Attentats : Valls prêt à aider les hôteliers face aux annulations de réservations

 |   |  408  mots
Manuel Valls veut aider les hôteliers et rassurer les touristes malgré le risque d'attentat qui règne dans le pays.
Manuel Valls veut aider les hôteliers et rassurer les touristes malgré le risque d'attentat qui règne dans le pays. (Crédits : CHARLES PLATIAU)
Le Premier ministre a reconnu que le secteur du tourisme français faisait face à une importante vague d'annulation et de reports de réservation depuis les attentats qui ont ensanglantés Paris le 13 novembre dernier.

Le Premier ministre a voulu lundi 23 novembre "rassurer sur leur sécurité" les touristes désireux de se rendre en France, dix jours après les attentats qui ont fait 130 morts, évoquant des aides financières pour les hôteliers.

"Notre premier message est de rassurer sur la sécurité des touristes qui visitent la France", a déclaré le Premier ministre à l'issue d'une réunion avec des représentants de l'hôtellerie et de la restauration, des voyagistes et du secteur des transports.

Un message "mi-responsable, mi-alarmiste"

Il a souligné que les mesures de sécurité, "particulièrement ces derniers jours", ont été "renforcées" dans le pays. Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius et le secrétaire d'Etat au Tourisme, Matthias Fekl, participaient également à cette réunion au quai d'Orsay.

"Il y a eu la semaine dernière des reports et des annulations de réservations en France", a indiqué Manuel Valls devant la presse, sans toutefois donner de chiffres.

Il a reconnu que le "message à faire passer était mi-responsable, mi-alarmiste", et que "la plus grande lucidité s'imposait".

"Si tout porte à croire que l'impact sur le tourisme peut être plus durable" qu'après les attentats de janvier, "à ce stade" - étant donné que la fin d'année est propice à la consommation et aux achats de Noël - il faut attendre "que des chiffres précis soient donnés par les professionnels" du secteur.

Bpifrance pour accompagner financièrement les hôteliers

Alors que le gouvernement a déjà annoncé ces derniers jours des mesures de soutien au secteur culturel, Manuel Valls a indiqué lundi avoir "proposé aux hôteliers des mesures d'accompagnement financier, en lien avec Bpifrance" (la banque publique), sans plus de précisions.

La France "reste la première destination touristique au monde et elle conserve ses valeurs d'accueil", a-t-il insisté, en affirmant que la France restait "le plus beau pays du monde".

La France vise un record de fréquentation en 2015

L'objectif de cette réunion était "d'échanger avec les professionnels du tourisme sur les conséquences immédiates des événements sur les principaux marchés internationaux, et de discuter des actions à conduire à court terme, notamment en termes de communication vis-à-vis des touristes étrangers".

La France est la première destination touristique mondiale. Elle table sur une affluence supérieure à 85 millions de touristes étrangers en 2015, soit un nouveau record, et ambitionne d'en accueillir 100 millions en 2020.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/11/2015 à 14:55 :
Ce sont des paroles en l'air: même s'il y a un jour indemnisation cela demandera combien de temps pour se faire rembourser. Comment prouver la part des attentats dans l'annulation de réservation? Après, si cela se fait, il faudra prévoir une indemnisation si il a plu plus de 3 jours dans une semaine....etc.
Au fait, l'imprimeur de Dammartin en Goële a-t-il été remboursé des frais occasionnés par l'attaque du Raid contre les frères Kouachi? Comment seront relogés les habitants de l'immeuble de st Denis dans lequel les auteurs des attentats de Paris ont été tués? Dans ces deux cas, l'Etat a sa (juste) responsabilité.
a écrit le 23/11/2015 à 22:15 :
Contribuables ! A vos portemonnaies !
a écrit le 23/11/2015 à 20:55 :
""Si tout porte à croire que l'impact sur le tourisme peut être plus durable" qu'après les attentats de janvier, "à ce stade" - étant donné que la fin d'année est propice à la consommation et aux achats de Noël - il faut attendre "que des chiffres précis soient donnés par les professionnels" du secteur."
J'ai du mal à comprendre cette phrase...Quelqu'un peut me la traduire en bon français ? merci
Réponse de le 23/11/2015 à 22:26 :
Aujourd'hui, cher ami, il faut savoir jargonner moderne. Pour comprendre, il faut se placer au niveau du point de vue de l auteur par rapport à l idée qu il s en fait. C est simple , non !
a écrit le 23/11/2015 à 20:03 :
L'etat doit exproprie les mosquees salafistes les vendre pour dedommager les victimes et priver de nationalite Francaise les imams et leurs disciples... Nettoyons
Réponse de le 23/11/2015 à 23:44 :
franchement, c'est un journal économique. il y a un certain niveau intellectuel..
ces idées absurdes, faut les sortir au bistrot.
Réponse de le 24/11/2015 à 13:22 :
On devait fermer les plus dangereuses mais il semble que là aussi sur le plan du droit cela ne soit pas si simple donc notre gouvernement fait de la communication comme sur le reste..Prochain épisode, la COP21 on change de sujet la semaine prochaine c'est la 'société du spectacle' encore et toujours améliorée du 21ème siècle !!
a écrit le 23/11/2015 à 19:32 :
Qu'il se rassure manuel, on a au moins en France quelqu'un qui sait installer une porte blindée pour un appartement qui ne vaut que le prix du barillet !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :