Covid : le gouvernement assouplit les règles d’isolement

La quarantaine est ramenée à 5 jours avec un test négatif pour les personnes vaccinées. En revanche, les règles restent strictes pour les personnes non complètement vaccinées. Le Premier ministre doit réunir dix de ses ministres lundi pour faire le point.

3 mn

Le ministre de la santé, Olivier Veran, réduit le délai du rappel à quatre mois à partir du 15 février.
Le ministre de la santé, Olivier Veran, réduit le délai du rappel à quatre mois à partir du 15 février. (Crédits : GONZALO FUENTES)

Sur fond d'accélération de la pandémie, avec plus de 200.000 cas de Covid diagnostiqués par jour, le gouvernement a pris plusieurs mesures pour éviter de mettre le pays à l'arrêt. Le gouvernement a donc décidé de raccourcir la quarantaine, à partir de ce lundi.

Pour les personnes vaccinées, la durée de l'isolement est ramenée à sept jours, quelque soit le variant concerné. Ces personnes pourront même sortir de l'isolement si, au cinquième jour, elles réalisent un test négatif. Les cas contacts, également vaccinés, n'ont plus l'obligation de rester en quarantaine mais elles doivent réaliser un test antigénique ou PCR prouvant qu'ils ne sont pas positifs le deuxième et le quatrième jour après le dernier contact avec la personne positive.

Pour les personnes non-vaccinées, ou présentant un schéma de vaccination incomplet, les règles sont plus strictes. Les règles d'isolement pour ces personnes infectées sont de dix jours, ramenés à sept jours avec un test négatif. Les cas contacts restent en quarantaine sept jours, et doivent présenter un test négatif pour en sortir. Enfin, si deux personnes non-vaccinées vivent ensemble, la personne infectée s'isole pour dix jours et la seconde ne sortira de quarantaine qu'au 17e jour.

Délai de rappel réduit

Le délai pour faire sa dose de rappel de vaccin va être réduit, à partir du 15 février, à quatre mois maximum au lieu de sept mois actuellement pour pouvoir conserver un passe sanitaire valide, a indiqué ce week-end le ministre de la santé, Olivier Véran. Ce dernier a rappelé qu'une infection équivaut toujours à une injection de vaccin. Autrement dit, une personne avec ses deux doses mais infectée verra son passe sanitaire prolongé sans rappel.

A l'école, un protocole spécifique s'applique aux enfants de moins de 12 ans. Les cas contact pourront retourner à l'école sur présentation d'un test négatif. Ils devront se faire dépister à la maison le deuxième et le quatrième jour avec un auto test. Pour l'heure, le dépistage à l'école reste encore largement sommaire.

Les auto tests pour les enfants seront donc remboursés par la Sécurité sociale et distribués gratuitement en pharmacie (après avoir réalisé un test) pour inciter les parents à dépister leurs enfants.

Réunion ce lundi

Par ailleurs, le Premier ministre Jean Castex réunira ce lundi 3 janvier dix de ses ministres "afin de faire le point sur l'impact du variant Omicron et sur la continuité des services publics essentiels", a annoncé Matignon dimanche à l'AFP.

"Hôpitaux, lieux d'enseignements, transports en commun, administrations, armée, gendarmeries et commissariats ou encore entreprises du secteur de l'énergie" seront les secteurs concernés, a précisé cette source. Les ministres de la Santé Olivier Véran, de l'Economie Bruno Le Maire, de l'Intérieur Gérald Darmanin, de l'Education Jean-Michel Blanquer ou encore du Travail Elisabeth Borne participeront notamment à cette réunion.

(avec AFP)

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 04/01/2022 à 13:13
Signaler
Assouplir ce jour, le temps que les cas augmentent en masse la présidentielle sera passée. Apparemment LaREM sait déjà qu'ils seront plus au pouvoir.

à écrit le 03/01/2022 à 9:50
Signaler
Pourquoi un assouplissement des règles d'isolement pour les vaccinés ? Tout simplement parce que le taux de contamination explose ...chez les vaccinés. Le gouvernement a tellement clamé haut et fort que le vaccin était la panacée et permettait d'évi...

à écrit le 03/01/2022 à 8:02
Signaler
C'est exactement ce que je pensais, tandis que le covid devient un banal rhume ils ne lâcheront pas cette dictature sanitaire qui leur a redonné du soutien de la part de la population la plus inutile mais qui face à l'avalanche d'informations que nou...

le 03/01/2022 à 8:39
Signaler
rien n'a ete fait pour les hospitaux a part quelle que miette distribuer ca et la la main mise de aphp sur le ministere de la sante qui souhaite la disparition de ce syitheme de soin au profit du prive c'est un sabordage en regle que le ministre ...

le 03/01/2022 à 9:08
Signaler
Et pas un journaliste pour souligner cette aberration totale ce mensonge éhonté, bon il faut avouer qu'au moins on entend plus le terme de "4ème pouvoir", c'est déjà une hypocrisie en moins. Vu le chaos néolibéral il faut savoir se contenter de peu c...

à écrit le 02/01/2022 à 23:03
Signaler
Les admissions à l' hosto sont du fait des vaccinés donc le vaccin n' a aucun effet sur un minus qui est en train de mourir. On est face depuis le début à un problème politique et non pas sanitaire ; ainsi Bennett vient de dire ...

à écrit le 02/01/2022 à 20:34
Signaler
Pourquoi Véran bloque t-il les données publiques sur Omicron ? « Ceux qui ont conçu et qui approuvent le PasseVaccinal sont des monstres. Ceux qui le combattent sont des justes. Voila pourquoi, quoi que fassent les premiers, les seconds ont déjà ga...

à écrit le 02/01/2022 à 19:29
Signaler
Cela se passe dans une grande démocratie. On se cache pour prendre des médicaments diabolisés mais efficaces. Révélation fracassante aux Etats-Unis : Des traitements contre le COVID incorporant des médicaments tels que l'ivermectine et l'hydroxychlo...

à écrit le 02/01/2022 à 19:27
Signaler
Ils avaient raison, covid est dans le vaccin ... En mai 2021, le professeur Montagnier prévenait que les vaccins favoriseraient des nouveaux variants et que les vaccinés seraient les plus touchés par ceux-ci Dans le même temps la virologue f...

le 02/01/2022 à 22:10
Signaler
toute supériorité devient un exil pour eux ( nos politiciens ) la royauté fondée sur une injustice qui divise ne dure pas d ailleurs la résistance s installe. manque de savoir pour prévoir ,,?

le 02/01/2022 à 22:12
Signaler
toute supériorité devient un exil pour eux ( nos politiciens ) la royauté fondée sur une injustice qui divise ne dure pas d ailleurs la résistance s installe. manque de savoir pour prévoir ,,?

à écrit le 02/01/2022 à 19:17
Signaler
Me disais un truc... castête il a été combien de fois covidé de près ou de loin ? Vacciné et non vacciné... me demande si il ne serait pas super-contaminateur ? hum ?

à écrit le 02/01/2022 à 17:26
Signaler
Il convient de saluer l'abnégation de ce gouvernement, de ces autorités dans le burlesque... les personnels soignants testé positifs au COVID-19 tant asymptomatiques restent sommés de continuer le travail...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.