Est-ce la fin de la rémunération des collaborateurs parlementaires par les lobbies ?

Dans le cadre des projets de loi de moralisation de la vie publique, l'Assemblée nationale s'est largement exprimée en faveur de la fin des rémunérations des collaborateurs parlementaires par les lobbies.
Par 273 voix contre 14, les députés ont adopté cet amendement porté par des socialistes.
Par 273 voix contre 14, les députés ont adopté cet amendement porté par des socialistes. (Crédits : Photo AFP)

L'Assemblée nationale a voté mardi soir l'interdiction pour les lobbies de rémunérer des collaborateurs parlementaires, dans le cadre des projets de loi de moralisation de la vie publique.

Par 273 voix contre 14, les députés ont adopté cet amendement porté par les socialistes, et qui a été soutenu par la gauche de la gauche et par la droite, puis par les élus La République en marche (LREM) après une suspension de séance.

Bien qu'affirmant "parfaitement entendre et comprendre que l'on soit choqué" que de telles rémunérations puissent exister, la ministre de la Justice Nicole Belloubet s'était dite défavorable à cet amendement, préférant renvoyer la question aux bureaux des assemblées. La rapporteure Yaël Braun-Pivet (REM) avait, elle aussi, suggéré de plutôt prévoir un dispositif de déclaration et une "transparence".

"C'est tellement évident"

Hors micro, un député avait alors lancé : "Elle est où la moralisation ?"

"Je m'inquiète de ce que nous sommes en train de transmettre en dehors de ces murs", a aussi plaidé le président du groupe Nouvelle Gauche (ex-PS) Olivier Faure.

L'interdiction de telles rémunérations, "je pensais que c'était la règle, c'est tellement évident", s'est indigné Eric Coquerel (LFI). Selon Olivier Marleix des Républicains, cela devait être un "oubli".

"Il peut arriver qu'un collaborateur exerce, à côté de son contrat collaborateur, une fonction rémunérée par des représentants d'intérêts", soulignait un rapport, en 2013 de l'ancien vice-président de l'Assemblée Christophe Sirugue (PS), appelant déjà à un code de déontologie.

Les députés ont rejeté divers amendements communistes qui visaient à étendre la transparence sur les rencontres des lobbyistes au président de la République, aux membres du Conseil constitutionnel et du Conseil d'Etat.

De même, ont été repoussés des amendements de plusieurs bords qui avaient pour objectif d'améliorer le prochain registre des représentants d'intérêts commun à l'exécutif et au législatif.

(avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 28/07/2017 à 15:07
Signaler
Merci de sous tenir informé de l'évolution de cette Loi qui si elle avait été connue du public aurait pu déclencher un réel soulèvement. C'est honteux je n'en reviens toujours pas...

à écrit le 28/07/2017 à 14:41
Signaler
Demandez juste pour voir, où travaille le mari ou la femme d'un élu ainsi que ses enfants. Cela vaudra pour les: députés, sénateurs, président d'un conseil régional / départemental / une intercommunalité, maires d'une assez grosse commune. Ne pas...

à écrit le 28/07/2017 à 9:17
Signaler
Travail - Famille - Lobby

à écrit le 27/07/2017 à 16:14
Signaler
Le membre de la famille de l'élu ira travailler dans une collectivité locale dirigée par un autre élu de la même couleur politique ( région, département, intercommunalité, commune) ou bien ira travailler dans une entreprise soustraitante d'une de ces...

le 28/07/2017 à 9:21
Signaler
Faites ce que l'on dit mais ne dites pas ce que l'on fait

à écrit le 26/07/2017 à 13:56
Signaler
Donc certains parlementaires font payer leurs collaborateurs par des lobbys? cà concerne aussi les épouses et enfants ? Y en a un qui s'est pris comme un manche ,il aurait du se renseigner chez ses collègues pour faire comme eux

à écrit le 26/07/2017 à 10:46
Signaler
des qu il sagie d argent il y a corruption ou tentatives de corruption pars les lobbyings, l abrocation de cette loies vas dans le bon sens,? UN DEPUTE RECONNAISSAIS QUE DE MIEUX PAYE LES ELUES SERAIS MIEUX POUR EVITE CETTE CORRUPTION? CONNAISSANT ...

le 26/07/2017 à 14:09
Signaler
Un député/sénateur c'est environs 5000/6000 euros mensuel et je n'aborde pas les à côtés légal ou non légal donc "grassement bien payé" largement au-dessus des 27 millions de salariés dont la majorité sont bien en dessous des 2800 € ... Bien payés po...

à écrit le 26/07/2017 à 10:18
Signaler
"la fin des rémunérations des collaborateurs parlementaires par les lobbies" parce que ça existait ? Arggg. Avec parcimonie ?

le 26/07/2017 à 11:09
Signaler
Eh oui nous apprenons que la corruption politico-financière est institutionnalisée.

le 26/07/2017 à 20:41
Signaler
A priori les lobbies pourront toujours rémunérer conjoint et enfants de parlementaire. Faut quand même pas rêver . Que les députés LREM aient eu besoin de réfléchir à une chose aussi évidante devrait interpeller.

à écrit le 26/07/2017 à 9:52
Signaler
"Les députés ont rejeté divers amendements communistes qui visaient à étendre la transparence sur les rencontres des lobbyistes au président de la République, aux membres du Conseil constitutionnel et du Conseil d'Etat." Et pourtant, alors oui on...

le 26/07/2017 à 11:04
Signaler
vous avez une opinion...J'ai une autre opinion....Je vais essayer de vous convaincre que mon opinion est meilleure que la vôtre et vice-versa.....Ne faisons nous pas tous les deux du "lobbying" ? C'est le versement d'une rétribution qu'il faut répri...

le 26/07/2017 à 20:05
Signaler
"vous avez une opinion...J'ai une autre opinion....Je vais essayer de vous convaincre que mon opinion est meilleure que la vôtre et vice-versa.....Ne faisons nous pas tous les deux du "lobbying" ?" En fait vous préparez un spectacle comique et ven...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.