 à 4:45
Signaler
Comment peut on vouloir supprimer 120 000 dans la FP et en même temps garder des assistants à Mme Macron pour une fonction de convenance qui n'est pas officielle et dont les français ne veulent pas ? Mme Macron peut très bien faire comme l'immense...

le 09/08/2017 à 18:25
Signaler
De tout temps les épouses de président ont été secondées par des équipes : chef de cabinet et secrétariat pour les aider à répondre aux sollicitations dont elles sont l'objet .Cela va du simple courrier et des engagements ....et le comportement qu'el...

le 10/08/2017 à 7:03
Signaler
Dont les francais ne veulent pas? Je suis assez étonné. Les services du protocole affectent directement la première dame lors des receptions internationnales. Les conseillers de F.Hollande ont forcé V.Trierveiller a abandonner son travail de jour...

à écrit le 09/08/2017 à 0:40
Signaler
Je suis désolé mais je ne partage point votre avis pour les raisons qui sont les suivantes : Sous la Vème république le rôle de première dame a toujours été celui de représenter un rôle qui jusqu’aujourd’hui convenait au français puisqu’ils admiraien...

le 09/08/2017 à 9:25
Signaler
Vous croyez vraiment que dans le cas d'un conjoint du Président, ou de la Présidente, d'un grand groupe, c'est très différent? Merci de ce moment.. un peu long

le 09/08/2017 à 14:08
Signaler
Merci pour ce long argumentaire qui justifie donc d'en rester au budget de l' Elysée et de ne pas créer un budget ratifiant le rôle de 1ere dame . Elle est la femme du président un point c est tout , si rôle de représentation il y a , il doit se fair...

le 09/08/2017 à 14:28
Signaler
Parlons-en des pièces jaunes de Bernadette! Ses déplacements coûtaient plus cher que ne rapportait la collecte des pièces!

à écrit le 08/08/2017 à 21:55
Signaler
Mme Macron pourrait avoir un poste de conseiller auprès du Président. Au passage ça serait bien de rétablir la loi injuste sur les pensions de réversion et du veuvage avec en plus le problème que provoque la transition numérique et le chômage de ma...

à écrit le 08/08/2017 à 20:42
Signaler
La seule chose à retenir : Elle n'est pas élue par les Français. Pour elle, un garde du corps ET UN SEUL et ça ira bien. POINT BARRE. Non mais des fois, de qui se moque-t-on ... On en reviendrait à Marie Antoinette et à l'aristocratie ... ????

à écrit le 08/08/2017 à 18:56
Signaler
Typiquement français, le mec il veut que le role de son épouse soit clarifier et transparents, les français eux préfèrent les magouilles et les secrets, l'effet miroirs

le 08/08/2017 à 19:35
Signaler
@dnacir: il n'y a rien à clarifier, car elle n'a pas été élue. Si elle a des frais imputés au budget de l'État, c'est un abus de pouvoir et un détournement de fonds publics. point/barre :-)

à écrit le 08/08/2017 à 18:37
Signaler
18 p.c. ont voté pour lui, mais pas pour elle ! et cela ne lui donne pas la légitimité de décider d'un train de vie faste à nos dépens !

à écrit le 08/08/2017 à 18:20
Signaler
Les français sont contre, et les "missions" -répondre à des courriers de quémandeurs qui n'ont pas compris que le conjoint du Président n'a pas de mission particulière, ni de pouvoirs particuliers-.Nous avons eu les multiples épouses de M.Sarkosy, et...

à écrit le 08/08/2017 à 18:10
Signaler
Et avant c'était comment ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.