Entreprises en difficulté : l'Etat prolonge jusqu'à la fin de l'année son plan d'accompagnement

Le plan d'accompagnement lancé à la mi-2021 pour aider les entreprises en difficulté durant la sortie de crise sanitaire, et qui devait s'arrêter fin juin, sera prolongé jusqu'à la fin de l'année, a annoncé lundi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances.
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances. (Crédits : Reuters)

Pour faire face à la crise énergétique et dans un contexte d'accélération de l'inflation, le plan d'accompagnement lancé à la mi-2021 pour aider les entreprises en difficulté durant la sortie de crise sanitaire, et qui devait s'arrêter fin juin, sera prolongé jusqu'à la fin de l'année, a annoncé lundi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

« Nous maintiendrons la mission de M. (Gérard) Pfauwadel qui est chargé d'accompagner les entrepreneurs », en particulier ceux qui n'arrivent pas à rembourser leur prêt garanti par l'Etat (PGE) souscrit pendant la crise sanitaire, a affirmé Bruno Le Maire sur France Inter. Cette aide cible notamment les entreprises « qui consomment beaucoup d'énergie (...) qui consomment beaucoup d'électricité ou beaucoup de gaz parce que leur fonctionnement le demande», a-t-il dit.

10.000 entreprises accompagnées

Ce dispositif vise à accompagner au niveau local des entreprises en situation de fragilité financière pour les aider dans leurs échanges avec leurs créanciers, pour obtenir un aménagement du remboursement de leurs prêts ou de leurs impôts et cotisations. Certaines sont confrontées à des pertes de débouchés en Ukraine et en Russie, à une forte hausse des coûts de certaines matières premières ou à des difficultés d'approvisionnement. A ce jour, « déjà 10.000 entreprises ont pu bénéficier d'un accompagnement individualisé », a précisé le ministère de l'Economie.

Lire aussi 10 mnPouvoir d'achat : la recette du gouvernement pour éviter le retour de la colère sociale

Avec ce dispositif, l'objectif du gouvernement était d'accompagner les entreprises dans la sortie de crise, en faisant davantage du « sur-mesure » pour ne pas « tout abandonner », mais également éviter les effets d'aubaines. Instauré le 1er octobre 2021, il avait succédé au fonds de solidarité mis en place en 2020, au plus fort de la crise Covid-19.

Outre ce dispositif, les entreprises peuvent avoir accès à un « PGE Résilience », lancé après le déclenchement de la guerre en Ukraine et qui permet d'emprunter jusqu'à 15% du chiffre d'affaires. Il sera également accessible jusqu'à la fin de l'année, sous réserve de l'adoption de la mesure dans le cadre du projet de loi de finances rectificative.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 05/07/2022 à 14:01
Signaler
Il préconise aux entreprises la même méthode que l'état emploie - endettez-vous... Sauf que l'entreprise ne rembourse pas que les intérêts et ayant contracté des PGE pour survivre, elle ne peut plus, en raison des ratios d'endettement explosés, emp...

à écrit le 05/07/2022 à 9:22
Signaler
Le canard sans tête continue de danser. Ces gens nous ruinent avec le sourire.

à écrit le 05/07/2022 à 6:52
Signaler
Les hôteliers, restaurateurs etc ont été entendus. Meercie M Le Maire. La fiesta continue.

à écrit le 04/07/2022 à 21:46
Signaler
La france "du quoi qu'il en coute" est ravie !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.