Budget 2017 : moins de fonctionnaires, oui... et non

 |   |  281  mots
2.286 postes de fonctionnaires seront créés en 2017 à au ministère de l'Intérieur
2.286 postes de fonctionnaires seront créés en 2017 à au ministère de l'Intérieur (Crédits : Reuters)
Selon le projet de loi de finances 2017, il y aurait à la fin du quinquennat 29.474 fonctionnaires d’État de plus qu'en 2012. Mais si l'on ne tient pas compte des mesures prises pour assurer la sécurité, alors le nombre des agents a diminué de 5.230.

Voilà une bonne petite polémique comme la France en raffole : les effectifs de fonctionnaires d'Etat auront-ils augmenté à la fin du quinquennat ou bien diminué ? Réponse : les deux à la fois ! A la lecture du projet de budget 2017, il ressort en effet qu'il y aurait en 2017 très exactement 29.474 agents de plus par rapport à 2012.

Mais si on déduit les hausses d'effectifs liées à la lutte pour la sécurité et contre le terrorisme, c'est-à-dire les hausses d'effectifs prévues par l'actualisation de la loi de programmation militaire (LPM) et par les plans de lutte anti-terroriste (Plat), le nombre de fonctionnaires baisse de... 5.230.

7.861 créations de postes  pour la Défense...

De fait, afin d'assurer « la sécurité des Français », à la suite des attentats de 2015 et 2016, le gouvernement a décidé d'arrêter la réduction des effectifs de la Défense, ce qui conduit à une progression des effectifs de 7.861 postes par rapport à ce qui été prévu par la LPM en 2017. Par ailleurs, autres secteurs prioritaires pour l'Etat, 2.286 postes seront créés à l'Intérieur (police et gendarmerie) et 2.100 à la Justice .

... et 11.662 à l'Éducation

De même, pour répondre à un engagement de campagne de François Hollande en 2012 de créer 60.000 postes dans l'Education, 11.662 postes sont instaurés en 2017 ainsi que 1.000 postes dans l'Enseignement supérieur.

Dans les autres ministères non prioritaires, 2.715 postes (équivalent temps plein) sont supprimés. Le ministère de l'Economie et des Finances est particulièrement visé avec 1.540 postes en moins. Les ministères de l'Ecologie et du Logement, qui partagent le même réseau de services déconcentrés, participent à l'effort à hauteur de 660 postes et les ministères sociaux perdent 230 postes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/09/2016 à 13:06 :
question : combien de fonctionnaires sont totalement déchargés de leur fonction initiale et sont exclusivement affectés à des "activités" syndicales ?
rien qu'à l'Education Nationale ils seraient plus de 32000 .
il y a là un grand gisement pour remettre plus d'enseignants au travail avec des élèves , sans que cela coûte un euro de plus au budget rémunérations des agents de l'EN . et sans doute aussi dans d'autres ministères .
a écrit le 28/09/2016 à 15:58 :
le bilan aurait été bien meilleur sans les 60000 embauches complètement inutile et clientélistes à l'éducation nationale. Et encore plus si les suppressions de postes y avaient continué au même rythme que lors du quinquennat précédent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :