François Hollande rétablit un crédit de 134 millions d'euros pour la recherche

Le chef de l'Etat a décidé de revenir ce lundi sur l'annulation d'un crédit de 134 millions d'euros. L'annonce a été faite après une rencontre à l'Elysée avec six grands scientifiques.
Le chef de l'Etat a indiqué aux six scientifiques qu'il renonçait à supprimer un crédit de 134 millions d'euros pour la recherche.
Le chef de l'Etat a indiqué aux six scientifiques qu'il renonçait à supprimer un crédit de 134 millions d'euros pour la recherche. (Crédits : Reuters)

Le prix Nobel de physique Serge Haroche s'est lui même chargé de l'annonce. Avec cinq autres grands scientifiques, il a été reçu par François Hollande ce mardi à l'Elysée. Le chef de l'Etat leur a indiqué qu'il renonçait à supprimer un crédit de 134 millions d'euros destiné à la recherche.

"[François Hollande] nous a fait part du fait que le gouvernement attachait une grande importance à la recherche (...) et qu'il ne fallait pas donner un signal décourageant" a expliqué Serge Haroche.

Une vague d'indignation

Cette réception de cinq prix Nobel et d'un lauréat de la médaille Fields par le président de la République n'est pas un hasard. Elle fait suite à l'indignation des six scientifiques la semaine dernière suite à l'annonce de la suppression de ce crédit recherche.

Serge Haroche, Françoise Barré-Sinoussi (Nobel de médecine), Claude Cohen-Tannoudji (physique), Albert Fert (physique), Jean Jouzel (membre du Giec, Nobel de la paix) et Cédric Villani (médaille Fields) avaient alors parlé d'un "suicide scientifique et industriel" à propos de ces coupes budgétaires finalement annulées.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 31/05/2016 à 16:54
Signaler
Minimum, François! La recherche c'est l'avenir et comme tu as déjà plombé le présent valait mieux faire machine arrière, autrement on a plus rien. On a déjà pas grand-chose, alors...

à écrit le 30/05/2016 à 23:59
Signaler
Si Hollande avait continuer dans la bêtise, il est certain que le parlement aurait été raisonnable. A moins que nous soyons déjà en dictature sous l'état d'urgence. Alors le recherche qui se valorise sur le long terme n'a plus vraiment de sens.

à écrit le 30/05/2016 à 17:49
Signaler
On va pouvoir continuer à chercher. Hollande s'éclate! Cet homme et sa clique auront causé un tort monstre au pays et ce n'est pas fini. Il va maintenant devoir faire monter le FN....

à écrit le 30/05/2016 à 16:21
Signaler
Pourquoi "chercher" puisqu'au final, une fois que l'on aura "trouver", une entreprise étrangère qui n'aura pas investi un seul kopek dans la recherche mais pleine de pognon de la bourse nous achetera notre entreprise avec les brevets.

le 30/05/2016 à 21:34
Signaler
@ lachose Ouais, mais bon enfin, les entreprises françaises achètent aussi beaucoup d’entreprises étrangères, dont des startups, et avec brevets ou pas. Il est vrai qu’il est plus facile de critiquer une France imparfaite, et qui a du retard à ratt...

à écrit le 30/05/2016 à 15:41
Signaler
y a bon pognon bien frais!!!!!!!!!!! les elections approchent faut soigne rl'electorat qui vote bien!

à écrit le 30/05/2016 à 14:48
Signaler
Ce gouvernement et celui de la foutaise. On se demande s'il y a un pilote dans l'avion! Il a tellement de millions d'Euros en caisse que c'est "qui veut gagner des millions" voir des "milliards" tous les jours. A celui qui crie le plus fort. Un pa...

à écrit le 30/05/2016 à 13:30
Signaler
des cadeaux des cadeaux le chomage baisse les cadeaux tombe

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.