Coronavirus  : Le Maire évoque une aide de "dizaines de milliards d’euros"

Le ministre français de l'Economie et des Finances a chiffré dimanche à "plusieurs dizaines de milliards d'euros" le coût de l'aide de l'Etat aux acteurs économiques affectés par l'épidémie de coronavirus.
Le ministre de l’Economie n'a pas exclu de nouvelles mesures de précaution contre l'épidémie de coronavirus si cela se révélait nécessaire au lendemain de l'annonce de la fermeture des bars, restaurants et commerces non indispensables.
Le ministre de l’Economie n'a pas exclu de nouvelles mesures de précaution contre l'épidémie de coronavirus si cela se révélait nécessaire au lendemain de l'annonce de la fermeture des bars, restaurants et commerces non indispensables. (Crédits : CHARLES PLATIAU)

Le ministre français de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a chiffré dimanche à "plusieurs dizaines de milliards d'euros" le coût de l'aide de l'Etat aux acteurs économiques affectés par l'épidémie de coronavirus. "L'Etat sera totalement derrière les acteurs économiques qui aujourd'hui sont dans une situation de détresse totale", a-t-il déclaré sur France 2. "L'Etat aidera chacun à passer ces moments difficiles, ça coûtera des dizaines de milliards d'euros".

"L'Etat fera le nécessaire pour s'assurer que les banques prêtent aux entreprises ce dont elles ont besoin en terme de trésorerie", a-t-il ajouté. "Demain matin, nous annoncerons une série de mesures supplémentaires". Selon Les Echos, le gouvernement préparerait un plan de sauvetage économique qui pourrait aller jusqu'à 40 milliards d'euros.

"Nous ferons face ensemble"

En outre, le ministre de l'Economie n'a pas exclu, toujours sur France 2, de nouvelles mesures de précaution contre l'épidémie de coronavirus si cela se révélait nécessaire au lendemain de l'annonce de la fermeture des bars, restaurants et commerces non indispensables. A la question de savoir si l'exécutif allait aller plus loin, il a répondu : "si c'est nécessaire, s'il faut aller plus loin parce que notre santé est en jeu, eh bien nous irons plus loin et nous ferons face ensemble".

Interrogé sur un éventuel report du second tour des élections municipales, prévu dimanche prochain, le ministre a répondu que tout dépendrait de la situation sanitaire. "S'il y a une détérioration sanitaire, cela doit l'emporter sur toute autre considération", a-t-il dit. Un conseil de défense consacré à l'épidémie, qui a fait au moins 91 morts en France, doit se tenir lundi à l'Elysée.

120 morts en France

Le nouveau bilan de l'épidémie de coronavirus est passé dimanche à 120 morts et plus de 5.400 cas confirmés en France, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran, qui a exhorté les Français à respecter les mesures de confinement mises en place.

"Le virus circule, il circule vite et il menace la vie des gens", a-t-il déclaré sur France 2. "Je conjure les Français de respecter les mesures de restriction sociale". Le nouveau bilan est de 120 morts "et plus de 5.400 cas diagnostiqués biologiquement", a-t-il ajouté.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 17/03/2020 à 18:55
Signaler
chômage durer trop longtemps 45 ans !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! destruction d' emploi à gogo il y belle lurette que l' ont est en résection

à écrit le 17/03/2020 à 3:21
Signaler
Petit joueur ce lemere. Son maitre micron vient de promettre 300 milliards. Oui, vous avez bien lu. Ou va t- il les trouver, that's the question. On se marre.

à écrit le 16/03/2020 à 14:27
Signaler
L'Etat va nous punir. Il va nous faire payer d'avoir gambadé sur des pelouses un dimanche après midi ensoleillé. Lui ne se remet pas en cause dans ses choix brouillons, et fantasques. Comme dab, Macron veut faire du Macron, c'est à dire rien comme le...

à écrit le 16/03/2020 à 13:37
Signaler
Il faut que les gens prennent leurs pertes (pourquoi compenser le manque à gagner..), et bien évidemment que nos systèmes de protection sociaux marchent à plein. Je ne vois aucun rationnel si confinement il y a à assurer des équivalents de salaires o...

à écrit le 16/03/2020 à 13:06
Signaler
Cette débacle économique est provoquée par la lacheté des gouvernements qui ne peuvent voir la mort en face et laisser mourir en paix ceux qui parmi les hommes sont hyper sensibles au Covid-19 soit environ 1 sur 10000. Des centaines de milliards gas...

à écrit le 16/03/2020 à 9:18
Signaler
Suite à la crise de 2008, NSarko n'a pas emprunté (environ) 800 milliards pour pas que tout ne s'écroule ? On n'a encore rien remboursé et ne le fera, mais y a de la marge avant d'arriver au même niveau, bien que.... :-) "Des dizaines" ça veut dire ...

à écrit le 16/03/2020 à 7:53
Signaler
Des centaines, car à l'échelle de l Union Européenne, c'est plusieurs centaines de milliards. Compagnies aériennes, commerces, salariés au chômage technique, manque à gagner des hôtels, etc... peut-être cette méga crise fera l'Europe enfin....ou non.

à écrit le 16/03/2020 à 7:15
Signaler
couteuses et assez inutiles mesures. Fermer les restaurants en laissant les gens prendre le metro ou manger en restauration collective en entreprise ou a l'hopital ça sert a rien, Il fallait mener une vie quasi normale et distribuer massivement des m...

le 16/03/2020 à 7:50
Signaler
Je viens d'entendre le directeur général de la santé a la radio, il etait pas content de voir des gens se balader dans les parcs ce week end. Qu'il descende ce matin ou ce soir dans le metro!! C'est n'importe quoi leur truc, on est gérés par des ouf...

à écrit le 16/03/2020 à 4:29
Signaler
Encore une fois, on va soutenir les multinationales qui ont propagé le virus sur le dos des contribuables ... Les PME/TPE auront droit aux miettes (sans parler des auto entreprenneurs/uberisés)

à écrit le 15/03/2020 à 21:00
Signaler
aux 30 000-300 000 morts du coronavirus (hypothèses confidentielles du gouvernement) dont le corps sera congélé dans des camions frigorifiques en attendant que leurs proches puissent les récupérer pour les faire inhumer. Et il faudra alors que le ...

le 15/03/2020 à 21:49
Signaler
"en attendant que leurs proches puissent les récupérer pour les faire inhumer". Pas sur , plutôt bruler les corps ...on ne sait jamais.

le 15/03/2020 à 23:21
Signaler
On pourrait déjà parler des masques et du gel qui manquent dans les hôpitaux comme le dise tous les médecins hospitaliers Surtout qu aujourd’hui on a vu un cirque avec des bureaux de vote où on avait du gel et des masques alors que des gens meurent...

le 16/03/2020 à 9:15
Signaler
Y a 5 000 lits de réanimation en France. Il fallait en mettre en place combien avant l'épidémie ? 50(0) 000 ? Vides en général ? Je suggère qu'on construise des hôpitaux 5 fois plus grand avec les 4/5 fermés, pour au cas où, un jour, des fois que, a...

à écrit le 15/03/2020 à 20:17
Signaler
Vu comme les banques centrales arrosent les marchés financiers de liquidité, on ne va pas culpabiliser. On se demande juste pourquoi on ne se sert pas de cette lance à incendies pour régler les dettes et les cures d'austérités à perpétuité imposées a...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.