Ces marchands de chaos qui jouent Le Pen à l'Elysée

POLITISCOPE. Il y a ceux qui, comme Nicolas Sarkozy, se voient tirer les ficelles et les marrons du feu du chaos ambiant. Et sont même encouragés en ce sens par un Macron qui navigue à vue, à l'exemple des retraites. Et ceux qui, par calcul mortifère, se disent qu'une élection de Marine Le Pen le 24 avril est le seul moyen de se débarrasser du macronisme et de se refaire la cerise aux législatives. Pour la politique française, c'est la semaine de tous les dangers.
Marc Endeweld
(Crédits : POOL)

Il y a trois ans, Nicolas Sarkozy espérait encore pouvoir revenir un jour au pouvoir. C'était l'époque de l'affaire Benalla. En coulisses, la tension montait déjà entre le groupe Bolloré et l'Elysée. Dans les médias, Alexis Kohler devenait une cible de choix. Et il y eut aussi l'irruption des Gilets jaunes. À cette époque, le publicitaire Jacques Séguéla, compagnon de route de Nicolas Sarkozy, avait d'ailleurs inventé un nouveau slogan pour son ami : « Si c'est le chaos, c'est Sarko ». On connaît la suite de l'histoire : Nicolas Sarkozy fut condamné par la justice dans l'affaire des écoutes et pour le dossier Bygmalion. Depuis, sa lune de miel avec le président Emmanuel Macron ne s'est jamais démentie.

Les deux hommes n'ont cessé de s'appeler ces derniers mois : « Macron appelle Sarko tous les jours », nous assure un proche de l'ancien président. Par ses conseils, Nicolas Sarkozy espère pousser son avantage. Des circonscriptions réservées à ses proches pour les prochaines législatives ? Vendu ! « C'est en fait acté depuis plusieurs mois », explique notre source sarkozyste. L'idée de nommer Christine Lagarde à Matignon ? Le président n'a pas dit non. « Elle ne te fera pas d'ombre », a dit en substance Sarko au chef de l'État. « Comment la nommer en pleine lutte des classes, c'est impossible ! », persifle une de ses collègues chez LR. Et puis, il y a d'autres noms qui circulent sur la place de Paris pour Matignon. Parmi les macronistes pur jus, les noms de Julien Denormandie, d'Elisabeth Borne ou même... d'Alexis Kohler sont les plus souvent cités.

Le secrétaire général de l'Elysée est effectivement omniprésent dans l'organisation de la campagne. C'est lui qui fut à la manœuvre pour assurer le ralliement d'Éric Woerth. Et il y a un mois, une réunion au sommet s'est tenue à l'Elysée entre Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron en présence d'Alexis Kohler. Alors, Sarkozy « croit être au centre du jeu mais Macron n'en a pas besoin sur le plan politique », tacle une figure de la droite française. Pour autant, entre les deux hommes, les liens sont davantage structurels que politiques. Ils partagent un héritage commun : celui de la cohabitation Balladur-Mitterrand. Et ils ont des proximités communes comme avec Bernard Arnault ou David de Rothschild. Et puis, en cas de coup dur, une figure macroniste a été jusqu'à laisser entrevoir à Nicolas Sarkozy « le recours au droit de grâce ». Sur ce dernier point, un proche de l'ancien président n'y croit pas : « Vous verrez, une fois au pouvoir, Emmanuel Macron se foutra de sa gueule comme il l'a fait avec tout le monde, et dira en s'excusant faussement : "Nicolas, j'ai fait le maximum" ».

L'élastique du « en même temps » se tend

Encore faut-il que l'actuel président soit réélu. Si les sondages semblent se creuser en sa faveur, la plupart sont tout de même inquiétants pour l'ancien disrupteur en chef. Alors, ce dernier fait feu de tout bois, notamment auprès des électeurs de gauche, multipliant les clins d'œil, à l'image du recul apparent sur le report de l'âge de départ en retraite. Au point d'irriter au cœur de sa base de droite, et de laisser indifférente la gauche qui n'est pas dupe de déclarations non suivies d'engagements clairs. L'élastique du « en même temps » finirait-il par craquer ? « Macron navigue à vue. Il fait capitaine de pédalo », juge ainsi « Jacques Sisteron », notre gorge profonde qui fut au coeur du dispositif de campagne d'En Marche en 2017. Et elle ajoute : « À trop vouloir faire travailler la poutre, les copropriétaires qui prennent la charpente sur la tête pensent à raison que le maître d'œuvre n'y est pas pour rien ».

Peu importe pour les élus de droite comme issus du PS qui se bousculent au portillon de la future grande maison macroniste, ce rassemblement censé remplacer En Marche. L'ancienne conseillère de Nicolas Sarkozy, Emmanuelle Mignon serait d'ailleurs bien placée pour prendre la présidence de ce futur grand parti, raillé par certains comme un futur « parti unique ». À droite pourtant, certains ne sont pas prêts à franchir le Rubicon. D'autres, comme Jean-François Copé, proposent un accord entre LR et la future majorité macroniste : « Le score de Macron va tout déterminer. S'il fait 58%, il va nous snober. Vous allez voir, il aura déjà préparé son gouvernement, et il va tout d'un coup changer de numéro de téléphone, il va nous ghoster », s'irrite un ponte chez LR. Au sein de l'ancien parti de Nicolas Sarkozy, on frôle la crise de nerf collective. « On a tout perdu. On est en mode AA, alcooliques anonymes. Au sein du parti, c'est chacun pour soi, chacun est devenu auto-entrepreneur. Les législatives vont être une boucherie », se désespère la même source.

Pourtant, tous ces acteurs restent suspendus à l'issue du second tour de la présidentielle. Car au sein du microcosme parisien, ils sont de plus en plus nombreux à parler ouvertement d'une victoire possible de Marine Le Pen, et à parier sur un tel scénario, souvent par intérêt et sans crainte particulière... En privé, certains responsables politiques des partis traditionnels, qui se verraient bien se refaire une santé en devenant de futures forces d'opposition à Marine Le Pen, comme certaines figures des milieux économiques, se disent que cela ne serait pas une si mauvaise chose : une telle configuration permettrait au moins de dégager Emmanuel Macron.

L'establishment parisien non macroniste tenté par un moment Trump ?

« Effectivement, il n'y a plus de digue. Regardez les débats à la télévision qui se demandent si Marine Le Pen est vraiment d'extrême droite ! » s'inquiète ainsi un proche conseiller du président, qui s'en indigne : « Tous ces gens préfèrent parier sur le chaos pour leur destin individuel ». Et de citer l'exemple du président des Républicains de l'Aube, François Baroin, qui n'a pas appelé cette année à voter pour Emmanuel Macron pour faire barrage à Marine Le Pen, comme il l'avait pourtant fait en 2017. Cette posture du « ni ni » est un calcul politique pour tenter de ne pas tout perdre lors des législatives qui s'annoncent périlleuses.

Mais d'autres parient plus ouvertement sur une victoire de Marine Le Pen pour leur permettre d'ouvrir le jeu politique dans les prochaines années. L'establishment parisien non macroniste serait-il tenté par un moment Trump ? Emmanuel Macron serait pris ainsi à son propre piège, celui de préférer un débat avec l'extrême droite plutôt qu'avec ce qu'il reste de la gauche, pour pouvoir se placer comme seul rempart au chaos. Certes cette stratégie pourrait lui permettre de gagner une nouvelle fois le gros lot. Encore faut-il que les digues ne lâchent pas entre temps...

Marc Endeweld

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 47
à écrit le 18/04/2022 à 18:38
Signaler
On rappellera que la crise des gilets jaunes n'est pas tombée du ciel. Macron est entièrement responsable de son déclenchement (hausse des taxes sur le carburant).

à écrit le 17/04/2022 à 12:22
Signaler
Surtout que nous vivons le chaos depuis 5 ans déjà.

à écrit le 17/04/2022 à 6:25
Signaler
Quelle énergie dépensée en magouilles et "stratégies". Mais y at il quelqu'un pour s'occuper réellement et sincèrement du pays et des français?

le 17/04/2022 à 10:47
Signaler
politique voilée en lieu public !

le 17/04/2022 à 14:02
Signaler
Oui les manifestants et les gilets jaune mais les politiciens les écoutent pas et les fustigent en les traitant d’extrémiste de droite ou gauche en fonction du vent...

à écrit le 16/04/2022 à 9:49
Signaler
Christine Lagarde à Matignon ? Elle aurait du aller en prison pour avoir fait cadeaux à Bernard Tapie de 200 millions d'euros d'argent des contribuables ! et n'aurait jamais du plus avoir de responsabilités ni européenne ni même nationales !

le 16/04/2022 à 11:46
Signaler
C'es gens la ne risque rien ils se tiennent par les coudes , la CJR faite par eux est là pour les dédouaner pour ne pas dire blanchir .

à écrit le 16/04/2022 à 8:24
Signaler
Faut il rajouter que tout ce que fera la macronie sera irréversible surtout dans l'indépendance de la France! Sa politique c'est "le chacun pour soi au dépend des autres" pour continuer a détruire la société française!

à écrit le 16/04/2022 à 7:28
Signaler
Valbel a raison si MLP est elue, les micronnistes seront dans la mouise. Il faut tout faire pour eviter le freluquet pour un 2nd tour. Apres il modifiera la constitution pour un mandat de 7 ans. Tout le temps de finir de detruire les francais. Faites...

le 16/04/2022 à 20:26
Signaler
@ matins calmes !!!!! Je n'ai jamais écrit de telles inepties!!!! Ce qui est certain, c'est que je ne voterai JAMAIS pour un ou un une candidate dont le parti se qualifie de National. FN ou RN, l'idéologie est la même. Extrême droite = la Guerre.

le 17/04/2022 à 12:57
Signaler
@valbel En bon supporter de Marine (et vous aviez raison), vous l' avez écrit, j' étais là, j' ai tout lu ; vous n' allez pas vous renier quand même?...

à écrit le 15/04/2022 à 19:35
Signaler
Ce n'est pas le moment d'avoir des pudeurs de gazelle. Laisser passer Macron pour hurler contre sa politique le lendemain, c'est être la cause dont on déplore ensuite les effets. Et se rendre ainsi impuissant. Il faut trancher : Le Pen ou Macron. S...

à écrit le 15/04/2022 à 19:33
Signaler
Il faut faire barrage à l' extrême droite et l' extrême droite c' est Macron, les programmes de Mélenchon et Le Pen sont superposables à 75 %, les deux à peine à 20 avec Macron !

le 17/04/2022 à 10:06
Signaler
Ça m’étonnerait que la partie de l’électorat de Melenchon en particulier les 50 à 60% d'origine immigré que nous annonce la presse vote pour MLP au deuxième tour,même si 75% des programmes se ressemblent avec Melenchon et MLP.Il reste les 20% et je p...

à écrit le 15/04/2022 à 19:00
Signaler
Macron, c'est déjà le chaos.

le 15/04/2022 à 23:55
Signaler
Ah bon ? Impression bien personnelle … pas la mienne aucun président ´ a été confronté à autant de sujets en si peu de temps…faut dire que les français dont les champions de … la non - adaptatation en Europe …!!

à écrit le 15/04/2022 à 17:21
Signaler
Si je ne m'abuse la démocratie existe encore en France et nous avons le choix de voter pour Macron ou Le Pen non ? Alors expliquez nous pourquoi toute la sphère médiatique semble s'être liguée contre la candidate RN ? N'êtes vous pas gênés de fausser...

le 15/04/2022 à 19:52
Signaler
Je te conseille de lire sur le net l'affaire Laurent Bigorgne ex-patron de l’Institut Montaigne un ami très proche de Macron ,affolant

le 15/04/2022 à 21:03
Signaler
La démocratie est finie depuis bien longtemps, rien que réintroduire cela me hérisse le poil! Il est urgent d' apprendre la définition de la dem (frontières nationales, monnaie nationale, lois nationales, cour justice national...

le 15/04/2022 à 23:36
Signaler
Hitler a aussi été élu démocratiquement... résultat.62 million de morts... ( en incluant.. Staline Mussolini, le Japon... etc)

le 16/04/2022 à 9:05
Signaler
L’ancienne élue Agnès Cerighelli (LREM) condamnée pour «revenge porn» Déjà condamnée pour homophobie, diffamation et chantage en 2021, l’ex-membre de l’opposition à la mairie de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) vient d’écoper de dix mois de prison a...

à écrit le 15/04/2022 à 14:42
Signaler
Le chaos vous l'avez choisit en poussant au second tour Macron le pen au lieu de faire votre travail. Vous aurez Le pen. Si on m'avait dit qu'un jour je voterais pour cette maison on m'aurais surpris, mais vous avez voulu, vous l'avez eu et c'est ca...

à écrit le 15/04/2022 à 13:23
Signaler
F Asselineau et sa Contre-Campagne envoient du lourd, nouvelle vidéo sur UPR-TV, 1re partie LES ENSEIGNEMENTS DU 1er TOUR La 2e partie sera publiée demain 15 avril. J'y préciserai les raisons puissantes et méconnues que les Français d...

à écrit le 15/04/2022 à 13:00
Signaler
L'avocat Régis de Castelnau fera barrage à Macron le 24 avril prochain et il explique pourquoi : suite dans Putsch, « Ce chantage au fascisme est un mensonge et qui n’est que le masque de la peur des gens d’en haut, du bloc élitaire de perdre son e...

le 17/04/2022 à 10:18
Signaler
Hé oui, c'est un mensonge, jusqu'au moment où ça va venir, patience ! Poutine ne fait pas de guerre mais une opération spéciale, ça na rien à voir ! Dire guerre est un mensonge ! (Staline utilisait le même vocabulaire, opération spéciale) Si on veut...

à écrit le 15/04/2022 à 12:53
Signaler
Parce que les melenchonistes, amoureux de la République intègre et désintéressée, doivent voter pour le chef d’un ramassis de condamnés, adepte des paradis fiscaux et aux ordres de Rothschild alors que dans sa biographie "Mélenchon le plébéien...

le 16/04/2022 à 9:49
Signaler
Pourriez-vous développer votre point sur le GOF?

le 16/04/2022 à 12:25
Signaler
@Hiram Facile, le GOF roule pour le mondialisme lequel oeuvre à la destruction de Etats-Nations et l' installation du NOM (nouvel ordre mondial) ; Mélenchon en bon gauchiste est bien l' opposant crypto idéal destiné depuis tjrs ...

le 16/04/2022 à 23:35
Signaler
Bien, vous avez exposé votre vision du GOF. Sur quels faits s'appuient vos affirmations?

à écrit le 15/04/2022 à 11:57
Signaler
On essaie de nous faire peur pour augmenter le score de Macron afin qu’il puisse ensuite affirmer que son projet a été soutenu par un grand nombre d’électeurs. Et dès qu’il sera élu, il reprendra sa politique de démolition, et accueillera tous ceu...

à écrit le 15/04/2022 à 11:37
Signaler
Je ne pense pas que Madame Le Pen fasse une bonne présidente comme en 2017. Je ne juge pas son programme qui manque d'avenir et de sécurité economique mais aussi la personne. Ondit qu'elle est dédiabilisée par Zemmour, rien n'y fait, ses idées pour l...

le 16/04/2022 à 8:15
Signaler
"Macron ne pourra plus se représenté mais devra passer la main à un autre candidat démocrate". Effectivement, mais pour deux mandats de cinq ans d’où sa proposition d'un septennat ce qui pourrait réinitialiser les compteurs ,mais il faut l’accord...

à écrit le 15/04/2022 à 11:11
Signaler
sarko, ce minable continue son travail de sape. Depuis l'avenement de ce type, le pays France est a la derive. micron fini le boulot.

à écrit le 15/04/2022 à 10:51
Signaler
Tout notre environnement change, trop vite à mon avis comme le numérique, la mondialisation, le poids du religieux, cette économie folle qui repose sur le commerce et des dettes, une guerre inenvisageable, la démographie, alors que les partis traditi...

à écrit le 15/04/2022 à 10:38
Signaler
Le chaos est déjà là avec Macron : Révolte sociale, pandémie, guerre, crise économique, crise énergétique, pollution... Peut-on faire pire ? Faut voir ! Je n'ai pas souvenir qu'un président français ai autant eu la poisse.

le 16/04/2022 à 0:23
Signaler
Révolte sociale ? Ou ça ? J ai pas vu des CV millions de personnes en train de manifester ou faire grève .. vous prenez vos désirs pour des réalités.. par contre guerre civile et reprise des attentats oui ça on y aura droit ….

le 16/04/2022 à 0:24
Signaler
Révolte sociale ? Ou ça ? J ai pas vu des millions de personnes en train de manifester ou faire grève .. vous prenez vos désirs pour des réalités.. par contre guerre civile et reprise des attentats oui ça on y aura droit ….avec la dynastie le pen et...

à écrit le 15/04/2022 à 10:27
Signaler
Ce qu'il ne faut pas oublier c'est l'importance de votre vote , regarder les puissances de l'argent corrupteuses mettrent au feu tous ses hommes de mains dans les médias. Vous êtes le seul obstacle et il comptent comme à chaque élections sans rien vo...

le 16/04/2022 à 0:35
Signaler
Qui a mis en places la csg? .. Macron n existait pas il y a 10-30ans… qui raconte n’importe quoi ? Filien..

à écrit le 15/04/2022 à 10:07
Signaler
J'ai regardé et écouté attentivement la conférence de presse de Le Pen sur les aspects internationaux de sa politique. J'ai bien compris qu'elle rêve de faire adhérer la Russie à l'Otan afin de contrecarrer une alliance stratégique, Chine communiste...

le 16/04/2022 à 0:31
Signaler
Allez vivre au pôle Nord si la realite linternationale vous perturbe tant que cela ..au fait la Russie a signé les accords de Budapest prevoyant en autre le tedd s peur des frontières Ukrainiennes… on voit ou mène la signature de l état Russe …

le 16/04/2022 à 0:32
Signaler
Allez vivre au pôle Nord si la realite linternationale vous perturbe tant que cela ..au fait la Russie a signé les accords de Budapest prevoyant en autre le respecr des frontières Ukrainiennes… et d un état souverain et démocratique on voit ou mène ...

le 16/04/2022 à 0:36
Signaler
Allez vivre au pôle Nord si la realite linternationale vous perturbe tant que cela ..au fait la Russie a signé les accords de Budapest prevoyant en autre le respect des frontières Ukrainiennes… et d un état souverain et démocratique on voit ou mène ...

le 16/04/2022 à 8:12
Signaler
l'Ukraine aussi les a signé, que faire quand des zones du monde nourrissent les bordels et les cités en chaires humaines et canons ? Et demande au passage 10mdrs de dollars par mois pour prétendre défendre le monde libre? Oui l'international se rappr...

à écrit le 15/04/2022 à 8:13
Signaler
Analyse intéressante. Qui permet de constater que l'écart pour obtenir la force "de gauche" pour obtenir ses votes, impose de plus en plus à un grand écart, qui confine à la gymnastique olympique. Le score pitoyable du PS, et du PC, parties marconi...

le 15/04/2022 à 9:40
Signaler
Si Mélenchon avait grillé la place a Marine, ce jour Macron le traiterait de la même façon car Mélenchon est extrémiste de gauche. De plus on l’entendrais ressortir les vidéo de "la république c'est moi". Macron est une anguille qui dit avant l'élect...

le 15/04/2022 à 10:04
Signaler
@cheng Le RN, c'est le FN, il n'y a plus de doutes après les derniers propos de madame Le Pen.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.