COVID-19 en 24H : bugs à l'école, chômage en zone euro, pétrole...

 |  | 1193 mots
Lecture 8 min.
Suite à la fermeture des écoles annoncée par Emmanuel Macron, les élèves connaissent déjà des difficultés informatiques pour suivre les cours à la maison.
Suite à la fermeture des écoles annoncée par Emmanuel Macron, les élèves connaissent déjà des difficultés informatiques pour suivre les cours à la maison. (Crédits : Reuters)
Alors qu'Emmanuel Macron a annoncé la fermeture des écoles pour freiner l'épidémie, les élèves rencontrent déjà des difficultés pour suivre les cours à distance. De leur côté, les jeunes diplômés continuent aussi à souffrir de la crise avec un taux de chômage en hausse sur un an… Voici le graphique et les informations éclairantes de ces dernières 24 heures à suivre sur l'actualité Covid, en France et dans le monde.

L'INFO À SUIVRE - Les débuts chaotiques de l'école à la maison

Tout devait être prêt pour l'enseignement à distance. Mais comme l'an dernier, l'école à la maison a débuté mardi avec des bugs liés à des serveurs défaillants et des attaques informatiques, des « problèmes » que le ministre de l'Education espère voir réglés d'ici la fin de journée.

Une partie des problèmes de connexion s'expliquerait par des attaques des serveurs, venues de l'étranger, a assuré Jean-Michel Blanquer.

Sur Twitter, les messages de critique se sont multipliés depuis ce matin.

Ces problèmes surviennent alors que l'enseignement à distance a été généralisé pour cette semaine depuis la fermeture des établissements scolaires vendredi soir et jusqu'aux vacances de printemps unifiées à partir du 12 avril.

Lire aussi : Covid : cinq experts répondent à la question du rôle des écoles dans la propagation de l'épidémie

LE CHIFFRE - 8,3% de chômage en zone euro

Le chômage dans la zone euro a stagné en février par rapport à janvier, touchant 8,3% de la population active, a annoncé l'Office européen des statistiques. Le chiffre de janvier, initialement estimé à 8,1%, a été revu en hausse de 0,2 point, a précisé Eurostat.

Parmi les moins de 25 ans, le taux de chômage a légèrement reflué à 17,3%, contre 17,4% en janvier (un chiffre revu en hausse de 0,3 point).

Cependant, il a augmenté d'un point sur un an sous l'effet de la pandémie : par rapport à février 2020, le pourcentage de jeunes sans emploi a bondi de près de deux points en moyenne dans les 19 pays partageant la monnaie unique européenne.

Lire aussi : Le chômage des jeunes en Europe grimpe en flèche

LA PHRASE - Washington veut faire « beaucoup plus » dans l'accès mondial aux vaccins

Les Etats-Unis veulent faire « beaucoup plus » dans leurs livraisons de vaccins aux pays étrangers et ne demanderont pas de « faveurs » en échange, a affirmé hier le chef de la diplomatie Antony Blinken.

L'objectif du gouvernement de Joe Biden d'offrir un vaccin à 90% de la population des Etats-Unis sera bientôt atteint et Washington envisage de livrer un probable surplus de vaccins à d'autres pays plus en retard dans leur propre campagne, a-t-il assuré.

La cooperation entre allies plus importante que jamais, dit blinken

« Nous explorons les options pour partager plus avec d'autres pays qui vont de l'avant. Nous pensons pouvoir faire beaucoup plus », a souligné M. Blinken.

Lire aussi : Le G20 promet un accès équitable pour tous aux vaccins

LE GRAPHIQUE - L'Opep veut relever sa production de pétrole, les cours ébranlés

Les cours du pétrole sont repartis à la baisse après la décision prise la semaine dernière par les principaux pays exportateurs de relever progressivement leurs quotas de production.

A Londres, le cours du baril de Brent ouvrait ce mardi à 62,32 dollars contre 64,63 dollars à la clôture le 1er avril.

Les pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs dix alliés ont en effet choisi d'augmenter leur volume de production de 350.000 barils par jour (b/j) en mai et juin, puis de 441.000 b/j en juillet. Face à la pandémie, l'organisation avait réduit depuis l'an dernier ses pompages de près de 7 millions de b/j pour soutenir les cours.

D'autre part, les acteurs du marché sont attentifs aux discussions entre les Etats-Unis et l'Iran sur l'accord nucléaire, qui pourraient être de nature à faire grossir l'offre d'or noir.

Lire aussi : Pétrole: ouvrir les vannes ou créer des prix élevés ? Réponse jeudi au sommet de OPEP+

EN RÉGIONS - Olivier Véran annonce la rénovation du CHU de Bordeaux

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé un engagement de l'Etat de 240 millions d'euros pour la restructuration du CHU de Bordeaux, un projet de 800 millions d'euros sur les 10 prochaines années.

Cette somme, issue du plan d'investissements de 19 milliards d'euros du « Ségur de la Santé », va financer dix opérations de travaux sur les trois sites du CHU, qui accueille un million de patients par an et constitue le premier employeur de Nouvelle-Aquitaine, a expliqué son directeur général Yann Bubien lors d'une conférence de presse.

Olivier Véran, ministre de la Santé, lors d'une déclaration à la presse, le 20 mai 2020

« Dans certains bâtiments des années 70, il y a une douche pour 25 lits. Il était urgentissime de transformer ce CHU pour lui donner les moyens de ses ambitions », a ajouté Olivier Véran.

Lire aussi : Deux mois après le Ségur de la Santé, les hôpitaux toujours confrontés au manque de lits et d'effectifs

10.000 vaccinations ce week-end dans l'antre de l'OL

Quelque 10.000 personnes ont été vaccinées durant le week-end de Pâques au Groupama Stadium, l'enceinte de l'Olympique lyonnais mise à disposition par le club pour une opération « coup de poing ».

Le contrôleur général Serge Delaigue, patron des pompiers du Rhône qui assuraient les injections de vaccin, a évoqué « un véritable succès » sur Twitter.

Lire aussi : COVID-19 en 24H: vaccinodromes, Borne hospitalisée, dispute Poutine-Breton...

À L'ÉTRANGER - La chute de la consommation des ménages continue au Japon

La consommation des ménages au Japon a enregistré une sévère baisse en février (-6,6% sur un an), encore plus marquée qu'en janvier, plombée par l'état d'urgence face au Covid-19, selon des chiffres publiés par le ministère des Affaires intérieures.

Le consensus d'économistes de l'agence Bloomberg s'attendait à un repli limité à 5%, après une chute de 6,1% en janvier.

A tokyo, le nikkei finit en hausse de 0,17 %

L'état d'urgence avait été réinstauré début janvier par le gouvernement dans une grande partie de l'archipel pour endiguer une forte recrudescence des infections au Covid.

Lire aussi : La Suède et le Japon payent au prix fort leur politique du "non confinement"

Nouvelle-Zélande et Australie vont lancer leur « bulle » où voyager librement

La Nouvelle-Zélande a approuvé aujourd'hui le principe d'une « bulle » avec l'Australie au sein de laquelle les ressortissants des deux pays pourraient voyager sans quarantaine, qui devrait se concrétiser à la mi-avril.

« Je peux confirmer que les voyages sans quarantaine débuteront dans moins de deux semaines, le 18 avril à 11:59 », a annoncé la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern.

La Nouvelle-Zélande, qui n'a enregistré que 26 décès liés au Covid, est l'un des pays qui a été le plus efficace face à la pandémie, profitant de son isolement géographique.

Lire aussi : Le printemps et la vaccination redonnent aux Américains le goût du voyage

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/04/2021 à 10:30 :
On se doute que confondant sans cesse vitesse et précipitation ils dont du essayer d'utiliser le système du CNED utilisé seulement d'habitude par quelques milliers d'étudiants afin de le généraliser à des millions et que forcément cela a planté non ? Parce que le coup des russes qui attaqueraient le CNED est à mourrir de rire quand même hein, tout comme les hopitaux d'ailleurs... ^^

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :