Coronavirus : la France interdit tous les rassemblements de plus de 1000 personnes

 |  | 677 mots
Lecture 3 min.
La barre symbolique des 1.000 cas confirmés a été franchie dimanche, avec un bilan officiel de 1.126 personnes contaminées et de 19 décès.
La barre symbolique des 1.000 cas confirmés a été franchie dimanche, avec un bilan officiel de 1.126 personnes contaminées et de 19 décès. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Tous les rassemblements de plus de 1.000 personnes sont désormais interdits à l'échelle nationale afin de freiner la propagation du coronavirus en France. L'Allemagne a pris les mêmes mesures.

Tous les rassemblements de plus de 1.000 personnes sont désormais interdits à l'échelle nationale afin de freiner la propagation du coronavirus en France, a annoncé dimanche soir le ministre de la Santé, Olivier Véran. Le pays est "toujours ce soir" au stade 2 de la gestion de l'infection, a par ailleurs annoncé Olivier Véran lors d'une conférence de presse organisée à l'issue d'un conseil de défense qui s'est tenu à l'Elysée. La barre symbolique des 1.000 cas confirmés a été franchie dimanche, avec un bilan officiel de 1.126 personnes contaminées et de 19 décès, selon un bilan établi dimanche à 15h par l'agence Santé Publique France.

"A l'échelle nationale, tous les rassemblements de plus de 1.000 personnes sont désormais interdits. Les préfets, les ministères feront remonter une liste d'événements considérées comme utiles à la vie de la nation", a-t-il annoncé sur le perron de l'Elysée.

Jusqu'ici, le gouvernement avait interdit les rassemblements en milieu clos de plus de 5.000 personnes. Un arrêté rendu public samedi avait réduit la durée d'interdiction au 15 avril, contre le 31 mai initialement. Olivier Véran a précisé que les manifestations, les concours et le recours aux transports en commun ne seraient pas concernés.

Conséquences pour le monde du sport et du spectacle

Cette annonce devrait avoir des conséquences importantes dans le monde du sport et des spectacles. Les autorités multiplient déjà les annulations d'événements comme le Salon du Livre, prévu du 20 au 23 mars ou le Mondial du tatouage prévu à l'origine du 13 au 15 mars à Paris. Plusieurs événements sportifs ont également été reportés ce week-end, notamment le match de foot de Ligue 1 Strasbourg-PSG prévu samedi, ou celui de rugby féminin entre l'Ecosse et la France dans le tournoi des Six nations.

"Nous sommes toujours ce soir au stade 2, cela veut dire que notre priorité est de tout faire pour ralentir la circulation du virus sur le territoire national", a souligné le ministre.

"L'épidémie n'a pas, à ce stade, touché tout le pays, mais elle progresse dans certains territoires dans lesquels l'activité virale est très dynamique. Dans d'autres territoires, l'activité virale reste à ce jour, pas ou peu détectée", a précisé Olivier Véran. Autre mesure annoncée : un assouplissement des conditions pour l'exercice de la télémédecine. "J'ai décidé de lever l'obligation de passer (en amont) par son médecin traitant (...) avant la réalisation d'une consultation à distance", a indiqué le ministre qui signera lundi un décret en ce sens.

Pour autant, les liaisons routières, ferroviaires et aériennes entre la France et l'Italie sont "maintenues" en dépit de la mise en quarantaine d'un large territoire dans le nord de l'Italie, a affirmé dimanche le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari. "Les liaisons autoroutières, routières, ferroviaires, aériennes sont maintenues mais il y a des recommandations de report de voyage quand cela est possible", a souligné Jean-Baptiste Djebbari sur LCI, évoquant les "voyages de loisirs".

L'Allemagne interdit les événements de 1.000 personnes

En Allemagne, le ministre de la Santé Jens Spahn a indiqué que les organisateurs d'événements rassemblant plus de 1.000 personnes devraient les annuler et qu'il y aurait des discussions dans les prochains jours sur la façon de limiter les conséquences économiques de cette décision. Dans le système fédéral allemand, le ministre de la Santé n'a pas le pouvoir d'annuler des événements individuels mais une initiative du gouvernement fédéral encourage généralement les Länder à faire de même.

Un certain nombre de grands événements, dont un salon du voyage à Berlin, ont déjà été annulés, mais Jens Spahn a déclaré que les autres organisateurs avaient été trop lents à agir. La Ligue allemande de football a déclaré dans un communiqué qu'elle était en pourparlers avec les autorités locales et les clubs sur la meilleure façon de réagir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/03/2020 à 10:11 :
on a un gouvernement de menteurs mon infirmier est passé à la pharmacie les masques gratuits ne sont pas livré c'est facile d'aller sur les plateaux nous enfumer les maires n'ont rien reçu non plus pour les élections faire des réunions et rien ne débouche c est de la com
a écrit le 09/03/2020 à 8:44 :
"L'épidémie n'a pas, à ce stade, touché tout le pays, mais elle progresse dans certains territoires"

Tiens tiens en Allemagne aussi on parle de "territoires" ? Mais que sont devenues les régions ???

Ah je lâcherais pas tellement ce nouveau vocabulaire empeste l’obscurantisme européen, la preuve...
a écrit le 09/03/2020 à 8:09 :
La dictature en marche avant les élections municipales. Notre divin monarc ne souffrerait-il pas la contestation ?
Réponse de le 09/03/2020 à 9:24 :
Visiblement vous ne savez pas ce qu'est une dictature. Si la France en est une, alors la Corée du nord, le Turkménistan, l’Ouzbékistan, le Kazakhstan, le Tadjikistanou ou encore la Chine et certains pays d’Amérique du sud sont des paradis dans lesquels vous devriez vous exiler pour y vivre plus libre que sous notre gouvernement actuel.
Réponse de le 09/03/2020 à 14:56 :
Oui je suis d'accord avec aegean. La France entre bien en dictature, avec sa police politique.
a écrit le 09/03/2020 à 4:55 :
Il faut aussi interdire les transports en commun, alors ...
Réponse de le 09/03/2020 à 14:09 :
Le transport des communs
a écrit le 09/03/2020 à 0:23 :
Et Macron va dans les hôpitaux serrer la main de tous les médecins et leur propose de venir boire un café avec lui !
Serrage de mains et rassemblement en huis clos est interdit il me semble ! Faites je que je dis, mais pas ce que je fais !!
De la même façon il va dans les EHPAD alors que les familles y sont interdites. Pourtant, si quelqu'un qui consulte est déclaré malade, il doit retourner chez lui pour se soigner. Qu'importe le compagnon ou les enfants !!
a écrit le 08/03/2020 à 22:03 :
Vu le degré de contagion c’est du bon sens de stopper tout pendant 14 jours pour tous et toutes ( écoles , transport communs et entreprises) ça évitera plus de morts.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :