Combien les trois anciens présidents de la République coûtent-ils à l'Etat ?

 |   |  415  mots
La surveillance de la propriété de Valéry Giscard d'Estaing à Authon (Loir-et-Cher) par des gendarmes revient à 1,3 million d'euros par an, celle du château de Jacques Chirac à Bity (Corrèze) à 502.407 euros. Nicolas Sarkozy n'a pas de propriété de ce type.
La surveillance de la propriété de Valéry Giscard d'Estaing à Authon (Loir-et-Cher) par des gendarmes revient à 1,3 million d'euros par an, celle du château de Jacques Chirac à Bity (Corrèze) à 502.407 euros. Nicolas Sarkozy n'a pas de propriété de ce type. (Crédits : Reuters)
Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et Valéry Giscard d'Estaing font chaque année l'objet de 2,4 à 3,9 millions d'euros chacun pour l'Etat français. Les dépenses de sécurité sont les plus élevées.

Dépenses de fonctionnement, personnel, protection... Les trois anciens présidents de la République coûtent quelque 9,6 millions d'euros par an à l'Etat, selon une nouvelle évaluation du député PS René Dosière, Valéry Giscard d'Estaing restant le plus coûteux, devant Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac.

"La réponse à ma question écrite au ministère de l'Intérieur sur le coût de la sécurité, longtemps attendue (pendant 17 mois!), permet d'ajuster les calculs que j'avais effectués le 27 janvier 2015 et qui s'élevaient à 6,2 millions", a écrit jeudi sur son blog ce scrutateur des dépenses de l'Etat.

Ces calculs, avait précisé René Dosière, ne comprennent pas le traitement mensuel des anciens présidents (environ 6.000 euros), ni la rémunération mensuelle de membre du Conseil constitutionnel (12.000 euros), que VGE est le seul à toucher.

Chaque ancien président a droit à deux policiers

Dans le détail, les dépenses s'élèvent à 3,9 millions par an pour Valéry Giscard d'Estaing (2,5 en protection, 1,1 en personnel, 0,3 en fonctionnement), 3,3 millions pour Nicolas Sarkozy (1,8 en protection, 1,2 en personnel, 0,3 en fonctionnement), et 2,4 millions pour Jacques Chirac (1,3 en protection, 0,9 en personnel, 0,2 en fonctionnement), a-t-il détaillé.

Les anciens présidents bénéficient d'un appartement de fonction meublé au service duquel sont affectés deux personnes. Ils ont droit à deux policiers pour leur protection rapprochée, une voiture de fonction avec deux chauffeurs et sept collaborateurs permanents.

Les dépenses de personnel sont supportées par les ministères mettant à disposition ces collaborateurs.

 La sécurité rapprochée de Sarkozy est la plus onéreuse

La surveillance de la propriété de Valéry Giscard d'Estaing à Authon (Loir-et-Cher) par des gendarmes revient à 1,3 million d'euros par an, celle du château de Jacques Chirac à Bity (Corrèze) à 502.407 euros. Nicolas Sarkozy n'a pas de propriété de ce type.

Pour la seule sécurité rapprochée plus celle des domiciles parisiens, assurées par la police nationale et les CRS, Nicolas Sarkozy est l'ancien président qui coûte le plus cher (1,79 million), devant VGE (1,13 million) et Jacques Chirac (800.756 euros).

La garde statique nécessite 6 effectifs par 24 heures. La surveillance du domicile de Jacques Chirac aurait été supprimée depuis juillet 2010, selon les éléments rapportés par le député socialiste.

 A noter que René Dosière a déposé auprès du groupe socialiste une proposition de résolution pour "clarifier, préciser et limiter les avantages consentis par la Nation envers ses anciens présidents".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/04/2016 à 15:42 :
C est scandaleux
a écrit le 16/04/2016 à 22:49 :
Ils n on pas de retraites les ancien président ils sont pas comme les autres
a écrit le 16/04/2016 à 14:10 :
Tant que ces pratiques injustes subsisteront, la France ne sera jamais complètement en démocratie.
a écrit le 16/04/2016 à 11:28 :
Et bientôt on en aura un 4e ...
a écrit le 16/04/2016 à 11:03 :
//// MORALE////LA CASTE DES INTOUCHABLES ? HIER LES FRANCAIS ONT ENLEVEZ LEURS PRIVILEGE EN 1789 AUX ROIS ET AUX SEIGNIEURS ? AUJOURDHUI ILS LES ENTRETIENENT AVEC LEURS IMPOTS???
a écrit le 16/04/2016 à 10:13 :
Point important combien coûte à la France le traitement des ancien premier ministre, bien plus nombreux..... Bientôt nous pourrons rajouter un nom au ancien président.... Cela devrais faire du bien au pays, même ci cela a un coups financier.... La question est de savoir si un ancien président qui n'est plus au service de la France depuis 20 ans à encore besoin de tous cela..... Pour info VGE à été battu en 1981, il y a 30 ans , personne ne se souvient de lui....
a écrit le 15/04/2016 à 16:33 :
Et il y en a un quatrième qui s'approche. Les politiques se moquent vraiment du monde. J'espère que certains comprendront enfin pourquoi ils se battent bec et ongles pour être élus/réélus. Quand j'en entends un qui récemment disait qu'il gagnerait plus dans le privé, d'abord c'est pas vrai et ensuite, c'est scandaleux !!!
a écrit le 15/04/2016 à 10:29 :
Marre de ces présidents de droite qui nous coutent une fortune mais qui ont été incapable de réformer le pays, il faut arrêter de les payer !
Réponse de le 08/01/2017 à 19:40 :
a dilemblue
de memoire c est un president de gauche qui a instaure cela m miterand
la soupe est bonne des deux cotés c est pour ca qu il y a tellement de monde a la cantine mais aux fourneaux de moins en moins
incapacité a reformé oui mais ce n est pas reservé a la droite
a écrit le 15/04/2016 à 10:22 :
On constate comme à chaque fois mais rien ne change vraiment. Cette anachronisme dure depuis trop longtemps. C'est un des nombreux cailloux dans notre "democratie" . Il vaut mieux maintenant faire carrière en politique, c'est plus juteux et moins risqué que de monter une entreprise. C'est aussi une des raisons pour lesquelles la France décline certes lentement mais surement.
a écrit le 15/04/2016 à 9:46 :
Ces avantages coûteux et d'un autre temps devraient cesser. Comme au Canada et dans autres pays plus réalistes, après leur mandat, c'est retour à la vraie vie pour les ex-présidents et autres politiciens avec une fin des avantages en tous genres.

Les temps ont changé, les pratiques doivent également changer. Nous n'avons plus les moyens de ces avantages royaux et de vivre sur un système désuet, onéreux et plombant.

La France a besoin d'être réformée en profondeur et ce, à tous niveaux !
a écrit le 15/04/2016 à 9:44 :
Ces avantages coûteux et d'un autre temps devrait cesser. Comme au Canada et autres pays plus réalistes, après leur mandat, c'est retour à la vraie vie avec une fin des avantages.

Les temps ont changé, les pratiques doivent également changer. Nous n'avons lus les moyens de ces avantages royaux.

La France a besoin d'être réformée en profondeur et à tous niveaux !
a écrit le 15/04/2016 à 9:03 :
"Valéry Giscard d'Estaing (2,5 en protection, ...)." et "devant VGE (1,13 million)". bon alors c'est quoi le bon chiffre?
a écrit le 15/04/2016 à 8:31 :
Nous devons rien à ces représentants de l'élite de la médiocrité. Ils ne sont plus élus. Nous ne devrions pas payer des factures dès le lendemain de leur défaite. Mais nous sommes en France pas dans une démocratie et une république moderne malheureusement pour nous et nos portefeuilles. Nous décidons de rien mais nous subissons le diktat d'un parti politique. Nous sommes en 1616 tondu pour payer les rois déchus. Pauvre France.
Réponse de le 15/05/2017 à 15:31 :
en 1616 la moyenne d'age etait de 25 ans : D
a écrit le 15/04/2016 à 7:47 :
Combien ils coûtent réellement ? Il n'y a qu'à faire une règle de trois sur la base de la durée de leur mandat rapportée au montant de la dette, soit plus de 2100 milliards d'euros...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :