Le déficit public en France ramené à près de 7% en 2021; objectif : 5% en 2022 et 3% en 2027, dit Olivier Dussopt

Alors qu’il tablait jusqu’ici sur 8,2% de déficit public pour 2021, le gouvernement éclaircit ses prévisions, et assure que celui-ci sera finalement « proche de 7% » du PIB. En cause : une croissance plus soutenue que ce qui était attendu, et le redressement des comptes de la sécurité sociale.

2 mn

Le déficit de l'Etat s'élèverait pour sa part à 171 milliards d'euros, soit « près de 34,5 milliards de moins par rapport à nos dernières prévisions », s'est félicité le ministre des comptes publics.
Le déficit de l'Etat s'élèverait pour sa part à 171 milliards d'euros, soit « près de 34,5 milliards de moins par rapport à nos dernières prévisions », s'est félicité le ministre des comptes publics. (Crédits : Reuters)

Article mis à jour le 16 janvier à 15h

Le pronostic est meilleur que prévu. Alors que le gouvernement tablait encore sur un déficit public de 8,2% l'an dernier, celui-ci sera finalement « proche de 7% » du produit intérieur brut (PIB) en 2021, a affirmé le 16 janvier Olivier Dussopt, le ministre des Comptes publics, au Journal du Dimanche (JDD).  Début janvier déjà, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, avait jugé que le déficit budgétaire de 2021 serait « significativement inférieur à 8% » du PIB.

« C'est la démonstration qu'on peut répondre à la crise , relancer l'économie tout en retrouvant une trajectoire budgétaire soutenable », a indiqué Olivier Dussopt.

Une amélioration due à « des recettes fiscales plus importantes qu'attendu », liées elles-mêmes à une croissance plus forte qu'estimé préalablement, et au redressement des comptes de la sécurité sociale. Et ce, « grâce à la reprise de l'emploi et aux rentrées de cotisations », a expliqué le ministre.

Le déficit pour 2022 prévu à 5%

La croissance, elle, devrait atteindre 6,7% en 2021 si l'on en croit la dernière prévision de l'Insee. C'est plus que ce qu'avait prévu le gouvernement en septembre dernier, puisqu'il tablait alors sur 6,25%, a rappelé Olivier Dussopt. Quant au déficit de la sécurité sociale, de 40  milliards d'euros en 2020, il « redescendrait en 2021 à environ 25  milliards », a-t-il détaillé.

« Nous nous attendions à près de 33  milliards », a fait valoir Olivier Dussopt.

Enfin, le déficit de l'Etat s'élèverait pour sa part à 171 milliards d'euros, soit « près de 34,5 milliards de moins par rapport à nos dernières prévisions », s'est encore félicité le ministre.

« Tous ces mouvements confortent nos prévisions de déficit à 5% en 2022, puis à 3% en 2027 », a-t-il ajouté. Tout en précisant que la remontée des taux d'intérêt ne remet pas en question l'objectif de 5% de déficit pour cette année.

(Avec AFP)

Lire aussi 4 mnDéficit : quand Emmanuel Macron sème le trouble sur les prévisions 2021

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 17/01/2022 à 16:58
Signaler
Sans les magouilles comptable qui passe du deficit en investissement Esperons que l'Allemagne reste ferme la dessus

à écrit le 17/01/2022 à 10:07
Signaler
2022 ? 2027 ? il faudra être à pour voir ça, n'est ce pas les marcheurs ?

à écrit le 17/01/2022 à 8:34
Signaler
Le rapport d'Oxfam est explicite: "quoi qu'il en coute" sans discernement + copinage de banque centrale = deficit monstre + enrichissement éhonté des milliardaires

le 17/01/2022 à 20:58
Signaler
@burglar: La fortune des milliardaires est évaluée en fonction des cours de Bourse et est donc sujette à ses fluctuations; les entreprises qu'ils possèdent ayant retrouvé le chemin des bénéfices, la Bourse est dans ses plus hauts. Mais avez-vous vers...

à écrit le 16/01/2022 à 23:29
Signaler
Se réjouir d'avoir 170 milliards d'euros de dettes en plus revient à se réjouir d'avoir encore un bras après qu'un requin ait mangé tout le reste. Ces différents gouvernements depuis 1974 sont tous fous.

à écrit le 16/01/2022 à 18:29
Signaler
Ce qui est éffarant, c'est undéficit de 5 % en 2022 et 3 %en 2027, cela veut dire pas d'efforts de maitrise des dépenses publiques......tous les pays d'Europe devraient avoir comme exigence de réduire d'un point de PIB le déficit public à compter de ...

à écrit le 16/01/2022 à 18:28
Signaler
Ce qui est éffarant, c'est undéficit de 5 % en 2022 et 3 %en 2027, cela veut dire pas d'efforts de maitrise des dépenses publiques......tous les pays d'Europe devraient avoir comme exigence de réduire d'un point de PIB le déficit public à compter de ...

à écrit le 16/01/2022 à 16:40
Signaler
7% pour la France ; 4,7% pour l'Allemagne en déficits publics; 8% de chômage contre 4,5% pour les Allemands etc...nous nous satisfaisons de nos médiocres résultats comme le montre très bien tous les graphiques et données statistiques de l'ouvrage d'A...

à écrit le 16/01/2022 à 15:08
Signaler
C'est assez terrible, on va en arriver a regretter la rigoureuse gestion de hollande/sapin (humour lapin)

à écrit le 16/01/2022 à 14:55
Signaler
Ce que ces braves gens oublient, c'est que l'équilibre et à 0 %. C'est prévu pour quand????

le 17/01/2022 à 11:30
Signaler
Depuis 1975 la France ´ a jamais eu un budget à la équilibre … faut demander des comptes à tous les présidents passés… maintenant la majori des français s en foutent car les efforts à faire vont remettre trop de chose en question tant dans le public ...

à écrit le 16/01/2022 à 13:19
Signaler
brillant, la france a 4% de deficit quand ca va, 15% quand ca va mal, et seulement 7% quand c'est entre les deux....et on finance ca comment? ben, avec de la dette, sans interet, non remboursable, et donc ' payee par personne', comme commencent a le...

à écrit le 16/01/2022 à 11:50
Signaler
Le meilleur exemple de la propagande du gouvernement ! Ou quand un déficit gigantesque de 7 % devient un succès incroyable parce qu'on attendait 8,2 %! Combien de français vont tomber encore une fois dans le panneau ?

le 16/01/2022 à 23:05
Signaler
7% de déficit c'est évidemment calamiteux. Pire quand on sait que c'est par rapport ou PIB et pas par rapport aux dépenses... Donc 170 milliards de déficit sont à comparer aux recettes de l’État qui sont de l'ordre de 500/550 milliards. Donc des d...

le 17/01/2022 à 11:32
Signaler
On avait bien eu avec Sarko les «  1001 mesures  »qu on a jamais vu … pour parodier une comique «  la croissance recule mais nous avançons.. » la politique à la française quoi …

à écrit le 16/01/2022 à 11:25
Signaler
Croissance plus élevée = deficit balance commerciale plus elevé. 100 milliards en 2021... En ne disant qu'une partie, cela passe mieux

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.