Elections : 57,4% de votants en Corse du Sud, 28,4% en Seine Saint Denis

 |   |  1037  mots
Dans l'Hexagone, les bureaux de vote ont ouvert ce dimanche à 8h00 du matin et fermeront à 18 heures dans les zones rurales, 19 heures dans les grandes villes.
Dans l'Hexagone, les bureaux de vote ont ouvert ce dimanche à 8h00 du matin et fermeront à 18 heures dans les zones rurales, 19 heures dans les grandes villes. (Crédits : ERIC GAILLARD)
A deux heures de la fin du scrutin départemental en métropole, le taux de participation est nettement supérieur à celui enregistré quatre ans plus tôt aux cantonales. Quelque 43 millions d'électeurs étaient attendus aux urnes ce dimanche.
  • 17h04: 42,98% de participation à 17h00

A une heure de la clôture de la plupart des bureaux de vote, le taux de participation au scrutin départemental atteint 42,98% selon le ministère de l'Intérieur. Il s'agit d'un niveau supérieur enregistré en 2011 à la même heure lors du premier tour des élections cantonales que les départementales ont remplacées. Quatre ans plus tôt, la participation dans les cantons concernées était en effet de 36,38% à 17h00. En 2008, elle était de 54,53 % à la même heure en France métropolitaine.

Ce 22 mars, les citoyens les plus assidus se trouvaient en Corse du Sud et en Corrèze (respectivement 57,44% et 53,5%) de votants à 17h00). Le taux de participation le plus faible est enregistré dans deux départements limitrophes de Paris - où pour mémoire les électeurs ne votent pas - en Seine Saint Denis (28,4% de participation) et dans les Hauts de Seine (34,82%).

>> Le détail, département par département

  • 14h15 : Le tweet polémique

Le FN menace SOS Racisme de déposer plainte à son encontre à la suite d'un message publié dans la matinée par l'association sur Twitter.

 Wallerand de Saint-Just, trésorier et ancien avocat du Front national invoquer l'article L97 du code électoral auprès de l'AFP. Cet article dispose que "celui qui, à l'aide de fausses nouvelles, bruits calomnieux ou autres manoeuvres frauduleuses, auront surpris ou détourné des suffrages, déterminé un ou plusieurs électeurs à s'abstenir de voter, seront punis d'un emprisonnement d'un an et d'une amende de 15.000 euros".

En guise de réponse, SOS Racisme rappelle sur Twitter avoir porté plainte contre 10 candidats du FN aux élections départementales de mars 2015, "pour des propos racistes et antisémites tenus sur le Net."

  • 13:07 : "Aujourd'hui, il n'y a qu'un seul message: c'est voter"

 C'est le message de Manuel Valls, lors de sa visite au bureau de vote d'Evry, sa ville. Le Premier ministre est venu accompagné du maire socialiste de cette ville de l'Essonne, Francis Chouat. Il n'a pas souhaité commenter la possible poussée du Front national lors de ce scrutin, anticipée par des sondages d'opinion. "Je sortirais de mon rôle et il faut respecter l'opinion de chacun", a-t-il expliqué devant quelques caméras.

Deux semaines plus tôt, le Premier ministre s'est illustré dans l'hémicycle en répliquant à une invective de Marion Maréchal Le Pen, députée du Front national.

Ce dimanche, il a surtout insisté sur la nécessité d'accomplir son devoir citoyen. "Il ne s'agit pas de culpabiliser les concitoyens, mais en Tunisie des compatriotes sont morts ( ) et en janvier des hommes et des femmes ont été tués parce qu'ils défendaient la liberté d'expression, ne l'oublions pas", a rappelé Manuel Valls.

  • 12H30: "La question c'est l'abstention"

"Aujourd'hui, la question, c'est l'abstention" et "le score du Front national", a résumé le président de la République, François Hollande, après avoir voté dans son fief corrézien de Tulle.

De son côté, la présidente du FN, Marine Le Pen, se disait "confiante", après avoir elle aussi accompli son devoir électoral à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais).

  • 12h00 : Participation en hausse à la mi-journée.

A midi ce 22 mars, quelque 18,02% des électeurs auraient déjà voté lors des départementales selon le ministère de l'Intérieur. Ils étaient 15% à midi lors du premier tour des cantonales en 2011. En midi-pyrénées par exemple, la participation à la mi-journée oscillait entre 17% en Haute-Garonne et 21,26% dans le Tarn. Un niveau supérieur à celui à la même heure quatre ans plus tôt.

Cette année-là, au premier tour des cantonales en France, l'abstention avait atteint 55,7% au premier tour (résultats définitifs) Le dernier scrutin, les élections européennes en mai 2014 ont quant à elles réuni 57,5% d'électeurs.

>> Ce qu'il faut connaître des élections départementales

  • 10h00 : En baisse à la Réunion

En raison du décalage horaire, les bureaux de vote ont ouvert quelques heures plus tôt à la Réunion et à Mayotte. Mais peu d'électeurs y avaient déjà fait le déplacement. Ainsi, à la Réunion, moins de 15% des votants ont déjà glissé un bulletin dans l'urne ce dimanche à 12h00 selon la préfecture, un niveau très inférieur au scrutin cantonal de 2011.

  • 09h20 : A voté!

Ce dimanche, sur les réseaux sociaux, la publication d'images de responsables politiques devant les urnes a commencé tôt dans la matinée.

  • 08h00: Ouverture des bureaux de vote en France métropolitaine

Dans la majorités des départements, seuls deux binômes devraient se qualifier en raison d'un seuil minimum exigé de 12,5% d'électeurs ayant voté pour lui. FN et UMP comptent remporter une majorité de victoires, en particulier dans le Vaucluse, le Var, l'Aisne et l'Oise pour le premier. En cas de défaite côté PS, le président de la République a déjà prévenu qu'il ne changerait "ni de ligne, ni de Premier ministre".

Des maires en colère

Vendredi, l'association des maires ruraux de France a menacé de ne pas se déplacer pour remettre les résultats aux préfectures afin de protester contre le redécoupage des cantons. Dans un communiqué, ils sont écrit:

"Plusieurs maires de différents départements ont signalé à l'AMRF que les nouveaux découpages des limites cantonales et leur extension obligent les maires à parcourir de nombreux kilomètres supplémentaires pour apporter en préfecture ou sous-préfecture les résultats des élections. Ceci se traduit parfois par plusieurs heures de route. Or, aucun dispositif n'a été pensé par le ministère de l'Intérieur pour assumer les conséquences de ces redécoupages."

(Article créé le 22/03/2015, dernière mise à jour : 17H31)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/03/2015 à 16:05 :
C'est pas en Corse du sud qu'on fait voter les morts?
a écrit le 22/03/2015 à 21:01 :
Le petit nerveux va pouvoir ressortir ses talonnettes...
a écrit le 22/03/2015 à 20:20 :
Bien, maintenant que le tri est fait, les 52% qui n'ont pas voté aujourd'hui vont pouvoir se mobiliser pour éliminer l'UMPUDI au second tour
a écrit le 22/03/2015 à 20:12 :
Il y en a encore qui croient encore que le changement c'est maintenant. Comme quoi, on peut dire deux fois le même mensonge, et voter deux fois pour le même binôme UMPS.
a écrit le 22/03/2015 à 19:30 :
quand on a décidé de karcheriser ce gouvernement et tenter de faire disparaitre les derniers poltergeists communistes, est ce que les mesures fiscales votées ouvrent droit à un crédit d'impôt ?
a écrit le 22/03/2015 à 18:51 :
enfin l'espagnol va se prendre une bonne raclée, chez nous c'est le champagne ce soir. Peut importe qui gagne sauf ces bobos de gauche.
Réponse de le 22/03/2015 à 20:04 :
Une magnifique raclée au PS !
Bravo aux électeurs !!!
a écrit le 22/03/2015 à 17:57 :
- de 50 % d'électeurs est ce valable ??????????????????
Réponse de le 22/03/2015 à 18:59 :
Ben oui.....
Réponse de le 22/03/2015 à 20:13 :
Ah bon ! Et avec 10% ?
a écrit le 22/03/2015 à 17:27 :
Je suggère que chaque candidat FN qui subirait la manœuvre de SOS racisme (visant à faire annuler des bulletins cochés), porte plainte et demande un dédommagement à sos racisme !! ils se veulent moralisateur et exercent des manœuvres anti démocratiques !
signé un électeur non FN
a écrit le 22/03/2015 à 17:20 :
Je suis opposé au FN, je viens d'aller voter et n'ai pas mis de bulletin FN dans l'urne,... mais j'approuve le FN face à la manœuvre frauduleuse de SOS racisme pour tenter de rendre nuls les bulletins du FN ! UN tel tweet est scandaleux ! Pourquoi ne pas aller directement dans les urnes et retirer les bulletins qui ne leur plaisent pas !! Ignoble et anti-démocratique comme procédé ! ... et ça veut donner des leçons de morale !!?!
Réponse de le 22/03/2015 à 19:05 :
Le procédé est certainement limite
Mais se laisser prendre a une si grosse ficelle fait penser que le niveau des électeurs f.n. est aussi limite . Enfin comme leurs candidats et dirigeants .
a écrit le 22/03/2015 à 16:48 :
"Allez voter", le même message que l'ami "google".
a écrit le 22/03/2015 à 16:47 :
Voter ? on ne m'y reprendra plus....depuis le référendum de 2005 et l'usage qui en a été fait !
a écrit le 22/03/2015 à 16:40 :
Comprendre : à l'UMPS nous avons une faim de loup, et nous comptons sur vous pour conserver notre gros fromage ;)
Si au moins pour le prix ils servaient les intérêts de la Nation et du peuple français...
a écrit le 22/03/2015 à 16:18 :
Voter socialiste et ses dérivés jamais ...! Valls encore moins...!
mal nommer les choses c'est ajouter du malheur au monde (Albert Camus)
Réponse de le 22/03/2015 à 16:46 :
Les "dérivés socialistes" c'est l'UMP j'imagine ?
Quand on se souvient de la fiscalité qui n'a fait qu'exploser à la hausse entre 95 et 2012, l'UMP n'a rien à envier aux PS question politique de cocos... Et je ne parle même pas de leur politique migratoire et d'assistanat qui va avec (les flux ont encore considérablement augmenté sous Sarkozy), creusant encore plus le gouffre à pognon.
Réponse de le 22/03/2015 à 16:49 :
cette phrase d'Albert Camus peut s'appliquer à tout le monde de façon indifférenciée.
a écrit le 22/03/2015 à 16:00 :
voter est effectivement un acte citoyen mais quand, de façon générale, on ressent une aversion prononcée à l'égard des représentants politiques, qui donnent l'impression de plus en plus d'être coupés des réalités quotidiennes ou incapables d'y faire face et qui donnent par ailleurs une image déplorable de la politique, pour des affaires n'ayant aucun rapport avec leur mandat, aller voter devient plus une corvée qu'autre chose. Depuis des lustres, l'abstentionnisme gagne le corps électoral et apparemment ils ne s'en soucient que le temps de l'élection, et la vie d'élu reprend son cours comme d'habitude...
a écrit le 22/03/2015 à 15:17 :
voter Valls c'est remettre le couvert avec François Hollande pour cinq ans de plus , c'est un choix !
a écrit le 22/03/2015 à 14:39 :
Aller voter pour quoi faire ? Les dindons seront toujours les mêmes. Tant que le vote blanc ne sera pas pris en compte, je ne voterais plus.
Réponse de le 22/03/2015 à 15:01 :
C'est dommage. Les partis PS et UMP jouent de cette abstention. Si ils parviennent à la seconde place ils savent que la peur du FN les fera élire au second tour. Il aurait mieux valu voter pour le 4ème pour que ni le PS ni l'UMP soit présent au second tour. Pensez y pour 2017...
Réponse de le 22/03/2015 à 16:16 :
Vous venez de donner "un chèque en blanc" à ceux qui vont se faire un plaisir de continuer à vous "plumer" et vous prendre pour un mouton ! Moi, je vote car c'est le seul moyen que nous avons pour faire changer les politiques menées depuis trop longtemps. Ne rien faire, c'est être d'accord !
Réponse de le 22/03/2015 à 16:49 :
Ce qui les dérange dans l'abstention ce n'est pas le fait que les Français se désintéressent de la politique, mais plutôt l'argent perdu, vu qu'ils touchent sur chaque vote exprimé.
a écrit le 22/03/2015 à 14:04 :
Le département n'est pas a l'origine du mille-feuilles mais "la décentralisation"
a écrit le 22/03/2015 à 13:35 :
Franchement meme si on me donne 1000 euros je vais me deplacer pour voter.

Et meme si on me les donnes je pourrai pas payer avec car en 2016 c est interdit de payer en espece au dela 1000. Je pourrais juste les apporter au banquier.

Autant rester chez soit.
a écrit le 22/03/2015 à 13:27 :
On a encore eu la joie de payer le voyage de Mr hollande en Corrèze afin qu'il puisse voter. En plein pique de pollution en France, est il raisonnable de faire déplacer plusieurs dizaine de personne afin de permettre a ce monsieur d'aller voter.
Pourtant n'ayant aucun bien en Corrèze et n'y payant pas d'impôt, il ne devrait pas voter la bas
a écrit le 22/03/2015 à 12:43 :
La Belgique en fait partie : les électeurs belges sont obligé, le jour des élections, qu’elles soient communales, législatives, régionales ou européennes, de se rendre aux urnes.pourquoi pas la France
Réponse de le 22/03/2015 à 15:02 :
Au nom de la liberté !
a écrit le 22/03/2015 à 12:33 :
ça veut dire que les électeurs de gauche ce sont finalement mobilisés.... La claque pour le PS sera plus une petite gifle qu'une grosse beigne.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :