Coronavirus : les défaillances d'entreprises devraient exploser dans le monde

 |   |  1226  mots
Les entreprises dans le tourisme devraient être en première ligne dans cette crise.
Les entreprises dans le tourisme devraient être en première ligne dans cette crise. (Crédits : Reuters)
Les défaillances d'entreprises devraient bondir de 25% cette année dans le monde à cause de la récession économique liée à la pandémie, selon un baromètre publié lundi par l'assureur-crédit Coface.

La récession économique pourrait faire de sérieux dégâts. Le nombre de défaillances d'entreprises pourrait bondir de 25% dans le monde en 2020, selon les résultats du baromètre Coface publié ce lundi 6 avril. S'il est encore tôt pour mesurer avec précision les répercussions de cette crise sanitaire sur le produit intérieur brut (PIB) mondial, la plupart des indicateurs avancés comme les indices PMI en Europe montrent un recul historique de l'activité dans les services et l'industrie. Résultat, les grands plans de soutien annoncés par les Etats et les grandes banques centrales ne devraient pas suffire à stopper le marasme économique inédit depuis "la seconde guerre mondiale", selon Bruno Le Maire. Lors de son audition par la commission des affaires économiques du Sénat ce lundi matin, le ministre de l'Economie s'est montré pessimiste :

"Je n'ai jamais caché que cette crise serait violente et durable. J'ai fait une comparaison avec 1929 car je ne vois pas d'autres comparaisons dans le passé proche en termes de choc économique. C'est l'économie réelle qui est touchée. Les entrepreneurs, les industries les commerçants, les artisans, les professions libérales n'ont plus un euro de recettes [...] Nous serons très au delà des -2,9% de croissance enregistré lors de la crise de 2008-2009. C'est dire l'ampleur du choc économique."

> Lire aussi : Coronavirus : des pertes faramineuses pour l'économie française

Les Etats-Unis en première ligne

Alors que les Etats-Unis sont en train de devenir l'épicentre de l'épidémie, les milieux d'affaires et la population active doivent faire face à ce double choc d'offre et de demande. En quelques semaines, plus de 10 millions de personnes se sont inscrites au chômage et devraient connaître une baisse substantielle de leurs revenus. Du côté des entreprises, la première puissance économique mondiale devrait enregistrer la plus forte hausse de dépôts de bilan cette année (+39%). Viendraient ensuite les grandes puissances de l'Europe occidentale. Le Royaume-Uni (+33%) seraient suivi de l'Espagne (+22%), l'Italie (+18%), la France (+15%) et l'Allemagne (+11%).

"Pour les défaillances d'entreprises en France, on s'attend à une hausse de 15%, c'est moins qu'en 2008-2009, autour de 25%. C'est très difficile de bien évaluer en raison des aides aux entreprises et aussi de l'activité des tribunaux de commerce. Il devrait y'avoir plusieurs...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/04/2020 à 13:12 :
Ouf, j'ai vendu ma boite il y' a plus d'un an... mais le pire reste à venir de nos Énarques .
a écrit le 06/04/2020 à 16:54 :
Se mettre en situation de dépendance avec un seul fournisseur est une erreur de débutant. Idem pour le fournisseur qui n'a qu'un seul client.
Réponse de le 06/04/2020 à 17:48 :
Quelle chance nous avons en France d'avoir tant d'experts dans tous les domaines qui excellent dans la prédiction du passé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :