Commerce : des députés LREM veulent « aller plus loin » sur l’ouverture dominicale

 |   |  302  mots
« Les grandes capitales européennes ont bien compris la nécessité d'ouvrir leurs magasins le dimanche pour attirer les touristes internationaux et soutenir l'activité », estiment les signataires.
« Les grandes capitales européennes ont bien compris la nécessité d'ouvrir leurs magasins le dimanche pour attirer les touristes internationaux et soutenir l'activité », estiment les signataires. (Crédits : © Mal Langsdon / Reuters)
Une vingtaine de députés LREM appelle à « aller plus loin » dans les possibilités d'ouverture dominicale des commerces, à l'occasion de la loi Pacte, dans une tribune parue aujourd’hui dans le Journal du Dimanche.

« N'attendons plus! La loi Pacte serait l'opportunité à saisir pour donner plus de libertés aux commerces d'ouvrir ou non le dimanche, et ainsi redynamiser nos coeurs de ville », écrivent Buon Tan (Paris), Benoit Potterie (Pas-de-Calais) et vingt autres députés LREM.

« La loi Macron a été un succès. Qu'attendons-nous pour aller plus loin ? », plaident-ils en louant les résultats de cette loi de 2015 qui a permis un « premier assouplissement » en créant les « zones touristiques internationales » où, sous réserve de la conclusion d'un accord, les magasins peuvent ouvrir le dimanche et en soirée jusqu'à minuit.

La concurrence du e-commerce

« L'ouverture dominicale est avant tout un enjeu sociétal qui correspond à l'aspiration des Français : être libre d'acheter, de se divertir, de travailler ou non le dimanche », affirment les parlementaires de la République en marche.

« L'attrait des Français pour l'e-commerce est également révélateur de notre aspiration à être libre de consommer », ajoutent-ils. « De nombreux commerces de proximité subissent de plein fouet cette concurrence 24 h/24 et 7 j/7. Certains, même situés dans les artères les plus commerçantes, ferment et ne contribuent plus au lien social ».

Rattraper le retard européen

« Londres, Madrid, Rome... Les grandes capitales européennes ont bien compris la nécessité d'ouvrir leurs magasins le dimanche pour attirer les touristes internationaux et soutenir l'activité », estiment encore les signataires. « Dans le contexte du Brexit, le temps est venu de rattraper notre retard en offrant des services au moins comparables. »

Le projet de loi sur la croissance des entreprises, dit loi Pacte, a été présenté à la mi-juin en conseil des ministres. Le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, a évoqué fin juillet un possible report de son examen à l'Assemblée nationale, qui était prévu à la rentrée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/08/2018 à 10:58 :
bah avec l'automatisation et la robotisation, il y'a de moins en moins d'emplois, puis de toute façon les gens préfèrent acheter sur des plateformes d'e-commerce gérée à l'étranger pour les 3/4 des activités, à quoi bon, il ny'a pas de futur de toute façon.
a écrit le 21/08/2018 à 15:02 :
Si cette mesure n'est pas accompagnée par des politiques d'urbanisme commercial cela ne servira à rien . Exemple Toulouse sur la place du Capitole il y avait un monument de la vie Toulousaine la librairie Castéla (sur trois niveaux) elle a fermé parce que le loyer était devenu prohibitif . A la place une boutique de fringues H M et une parfumerie bref les trucs que tu trouve dans ta galerie commerciale à la périphérie . Dans les rues piétonnes de Toulouse les mêmes enseignes de franchisés (Celio , Gap , ......) bref pas de quoi grimper aux rideaux toujours les mêmes hall d'expositions de produits made in partout sauf en France !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 20/08/2018 à 10:31 :
La question se pose en matière d'organisation de la vie sociale. Et généraliser l'ouverture le dimanche n'est surement pas une bonne option. Pour soutenir l'économie, il faut soutenir la consommation interne, et pour cela, il faut augmenter le pouvoir d'achat, et notamment les salaires. Alors les pseudos économistes vont dire que le cout du travail est élevé blablabla, regardez dans les pays nordiques, l'allemagne, la suisse, etc. Ils s'en sortent bien mieux que nous avec des rémunérations élevées. Tous les pays qui ont vu le pouvoir d'achat baisser sont entrés en récession, ont eu des problèmes de gestion des finances publiques, etc etc.
Donc cette proposition est mauvaise et ne résoudra pas les problèmes économiques tout en créant des tensions sociales... bravo les LREM, je ne sais comment sont connectés vos neurones, mais manifestement ça ne vole pas très haut.
a écrit le 20/08/2018 à 10:03 :
Il est curieux de voir que les députés qui proposent cela ne foutent rien à longueur d'année, en plus ils se plaignent d'être mal payés, eh bien ils n'ont qu'à voter les lois les week-end et être présent dans l'hémicycle. Quand on voit le résultat de certain vote où une loi est votée avec seulement un tiers des leurs, on peut penser qu'ils ne sont pas épuisés par le travail. Mais faire bosser les autres le dimanche, cela ne les gène pas.
a écrit le 20/08/2018 à 9:16 :
Le travail le dimanche,c'est la création d'emplois pour les étudiants,les retraités modestes,et ceux qui cherchent un complément de salaire.Globalement positif.
Réponse de le 20/08/2018 à 17:56 :
Il te reste plus qu'à postuler.
Réponse de le 21/08/2018 à 14:46 :
le communisme en URSS c'est "globalement positif" (Georges Marchais)
a écrit le 20/08/2018 à 7:56 :
Ouvrir le dimanche pour consommer plus , mais il faudrait plutôt travailler plus pour créer plus de richesse, ces députés ont une idėe fausse des mécanismes economiques
a écrit le 20/08/2018 à 6:50 :
Tous ces partisans de la liberté de consommation n'ont oublié que peu de choses :

trois siècles de lutte des classes pour arriver à stopper le travail des femmes et des enfants qui s'épuisaient jusqu'à quatorze heures par jour ou nuit, un repos dominical de 45 heures minimum imposé à tous, des congés annuels minimum impérativement laissés durant les mois d'été, toutes les garanties et les interdictions accompagnant les exceptions du travail de nuit et de week-end et surtout la faculté de vivre une vie de famille rassemblant toutes les générations d'un même cercle autour d'une table dominicale.

Ces furieux consommateurs ont tout simplement oublié qu'après les privilèges des seigneurs et l'esclavage des serfs, l'économie, la finance et la règle sociale se sont mis au service de l'homo-sapiens par un mouvement de balancier imprimé par le monde du travail et la force syndicale.
Sans lutte des classes nous vivrions encore comme au moyen âge.

Et leur liberté de consommer le dimanche et la nuit veulent nous y faire retourner avec une petite carotte de quelques euros pour convaincre les nouveaux esclaves.

L'utilisation d'arguments trompeurs tels que le recul du chômage, le volontariat et les suppléments de gains pour y arriver est tellement ridicule et nauséeux qu'ils devraient les faire mourir de honte.
Qu'ils se demandent tout simplement ce qu'en pensent des parents de famille attentifs à l'éducation, l'équilibre et le bien être de leurs enfants et de tout leur cercle familial. Je doute fort qu'ils soient partisans d'un dérèglement d'existence.
Ce dérèglement qui dérègle toutes les valeurs et provoque tant de faits divers dramatiques.
a écrit le 20/08/2018 à 4:47 :
Oui, et puis aussi, travailler la nuit, sans compensation, bien evidemment, vive le monarque.
a écrit le 19/08/2018 à 23:13 :
Comme beaucoup, j'ai horreur de faire mes courses le samedi dans la foule et les bouchons. Depuis l'ouverture dominicale, je préfère faire mes courses le dimanche, tranquillement et avec beaucoup moins de stress.
a écrit le 19/08/2018 à 19:59 :
"écrivent Buon Tan (Paris), Benoit Potterie (Pas-de-Calais) et vingt autres députés LREM"

Tiens, pourquoi ce Benoit Potterie opticien audioprothésiste .de métier est-il favorable au travail du dimanche ? Pour Buan Tan qui à la fin de ces études, a rejoint ses deux sœurs dans l’entreprise familiale créée par leur père. La famille qui ouvre le plus grand restaurant chinois d’Europe de l’époque tout en développant le commerce du thé.C'est plus compréhensible vu les activités.
a écrit le 19/08/2018 à 19:36 :
Il me parait élémentaire de laisser le droit à un commerçant d'ouvrir 24/24 si il en ressent un bénéfice commercial.
Par contre, il faudra protéger les salariés en encadrant financièrement le travail entre 23h00 et 06h00.
Réponse de le 19/08/2018 à 21:06 :
Les voisins, qui ont le droit de dormir y compris et surtout le dimanche sans le vacarme des voitures qui s'arrêtent, des gosses qui hurlent, des portes qui claquent et des caddies qui grincent.

Sans compter la mairie qui devra assurer la propreté des voies, et les services de secours qui devront étoffer leurs effectifs en fonction de l'activité commerciale, et les transports publics qu'i va falloir ré-organiser, etc etc...

Moi il me paraît élémentaire qu'on foute la paix aux citoyens avec les marchands du temple au moins 1 jour par semaine.
a écrit le 19/08/2018 à 18:24 :
ouverture le dimanche, les Français n'ont pas plus d'argent à dépenser le dimanche,

l'idée d'ouverture le dimanche c'est La Reforme En Médiocrité après La Réflexion En Minabilité
a écrit le 19/08/2018 à 17:20 :
estianne80 a écrit le 19/08/2018 à 16:18 :
Il faut soulager les petits commerces des charges exorbitantes qui les massacrent comme au tir forain, les centre-villes seront vite revitalisés !!..............................
Pas que ...... dans plus en plus de centre- villes et hélas centre-villages on a des panneaux arrêt autorisé 5 mm , ou des parking payant excentrés du centre des commerces . Le tout avec des agents municipaux aux aguets pour verbaliser , sans faire la "part des choses" .
Moi , je fuis les centre villes pour mes achats .
a écrit le 19/08/2018 à 17:16 :
j,aime pas faire les magasins ; les courses avec moi aucun magasins vivrais
a écrit le 19/08/2018 à 17:09 :
ceux qui feront leurs achats le dimanches ne le ferons pas les autres jours le fric le fric medef
a écrit le 19/08/2018 à 17:08 :
ceux qui feront leurs achats le dimanches ne le ferons pas les autres jours le fric le fric medef
a écrit le 19/08/2018 à 17:01 :
après avoir bien travailler un dimanche sur deux dans le milieu médical pour salaire de misère .( 44) année
LREM INCULTE AVIDE MEPRISANT AVEC LES FAIBLES SERVILE AVEC LES PUISSANTS
faut demander a tout les hauts fonctionnaires de travailler le dimanche
a écrit le 19/08/2018 à 16:18 :
Il faut soulager les petits commerces des charges exorbitantes qui les massacrent comme au tir forain, les centre-villes seront vite revitalisés !!
Pour ce qui est du dimanche, ça suffit. On va ensuite ouvrir jusqu'à minuit, puis ensuite 2h du matin et puis toute la nuit ? Belle opportunité en effet pour certains négriers qui exploitent jeunes ou étudiants en les rémunérant jour & nuit ... à 8 euros de l'heure !
a écrit le 19/08/2018 à 15:07 :
"La loi Macron a été un succès".... Ben, ça se discute, comme l'ouverture le dimanche.

On aimerait un audit avant d'aller plus loin. Il semble en effet que de nombreux commerçants n'ont pas voulu saisir, ou sont carrément revenus sur l’immense opportunité de faire fortune qui leur avait été vendue.

Dans la pratique ouvrir le dimanche surcoûte. Il faut payer l’électricité, le personnel, le cas échéant les vigiles et on a rarement, en face, des clients qui, non contents d'acheter toute la semaine, ont encore de l'argent à dépenser le dimanche.

Le jeu n'en vaut pas toujours la chandelle, et pire, pour ceux qui se sentent obligés d'ouvrir à cause de la concurrence mais n'équilibrent par leur compte dominical, c'est même un malus qu'on leur impose.

Sans compter que ça coute aussi aux collectivités. Quand une zone commerciale ouvre le dimanche il faut mobiliser en plus de la police, des pompiers, des équipes de nettoyage de la voire parce que ça génère de la délinquance, de la saleté, de la circulation routière.
Réponse de le 20/08/2018 à 14:34 :
Le problème de l'ouverture du dimanche, c'est le même chose que pour le bio : ça ne fonctionne bien qu'à petite échelle (hormis les zones touristiques, les vrais bien sûr !) ; si on étend le système à grande échelle, on obtient exactement l'effet inverse de celui escompté !

Exemple : imaginez une zone commerciale où il y aurait 1 grand magasin de bricolage ouvert le dimanche. Le peu de clients présent se concentrerait dans ce magasin et celui-ci ferait des affaires (et donc pourrait facilement payer double ses employés comme il se doit, bien sûr ). Maintenant imaginez que c'est toute la zone commerciale qui ouvre le dimanche : le peu de client présent se répandrait partout et tout le monde y perdrait des plumes (à commencer par les employés sous-employés ce jour-là justement, qui ne seraient sûrement plus payé double !!).
a écrit le 19/08/2018 à 12:58 :
De nombreux magasins sont ouverts le dimanche et en soirée. Ce n est pas la peine d e n rajouter. A moins de banaliser le dimanche qui doit rester un jour de congés ou " adieu " les legers avantages pour certains salaries travaillant ce jour, sans compter le coût de la garde et l éducation des enfants
a écrit le 19/08/2018 à 12:52 :
La supression des impôts locaux se traduit par une hausse de certaines communes et villes des hdf de 27 % en 2018
a écrit le 19/08/2018 à 12:27 :
On dirait que les députés n'ont que le dimanche pour faire leur course!! Ce n'est pas une demande "populaire" , mais une demande de lobbyiste a cet administration qu'est l'UE de Bruxelles! Et donc, transposition obligatoire dans notre législation!
a écrit le 19/08/2018 à 12:24 :
libéraliser le travail le dimanche partout et pour tous ? pourquoi pas ?
parallèlement on pourrait envisager que les administrations recevant du public proposent des horaires d'ouverture compatibles avec la disponibilité des usagers c'est à dire après 18 heures en semaine , et le samedi matin par exemple .
idée à soumettre aux députés LREM .
a écrit le 19/08/2018 à 11:35 :
Avec tous les nouveaux impôts que ces ´socialistes déguisés' ont imposes depuis leur arrivée, ils peuvent même inventer la semaine de 8 jours, cela ne changera rien, on ne peut pas dépenser plus ....
a écrit le 19/08/2018 à 11:25 :
celui qui achète chez Amazonne n ira pas dans les magasins le dimanche, c est une illusion..... il a devant ses yeux 1000fois plus de références.....
c ci étant je m interdit Amazonne et n chère sur internet que en clic and collect
les zones touristiques sont une chose....mais la vie ne se réduit pas a ça....et a consommer.....
et les portes monnaies ne suivent pas
région Centre, chambre d hôte, - 30 % en juillet....
on attend la fin août mais......
a écrit le 19/08/2018 à 11:10 :
Incroyable des députés En Marche qui prennent des initiatives, vont-ils enfin exister par rapport à Macron? à suivre ....
a écrit le 19/08/2018 à 10:43 :
Ah mes chers députés et supporters de EM (Emmanuel Macron, pas En Marche. Quoi que.. Curieux non cette coincidence d'initiales ? ;) Pour info, c'est un procédé du culte de la personnalité)

Déjà on va remettre les choses au clair : C'est pas eux qui iront bosser le dimanche. C'est toi pauvre français qui n'aura pas le choix. Bah oui coco, t'as voté pour eux et ils t'ont mis leur loi Pacte (Pacte avec le Diable ? o_O) qui autorise l'employeur à te virer à peu de choses près quand ca lui chante. Tu veux pas bosser ce dimanche ? Va te trouver un autre taf.
Vous commencez à saisir l'enjeu ?

De plus, pauvres députés que vous êtes, les touristes viennent voir un lieu unique. Qui dit unique dit différent. Qui dit différent signifie différenciation. Pourquoi faire comme les autres juste pour faire comme les autres ?
Depuis quand un peuple doit organiser sa vie selon le bon vouloir des touristes étrangers ?
Ah oui, quand tu en dépends et que tu n'es plus souverain. Vive l'UE c'est clair.
a écrit le 19/08/2018 à 10:17 :
" des députés LREM veulent « aller plus loin » sur l’ouverture le dimanche "

c'est RISIBLE si ce n'était pas si grave, les députés LaREM ne se rendent pas compte que la pression fiscale et le prélèvement à la source vont assécher les porte-monaie des Français ...

les Députés LaREM ne voient pas la pauvreté et la misère qui s'étalent ...

Les députés LaREM imaginent que les Français ont 2 porte monnaie,

les députés LaREM rêvent que les Français peuvent dépenser 2 fois leur maigre budget, une fois en semaine, une fois de plus le Dimanche,

in finé les députés LaREM sont aussi stupides que les fameux ministraillons UMP Luc Chatel et Xavier Bertrand qui se masturbaient intellectuellement sur le même sujet,

UMP dont sont issus Philippe Edouard, Darmanin etc ...
a écrit le 19/08/2018 à 10:01 :
Il faudrait en faire de même avec les administrations car devoir s'absenter du travail impact la rentabilité de l'entreprise et donc la croissance du pays.
Un simple décret le permet. Pourquoi s'en priver.
Réponse de le 19/08/2018 à 11:19 :
Il conviendrait plutôt d’accélérer la digitalisation de l'administration. Le déplacement physique devenant l'exception.
Réponse de le 19/08/2018 à 12:34 :
Vous inquiétez pas! L'administration est privatisé et travaillera aussi le dimanche sans contact client qui est informatisé!
Réponse de le 19/08/2018 à 15:30 :
Factuellement les 3/4 des gens qui travaillent les dimanches et même 365/365, 7/7, 24/24 sont des fonctionnaires...

A l’hôpital public il y a 23 millions d'heures supplémentaires non payées et non récupérées que faute de mieux, l'administration place sur un compte temps qu'il faudra solder un jour, de même que les 3 millions de journées de RTT.

La situation est du même ordre dans la police nationale. Au SDLP (chargé de la protection des hautes personnalités), l'état à une facture de 1.3 millions d'heures sup à payer...

Si vous voulez continuer à creuser la dette...

Si les 35 heures étaient appliquées, n'importe quel salarié devrait pouvoir effectuer des démarches administratives pendant les heures d'ouvertures normales et habituelles.
a écrit le 19/08/2018 à 9:54 :
Il faut également que l'assemblée nationale siège les dimanches, les jours fériés et que les vacances des députés soient supprimées...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :