Explosion des arrêts maladie à la RATP depuis le début de la grève

 |   |  245  mots
(Crédits : Reuters)
Le nombre d'arrêts maladie a explosé à la RATP depuis le début de la grève contre la réforme des retraites qui affecte fortement les transports publics dans la région parisienne, a indiqué mardi la direction, confirmant une information du Parisien.

Par rapport à l'année dernière, le nombre d'arrêts maladie a ainsi triplé chez les conducteurs de métro pendant la première semaine de grève et plus que quadruplé pendant la seconde, avec un pic le 19 décembre, journée d'action interprofessionnelle contre la réforme.

Les arrêts maladie ont de même quadruplé chez les conducteurs de RER et plus que doublé, voire triplé, chez les chauffeurs de bus, selon Le Parisien. La direction de la RATP a confirmé ces chiffres à l'AFP, mais s'est refusée à tout commentaire. Elle a multiplié les contrôles chez les agents portés pâle, selon Le Parisien.

Les arrêts maladie peuvent soit être liés au stress chez les non-grévistes, soit être une façon commode de soutenir le mouvement de grève sans perdre d'argent, avance le quotidien.

"Je ne peux pas commenter cette information. Nous n'avons ni accès aux taux de grévistes, ni aux déclarations maladie. Contrairement à la SNCF, la direction de la RATP pratique l'omerta", a commenté Bertrand Hammache à la CGT-RATP.

L'Unsa, premier syndicat de la RATP, n'a pas répondu dans l'immédiat aux sollicitations de l'AFP.

La SNCF, elle aussi touchée par la grève, "n'a pas de consolidation des chiffres", a indiqué un porte-parole.

"Il doit y avoir un peu plus de gens qui font grève" indirectement avec un certificat médical, "mais nous n'avons pas de statistiques", a-t-il ajouté.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/12/2019 à 15:32 :
QUE VEUT DIRE COURAGE.
Beaucoup des ces privilégiés ne doivent pas connaître la définition du mot courage.En effet se cacher derrière un arrêt de travail (payé par tous) pour faire grève sans perte de salaire dénote une audace digne des plus courageux surtout que ces tristes individus n'ont pas de délai de carence donc payé dès le 1er jour. Après pour les syndicats il est facile de gonfler le nombre de grévistes alors que se sont des (MALADES) la même chose s'était déjà produite avec les gilets jaunes. Mr Macron dans vos réformes réinstaurez les contrôles d'arrêts de travail et ceux des prétendues recherches d'emploi. Pour nous qui avons payés et qui payons encore tous les avantages de ces gens cela serait une très bonne nouvelle. Pour mon cas personnel en plus de 40 ans de travail dans le privé j'ai eu en tout 2 arrêts de travail
a écrit le 27/12/2019 à 12:21 :
honte a ces fonctionnaires qui paralysent la France incapables d'assumer il faut privatiser les transports, dissoudre la cgt syndicat qui a 50 ans de retard qui touche près de 18m€ de l'état nos impots en finir avec ces destructeur de l'économie
a écrit le 27/12/2019 à 12:20 :
shonte a ces fonctionnaires qui paralysent la France incapables d'assumer il faut privatiser les transports, dissoudre la cgt syndicat qui a 50 ans de retard qui touche près de 18m€ de l'état nos impots en finir avec ces destructeur de l'économie
a écrit le 27/12/2019 à 12:19 :
honte a ces fonctionnaires qui paralysent la France incapables d'assumer il faut privatiser les transports, dissoudre la cgt syndicat qui a 50 ans de retard qui touche près de 18m€ de l'état nos impots en finir avec ces destructeur de l'économie
a écrit le 27/12/2019 à 12:19 :
honte a ces fonctionnaires qui paralysent la France incapables d'assumer il faut privatiser les transports, dissoudre la cgt syndicat qui a 50 ans de retard qui touche près de 18m€ de l'état nos impots en finir avec ces destructeur de l'économie
a écrit le 27/12/2019 à 12:19 :
honte a ces fonctionnaires qui paralysent la France incapables d'assumer il faut privatiser les transports, dissoudre la cgt syndicat qui a 50 ans de retard qui touche près de 18m€ de l'état nos impots en finir avec ces destructeur de l'économie
a écrit le 26/12/2019 à 19:49 :
Bravo pour les médecins qui prescrivent des arrêts de travail non justifiés. Ne devraient-ils pas être sanctionnés?
a écrit le 26/12/2019 à 19:38 :
Facile de faire grève pour la ratp quand les citoyens non nantis payent les arrêts de maladie de ceux ci, lamentable la sncf et ratp
a écrit le 25/12/2019 à 11:12 :
et qui délivre ces arrêts de travail à ces travailleurs patriotes qui ne font que défendre le service public qui leur tient tant à coeur ?
Réponse de le 25/12/2019 à 17:40 :
La réforme des retraites concerne tout les salariés ,privé et public.
Réponse de le 26/12/2019 à 17:43 :
Je finis par croire que la meilleure défense du vrai service au public est de privatiser toutes ces entreprises pour faire travailler tous ces "patriotes".
a écrit le 25/12/2019 à 9:58 :
En tout cas, une ministre s'en tape de la grève pourtant ,elle touchait près de 27.000€/mois en tant que directrice générale de la RATP.

La semaine dernière, Matignon avait passé des consignes fermes à tous les ministres. La règle? Surtout, en plein conflit social, ne pas donner le sentiment d'une vacance du pouvoir pendant les vacances, et courir les médias pour assurer la pédagogie de la réforme des retraites. En clair, les ministres ne doivent pas donner l'impression de trop profiter de la fameuse trêve des confiseurs, alors que bien des Français galèrent faute de train pour passer les fêtes en famille. Un séjour au soleil de Marrakech (Maroc) remplit-il ces critères? C'est en tout cas la destination choisie par la ministre de la Transition écologique et solidaire, Élisabeth Borne, pour des vacances de Noël avec sa famille.
a écrit le 24/12/2019 à 19:25 :
Alors OUI au Régime Spécial, Super-CSG-CRDS pour eux
a écrit le 24/12/2019 à 16:49 :
Bon moyen pour les services de santé de faire grève par procuration! Tout le monde participe suivant ses moyens!
a écrit le 24/12/2019 à 16:22 :
Explosion des arrêts maladie à la RATP depuis le début de la grève

les Français comprennent bien que les salariés du public, Enseignants, hopitaux, maisons de retraites, transports, subissent du harcèlement sournois impulsé par le gouvernement, qui dégrade les conditions de travail et en plus laminent les salaires ... pendant que les députés s'augmentent grassement -)

il y a aussi les présidents de conseil généraux et certains maires qui harcèlent ;

il était temps que la Justice se rende compte de la gravité des conséquences des méthodes de gouvernance des roitelets.
a écrit le 24/12/2019 à 16:06 :
Vivement un "explosion des mises en examen depuis que les LREM sont au pouvoir"
a écrit le 24/12/2019 à 12:39 :
Nombreux arrêts maladie=médecins complaisants
Aux frais de la princesse......elle est pas belle la vie ?
Réponse de le 24/12/2019 à 19:11 :
Et les contrôles de la Secu ???????
a écrit le 24/12/2019 à 12:11 :
C est normal ils sont surmenés tous ces bolcheviques...par leur travail harassant quotidien🤣
a écrit le 24/12/2019 à 11:39 :
A PUNIR :
remboursement à l'Ass Malad +Amendes
a écrit le 24/12/2019 à 11:38 :
Bizarre ces arrêts maladie, plusieurs causes possibles:
- ne pas s'exposer par rapport à ses collègues de travail,
- ne pas subir la pression des syndicalistes extrémistes,
- être absent au moindre frais et ne pas avoir le courage d'assumer ses choix,
- ne pas avoir les moyens de faire grève mais être incapable d'assumer sa situation personnelle par rapport aux autres,
- une certaine complicité du corps médical
a écrit le 24/12/2019 à 11:29 :
C'est marrant! Ils pronnent partout qu'ils font greve pour les autres.... En fait, il cherchent tous lest astuces pour se faire payer a rien faire. Et en plus, ils demandent aux francais de continuer a payer leur retraites en or.... ou plutot leurs rentes a vie.
a écrit le 24/12/2019 à 11:25 :
Ben voilà, le contribuable prend une double peine: pas de transports et la sécu qui rembourse. Elle est pas belle la vie ?
Réponse de le 24/12/2019 à 19:18 :
ça va durer combien de temps cette mascarade ? il y a des salariés dans le privé qui ne se mettent pas en maladie parce qu'il y a 3 jrs de carence alors qu'ils devraient se soigner ils ne peuvent se permettre de perdre du salaire ,je ne supporte plus ces nantis a vie ! Vivement que ça change..
Réponse de le 25/12/2019 à 10:16 :
@crica

Entre 2010 et 2016, Malakoff Médéric a noté une hausse du nombre de salariés du privé qui ont déposé un arrêt maladie au moins une fois dans l’année (de 32,3% à 34,1 %). Et ces arrêts ont tendance à être de plus en plus long, malgré les trois jours de carence normalement appliqués au privé (jours d’absence non payés), mais dont beaucoup de grandes entreprises s’acquittent pour leurs salariés. Le nombre moyen de jours pour un salarié en arrêt est passé de 33,2 en 2010 à 35,5 en 2016. La région Provence-Alpes-Côte d’Azur décroche la palme du nombre moyen de jours d’absence (39,9) devant la Bourgogne-Franche-Comté (38,8).

Malakoff Médéric a également regroupé les arrêts maladie par catégorie socio-professionnelle. En 2016, les ouvriers sont les plus concernés (40,7 %) devant les agents de maîtrise (36,2 %) et les employés (34,5 %),et les 27,8 % des cadres sont absents au moins un jour dans l’année. L’industrie-BTP (38,9 %), la santé (38,5 %) et le commerce (30,8 %) sont les secteurs où les arrêts ont été les plus nombreux l’an dernier.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :