Affaire McKinsey, Marine Le Pen : peur sur la macronie

POLITISCOPE. L'inquiétude monte dans la majorité présidentielle en raison des dégâts faits dans l'opinion sur l'affaire Mc Kinsey, que le président-candidat a négligé et minimisé. Surtout, la question des reports de voix sur la candidate du RN qui joue le rassemblement des Français peut coûter cher à Emmanuel Macron qui tente de reprendre l'offensive alors que son avance dans les sondage fond comme neige.
(Crédits : Reuters)

Emmanuel Macron a attendu, longtemps, mais il est désormais pleinement dans l'arène politique de la campagne présidentielle. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le début de sa campagne est pour le moins bousculé par « l'affaire McKinsey », suite à la publication d'un rapport sénatorial qui a révélé que l'État avait dépensé plus d'un milliard d'euros en 2021 auprès de cabinets de conseil privés pour le guider dans son action. Dès dimanche, le président candidat réagissait à la télévision avec une certaine fébrilité : « s'il y a des preuves de manipulation, que ça aille au pénal ! », s'est il exclamé devant Francis Letellier, le journaliste de France 3 qui l'interviewait. Mais cela n'a pas suffi : la polémique enfle, elle gronde sur les réseaux sociaux, l'indignation gagne du terrain dans l'opinion.

Au sein de la macronie, le malaise est palpable, l'inquiétude s'installe. Car à une dizaine de jours du premier tour, cette polémique tombe au plus mal. Elle réactive le procès du mélange des genres entre public et privé qui a déjà entaché bon nombre d'épisodes du quinquennat. Pour éteindre l'incendie, le gouvernement a convoqué une conférence de presse.

C'est Amélie de Montchalin, ministre de la transformation et de la fonction publiques, et Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des comptes publics, qui s'y sont collés. « Aucun cabinet de conseil n'a décidé d'aucune réforme, la décision revient toujours à l'Etat », a tenté de convaincre ce dernier. La polémique reprit pourtant de plus belle dès le lendemain avec de nouvelles révélations de Médiapart : le site d'investigation révèle que McKinsey a réalisé des prestations pro bono, sans contrat ni rémunération, pour Emmanuel Macron lorsqu'il était ministre de l'économie entre 2014 et 2016.

Plusieurs membres du cabinet de conseil américain ont par ailleurs participé, tout aussi gracieusement, au lancement d'En Marche et au début de sa campagne. Justement, dans son rapport, le Sénat estimait que ces missions gratuites peuvent « être "récupérées" pour les besoins de la stratégie commerciale des cabinets de conseil ».

Pour Emmanuel Macron, cette polémique est d'autant plus dangereuse que Marine Le Pen, la candidate d'extrême droite monte de jour en jour dans les sondages. Plus inquiétant encore, les remontées du terrain au ministère de l'Intérieur sont particulièrement pessimistes sur l'état de l'opinion à l'égard du président sortant. En déplacement à Fouras, en Charente-Maritime, le chef de l'État a pourtant tenté de faire bonne figure, confiant aux journalistes : « On va continuer de se battre jusqu'à la dernière seconde ». Et d'ajouter : « Je n'ai jamais banalisé le Front national (...) il y a un tandem d'extrême droite, que je combats ». Une manière de sonner le tocsin auprès des électeurs abstentionnistes. Car dans le cas d'un second tour Emmanuel Macron / Marine Le Pen, le principal ennemi du président sortant sera l'abstention des électeurs... de la gauche.

D'autant plus qu'avec le surgissement d'Éric Zemmour lors de cette présidentielle, Marine Le Pen a réussi à se banaliser auprès des Français sans faire plus d'effort. La candidate du Rassemblement National ne fait plus autant peur qu'en 2017. Pire, la défiance à l'encontre du président de la République semble submerger toute autre considération. « Le front anti-Macron est plus puissant que le front pro-Macron. Marine Le Pen ne fait plus peur alors qu'Emmanuel Macron inquiète. Et le poids des mécontentements accumulés durant cinq ans pourrait provoquer un séisme, c'est-à-dire l'élection de Marine Le Pen », estime une figure de la droite française.Celle-ci a d'ailleurs compris très tôt dans la campagne qu'elle avait intérêt à jouer la carte du rassemblement et du dépassement.

Cette attitude de « force tranquille » est totalement assumée dans les rangs du RN. Il y a un mois, Marine Le Pen prenait clairement ses distances avec Éric Zemmour, jugement que le journaliste avait un « projet de guerre civile, de division, de brutalité ». En gardant son cap, la candidate du RN a fin par s'imposer face à Éric Zemmour et Valérie Pécresse.

De son côté, Emmanuel Macron a cru pouvoir mener une campagne Blitzkrieg, préférant s'investir depuis le début de l'année dans la présidence européenne et se concentrer sur son action diplomatique en pleine guerre russe en Ukraine. Ces derniers jours pourtant, le président sortant s'aperçoit un peu tardivement qu'il a pris du retard face à une Marine Le Pen qui n'a cessé d'enjamber sa qualification : « Elle fait une campagne de second tour, et une fois qu'elle y sera, elle en appellera à l'union nationale. Tandis que Zemmour, son problème, c'est l'union des droites, elle, son sujet, c'est le rassemblement des Français », analyse un proche des Républicains. Dans ces conditions, le maitre des horloges réussira-t-il à retrouver la maitrise du tempo en cette fin de campagne ?

Marc Endeweld.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 55
à écrit le 03/04/2022 à 16:39
Signaler
"Mais peut-être que Macron se réserve pour le 2eme tour où il figurera qu'il soit en tête ou pas." Quand je vois les affiches de mélenchon couvertes par celles de Roussel en effet ils sont passés à la vitesse supérieur et devraient arriver à éliminer...

à écrit le 03/04/2022 à 16:36
Signaler
Le FN pourra ainsi racheter ces rapports un bon prix vu que leur programme économique est le même que celui de macron. Il me tarde tellement qu'ils accèdent au pouvoir pour montrer eux aussi tout ce dont ils ne sont pas capables !

à écrit le 03/04/2022 à 9:59
Signaler
Une entreprise est une dictature. Vouloir gérer un état comme une entreprise revient a renier la démocratie ou ce sont les élus qui devraient décider en leur âme et conscience, et pas des experts autoproclamés.

à écrit le 03/04/2022 à 9:05
Signaler
Tempête autour des cabinets de conseil. Alors qu'un rapport sénatorial dénonce "un phénomène tentaculaire" quant au recours à ces cabinets, dont McKinsey, par l'État, c'est CapGemini, cette fois-ci, qui est épinglé par nos confrères de Libération. L'...

à écrit le 02/04/2022 à 19:08
Signaler
Le PNF hiberne ? Une commande payée 496 800 euros par l’État à McKinsey pour une mission dont personne ne comprend l’intérêt et un colloque qui n’a pas eu lieu finalement, ça ne l’interpelle pas ?! Faisons encore plus de bruit alors autour du McKin...

à écrit le 02/04/2022 à 18:37
Signaler
Comment peut-on laisser Macron faire 5 ans de plus avec un tel désastre depuis 2017 , il faut vrailment avoir envie de se faire (Ararkiri) , il n'a pas de projet et ne sait pas où il va . Moi je pense au titre de cet article est vraiment ce qui se p...

à écrit le 02/04/2022 à 18:14
Signaler
Même un "McKinsé" vend la mèche.. Le cabinet de conseil a travaillé gratuitement pour Emmanuel Macron dès son arrivée au ministère de l’économie. Des consultants de McKinsey révèlent à Mediapart la stratégie d’influence qui a alors été déploy...

à écrit le 02/04/2022 à 17:05
Signaler
je propose donc une enquete journalistique independante donc de gauche, pour publier tous ces CE diriges par l'extreme gauche, qui bizarrement ne trouve pas ca anormal de se remplir les fouilles, du moins tant que c'est les siennes......gageons que m...

à écrit le 02/04/2022 à 15:12
Signaler
Je voudrai trouver un candidat qui nous disent qu’on ne peut continuer à vivre en dessus de notre capacité de production, qu’il faut travailler plus individuellement et collectivement, qu’on va arrêter l’assistanat sans contrepartie, que le travail e...

le 02/04/2022 à 17:52
Signaler
vous oubliez le point principal. C est pas sur les jeunes qui partent en WE qu il faut mettre la pression mais sur les retraités qui sont en vacances perpetuelles pendant 30 ans (parti a la cinquantaine et allant vivre jusqu a 85 ans au moins). 50 %...

le 03/04/2022 à 19:10
Signaler
@Réponse de @carlier Ce que tu décris sont les retraités cadres principalement,soit près de 4 millions sur 13.Même chez les retraites la classe sociale perdure.

à écrit le 02/04/2022 à 11:54
Signaler
Les ralliement à Emmanuelle Macron ces dernières semaines , ce que l'on peut rmarquer cela semble un sauve qui peut "tous ensemble essayons de nous sauver encore une fois". Les plus riches des Socialistes et jusqu'à la droite et le centre dont certai...

à écrit le 02/04/2022 à 10:01
Signaler
Le FN pourra ainsi racheter ces rapports un bon prix vu que leur programme économique est le même que celui de macron. Il me tarde tellement qu'ils accèdent au pouvoir pour montrer eux aussi tout ce dont ils ne sont pas capables !

le 02/04/2022 à 12:04
Signaler
Il semble que la seule porte de sortie pour Macron, c'est la pédagogie en s'attaquant au programme social ultra demago et mensonger de MLP qui risque de mettre le système financier national en faillite ds un contexte de dette élevée et de remontée de...

le 02/04/2022 à 12:38
Signaler
"Mais peut-être que Macron se réserve pour le 2eme tour où il figurera qu'il soit en tête ou pas." Quand je vois les affiches de mélenchon couvertes par celles de Roussel en effet ils sont passés à la vitesse supérieur et devraient arriver à éliminer...

le 02/04/2022 à 13:55
Signaler
J'aime bien cette expression "ceux qui possèdent et détruisent le monde en ronflant"... C'est complètement c.. mais c'est très imagé. Ca parle bien à un enfant de 6 ans ou à un communiste, en gros c'est au niveau des commentaires qu'on trouve sur la ...

à écrit le 02/04/2022 à 9:58
Signaler
Ce serait marrant que mc kinsey qui bossait pour plusieurs gouvernements européens ait aussi bossé et touché des sous de pfizer pour caser ses vaccins a arn en urgence. Si c'était le cas valneva devrait leur confier une mission en urgence, ils sont t...

à écrit le 01/04/2022 à 23:04
Signaler
Dans la même veine, le reportage de "Off Investigation" mis en ligne il y a 3 jours, mentionnant l'existence potentielle d'un accord du fisc français pour planquer une bonne partie des anciennes payes privées du président en off-shore. Pas de charges...

le 02/04/2022 à 0:33
Signaler
Les franchouillards vous me faites marrer 1 milliards pour Cette boîte en France ? Le gouvernement t allemand a dépensé 3, 7 milliards avec cette c même société sans que cela soulève un e critique de l opposition ou de la population … de n la c polit...

le 02/04/2022 à 11:50
Signaler
400% de croissance du compte client sur le quinquennat, de nombreuses prestations dont les intervenants ne savent pas justifier la facturation suite au rapport sénatorial, c est pas en Allemagne qu on aurait laissé passer.... L'état s'est fait enfler...

le 02/04/2022 à 11:54
Signaler
Fabien / Jon : moi j'ai vu un reportage sur internet qui parle d'une possible arnaque de l'Etat potentiellement énorme et possiblement scandaleuse, pour laquelle on soupçonne la belle-sœur d'un ministre d'avoir éventuellement caché des dollars semble...

le 02/04/2022 à 13:01
Signaler
Off investigation est hébergé par la chaîne « blast » elle- même tributaire de mes financements de vinviguerra ( voir son compte ds résultat)… ces investigations dont à charges … pour moi elle serait légitime si tous les candidats passaient à sa mo...

le 02/04/2022 à 13:01
Signaler
Off investigation est hébergé par la chaîne « blast » elle- même tributaire de les financements de vinviguerra ( voir son compte ds résultat)… les investigations sont à charges … pour moi elle serait légitime si tous les candidats passaient à sa mo...

le 03/04/2022 à 19:14
Signaler
Macroniste jusqu'au bout des ongles le Brehat ou Jade,Jafé ,gars etc...

à écrit le 01/04/2022 à 22:53
Signaler
Après l'affaire Benalla désastreuse, celle des gilets jaunes si mal traitée et sanglante, celle de la Covid plus que chaotique, voici l'affaire McKinsey scandaleuse. Y a t-il un pilote dans l'avion? On peut en douter...En tout cas Mr Macron fait preu...

le 01/04/2022 à 23:08
Signaler
Peut-être qu'il a peu de réalisme et discernement, mais en tous cas il pourrait être très riche avec son ou ses comptes off-shore (cf. reportages de "Off investigation" mis en ligne il y a peu). Tout ceci est à vérifier bien sûr. Il pourrait (au cond...

le 02/04/2022 à 12:04
Signaler
Les Gilets Jaunes nous ont bien cassé les c...., une minorité qui a pourri la vie de leurs compatriotes et saccagés de nombreux bien publics, politisée par quelques rigolos en mal d'existence et très heureux d'être mis en lumière sur les réseaux soci...

le 02/04/2022 à 12:44
Signaler
Des enfants et des agneaux de panurge y a t il un adulte dans la salle …? au lieu de vous va mousser collectivement faut vérifier les sources de ce média «  off investigation » ? Qui est il ou est il base ? Qui est actionnaires? Qui le dirige ? … ...

à écrit le 01/04/2022 à 22:43
Signaler
L'affaire Mc Kinsey c'est peanuts comparé aux possibles révélations sur des pratiques de non déclaration off-shore par "Off investigation", où par ailleurs un journaliste de La Tribune intervient avec beaucoup de clairvoyance. Il faudrait très certai...

à écrit le 01/04/2022 à 21:35
Signaler
Quel fol espoir ! cette affaire McKinsey, celle de trop, peut faire chuter la "macronie" ! ce sera le grand dégagement tant espéré...

le 01/04/2022 à 22:58
Signaler
Non, ce qui pourrait vraiment changer les choses ce sont les révélations de "Off Investigation" où un journaliste de La Tribune intervient avec brio d'ailleurs. Le président pourrait (au conditionnel bien sûr) avoir planqué une bonne partie de sa for...

le 02/04/2022 à 0:29
Signaler
Pour avoir quoi à la place des guignols qui n ont jamais gouverner , fils eh g eh île à papa ? Le vrai problème c est qu en face de Macron il n y a personne .. et surtout personne d intégre … quand à Marine Le pen qu elle explique comment elle peut...

à écrit le 01/04/2022 à 21:29
Signaler
N’empêche que ce serait la honte si, après s’être approprié un vaste paysage politique représentant la quasi-totalité de la droite et de la gauche modérée, Macron était battu et laissait ainsi l’extrême droite accéder au pouvoir en France, pays des L...

à écrit le 01/04/2022 à 21:13
Signaler
L’Élysée angoisse parce que l’instrumentalisation de la compassion pour l’Ukraine ne permet plus assez à Macron de masquer toutes ses affaires, que les gens réalisent qu’il veut les rançonner et que sa communication style McKinsey est naze. Macron...

à écrit le 01/04/2022 à 20:52
Signaler
D'après des enquêtes de vrais journalistes, ce cabinet donne ces conseils gratos à Micron ministre de l'éco de Hollande, puis après il a facturé sa campagne, avant de sur-facturer par la suite.

à écrit le 01/04/2022 à 20:36
Signaler
Il faut virer ce président qui dépense sans compter pour de pseudo cabinet bidon alors qu on a des hauts fonctionnaires tout a fait compétant mais il faut bien renvoyer l ascenseur a ceux qui ont payer la campagne de 2017.....quand au bonus toucher d...

à écrit le 01/04/2022 à 20:14
Signaler
Une chose est sure: Bercy n' a pas fait appel au cabinet Chose, à voir l'état lamentable de nos finances.

à écrit le 01/04/2022 à 19:22
Signaler
Quand je vois la panique dans les rangs du gouvernement qui envoie sur les plateaux TV des pompiers communicants pour allumer des contres feux ,cela donne la température . Les excuses invoquées sont : 1) les autres en font autant 2) le système t...

à écrit le 01/04/2022 à 19:21
Signaler
Moi je pense qu'il devrait s'expliquer sur sa fortune placée à l'étranger et reconnaitre si c'est le cas cet oublie pourrait faire preuve d'honnêteté .Toutes façon il y en a tellement qui le font avec l'accord de Bercy .

le 01/04/2022 à 21:16
Signaler
et moi je pense que vous devriez citer vos sources au lieu de balancer n'importe quoi (bien sûr, pas le post du post du post que vous avez lu sur Facebook...). C'est fatiguant cette culture du ragot.

le 01/04/2022 à 22:53
Signaler
Il s'agit probablement du reportage de "Off Investigation" mis en ligne il y a 3 jours, mentionnant l'existence potentiel d'un accord du fisc français pour planquer une bonne partie des anciennes payes privées du président en off-shore. Il va de soi...

à écrit le 01/04/2022 à 18:41
Signaler
Moi ce qui me sidère c’est qu’à une semaine du premier tour personne ne songe que nous allons certainement être victime d’une cyberattaque de la part d’un pays belliqueux qui a envahi un de ses voisins pour y chasser les néo-nazis. Selon des sources ...

à écrit le 01/04/2022 à 18:22
Signaler
Allo Manu Elie. Elie qui ? Elie comme éliminé au premier tour !..

à écrit le 01/04/2022 à 17:43
Signaler
Macron s' effondre ? C' est parfait mais il faut "en même temps" effondrer ceux qui ont rôle de se désister pour lui -ils ont le même donneur d ' ordres et financeur- si d' aventure il parvenait deuxième tour, en particuli...

à écrit le 01/04/2022 à 17:23
Signaler
Peur justifiée. Niveau dette publique, affaiblissement de l'État, de la France, on ne peut pas faire pire que Macron.

à écrit le 01/04/2022 à 17:20
Signaler
Nous allons avoir droit à du "tous sauf Macron"! Quand des soi-disant "amateurs" nous prennent de haut en jouant les innocents aux mains pleines! La confiance n'est plus! Evitons encore 5 ans de désordre!

à écrit le 01/04/2022 à 16:36
Signaler
C'est le groupe du PCF au Sénat et le candidat PCF Fabien Roussel qui a levé le lièvre.....

le 01/04/2022 à 18:19
Signaler
Un autre lièvre bientôt ,le patrimoine de Macron, les journalistes Jean-Baptiste Rivoire et Gauthier Mesnier, co-auteurs d'un documentaire-enquête diffusé mardi sur le site d’Off Investigation, soupçonnent qu’une part de la rémunération versée en 201...

à écrit le 01/04/2022 à 16:17
Signaler
Jeannette, Gédéon, Simplet, ... laissons oui la vague populaire se hisser aux sommets... Marine il y a 5 ans n'avait même pas le niveau pour échanger sur un seul dossier, à la première question elle plongeait... trop de dérives dans l'entre-soi des s...

à écrit le 01/04/2022 à 16:17
Signaler
Jeannette, Gédéon, Simplet, ... laissons oui la vague populaire se hisser aux sommets... Marine il y a 5 ans n'avait même pas le niveau pour échanger sur un seul dossier, à la première question elle plongeait... trop de dérives dans l'entre-soi des s...

à écrit le 01/04/2022 à 16:10
Signaler
Ce recours à un cabinet de conseil américain c'est à peine croyable surtout quand la facture s'eleve à un milliard d'euros ! C'est tellement aberrant quand on voit nos effectifs de hauts fonctionnaires qualifiés pour faire le même travail. Et ensuite...

à écrit le 01/04/2022 à 16:06
Signaler
F Asselineau l' invisibilisé de la campagne présidentielle, et pour cause, il faut rester dans l' UE des mondialistes, constate : " AFFAIRE MAC/RON/KINSEY Selon le Sénat,McKinsey aurait travaillé pour Macron «pro bono», -gratuite...

à écrit le 01/04/2022 à 14:39
Signaler
Macron est-il un vendu oui ou non ? Les prestations gratuites d'un cabinet offshore étasunien personne ne peut y croire une seconde. Donc oui Macron est un vendu. L'écran de fumigène et de diversion sur le front national n'en modifira pas la substant...

à écrit le 01/04/2022 à 13:26
Signaler
La France gérée par les néoconservateurs us ne fait désormais plus aucun doute, Macron ne fait rien comme le rappelait récemment un député européen mais attend les ordres. Fake Covid géré et boosté par Mc Kinsey et le petit...

à écrit le 01/04/2022 à 12:04
Signaler
Les recours aux cabinets Mc Kisney c'est justement ce que vous ne devez pas savoir ! motus ! bouche cousue !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.