Covid-19 en 24h : réouverture des restaurants, magasins Printemps, déficit en zone euro...

Alors que l'Italie entame son déconfinement et que le gouvernement va proposer son plan de relance, la France commence à peine à envisager une réouverture des restaurants « par étapes ». Pourtant, les effets de la crise économique se multiplient et frappent même les grands groupes comme Printemps... Voici le graphique et les informations éclairantes de ces dernières 24 heures à suivre sur l'actualité Covid, en France et dans le monde.
La direction du groupe Printemps a annoncé la signature d'un accord qui entérine la fermeture de quatre magasins, dans un communiqué.
La direction du groupe Printemps a annoncé la signature d'un accord qui entérine la fermeture de quatre magasins, dans un communiqué. (Crédits : Philippe Wojazer)

L'INFO À SUIVRE - Des réouvertures de restaurants « par étapes »

Emmanuel Macron a indiqué que les réouvertures des restaurants se feraient « par étapes » entre début mai et fin juin, notamment en fonction du taux d'incidence dans les départements.

« Je pense qu'on ne peut pas rouvrir les restaurants, disons fin-mai ou en juin, dans des départements où ça circule encore beaucoup", a prévenu Emmanuel Macron mais, "dans d'autres (départements) où ça a beaucoup baissé, je pense qu'il faudra les ouvrir ».

Restaurants ouverts et bars fermes, paris entre en zone d'alerte maximale

« On fera des étapes d'ouverture : il y a l'étape du 3 mai ( fin des restrictions de circulation, ndlr), il y aura mi mai, il y aura une étape - je pense - autour de début juin, et puis une autre mi-, fin juin », a expliqué le chef de l'Etat en marge d'un déplacement à Melun (Seine-et-Marne), à l'occasion de la rentrée scolaire.

« Chacune (des étapes) dépendra des résultats qu'on aura obtenus : on regarde toujours pendant dix-quinze jours comment consolider les résultats » Emmanuel Macron

Lire aussi : Restaurants, bars, écoles...Le gouvernement mise sur un déconfinement très progressif à partir de la mi-mai

LE CHIFFRE - Quatre magasins Printemps et plusieurs centaines d'emplois

La direction du groupe Printemps a annoncé la signature d'un accord majoritaire avec les syndicats dans le cadre du plan de sauvegarde de l'emploi annoncé à l'automne, qui prévoit la fermeture de quatre magasins et la disparition de plusieurs centaines d'emplois. La CGT, l'Unsa Printemps et la CGC, les trois organisations représentatives du groupe, ont signé.

Le communiqué a salué les « mesures appropriées et personnalisées ainsi que » la volonté du groupe « de privilégier la voie du dialogue social ».

Début novembre, le groupe avait déjà indiqué qu'il avait l'intention de fermer sept magasins employant environ 450 personnes, dont ceux de Place d'Italie à Paris, du Havre, de Strasbourg et de Metz.

Lire aussi : Le groupe Printemps va fermer sept magasins en France

LA PHRASE - Les vaccinés peuvent enlever le masque « dans un cadre privé familial ou amical en milieu intérieur fermé »

Le HCSP recommande que « dans un cadre privé familial ou amical en milieu intérieur fermé, toutes les personnes réunies » puissent ôter leur masque « si elles ont toutes bénéficié d'un schéma vaccinal complet et à condition de respecter les autres mesures barrières : hygiène des mains, distance interindividuelle, aération et limitation à six du nombre de personnes. » Cependant, elles doivent le conserver en collectivité.

Paris: pas de port du masque obligatoire en velo, selon la prefecture

La « prudence » reste néanmoins d'actualité, souligne le Haut Conseil (HCSP) dans un avis publié dimanche sur l'adaptation des gestes barrières. En cause, la « situation épidémiologique nationale actuelle défavorable, la saturation hospitalière » et « l'impossibilité d'évaluer le risque pour les personnes ayant bénéficié d'un schéma vaccinal complet de contaminer d'autres personnes ».

Lire aussi : Tous les Français vaccinés d'ici l'été : faut-il vraiment croire Macron ?

LE GRAPHIQUE - Le déficit de la zone euro s'est de nouveau creusé fin 2020 face au rebond de l'épidémie

Le déficit public de la zone euro a rechuté au dernier trimestre 2020 (-8% du PIB contre -6.4% au troisième trimestre) face à la recrudescence de l'épidémie et à la réinjection d'argent de la part des Etats dans l'économie, selon Eurostat le 23 avril.

Les dépenses publiques ont en effet augmenté d'environ 61 milliards d'euros dans la zone euro par rapport au troisième trimestre 2020, selon Eurostat. Toutefois, les recettes ont de leur côté également augmenté d'environ 17 milliards d'euros au quatrième trimestre par rapport au trimestre précédent, précise l'Office statistique de l'Union européenne.

En France, la rechute est encore plus brutale avec -11.7% du PIB de déficit public au dernier trimestre contre -6.6% au troisième trimestre 2020.

Made with Flourish

Lire aussi : Depuis le début d'année, le déficit public a été multiplié par quatre

EN RÉGIONS - 12.200 emplois détruits en 2020 en Nouvelle-Aquitaine

La Nouvelle-Aquitaine a perdu un solde net de 12.200 emplois en 2020, selon l'Urssaf. Si le chiffre peut paraître important, et il l'est, la région n'affiche cependant qu'un repli de -0,8 % de ses effectifs salariés sur un an, soit une résistance significative en comparaison de la France entière (-1,7 %) et de l'Occitanie voisine (-1,5 %). L'industrie, l'hébergement-restauration et les métiers artistiques sont les plus touchés.

Bordeaux

Lire l'article

Lire aussi : Un an de crise : face à l'hécatombe, les rares secteurs qui ont échappé à la destruction d'emplois

À L'ÉTRANGER - L'Italie entame son déconfinement

Les bars, restaurants, cinémas et salles de spectacles ont rouvert partiellement en Italie, où le chef du gouvernement Mario Draghi doit présenter au Parlement son plan de relance financé par l'Union européenne.

La péninsule espère ainsi retrouver un semblant de normalité après des mois d'alternance entre fermetures drastiques et timides ouvertures.

Coronavirus: les restrictions assouplies dans six regions d'italie

Une grande majorité de la vingtaine de régions sont désormais classées en jaune, le niveau le plus bas de risque face à la pandémie. Les bars et restaurants y sont autorisés à servir en terrasse, et aussi le soir, pour la première fois depuis six mois, même si le couvre-feu débutant à 22H00 reste toujours en vigueur.

Au total, près de 140.000 bars, restaurants, pizzerias et gîtes ruraux devaient rouvrir, selon le syndicat agricole Coldiretti.

Lire aussi : Pour Mario Draghi, l'urgence est de relancer l'économie italienne

L'Afrique du Sud reprend la vaccination au Johnson & Johnson

L'Afrique du Sud va reprendre mercredi sa campagne de vaccination, deux semaines après sa suspension du Johnson & Johnson en raison de craintes concernant le risque de caillots sanguins, a annoncé son ministre de la Santé.

Désormais, dans la foulée de l'avis favorable la semaine dernière de l'agence sud-africaine du médicament (Sahpra), le gouvernement sud-africain va reprendre la première phase de ses vaccinations, qui ambitionne de protéger les 1,2 million soignants du pays.

A ce jour, l'Afrique du Sud a officiellement recensé plus de 1,5 million de cas et plus de 54.000 décès. Le nombre total de vaccinés, qui figurait sur le bilan Covid quotidien publiqué par le ministre, n'y figure plus depuis quelques jours.

Lire aussi : Après AstraZeneca, le régulateur européen étudie les caillots sanguins du Johnson & Johnson

(avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 27/04/2021 à 15:06
Signaler
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable. Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé l...

à écrit le 27/04/2021 à 11:11
Signaler
L'imposture des partis dit populistes qui valident tous la dictature financière est quand même hallucinante et personne pour le souligner, pire les zombies continuent de nous dire que le populisme c'est le danger ! ^^ Au moins on se marre...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.