Etat d'urgence : 1.233 perquisitions et 124 mises en examen en une semaine

Les perquisitions menées dans le cadre de l'état d'urgence suite aux attentats du 13 novembre ont également permis la saisi de près de 230 armes, a déclaré le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve à l'Assemblée nationale.

1 mn

Pour Bernard Cazeneuve, cela témoigne de l'efficacité des interventions pour mettre hors d'état de nuire des individus, interpellés et placés en garde à vue.
Pour Bernard Cazeneuve," cela témoigne de l'efficacité des interventions "pour mettre hors d'état de nuire des individus, interpellés et placés en garde à vue". (Crédits : © Regis Duvignau / Reuters)

Publié le 24/11/2015 à 17:44. Mis à jour le 24/11/2015 à 19:02.

Depuis dimanche 15 novembre, des perquisitions ont été menées touts les jours à travers la France. Et ce, dans le cadre de l'état d'urgence décrété par François Hollande suite à la série d'attentats meurtriers qui ont frappé Paris le 13 novembre.

Interrogé à l'Assemblée nationale, le ministre de l'Intérieur a rendu compte du bilan sur la première semaine. Au total, 1.233 perquisitions ont été menées. Elles ont abouti à 165 interpellations et à 124 mises en examen.

Bernard Cazeneuve se vante de l'efficacité des interventions

Par ailleurs, près de 230 armes ont été récupérés, "dont la moitié sont des armes longues et de guerre". Pour Bernard Cazeneuve, cela témoigne de l'efficacité des interventions "pour mettre hors d'état de nuire des individus, interpellés et placés en garde à vue".

Dernière perquisition en date, selon une source proche de l'enquête, celle menée dans la nuit de lundi à mardi par des effectifs antiterroriste en Ariège dans le village d'Artigat, lieu de résidence de l'imam salafiste Olivier Corel, surnommé "l'émir blanc". Ce dernier est suspecté d'être le mentor de Mohamed Merah notamment. Il a été placé en garde à vue en fin d'après-midi pour détention illégale d'un fusil de chasse, selon des sources proches de l'enquête, rapporte l'AFP.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 25/11/2015 à 10:59
Signaler
ce gouvernement d'incompétents agit après les évenements , il n'a rien fait après Charlie hebdo , à part défiler à la Bastille ! depuis le début de son mandat , Hollande a passé son temps à démolir ce qu'avait fait Sarko , en annonçant que les patr...

à écrit le 25/11/2015 à 10:24
Signaler
La question est de savoir si tout ces actes aurons une suite favorable quand nous reviendrons a un état de droit!

à écrit le 24/11/2015 à 23:31
Signaler
Pourquoi cela n'a pas était fait tout de suite après Charlie hebdo , voila la question.

le 25/11/2015 à 6:57
Signaler
Cela fait plusieurs décennies que rien n'était fait, aujourd'hui, c'est le fonctionnement normal d'une démocratie, démocratie ne veut pas dire état faible. Encore merci et bravo à la police et aux services de l'état. Comme le dit un des commentateu...

à écrit le 24/11/2015 à 19:01
Signaler
Et il aura fallu tous ces morts, ces blessés, ces futurs pupilles de la nation pour qu'enfin les socialistes retirent le bandeau qu'ils s'étaient mis devant les yeux pour ne pas regarder en face les dégâts de leur propre politique laxiste et électora...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.