COVID-19 en 24h : La gestion critiquée, les pays sans vaccins, la Joconde délaissée...

 |  | 1235 mots
Lecture 7 min.
(Crédits : CHARLES PLATIAU)
Les Français seraient désormais plus nombreux à vouloir se faire vacciner que l'inverse mais leur regard sur la gestion par l'État est critique. Dans le même temps, les pays les plus pauvres du monde attendent toujours de recevoir les premières doses. Au Louvre, les tableaux de maîtres ont connu une pénurie d'admirateurs. Voici les six informations éclairantes de ces dernières 24 heures à suivre sur l'actualité Covid, en France et dans le monde.
  • L'INFO À SUIVRE - Les Français plus nombreux à vouloir se faire vacciner

Plus d'un Français sur deux (56%) souhaite se faire vacciner, dont un peu plus d'un quart avec certitude. C'est ce que révèle un sondage Harris Interactive pour LCI, publié jeudi 7 janvier à la suite de la prise de parole du Premier ministre Jean Castex. Il s'agit d'une évolution notable après les baisses d'intentions mesurées en fin d'année dernière (ils étaient 45% début décembre).

Pour autant, plus des deux tiers des Français se montrent critiques lorsqu'ils évoquent la campagne de vaccination en estimant qu'elle se déroule trop lentement. De même, ils se montrent critiques à l'égard de la gestion de la vaccination par le gouvernement (68% estimant qu'elle a été mal gérée).

L'étude révèle aussi que les Français ne partagent pas la stratégie adoptée par l'exécutif : plus de 6 répondants sur 10 estiment que la vaccination devrait en priorité être ouverte aux Français volontaires et ce quel que soit leur âge ou leur état de santé, quand 4 personnes interrogées sur 10 considèrent qu'elle devrait être réservée aux personnes les plus fragiles uniquement.

Lire aussi : Covid-19 : Castex...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/01/2021 à 11:11 :
Il ne suffit pas d'avoir l'air pénétré pour espérer convaincre...
Sachant que la pénétration sans consentement est un viol.
L'aspect spirituel ne fait pas partie de la boite à outils des faiseurs d'opinion, "quoique" le pape y aille aussi de sa petite musique pour entrainer quelques moutons trouillards.
Sachant que les fondements de l'existence sont spirituels ,je voudrais porter à votre connaissance que tout ce désordre, cette dystopie est organisée par des esprits des ténèbres.Déguisés en sauveurs selon l'analyse décrite par le triangle de Karpman.
Hiérarchiquement en dessous nous trouvons des financiers, des scientifiques, des médecins,des politiciens, des journalistes, je ne cite que quelques strates.Tout ce petit monde sinistre va devoir rendre des comptes lors de l'expérience post-mortem, il ne leurs sera pas possible de se défiler...; je ne voudrais pas en être, connaissant à l'avance cet adage spirituel(ce que tu as fais à autrui, tu le ressentiras lors de l'expérience post-mortem: exemple avoir été poussé au suicide, avoir été un cobaye pour des expériences sanitaires à la Mengele,détruire les liens sociaux, etc, etc).L'intervention divine est déjà active(elle va en laisser plus d'un baba, la roue tourne , ceux qui sont aujourd'hui en tête d'affiche seront ultérieurement considérés pour ce qu'ils furent réellement: des destructeurs de la civilisation)...), les hiérarchies divines et leurs initiés humains (incarnés ou non) neutraliseront in fine ces forces de mort.Je m'incline devant les victimes passées, actuelles et futures de cette tentative démoniaque(des sacrifices humains en quelque sorte).Désolé si je vous ai choqué, mais c'est la description du réel.Sur un point ,ces destructions sont positives,pédagogiques: il n'est plus possible de rester athée ou agnostique , vu la manifestation aux yeux de tous , de la réalité destructrice du mal.
Dans l'Amour du Christ.
a écrit le 09/01/2021 à 9:15 :
La fabrique à opinion à encore une fois parfaitement fonctionné.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :