Coronavirus : le gouvernement pourrait annoncer des restrictions dans les transports

 |   |  370  mots
(Crédits : CHARLES PLATIAU)
Le gouvernement pourrait imposer des restrictions de circulation des transports publics si le coronavirus continuait à s'étendre, a indiqué ce lundi 2 mars le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

"On prépare la phase épidémique, si elle arrive, (elle) permettrait dans une version un peu maximaliste de procéder à des restrictions", a indiqué M. Djebbari sur Europe 1. "Nous nous préparons toujours dans le monde des transports à toute éventualité et donc, dans la version la plus maximaliste de ces plans de continuité, il y a la possibilité de faire des restrictions de transport", a-t-il précisé.

Ces restrictions pourraient se faire "soit sur un plan géographique, soit en donnant priorité par exemple à un certain nombre de trains, en Ile-de-France ou ailleurs", a-t-il dit. Pour l'instant, les transports publics se sont contentés de la mise en place de mesures d'informations des voyageurs et d'équipement des agents en masques et en gel hydroalcoolique, a-t-il dit.

"La grippe c'est chaque année (...) et les Français circulent en période de grippe", a remarqué M. Djebbari, notant que "les mesures principales de protections sont des mesures individuelles, se laver les mains, éviter de se serrer la main, de se faire la bise, de rendre visite à des personnes qui sont fragiles".

Les voyages à l'étranger

M. Djebbari s'exprimait alors que les dernières recommandations du ministère des Affaires étrangères, discrètement publiées samedi sur son site internet, commencent à émouvoir le monde du transports et du tourisme. "Il est préférable de différer les déplacements à l'étranger, dans toute la mesure du possible", indique le Quai d'Orsay, tandis que le directeur général de la Santé Jérôme Salomon indiquait dimanche que "les voyages non-indispensables sont à reporter, surtout pour les pays hors de l'Union européenne".

"Aucune décision n'a été prise en termes d'éventuelles restrictions des circulations à ce stade", a indiqué lundi un porte-parole de la SNCF, notant que les relations tant intérieures qu'internationales fonctionnent normalement. "C'est d'abord une affaire d'Etat", disait vendredi le PDG de la SNCF Jean-Pierre Farandou. "On suit les directives du gouvernement", expliquait-il en marge de la publication des résultats du groupe.

La ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne devait rencontrer les professionnels des secteurs relevant de sa compétence (transports, mais aussi énergie, eau, recyclage des déchets...) ce lundi après-midi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/03/2020 à 10:24 :
nos politiciens ont pas anticipés avec deux trains de retard. ils sont sur le marche pied apres bien des incohérences
a écrit le 03/03/2020 à 8:12 :
Pour l'hystérie, c'est la douche froide et le bain de siège qui sont conseillés ? Parce que là on commence à dériver sérieusement... Il y a moins de morts dus au coronavirus qu'à la grippe saisonnière. Qu porte un masque contre la grippe ? Qui revendique un droit de retrait contre la grippe ? Il faut arrêter de psychoser les gens, sinon on va créer des mouvements de panique et déboucher sur des émeutes...
a écrit le 02/03/2020 à 17:11 :
on en rigole d'avance, de toutes ce villes ou les transports individuels vont etre interdits sous peine de camp, hein?
oui parce quon ne voit pas du tout qu'au moindre pb, tout le monde se fait derouiller!
ca va etre un vrai bonheur je pense
a écrit le 02/03/2020 à 15:51 :
Le gouvernement anticipe les grèves, quel altruisme pour saturer l'aspect médiatique du mécontentement, mais pour le peuple ce n'est pas "une perte" mais "un manque a gagner"!
a écrit le 02/03/2020 à 15:34 :
"La grippe c'est chaque année (...) et les Français circulent en période de grippe"

Et pourquoi ne pas imposer un minimum d'information et de prudence sur la grippse saisonnière régulière également ? Qu'est-ce qui est le plus logique de s'alarmer et essayer d'anticiper une épidémie ou bien d'en laisser un tuer chaque année des milliers de français dans le seul prétexte que c'est depuis toujours ?

N'y aurait pas une incohérence majeure ? Et surtout quelle en est la raison ?

Ah on voit que l'ère d'internet secoue vos bien trop vieilles habitudes les gars hein...
Réponse de le 02/03/2020 à 18:29 :
tout simplement qu'ils s'en foute, il trouve tout naturel que la grippe tue chaque année des milliers de personnes, là c'est mondial il nous joue alors la pantomine de se laver les mains, de ne pas se serrer la main, de nous parler des phases et surtout de la 3 qu'ils nous ont préparé,etc..... moi aussi je vais faire de la comédie, entre nous je n'irais pas voter pour les municipales, ils ne méritent pas que l'on se déplace et que l'on attrape un virus qu'ils auraient pu empêcher de se multiplier en Europe et en France. Plus aucune confiance dans les partis politiques que nous avons, trop de laxisme et d'amateurisme
Réponse de le 03/03/2020 à 9:50 :
C'est désespérant, ça y est même chez nous, qui ne risquons rien, les vieux ne veulent plus serrer la main ni faire la bise mais bon me direz vous nous avons plein de racistes qui n'ont jamais vu un arabe ou un noir de leur vie en vrai hein...

Merci les médias de masse.
a écrit le 02/03/2020 à 15:30 :
Des réflexions comme "La grippe c'est chaque année (...) et les Français circulent en période de grippe" ou "les voyages non-indispensables sont à reporter, surtout pour les pays hors de l'Union européenne" confirment l'adage : "Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet."
Réponse de le 03/03/2020 à 8:15 :
On ne raisonne pas des personnes qui ne sont plus rationnelles, c'est vrai. Cela ne préjuge toutefois pas de la rationalité des discours et des comportements. "L'enfer, c'est les autres", c'est bien connu...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :