Emmanuel Macron théorise sa vision du capitalisme à la française

Le ministre de l'Economie a publié une tribune dans le journal Le Monde où il entend promouvoir un capitalisme à la française fondé sur l'actionnariat salarié, mais passant également par l'implication des investisseurs institutionnels dans des stratégies de long terme. Il en profite pour justifier la montée de l'Etat dans le capital de Renault...

3 mn

Dans sa tribune, Emmanuel Macron veut mettre en oeuvre un capitalisme dont la logique s'inscrirait sur le long terme.
Dans sa tribune, Emmanuel Macron veut mettre en oeuvre un capitalisme dont la logique s'inscrirait sur le long terme. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron se lance vendredi dans un long plaidoyer pour le développement de l'actionnariat français, soucieux de voir le pays entrer dans "une ère de capitalisme naïf" où priment les "stratégies de court terme".

Dans une tribune publiée dans Le Monde vendredi, M. Macron se livre à une longue analyse de l'évolution du capitalisme français, énonçant des propositions pour créer "un capitalisme de long terme, qui accompagne nos entreprises dans leurs investissements et dans leur transformation".

Il conclut son texte d'une phrase: "C'est ce que mon expérience dans le privé m'a appris, et c'est le sens de mon action aujourd'hui".

Rejet du colbertisme

Se défendant de souhaiter le retour d'"un +âge d'or passé ou d'un colbertisme qui a aussi eu ses limites", le ministre estime que "la création de valeur actionnariale sur le long terme, recherchée par les investisseurs comme les fonds de pension, les salariés ou d'autres, peut bien souvent retrouver l'intérêt général".

"Il n'y aura pas de réindustrialisation française sans transformation du capitalisme français", assène-t-il en suggérant "trois leviers". Le premier, explique-t-il, est d'"inciter plus fortement les Français à investir dans nos entreprises", via l'élargissement du PEA-PME (plan d'épargne par actions), le développement de l'actionnariat salarié ou encore l'extension de l'épargne salariale aux PME.

Pour cela, il faut "rendre la fiscalité des actionnaires individuels plus encourageante" car "l'actionnariat salarié est un élément de stabilité, comme le montre l'exemple d'Air liquide".

Les investisseurs institutionnels "remobilisés"

Le deuxième levier consiste à "remobiliser les investisseurs institutionnels pour le financement de notre économie". "En réorientant les fonds des caisses de retraites vers la détention d'actions françaises et en associant d'autres investisseurs à leur côté", détaille-t-il. Et en se battant pour que la détention d'actions ne soit pas "trop coûteuse au regard de l'exigence prudentielle de niveaux de fonds propres pour nos entreprises d'asssurance".

Le troisième enfin réside pour M. Macron dans "le long terme". "L'intérêt général économique nécessite de favoriser les acteurs qui portent intrinsèquement une vision de long terme", dit-il, évoquant l'attribution de droit de votes doubles aux actionnaires conservant leurs titres au moins deux ans.

L'affaire Renault...

Il justifie à cette occasion à nouveau la stratégie récente de l'Etat qui a racheté des titres de Renault, de manière à "constituer une minorité de blocage". "Nous devons façonner le capitalisme à l'image de nos ambitions", poursuit le ministre, pour qui il faut "accepter que l'économie de marché est un rapport de force sur lequel nous avons les moyens de peser".

 ____

Voir aussi l'interview de Emmanuel Macron lors du #PLTJE 2015

(Avec AFP)

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 76
à écrit le 26/04/2015 à 21:53
Signaler
il veut mobiliser les reserves des retraites comme ca quand l'etat aurait fait des investissements d'avenir dans des nids a syndicalistes qui feront faillite, les retraites se verront prives de pension! bon, pas les retraites des syndicats, rassurez...

à écrit le 25/04/2015 à 16:33
Signaler
Il a investi combien en action ???

à écrit le 25/04/2015 à 15:19
Signaler
Ce socialiste égaré va nous inventer quoi? Une usine à gaz pour fonctionnaires et un nouvel impôt?

le 25/04/2015 à 20:31
Signaler
Je suis stupéfait de constater qu'il existe encore des des gens qui croient à une différence entre la gauche et la droite ou au socialisme du parti socialisme. Je vous conseille le livre de James Galbraith intitulé "the predatory state " pour compren...

à écrit le 25/04/2015 à 15:10
Signaler
Un actionnaire ne met pas son argent pour participer à une œuvre commune, mais pour faire une plus value, utilisable dans le futur. Si comme le dit Macron on veut sortir de l'angélisme partageux mais inefficace, ou de la rapacité spéculative purement...

à écrit le 25/04/2015 à 14:29
Signaler
Et v'la ti pas que le sieur Macron a des visions maintenant ! On est mal barrés !

à écrit le 25/04/2015 à 14:03
Signaler
Une théorie qui se veut contraire a celle de l'UE de Bruxelles et se voulant proche d'un retour a la souveraineté coupant l'herbe sous les pieds du FN! Mais malheureusement cela n'engage que lui et pas un programme de gouvernement!

à écrit le 25/04/2015 à 12:32
Signaler
Pour être efficace en économie, il faut Monsieur Macron abandonner le socialisme étatique la fiscalité confiscatoire et redonner de la liberté aux entrepreneurs.

le 25/04/2015 à 13:35
Signaler
Faut aller vivre au Luxembourg, BA. De l'Alsace, c'est pas si loin...

à écrit le 25/04/2015 à 12:15
Signaler
Six ans après la publication du rapport de la « Commission Attali », c’est un euphémisme de dire que la croissance n’est toujours pas au rendez-vous. C’est la raison pour laquelle le banquier Macron, adoubé à la télévision par Jacques Attali en perso...

le 25/04/2015 à 14:05
Signaler
La politique que nous vivons aujourd'hui n'est pas le fruit d'une incertitude économique. Depuis une vingtaine d'années, l'occident a créé des petites crises pour ajuster le modèle économique du nouvel ordre mondial. La mondialisation est un élément ...

à écrit le 25/04/2015 à 12:14
Signaler
Rien de nouveau .L'actionnariat salarié existe deja et est aux alentours de 100 milliards d'€ .De plus l'actionnariat salarié ce n'est pas que des actions de l'entreprise ou les salariés travaillent .Generalement ils ont le choix entre 5 ou 6 FCPE et...

le 25/04/2015 à 16:17
Signaler
Bravo ! Comme est concret et aisé à comprendre ce commentaire. Il remet les pieds sur terre à quiconque rêverait aux théories "macroniques. Le métier dit hier de haut de Bilan a été bradé à la cavalerie financière débridée des banquiers qui se défaus...

à écrit le 25/04/2015 à 11:42
Signaler
Tant que l'on n'aura pas réduit le nombre de fonctionnaires et la dépense publique, il n'y a aucun espoir envisageable. Ces socialistes ont voulu ce type de société. Nous l'avons. On en crève doucement mais sûrement. Tant que ce pays ne sombre pas da...

le 25/04/2015 à 12:04
Signaler
On peut très facilement réduire le nombre de fonctionnaires, il suffit de les faire travailler sous un autre statut. Mais cela coutera exactement la même chose à l'Etat! Vous en avez d'autres des grandes idées?

à écrit le 25/04/2015 à 11:39
Signaler
Le cancer qui empêche la France de se réindustrialiser, ce sont toutes ces agences nationales régionales départementales agglomérationales métropolationales toutes plus blas blas banquets ruineuses contreproductives inutiles et tous ces faux cent...

le 25/04/2015 à 12:09
Signaler
Une fois qu'on les aura supprimés vous pensez que ca ira mieux? Quand j'étais banquier, j'ai fait passer un nombre incalculable de dossiers de financement grâce à ces organismes qui acceptaient de prendre le risque. Mais vous avez raison, il fa...

le 25/04/2015 à 15:06
Signaler
In finé, toutes ces envahissantes innombrables structures parapubliques inutiles et ruineuses agissent telles des métastases ; La France se doit à elle même de s’amputer de ces métastases pour s'éviter de mourir dans les plus grandes douleurs, le ...

à écrit le 25/04/2015 à 11:31
Signaler
Investissez mes amis, mais au 1er dividende vous serez taxés comme des bandits!!

le 25/04/2015 à 12:12
Signaler
Non, comme sur les revenus du travail! Et pourtant je trouve l'argent gagné par mon travail bien plus légitime que celui gagné par la rente. La quasi totalités des philosophies et des religions pensent ainsi, voire condamnent l'usure... Cela vo...

le 25/04/2015 à 13:33
Signaler
Complètement d'accord, Gingo. Sauf pour les religions qui ne vivent que sur la crédulité pour se faire de l'argent. (les 7 péchés capitaux qui ne sont que : faites ce que je dis, pas ce que je fais..) Regardez napoléon, dictateur n'aimant pas le peup...

le 25/04/2015 à 14:17
Signaler
cher gingo, vous avez votre virement de salaire (de la fonction publique) tous les mois contrepartie de vos 35 heuren et jamais un virement negatif ou pas de virement du tout! si vous investissez dans une boite par contre vous pouvez tout perdre; ce...

le 25/04/2015 à 17:33
Signaler
le risque ? celui d'attendre au chaud que les dividendes du cac40 tombent bien gentiment, les dirigeants saignant leurs entreprises pour les verser coûte que coûte, vous me faites bien rire pauvre petit risqueur :)

le 25/04/2015 à 18:12
Signaler
Allez faire un tour a cuba : le paradis communiste, pas de boites privee, pas d'actionnaires, pas de dividendes a verser, pas de cac 40.que des fonctionnaires (comme vous?) je vous achete un AS

le 25/04/2015 à 22:44
Signaler
Cuba "communiste"... ha ha ha ha.. Meilleure blague du jour. Merci aclem. Sortez de votre propagande, de temps en temps...

le 26/04/2015 à 12:35
Signaler
C'est vrai que les castros sont des dirigeant vraiment liberaux ...

le 27/04/2015 à 9:09
Signaler
le dividende n a rien à voir avec une rente. Une rente c'est un loyer ou une pension de retraite par exemple. Le dividende est le meilleur moyen pour un entrepreneur comme moi de se rémunérer, car j'attends d'avoir tout payer pour prendre du revenu, ...

le 01/05/2015 à 15:51
Signaler
Le risque aujourd'hui, les salariés le payent tous les jours en étant licenciés de plus en plus rapidement. Franchement, même en CDI, on est loin d'être payé pour le risque, et pourtant on s'investit dans l'entreprise. Alors pourquoi le payer le ri...

à écrit le 25/04/2015 à 11:11
Signaler
les oreilles de Montebourde qui n'avait que le mot Etat a la bouche doivent siffler!

à écrit le 25/04/2015 à 10:33
Signaler
Quelqu'un pourrait-il lui dire que ça théorie a déjà été mise en oeuvre: en Union Soviétique? Et que les résultats ont été éclatants...

le 25/04/2015 à 12:13
Signaler
Je crois que vous n'avez pas compris le texte, relisez le.

à écrit le 25/04/2015 à 10:14
Signaler
POUR CEUX QUI ON UN TRAVAIL ET QUI PEUVENT ACHETEZ DES ACTIONS ? YAKA? MAIS POUR LES AUTRES 8 MILLIONS DE PAUVRES QUE COMPTE FAIRE NOTRE ANCIEN BANQUIER???

à écrit le 25/04/2015 à 9:37
Signaler
C'est juste un nouvel avatar du colbertisme, un peu paternaliste et idéalement social, façon SFIO. Un truc d'adolescent attardé, plein de bonnes intentions, complètement détaché des réalités du monde, par la forme, la taille et la puissance, face aux...

à écrit le 25/04/2015 à 9:14
Signaler
Les salariés sont déjà actionnaires des sociétés pour lesquelles ils travaillent. Par leur contrat de travail, équivalent à un titre d'action, ils lient leur vie à celle de leur entreprise. Si le marché que défend Macron ne donnent pas d'argent aux e...

le 25/04/2015 à 13:28
Signaler
"Par leur contrat de travail, équivalent à un titre d'action" J'ai deviné votre "métier" : rentier.

à écrit le 25/04/2015 à 8:24
Signaler
Aujourd'hui, le problème c'est que la classe moyenne ne peut plus consommer du tout. Pas possible d'acheter de voiture neuve. Pas possible de faire des travaux sur la maison. Plus possible de partir en vacances. ça manque de pouvoir d'achat. Et...

le 25/04/2015 à 9:29
Signaler
Le problème ce sont les augmentations d'impôt qui ont appauvri la classe moyenne. Augmentation pour payer les 5,4 millions de fonctionnaires dont 1/3 sont inutiles. Le problème en France c'est que l'on confond qualité et quantité.

le 25/04/2015 à 10:28
Signaler
Les fonctionnaires sont responsables de tous les maux?! Que dire alors de la 1ere tranche non imposable? De l optimisation fiscale des grands groupes? De la fraude fiscale et du travail au noir? Cessons de toujours taper sur les mêmes !!

le 25/04/2015 à 11:01
Signaler
@@ Les fonctionnaires ne sont pas responsables de tous les maux, mais la mauvaise organisation d'une sphère publique pléthorique est responsable de beaucoup de maux de ce pays. Le nier c'est se voiler la face. C'est cette mauvaise organisation et cet...

le 25/04/2015 à 18:34
Signaler
j'assume : trop de fonctionnaires n'en foute pas une (absentéisme injustifié delirant) . c'est un fait! Normal, c'est le système qui décourage ceux qui veulent bosser.

le 25/04/2015 à 20:27
Signaler
Le cout du logement pour les allemands est 25% moins cher que pour les francais. Un véritable avantage compétitif. La France a préféré avantager le rentier au détriment du travail.

à écrit le 25/04/2015 à 7:43
Signaler
Que l'Etat soir capable de lancer une activité (Elf, Airbus etc) stratégique, sans doute possible et on a déjà vu des succès. Que l'Etat apporte une valeur ajoutée au développement de l'entreprise en siegeant dans des Conseils d'administration peut r...

à écrit le 25/04/2015 à 7:42
Signaler
De bonnes idées pour sortir du socialisme et de l'étatisme qui nous plombe, mais pour retrouver la confiance ce gouvernement doit arrêter son matraquage fiscal avec la suppression de l'ISF la réduction des droits de succession un vrai challenge

le 25/04/2015 à 8:53
Signaler
Tout à fait exact. Cela serait bénéfique et aiderait grandement à relancer le pays. Tous les autres pays l'ont fait et ont réussi. Mais cela va contre l'idéologie "à la française " du nivellement par le bas avec un état obèse et tout puissant. Et ceu...

le 25/04/2015 à 13:19
Signaler
Clair : prenons exemple sur les US avec leurs 50 millions de milliardaires aux food-stamps...

le 26/04/2015 à 12:38
Signaler
Les food stamps ne sont pas des etalages, mais plutot un organisme qui aide les personnes en difficulites en offrant des aides financieres dedies a la nourriture. L'equivalent francais serait la : RSA. Combien touchent la RSA en France ?

à écrit le 24/04/2015 à 23:29
Signaler
Le souci de l'actionnariat en France, est que vu les droits de succession et autres joyeusetés inventés par notre état gourmand, personne n'est capable de conserver une entreprise, alors il est effectivement plus rassurant de répartir la charge sur d...

à écrit le 24/04/2015 à 22:42
Signaler
Macron représente enfin l'état moderne que la France a besoin. C'est un technicien dont les décisions ne sont pas prises par idéologie comme le FN, ou par sa position dans les sondages comme a l'UMP.

le 25/04/2015 à 9:40
Signaler
vous jugez les politiques avec les sondage on comprend mieux pourquoi la France va dans le mur. Que des girouettes.

le 25/04/2015 à 20:19
Signaler
@@Patriot9 : Je viens de dire le contraire. Macron et Hollande ne tiennent pas compte des sondages comme le faisait Sarkosy avec son budget sondage ahurissant.

à écrit le 24/04/2015 à 22:14
Signaler
Suite : Le capitalisme est tout sauf naïf. Les monétaristes y ont fait reine, la loi du market to market qui régit les enchères spéculatives immédiates en guise de valeur. Personne n'a voulu de refondation du capitalisme sur ses valeurs vertueuses. ...

à écrit le 24/04/2015 à 21:24
Signaler
N'écoutez pas M. Macron Il est en train de nous enfumer, le capitalisme sur le long terme? quand leur iplacementt arrivera à terme, les investisseurs constateront qu'il ne reste plus rien. N'oubliez pas, un banquier Rotchild ne travaille que pour le...

à écrit le 24/04/2015 à 21:20
Signaler
"À la française"???? Il veut dire avec des fonctionnaires pour contraindre et des impôts pour payer les fonctionnaires? Jamais de la vie !!!!! La France sera libérale et capitaliste ou elle sombrera dans le sous développement. Le socialisme doit être...

le 25/04/2015 à 11:30
Signaler
ce commentaire est limite, non ? S'il suffisait de libéraliser pour réussir ça se saurait non ? les subprimes une défaite du socialisme ?

à écrit le 24/04/2015 à 19:50
Signaler
Merci Macron, pas un grand communiquant, mais l'une des personnes les plus censées de droite et de gauche. Hormis les c.o.n.s tout le monde sait que c est le model de développement le plus sain pour les employés et les entreprises sur le long terme. ...

le 24/04/2015 à 21:34
Signaler
Le souci est que depuis 30 ans, on a eu l'Avènement de Lehman. Un truc que vous avez certainement loupé... Bonne crise à vous.

le 25/04/2015 à 9:43
Signaler
enfin un commentaire censé il y a encore qui croit aux bisounours.

à écrit le 24/04/2015 à 19:26
Signaler
"l'actionnariat salarié" ... hypocrisie maximale. Mais bon, un commercial, en dernier recours... Le baroud d'honneur, j'en ai trop vu.

à écrit le 24/04/2015 à 18:22
Signaler
Je pense aussi qu'il faut développer l'actionnariat salarié, ce thème, souvent issu du gaullisme social, a été un des grands échecs de la présidence Sarkozy. Une part croissante de revenus d'un salarié doit provenir non du salaire fixe mais du salai...

le 24/04/2015 à 18:51
Signaler
notre entreprise cristallier vient d'etre repris nouveau contrat de travail 670 euros mois poste + part variable environ 370 euros mensuel ,nous sommes tous heureux

le 24/04/2015 à 20:14
Signaler
La part variable, oui à condition que ça reste un + par rapport à notre salaire actuel. Donc, ça existe surement déjà dans certaines entreprises. On pourrait appeler ça "prime au chiffre d'affaire".

le 25/04/2015 à 8:14
Signaler
Il faut basculer sur la consommation les prélèvements effectués sur la production.

le 25/04/2015 à 9:34
Signaler
Oui, mais si les prix montent dans les magasins, alors les salaires doivent monter aussi pour pouvoir acheter les produits.

le 25/04/2015 à 17:13
Signaler
Les prix diminueront parce que le cout du travail va diminuer; et cela améliorera la compétitivité.

le 25/04/2015 à 20:35
Signaler
Ah bon, alors pourquoi les prix alimentaires ne baissent pas en magasin alors que les prix des matières premières (blé et lait) ont chuté? Moi je ne crois pas à la baisse des prix en magasin, donc la hausse des salaires sera inévitable pour éviter la...

le 26/04/2015 à 7:01
Signaler
Pour les produits alimentaires, le cout du travail est prépondérant. Une baisse du cout du travail serait favorable.

le 01/05/2015 à 15:45
Signaler
N'importe quoi! Le prix du blé a baissé, mais pas le pain, ni les pates. C'est pas normal. De plus, dans l'alimentaire, c'est la bourse qui décide du prix des matières première, pas l'agriculteur. Ce qui fait qu'il est souvent à perte. Alors si ...

à écrit le 24/04/2015 à 18:17
Signaler
Surtout investissez, prenez le risque de tout perdre. Et si vous gagnez un peu, l'état vous en reprendra aussitôt 60%! Le jeu en vaut-il la chandelle?

le 24/04/2015 à 20:02
Signaler
Qu'on commence par supprimer l'alignement de la fiscalité du capital sur celle du travail et dans la foulée, retirer le principe de précaution de la Constitution, véritable machine à éloigner les français de toute prise de risque. Pour rappel, dans u...

le 24/04/2015 à 20:27
Signaler
bonsoir, vaste fumisterie que ce projet: pourquoi? Mon épouse actionnaire de ma société a touche 850€ de dividendes outre la CSG de 15% plus les impôts sur le revenu la cerise sur le gâteaux est le courrier reçu ce jour de la part de la RSI qui lui...

le 25/04/2015 à 8:20
Signaler
Personne ne peut penser sérieusement que l'on s'oriente vers une épargne de risque type actionnariale. Devant le problème insoluble du poids de la dette, l'Etat dispose d'un trésor au travers du fort taux d'épargne en France. Cette épargne essentiell...

à écrit le 24/04/2015 à 17:53
Signaler
une porte peut être fermée ou ouverte ou vis versa dirait La Palisse.

à écrit le 24/04/2015 à 17:51
Signaler
Il oublie l'essentiel, c'est à dire l'énergie; l'énergie remplace le travail et permet d'utiliser l'outillage (le capital). Qui en parlera?

le 25/04/2015 à 8:41
Signaler
Impôt, impôt et encore impôt N'est ce pas Gépé ????

le 25/04/2015 à 17:10
Signaler
Il ne s'agit pas d'un impot, mais d'une répartition différente des prélèvements sociaux. Faute de comprendre, cela nous amène progressivement à la catastrophe.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.