François Hollande retrouve son impopularité record de 2014

 |   |  444  mots
Seuls les sympathisants PS ont toujours majoritairement (56%) une bonne opinion du chef de l'Etat, mais ce score traduit un net repli depuis mars (-9 points), et plus encore depuis février (-13 points)
Seuls les sympathisants PS ont toujours majoritairement (56%) une bonne opinion du chef de l'Etat, mais ce score traduit un net repli depuis mars (-9 points), et plus encore depuis février (-13 points) (Crédits : Reuters)
Selon un sondage BVA-Orange-iTélé publié ce samedi 30 avril, quatre Français sur cinq affirment avoir une mauvaise opinion de François Hollande. Alain Juppé demeure la personnalité que les Français souhaitent le plus voir jouer un rôle dans le futur, mais Emmanuel Macron réduit l'écart.

Voilà qui ne va pas réjouir le chef de l'Etat. Selon un sondage BVA-Orange-iTélé publié ce samedi 30 avril, quatre Français sur cinq affirment avoir une mauvaise opinion de François Hollande. Le président de la République retrouve ainsi le niveau record d'impopularité qui était le sien en septembre 2014. Dans le détail, François Hollande recueille moins de 50% de bonnes opinions auprès des sympathisants de gauche dans leur ensemble, à 42%, un niveau qui représente une baisse de 1 point depuis mars, et de 8 points depuis février. Seuls les sympathisants PS ont toujours majoritairement (56%) une bonne opinion du chef de l'Etat, mais ce score traduit un net repli depuis mars (-9 points), et plus encore depuis février (-13 points). 

En revanche, la cote de popularité de Manuel Valls, qui s'était considérablement dégradée lors des deux précédentes éditions de l'enquête BVA-Orange-iTélé, se stabilise ce mois-ci, à 30%. Il n'en reste pas moins que seule une minorité (45%) de sympathisants de gauche a une bonne opinion du Premier ministre. Mais le chef du gouvernement, comme François Hollande, peut encore compter sur la bienveillance d'une majorité de sympathisants PS (62%), bien que son crédit auprès de cette population tende à s'éroder, avec un fléchissement de 2 points depuis mars, et même une chute de 11 points depuis février.

A l'inverse, les trois personnalités bénéficiant des meilleures cotes d'influence auprès des sympathisants de gauche sont Christiane Taubira (55% ; -2 points par rapport à mars), Anne Hidalgo (51% ; stable) et Martine Aubry (48% ; -7). Reste que les résultats sont très différents entre les sympathisants de partis à la gauche du PS et les sympathisants PS, lesquels mettent en avant Bernard Cazeneuve (61% ; -3), Jean-Yves le Drian (57% ; -1) et Emmanuel Macron (57% ; -4).

Mais la personnalité que les Français dans leur ensemble (50% ; stable), et a fortiori les sympathisants de droite (71% ; -3), souhaitent le plus voir jouer un rôle dans le futur reste Alain Juppé. Ce dernier conserve également la première place auprès des seuls sympathisants Les Républicains (76% ; +4). L'ancien Premier ministre est cependant rattrapé par Emmanuel Macron (48%), qui voit sa cote d'influence progresser de 4 points auprès des Français. Le ministre de l'Economie conserve un crédit indéniable auprès des sympathisants de droite (67% ; stable).

Nicolas Sarkozy, lui, se trouve dans une posture plus délicate. La cote d'influence de l'ancien président de la République diminue depuis le mois dernier, que ce soit auprès de l'ensemble des sympathisants de droite (36% ; -6), ou auprès des personnes se déclarant proches de son parti, les Républicains (53% ; -8).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/05/2016 à 9:46 :
Notre Président "normal" dépense à tout va l'argent que nous n'avons pas pour s'attacher ses clientèles électorales en vue de 2017 c'est pathétique et dramatique pour notre pays qui va s'alourdir un peu plus de dettes.
Réponse de le 02/05/2016 à 11:05 :
Un peu comme le précedent et les restaurateurs.Qui se souvient de l'envoi en parallele par Xavier Bertrand de bulletins d'adhésion aux restaurateurs .
a écrit le 01/05/2016 à 20:17 :
bravo hollande car un homme qui depuis des années voit sa cote toujours à la baisse sans jamais atteindre le point zéro pour moi est un super heros. alors moi je soutient ce super homme
a écrit le 01/05/2016 à 12:50 :
/// DUR DUR ET LE CHOIX DE SOCIETE QUE L ON NOUS PROPOSE?EN CE MOMENT DE L ACTUALITE NOUS AVONS DEUX EXSTREMES QUI PORTENT QU ELLEQUES VALEURS DU PEUPLE MELANCHON ET MARINE ?LA QUESTION EST LEQUEL DES DEUX GAGNERAS? CAR SI ON PREND UN DES AUTRES PARTIE ON AURAS LA MEME POLITIQUE QUE L ON A EUX PENDANT 30ANS? ILS ONT TOUS VEROUILLIER POUR QUE LE BAL DES DECUS CONTINUE???
Réponse de le 01/05/2016 à 15:23 :
Qui dit qu'avec Mélenchon ou Marine ca va changer ??? Blabla poudre aux yeux et conformisme /soumission à Junker tout idem ! On a déjà entendu ça il y a pas longtemps !
De toute façon, les partis au pouvoir verrouillent déjà la parole des autres petits partis et le résultat aux élections sera conforme aux sondages orientés et payés par les principaux camps. La presse (de plus en plus concentrée dans quelques mains intéressées) suivra dans le même sens. Comme d'hab. Seule la démocratie et la liberté d'expression perdront. Reste internet et les réseaux pour tenter de sauver ce qui peut l'être.
a écrit le 01/05/2016 à 12:21 :
Ceux qui rendent une révolution pacifique impossible rendront une révolution violente inévitable.

John Fitzgerald Kennedy
a écrit le 01/05/2016 à 11:52 :
Ceux qui rendent une révolution pacifique impossible rendront une révolution violente inévitable.

John Fitzgerald Kennedy
a écrit le 01/05/2016 à 11:43 :
tous les mois il baisse et il reste 15% comment fait-il ? mon ennemi c'est la finance qui a nommé cahuzac les yeux dans les yeux, pour apres nommer macron le banquier...continue françois ça chauffe dans la rue...!!! à quand un bain de foule ?? cet apres midi dans Paris ???
a écrit le 01/05/2016 à 10:58 :
Sondages inutiles et même anti-démocratiques. Les sondages sont une façon de manipuler l'opinion. Les gens s'identifient aux gagnants, les sondages donnent Juppé en tête, alors ils voteront Juppé, pour "gagner" avec lui...Sans plus se pencher sur le passé de Juppé. Bon courage à Juppé s'il veut renouveler ses expériences du passé...
Quant aux attaques en règle de la droite vis à vis d'Hollande elles tiennent plus de l'idéologie que de la réalité. Aucun gouvernement de droite n'aurait pu libéraliser autant que ce qu'à fait Hollande (qui au passage a écorné l'idée socialiste...). Malgré les "trahisons" le peuple de "gauche" se retrouvera, parce qu'" in fine" la gauche ce n'est pas la droite, encore moins l'extrême droite et les sondages n'y changeront rien.
Réponse de le 01/05/2016 à 14:29 :
Exactement. La droite française est devenue fondamentalement réactionnaire. Son opposition souvent vulgaire, parfois violente, au mariage pour les personnes de même sexe a été sa tombe: elle a révélé ses peurs du monde contemporain, son manque de souffle et de courage. Quand on est aussi borné sur des questions aussi évidentes, on est incapable de se projeter dans l'avenir, même proche.
a écrit le 01/05/2016 à 10:55 :
Un mauvais président, incompétent, hésitant, amoral, bricoleur, égoïste, cynique, et pour finir ruineux pour la France. S'il repasse je m'en vais.
a écrit le 01/05/2016 à 9:37 :
Même s'il a le charisme d'une poêle à frire, il prouve chaque jour qu'il est le moins mauvais. La droite a été au pouvoir pendant 10 ans et n'a rien fait pour moderniser le pays, elle n'est donc comparativement pas crédible. NS voulait liquider le programme du CNR dont on s'est rendu compte pendant 8 ans de difficultés qu'il est finalement le socle de notre solidité. En quatre ans, FH a su pacifier des relations sociales que certains aujourd'hui (et uniquement à la gauche de sa gauche) essaient d'enflammer. Certes, il y a un défaut hallucinant d'explication et sans doute de narration de notre destin collectif. Mais dire que FH navigue en godillant est sans doute faux, ou s'il le fait, c'est en gardant le cap des valeurs républicaines, sans utiliser la technique du bouc-émissaire (il est sans doute le seul en Europe), contrairement à son prédécesseur et à la tribu des LP. En revanche, bouc-émissaire, FH l'est devenu pour une grande partie des Français qui surtout ne veulent pas remettre en cause leur petit confort personnel, refusent de voir une réalité toujours perfectible mais finalement assez enviable, et sont gouvernés par leur désir d'instantané. Il faut reconnaitre à FH une certaine audace à rester aussi solide face à aux attaques. L'audace, cette particularité si française, notre ADN en somme - que combien d'entre nous avons perdue, par notre propre faute collective.
Réponse de le 01/05/2016 à 12:08 :
Nous ne devons pas vivre dans le même pays!!!!. Des dizaines de milliers de chômeurs en plus, des records dans les dépôts de bilans des entreprises, une extrême gauche qui fait la loi dans la rue avec des millions € de dégâts, la continuité de guerres étrangère qui ne nous concernent pas, etc, etc. Concernant les cadeaux aux entreprises. Je suis artisan le CICE m'a fait revenir à ma taxation de 2012. FH a prélevé 70 milliards € aux entreprises et les fameux cadeaux n'en ont restitué que 40!!! Les nouvelles régions se plaignent de la baisse de leurs subventions, soit mais je n'est pas vue de baisse d'impôts national ou de baisse du déficit ? Malgré des emprunts négatifs et la baisse du pétrole, pas de baisse des impôts ou des déficits ? Ou est passé le grisbi ???
Réponse de le 01/05/2016 à 14:17 :
@ Bon Chubb. Malgré les fantasmes les plus délirants de certains, l'extrême gauche ne gouverne pas la rue, pas même la Place de la République. Sur le chômage: il est faux d'attribuer le nombre de chômeurs à un moment donné à tel ou tel président en exercice, c'est un piège dans lequel FH s'est enfermé lui-même, et c'est d'une grande stupidité. Tout le monde sait que le chômage dépend d'une multitude de facteurs qui s'inscrivent dans le temps (comme la démographie en Allemagne, juste un exemple...ou le système éducatif chez nous, autre exemple...). Puisque vous faites de la casuistique sur votre propre vie: on se demande pourquoi il y a encore des gens qui se lancent dans l'artisanat à vous lire. S'agissant de la fiscalité: les mêmes qui réclament des coupes budgétaires et se plaignent d'une prétendue hypertrophie publique, se retrouvent à la tête de collectivités territoriales dont les dotations ont fondu, conformément à leurs voeux, et demandent, après six mois aux affaires, de l'argent de l'Etat... Ils sont eux-mêmes incapables de faire des économies, et n'ont aucun courage. Encore une fois, beaucoup, sinon énormément, reste à faire: FH et son équipe semblent essayer, il leur reste encore 11 mois, il est donc hâtif de les enterrer. Sauf à vouloir s'en servir comme d'un exutoire.
a écrit le 01/05/2016 à 5:07 :
Sarkozy a crée 800000 chomeurs en cinq ans,le président a crée 500000 nouveaux emplois aidés,non,toutes les politiques ne se valent pas.Tout ne va pas si mal en France,l'histoire rendra justice au président.
Réponse de le 01/05/2016 à 9:11 :
Au-delà de vos chiffres, dont je ne sais s'ils sont exacts, il conviendrait de recontextualiser votre analyse. Le quinquennat précédent était marqué par la crise des Subprimes, et la France a globalement été touchée comme tous les autres pays. En revanche vous semblez vous réjouir de 500 000 emplois aidés, alors même que le chômage a continué d'exploser. Imaginez donc la situation économique réel. Celle-ci est nettement plus dégradée que nos partenaires européens, tous les chiffres placent la France en queue de peloton.
Réponse de le 01/05/2016 à 9:16 :
Le bilan de Hollande c'est + 700000 chômeurs
Et le FN aux portes du pouvoir

Hollande par ces promesses non tenues et ces non réformes à affaibli la république
Les sondages donnent lepen gagnante au 2 eme tour contre Hollande

Il est grillé impossible de refaire le coup des mensonges
Réponse de le 01/05/2016 à 10:19 :
On dirait Élu PS ! Quoi d'essentiellement différent entre emploi aidé et chômeur indemnisé ? Tous 2 dépendent des impôts et cotisations donc du contribuable et des autres salariés. Tous deux ont en théorie droit à de la formation. Qui créera de vrais emplois productifs (c'est vrai toujours un peu subventionnés - CICE primes etc) mais emplois au sens avec une perspective d'avenir réelle ? On a financé des milliards pour les entreprises, on attend le million d'emplois promis par Gattaz et "Moi Je" et là, c'est plutôt mal parti au compteur de FH. Sauf peut être pour les stats chômage : le contrat aidé disparaît temporairement des stats du chômage.
Réponse de le 02/05/2016 à 5:41 :
Elu PS je t'ai reconnu... quelque soit ton pseudo tu es inimitable... et toujours aussi ridicule
Réponse de le 02/05/2016 à 11:28 :
@Laurent

Lorsque Nicolas Sarkozy arrive au pouvoir, en mai 2007, le taux de chômage est de 8% de la population active. L’été 2007 est encourageant avec une baisse du chômage mais la courbe s’inverse dès le début de l’année 2008 et cette tendance ne changera plus. L’effondrement de la banque Lehmann Brothers et la crise financière sont bien évidemment passés par là.
Sur cinq ans, Pôle Emploi a enregistré 747.000 chômeurs de plus en métropole, un chiffre en hausse de 35%. Si on cumule les catégories A, B et C, le nombre de chômeurs supplémentaires monte à 1,078 million, toujours en hausse de 35%.
a écrit le 30/04/2016 à 22:47 :
Il devrait être réélu.
Non pas que cela m'enchante, mais il est finalement le seul à préserver une paix sociale en cette période trouble ou les français cherchent des coupables à leurs maux : les riches, les immigrés, leurs voisins...
La France a besoin d'eau sur le feu, pas d'huile...les autres potentiels candidats ne sont que des excités animés par leurs instincts...Juppé compris qui joue les faux calmes.
Réponse de le 01/05/2016 à 2:43 :
"La France a besoin d'eau sur le feu, pas d'huile" effectivement pour noyer la France ces technocrates socialistes s'y entendent. En ce qui concerne la paix sociale leur tendance a favoriser l'Islam radical dans notre pays au détriment de notre culture et de notre peuple contribue a radicaliser les opinions (combien de mosquees Salafistes ont elles été fermé????).. Tout le contraire de ce que vous annoncez... Je croirais entendre un discours a la Cambadelis...
a écrit le 30/04/2016 à 22:36 :
Ce n'est pas un chef . Le problème c'est qu'on ne voit personne , sûrement pas Sarko et encore moins la grâce le Pen . C'est le grand bazar le point de concours de tous les guignols . 1958 bis...
a écrit le 30/04/2016 à 21:50 :
Un quinquennat tragi-comique va prendre fin. Et son équipe vaut-elle mieux? Que devient la démocratie? Comment de pareilles personnes peuvent-elles arriver à un tel niveau?
Réponse de le 01/05/2016 à 11:33 :
À quel niveau vous situez vous?
a écrit le 30/04/2016 à 21:37 :
Ce qui est amusant, c'est de voir Juppé au top et Hollande au fond du trou dans les sondages, alors que s'il est élu Juppé mènera une politique finalement si proche de celle de Hollande.
Mais bon, comme il est de droite il ne descendra pas aussi bas dans les sondages une fois en place. Les Français pardonnent plus à un Président de droite de ne pas être assez à droite, qu'à un Président de gauche de ne pas être assez à gauche.
a écrit le 30/04/2016 à 20:50 :
Changer Hollande pour avoir Juppé ou n'impote quel autre délinquant politique au gouvernail ne changera rien. Seule la révolution violente peut faire bouger les choses.
Réponse de le 01/05/2016 à 2:53 :
Memoire courte propre aux mortels. 1789 a fait tombe de nombreuses tetes et mis en place des tyrans qui sont garants des valeurs universelles des droits de l'homme. A partir de la impossible de les déboulonner sans être considéré comme un fasciste.. Éduquons nos enfants dans le respect de leurs semblables et de la nature. Apprenons leurs a ne consommer que ce qui leur est utile et nous auront fait un grand pas en avant. Construire une société nouvelle sur des bases de destruction parait si absurde que nous y adhérons sans réfléchir... cherchez l'erreur
a écrit le 30/04/2016 à 20:17 :
Les journalistes devraient comprendre que les super menteur on en a vraiment marre
Hollande est le clone de Sarko Duvent et Duvent
Si on ne veux pas lepen en 2017 il y a intérêt à sortir des nouvelles têtes

Juppe l'avenir Oufff
a écrit le 30/04/2016 à 19:45 :
Etonnant...C'est pourtant un excellent président, il ne fait rien....
Réponse de le 30/04/2016 à 21:06 :
Qui avait parlé des problèmes de compétitivité de l'industrie française avant 2012 ?
Qui a permis de redresser les marges des entreprises ?
Mais alors quelle bêtise de prévoir la diminution du taux de chômage quant Hollande savait le déficit de compétitivité de l'économie française !
il faudra 15 ans pour revenir dans la course !
a écrit le 30/04/2016 à 19:20 :
oui c'est sur il ne peut pas avoir un attentat qui fait 200 morts tous les mois pour remonter, hein...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :