Emploi : les jeunes pessimistes pour la France mais... optimistes pour eux mêmes

 |   |  403  mots
86% des jeunes ont pour objectif essentiel de réussir leur vie professionnelle
86% des jeunes ont pour objectif essentiel de réussir leur vie professionnelle (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Un sondage OpinionWay pour Prism'emploi (professionnels de l'intérim) montre que 51% des jeunes actifs sont optimistes pour l'emploi dans leur secteur... alors que 80% sont pessimistes sur la situation de l'emploi en France.

Il y a comme une sorte de paradoxe : les jeunes français, à l'instar du reste de la population d'ailleurs, sont massivement pessimistes sur la situation générale de l'emploi en France. Mais, en revanche, ils restent relativement optimistes sur leur avenir personnel. C'est ce qui ressort d'un sondage Opinionway réalisé auprès de 1.025 jeunes de moins de 25 ans pour le compte de Prism'emploi, l'organisation professionnelle qui regroupe les entreprises de l'intérim.

Ainsi, 80% des jeunes interrogés sont pessimistes concernant la situation de l'emploi en France, contre 17% qui affichent encore de l'optimisme... Mais il ne sont plus que 9% dans ce cas chez les jeunes demandeurs d'emploi.

51% des jeunes confiants sur la situation de l'emploi dans leur secteur

En revanche, 51% des jeunes actifs (et même 62% des étudiants) se montrent confiants sur la situation de l'emploi dans leur secteur d'activité ou dans le métier auquel ils se destinent... En baisse tout de même de 4 points par rapport au dernier sondage similaire effectué en 2014. Et chez les jeunes demandeurs d'emploi, c'est exactement l'inverse: seuls 26% se déclarent optimistes.

Une dichotomie qui fait dire à Olivier Galland, sociologue au CNRS et spécialiste des questions de jeunesse: "La jeunesse française est en fait multiple. L'une est diplômée, plus optimiste, l'autre traverse une situation de plus grande précarité et cela se ressent dans leur vision de l'emploi".

A noter que six jeunes sur dix n'excluent pas de "quitter la France pour un emploi". Et pour 64% des jeunes, l'intérim est un bon moyen pour construire son parcours professionnel... Nécessité fait loi.

70% des jeunes ont du plaisir à aller travailler

Par ailleurs, l'enquête montre que certains clichés sur les jeunes et l'emploi sont inexacts. Ainsi, 86% ont pour objectif essentiel de réussir leur vie professionnelle et près d'un sur deux (47%) estime que le travail est l'une des choses les plus importantes de leur vie... juste derrière la famille (67%). Des valeurs très traditionnelles donc... De plus, 70% des jeunes affirment prendre plaisir à aller travailler.

Par ailleurs, très pragmatiques et conscients de la difficulté des temps, les jeunes qui ont trouvé un travail stable sont 51% à déclarer souhaiter travailler toute leur vie dans la même entreprise et 55% pense exercer le même métier durant toute leur vie professionnelle.

Enfin, les jeunes souhaitent pour 57% travailler dans les services, 17% dans le commerce, 7% dans l'industrie et... 4% dans le BTP.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2015 à 14:16 :
Pour l'emploi, la France est championne du monde de la paresse: 604h par habitant... on apprend dans les cours d'économie qu'il faut travailler le moins possible pour faire de la croissance.
Les jeunes instits ou profs gagnent le salaire x en brut. Les vieux profs à l’ancienneté ont 2x en moyenne. Dans les autres pays les jeunes instits touchent 2x et les vieux profs 2x plus un tiers, en gros 2,7. La France aime-t-elle ses jeunes ? Quand les profs français évoluent de 1 à 2 dans leur carrière, les autres pays évoluent de 2 à 2,7 en brut. En France on entend dire j’aime les milliardaire, mais pas les français, ni l’enseignement. Pour un magasin de chaussures il y aurait 45000.
A quand comparaison france us.com?
a écrit le 13/03/2015 à 13:37 :
Si bac+5 maître auxiliaire c’est 1486,32€ brut on imagine que pour un magasin de chaussures à 45000 c’est au moins bac+15! N'oublions pas les centimes!
Mais vieux prof c'est le double à l'ancienneté, alors qu'ailleurs le salaire jeune c'est le double et la différence est de 30%... donc les boomers n'aiment pas les jeunes...
a écrit le 13/03/2015 à 11:49 :
LES JEUNES SONT SOUVENT LES PREMIERS QUI SE REVOLTENT ET QUI FONT LES GRAND CHANGEMENTS DANS LES SOCIETES DEMOCRATIQUE ? SI A LA FIN DU MANDAT DU GOUVERNEMENTS SOCIALITE L EMPLOIES NE REPART PAS ?ILS RISQUE DIT AVOIR DE GROS PROBLEMES EN FRANCE???
Réponse de le 13/03/2015 à 13:39 :
c'est comme ça depuis 2008 et la dernière crise à durée de 1977 à 1998, donc inutile de crier ça ne changera rien.
a écrit le 13/03/2015 à 8:56 :
En France on fait 100 000 fonctionnaires, 500 000 chômeurs, on appelle cela croissance.
Les fonctionnaires égoïstes ne veulent pas que les salariés travaillent.
On fait des fonctionnaires, des chômeurs et des pré-retraites.
Dans les sondages la population est majoritaire pour l'abolition des 35h et une suppression des départements... il existerait un léger décalage.
C'est un système bizare.
a écrit le 13/03/2015 à 1:29 :
Vous parlez d'edf, c'est une entreprise à scandale: 1 euro cotisé 3 de retraite sur le dos de la population avec sécurité d'emploi... on n'est pas chez le bac+5 tailleur de haies mais dans le feignant à prébendes!
N'oubliez pas vos factures en hausses, corporatisme oblige!
a écrit le 13/03/2015 à 1:25 :
On trouve des maîtrises employés comme technicien à mi temps en éducatif... totalement improductif ce système... il ne produit que du chômage
a écrit le 13/03/2015 à 1:14 :
On sert les fortunes défiscalisées, on tire sur les français, voilà le chômage et la fête des planqués dans une Europe est criminelle en matière d’emploi... y aura-t-il sanction électorale?
a écrit le 12/03/2015 à 11:02 :
Huit Franciliens sur dix sont prêts à quitter l'Ile-de-France !! ces Français jugent la qualité de vie mauvaise et le coût de la vie trop élevé !!! mais dis-donc ! alors Marseille, Grenoble, Lyon, Besançon, Bordeaux, Perpignan.... les paradis sur terre quoi ! :-))
a écrit le 12/03/2015 à 10:37 :
Dans ma belle famille il y en a une au Canada, 2 chez EDF expatriés aux USA, et un autre avec sn épouse expatriés au Brésil après avoir passé 5 ans en Inde pour RENAULT.
Je suppose que je suis loin d'être la seule famille dans ce cas.
Pauvre France !
a écrit le 12/03/2015 à 10:18 :
A 30 ans, diplomé bac +3 en gestion, je n'ai réussi à travaillé que durant 4 années au smic entre mes 23 ans et aujourd'hui, je n'ai eu droit ni au chomage, ni au RSA, ni à la CMU autant dire vu la couverture de l'assurance générale à aucune couverture santé, je dois continuer à vivre chez mes parents, si vous en avez la possibilité barrez vous de ce pays, moi j’attends d'avoir épargné 100K€ pour dégager.
Réponse de le 12/03/2015 à 10:49 :
100K€ c'est riche en France...en plus, ya du boulot en France, dans le batiment ou dans les restaurants ou dans les usines, mais les jeunes veulent pas se fatiguer et se salir les mains. En plus tu veux ta barrer où ? Ailleurs c'est pire lol.
Réponse de le 12/03/2015 à 12:33 :
les usines ? quel usines ? vous avez entendu parler de la désindustrialisation ?
dans le bâtiment mdr, mon grand frère qui sort du génie, qui a passé son bac pro bâtiment là bas et y est resté 5 ans, n'a pas trouvé de travail au bout de 2 ans et a du se reconvertir comme gardien de nuit... Pendant ce temps on donne des boulots dans le bâtiment à des gens non formés...
Sinon je suis en train d'aider un pote à trouver un job de cariste, il a 10 ans d'expérience, tout ses caces, recherche dans tout Rhone Alpes, en 1 mois je l'ai fait postuler à 846 offres, pas un seul retour pour prendre un poste, seulement des coups de fil pour s'inscrire dans des agences d'intérim.
Mais oui je pense aussi que c'est uniquement du au fait que la jeunesse ne veut pas se fatiguer et se salir les mains, si on est dans cette situation.
Réponse de le 12/03/2015 à 13:15 :
Biensur qu'il reste des usines en France. Vas à Vitré y a des usines d'agro alimentaire. Dans le batiment, faut accepter les boulots comme peinture, maçonnerie, etc. Le diplome ne fait pas tout. Pour les jobs de caristes, faut accepter déménager dans une autre région.
Réponse de le 12/03/2015 à 13:52 :
bah si avec 10 d'Xp et 846 postulations en 1 seul mois sa te suffit pas, à ce rythme à la fin de l'année c'est +10 000 mail de postulation...
quand au bâtiment tu crois qu'il a pas chercher en 2 ans, pose toi plutôt la question de ta loyauté, revois rambo 1 sa te donnera une idée de ce qu''il se passe, lui a fait l'armée et sa n'a même pas été un plus dans son recrutement et c'est la même chose pour les pompiers, mon ancien DRH m'a dit texto qu'ils refusaient les pompiers volontaires, parce que c'était trop problèmes d'organisation...
a écrit le 12/03/2015 à 10:06 :
le BTP c'est normal, à force de considérer les filières pro. comme des voies de garage réservé aux abr64562tis, personnes ne va vouloir les rejoindre volontairement, surtout si vos parents vous prennent la tête pour faire littéraire et y échouer alors que c'est la construction qui vous intéresse...
a écrit le 12/03/2015 à 9:36 :
Voilà un sondage édifiant et une société qui se moque de sa jeunesse. C’est honteux de la part du baby-boom. Cela fait depuis un certain nombre d’années que ça dure, on emploie les gens en dépit du bon sens. Aux anpe on propose à des bac+5 de faire de la distribution de pub dans les boîtes, c’est-à-dire des emplois sans qualifications et qui n’apportent rien à la société. 60% de diplômés sans emplois et on subventionne des emplois aidés, c’est deux poids deux mesures. Par ailleurs, il faut tenir compte des 2500 milliards hors bilan de retraites non financées… voilà qui est étrange. Seulement le chômage est une spécificité des pays du sud européen dont nous faisons partie, ceux qui font des faillites en masse et qui rivalisent de chômage. En Grèce, en Espagne, en Italie, en France. Mais en Allemagne, en Angleterre, au RU, aux usa, au Japon il est beaucoup plus bas. On incrimine le qe, n’oublions pas que les américains l’ont fait en 2009… l’Europe c’est l’incurie avec des millions de victimes ? Et dans ces pays du sud la richesse par habitant se réduit, les salaires, les gels, la consommation… quelle est la notion de développement économique ? Voilà une Europe qui se débarrasse des gens. En Espagne, il existe un mouvement d’indignation, y en aura-t-il ailleurs en protestation du plantage européiste ? Et QUELS DROITS AVANT 25 ANS ?
a écrit le 12/03/2015 à 9:26 :
Normal: ils sont optimistes pour l'expatriation !
a écrit le 12/03/2015 à 8:55 :
Il n y a pas de dichotomie: la jeunesse est confiante en son avenir mais pas en celui de la France car elle pense massivement qu elle ne restera pas en France. donc la france pourra couler, c est pas tres grave si eux n y habitent plus. Soyons franc, si j avais 20 ans aujourd hui, je penserai qu a quitter ce pays completement sclerose et dont une majorite de la population en pense qu a couler les jeunes generations afin de continuer a vivre au dessus de leur moyens
a écrit le 12/03/2015 à 6:17 :
On aime les milliardaires, mais pas l’enseignement… C’est scandaleux en France on paye les jeunes profs moitié moins qu’ailleurs ! Les profs âgés gagnent le double des jeunes, alors qu’aux usa la différence est de 30% et 33% en Allemagne. Les boomers sont anti jeunes. Un instituteur a perdu depuis 95 40% de pouvoir d’achat et sans tenir compte de l’icc. On embauche des bac +5 en quart temps sur une base de 1465 brut, et poids lourd à 2400 net. En France un boulanger est embauché à 1500 brut, on trouve des annonces pour 3000 $ aux usa avec la baisse de l’euro et les retraites en hors bilan...
a écrit le 12/03/2015 à 3:58 :
En lisant entre les lignes et en tenant compte de ce que signifie la moyenne, on comprend que la nation ne veut plus rien dire pour une partie d'entre eux qui l'assimilent à l'état providence qui détruit leur avenir, et l'autre partie d'entre eux ne reconnait plus dans la nation que la collectivisation qui leur permet de survivre mais leur a retiré toute autonomie. On est en plein socialisme dans ce qu'il y a de pire. Mais l'ayant atteint sans révolution sanglante, la plupart d'entre nous n'ont pas encore pris la véritable nature de ce qu'ils vivent. Et on nous serine avec le vivre ensemble et la solidarité... quelle rigolade.
a écrit le 12/03/2015 à 2:03 :
Il existe une différence entre la vérité et l’enfumage. Une petite fable pour différer de celle du lion et du rat et du Petit Poucet: Prenons les taux de chômage : usa, ru, japon et Allemagne moins de 6 et qui caracole en tête ? La France, l’Espagne et l’Italie, les cancres de l’emploi et de la croissance ! On nous sert la SUDIFICATION ! Nous sommes au royaume de l’économie rat qui brime la consommation avec l’Etat boule de gras ! Notre PIB en carton ne produit pas de consommation : depuis 1998, la consommation des ménages augmente de 29% pour 28% d’inflation. Le temps passe et le niveau de vie progresse vers le bas : la population augmente, la consommation stagne hors inflation. Que produit notre dette ? Une faible croissance : sous la moyenne G7 de long terme, c’est donc un petit moteur… et nous sommes au royaume du fonctionnaire. Notre pib est fait de 25% d’administration, contre 20 en Europe et 15 aux usa. Depuis 1980, nous faisons 59 points de croissance, 91 pour les américains, 63 pour l’Europe. Mais dans notre PIB consommation, 55% du total, contre 60 en Europe et 69 aux usa, les ménages sont brimés et la consommation n’augmente pas. C’est le meilleur moteur de la croissance. Le roi du gras qui écrase les salariés précaires prétend qu’il fait de la croissance musclée… avec ses chevaliers obèses du nini, ni emplois, ni croissance. La consommation des ménages français, si on prend les données en ligne du pib par habitant en ppa, on obtient, avec des données plus ou moins fiables, le niveau des ménages italiens. Notre modèle demande produit plus de consommateurs que de producteurs, c’est inflationniste mais compensé par l’import, la balance des biens est négative. Les salaires ne viennent pas des investissements. Les boomers exploitent les jeunes, le salaire des jeunes instituteurs est en baisse de 40% et encore sans tenir compte de l’icc…
a écrit le 11/03/2015 à 21:55 :
Youpiiiiiii !!!!!! Vive les socialistes !!!!!!!! ( c'est ce qu'on voulait nous faire comprendre ? )
a écrit le 11/03/2015 à 19:19 :
Beaucoup d'entre eux vivent des aides et s'en "contente", ou disons plutôt qu'ils touchent plus avec que si ils trouvaient un emploi. Être au chômage avec un logement en ville, avoir droit à l'APL, ne pas payer les transports publiques, ni d'impôts/redevance TV, droit aux banques alimentaires... ils vivent largement mieux qu'avec un travail qui leur ferait perdre une bonne partie de ces aides et qui les obligerais surement à avoir une voiture et de devoir l'entretenir...
Réponse de le 12/03/2015 à 2:46 :
Je dois rêver par tant de stupidités en seulement 5 lignes! Si c'est un troll, il est vraiment magnifique! Bravo

Si votre post est sérieux, essayez de vous respecter un peu et surtout respectez cette tribune libre...
Réponse de le 12/03/2015 à 7:08 :
Zigo , n'est ce pas la vérité ? Aujourd'hui chômeur est devenu un métier à parts entières...
Réponse de le 12/03/2015 à 7:09 :
Zigo , n'est ce pas la vérité ? Aujourd'hui chômeur est devenu un métier à parts entières...
Réponse de le 12/03/2015 à 7:09 :
Zigo , n'est ce pas la vérité ? Aujourd'hui chômeur est devenu un métier à parts entières...
Réponse de le 12/03/2015 à 8:53 :
Soit c est un troll, soit c est un boomer... Cehr monsieurs scahzet que les jeunes touchent bien moins d aides que votre generation qui tous les mois touche une belle pensionm prelevee sur les salaires des jeuens sur qui vous crachez. De meme, si vous pouvez vous faire soigner quasi gratuitement, c est grace aux cotisations sociales de ces sales jeunes.
Quand aux subventions et prestations, justement ce sont le sjeuens qui en beneficient le moins:
- pas de RSA si moins de 25 ans
- peu de chomage car ayant peu travaille et souvent pas assez longtemps
- pour les APL (soit dit en passant une connerie qui contribue a pousser les prix des logements vers le haut), il ne paient jamais tous le loyer. donc il faut quand meme se debrouille rpour payer la part non couverte
Réponse de le 12/03/2015 à 8:55 :
J'ai envie de dire si ça a l'air si simple que vous le dites, pourquoi ne pas quitter votre emploi et devenir chômeur à part entière. Ça a l'air tellement bien à vos yeux... Arrêtez de fantasmer!
a écrit le 11/03/2015 à 18:50 :
je ne crois pas que ce soit une étude sérieuse quand je lis "La jeunesse française est en fait multiple. L'une est diplômée, plus optimiste, l'autre traverse une situation de plus grande précarité et cela se ressent dans leur vision de l'emploi". Le chômage touche tout le monde et cette histoire de diplôme est une farce. On peut à mon avis très bien s'en sortir si on est qualifié dans son domaine, même si on doit contourner les obstacles en travaiillant au noir par exemple :-)
a écrit le 11/03/2015 à 18:09 :
A mon humble avis, je pense que les jeunes, comme vous dites, sont bien plus pessimistes pour eux-mêmes et pour la France que votre article voudrait nous le faire croire. Beaucoup se rendent compte des difficultés rencontrées par leur entourage et surtout par leur famille et ce, quel que soit leur milieu social.
a écrit le 11/03/2015 à 18:02 :
Ça montre bien la schizophrénie de notre société...
a écrit le 11/03/2015 à 17:56 :
donc notre jeunesse a confiance en elle même, une bonne chose

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :