"Gilets jaunes" : Matignon renonce à une partie des premières mesures annoncées mi-novembre... avant de les maintenir !

Le gouvernement a annoncé mardi renoncer à une partie des mesures annoncées par Édouard Philippe mi-novembre au début du mouvement des "gilets jaunes", avant de finalement les maintenir quelques heures plus tard, arguant d'une "discussion avec les parlementaires de la majorité".

2 mn

(Crédits : Axel Schmidt)

Y-a-t-il encore un pilote dans l'avion gouvernemental ? C'est en tout cas un gros couac qui a animé la journée ce mardi. Le gouvernement a d'abord annoncé le matin renoncer à une partie des mesures annoncées par Édouard Philippe mi-novembre au début du mouvement des "gilets jaunes". Mais, face au tollé sur les réseaux sociaux dans le camp des "gilets jaunes", Matignon a fini par les maintenir quelques heures plus tard, arguant d'une "discussion avec les parlementaires de la majorité".

Dans le budget 2019 en cours d'adoption à l'Assemblée nationale, l'exécutif comptait notamment renoncer à l'extension du chèque énergie à deux millions de foyers supplémentaires, au "relèvement du barème kilométrique et au doublement de la prime à la conversion", avait indiqué Matignon à l'AFP. Il expliquait que ces mesures ne s'imposaient plus en raison notamment de l'annulation de la hausse des taxes sur le carburant.  

L'économie totale envisagée pour les finances publiques s'élevait à 130 millions d'euros sur les 500 millions au total que devaient coûter ces premières mesures, desquelles il n'avait pas été envisagé de retirer la hausse de 50 euros en moyenne du chèque énergie au 1er janvier pour les bénéficiaires actuels (environ 3,6 millions de foyers), ainsi que la "surprime" à la conversion des voitures pour les foyers modestes.

Mais "après discussion avec les parlementaires de la majorité, le gouvernement maintient l'ensemble des mesures annoncées par le Premier ministre en novembre", a finalement affirmé Matignon à l'AFP en fin de journée. En expliquant que "l'accompagnement de la transition écologique sera l'un des enjeux clefs du futur grand débat national." "On n'allait pas être compris, on a appris de nos erreurs et on a rapidement abandonné cette décision", a résumé un conseiller.

Après les premières mesures annoncées mi-novembre, le gouvernement a annoncé l'annulation de toute hausse des taxes sur l'énergie en 2019, ainsi qu'un bouquet de mesures en faveur du pouvoir d'achat pour plus de 10 milliards d'euros.

L'annonce, dans l'après-midi de mardi, que le gouvernement renonçait à une partie des premières mesures, avait suscité le courroux public du député LREM Matthieu Orphelin : "Renoncer à des mesures est "une VRAIE ERREUR. Et inaudible et incompréhensible dans la situation actuelle", avait-il twitté.

Interrogé par l'AFP après le revirement, ce proche de Nicolas Hulot a salué "une excellente nouvelle, car ce sont des mesures très adaptées pour accompagner les ménages dans la transition énergétique. Et d'ajouter : "C'est très bien que le dialogue entre le gouvernement et les parlementaires de la majorité soit fructueux".

"Je donne, je reprends, et elle est où « l'écologie populaire » quand on revient sur l'élargissement du chèque énergie et les primes à la conversion !?", avait raillé de son côté le premier secrétaire du PS Olivier Faure, tandis que le porte-parole du PCF Ian Brossat dénonçait "une honte".

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 35
à écrit le 19/12/2018 à 15:30
Signaler
Gouvernement de girouettes. Incompétence et aucune vision d'ensemble à court ou moyen terme

à écrit le 19/12/2018 à 14:05
Signaler
en langage courant on dit "quel bordel" avec le summum de l'imbécilité, malgré ce que veut nous vendre M. L’Intelligent je nomme le médiocre M. Le Gendre celui qui a décrété qu’il était un super cerveau , tous les godillots députés LaREM qui ne saven...

à écrit le 19/12/2018 à 12:38
Signaler
Pour commencer à remettre les finances du pays à flot : que Philippe rembourse les 350.000€ de son vol privé (voyage retour de Nouvelle Calédonie).

à écrit le 19/12/2018 à 11:17
Signaler
L'UE de Bruxelles doit être inquiet de ce qui arrive a leur poulain, s'il saute, par quoi le remplacer?

à écrit le 19/12/2018 à 11:05
Signaler
poitique d enfumage sur fond de gros caffoullage ! la confiance français s érode .

à écrit le 19/12/2018 à 11:03
Signaler
on a l'impression qu'il y a de la friture sur la ligne...Les gilets jaunes ont réussi le tour de force de faire vaciller le pouvoir sur ses bases Une nouvelle fois, on constate qu'il faut de tels évènements pour que les responsables politiques prenne...

à écrit le 19/12/2018 à 10:35
Signaler
En 68 de Gaulle a dissous l assemblée et en 69 à fait un référendum.et en a tiré les conséquences...macron et Philippe ne font que s accrocher et gagner du temps alors qu ils sont à moins de 20 pour cent dans l opinion..les gilets jaunes vont bloquer...

à écrit le 19/12/2018 à 10:26
Signaler
La cacophonie c'est l'Adn des Lrem. Un gouvernement hétéroclite , des députés les plus "godillots" qu'on ait jamais vus, des technocrates à tous les étages, le résultat était courru d'avance. Il ne peut être construit de politique solide basée sur le...

à écrit le 19/12/2018 à 9:40
Signaler
Je crains que cela ne soit le signe que ces gens n'ont rien compris et rien appris.

à écrit le 19/12/2018 à 9:30
Signaler
Edouard n'est pas a la hauteur et est annoncé comme "partant" prochainement.Bon débarras.Macron doit maintenant infléchir vers plus de social et nommer un premier ministre de coalition socialiste.Quelques personnes de valeur qui feraient l'affaire:Ay...

le 19/12/2018 à 13:15
Signaler
Les 4 cités sont parmi les pires.

à écrit le 19/12/2018 à 9:18
Signaler
On a jamais vu un gouvernement aussi incapable et mal inspiré. Macron aurait mieux fait de rester dans sa banque , toutes ces gesticulations finissent par lasser.

à écrit le 19/12/2018 à 8:25
Signaler
Il serait temps que ce gouvernement trouve une boussole pour "maintenir le cap"

à écrit le 19/12/2018 à 8:20
Signaler
Mais non ça c'est parce que l'on est pas assez intelligents et subtils nous autres quidams...

à écrit le 19/12/2018 à 2:09
Signaler
il faut dissoudre la semblait nationale... dans de l'acide chlorhydrique

à écrit le 18/12/2018 à 23:30
Signaler
Ca tangue. Le pont supérieur du titanic vient de sentir l'iceberg, ils dansaient, chantaient, se moquaient des gueux aux ponts inférieurs, à peine secoués ils déraisonnent et tournent deja maboules, naviguer par temps houleux peut être et encore mais...

à écrit le 18/12/2018 à 23:20
Signaler
C'est la version dumb and dumber des smart and smarter that outsmart themself ! Edouard "je vous demande de vous arreter" philippe II de bavière, l'étrange défaite va se retrouver à la salle des fêtes, 23 rue du general de gaulle, fécamp. Ils son...

à écrit le 18/12/2018 à 22:30
Signaler
ces revirements démontrent l'absence de professionnalisme. je veux bien leur job et surtout leur salaire pour montrer mon savoir-faire.

à écrit le 18/12/2018 à 22:27
Signaler
Il est rappelé à l'aimable équipage que c'est le commandant de bord qui pilote et qu'il est interdit à tous les membres d’équipages, même au copilote, de faire des propositions sur son pilotage devant les passagers. Merci.

à écrit le 18/12/2018 à 21:48
Signaler
ma dernière proposition : une prime de 50€ par salarié payée par les entreprises de moins de 18 salariés au 1er janvier 1996 minorée du taux de CSG prévalant en 2007 en tenant compte de la dérivée de la courbe du chômage au 1er trimestre 2013 et inde...

à écrit le 18/12/2018 à 21:45
Signaler
Finalement on préférait Hollande et Ayrault. Au moins ils étaient honnêtes. Ou est la touche rewind?

le 19/12/2018 à 20:17
Signaler
Honnêtes dites-vous. Mais mon pauvre Monsieur permettez-moi de vous dire que vous avez une piètre opinion de ce que c'est un homme honnête. Un président déchu qui passe son temps dans les supermarchés à delicasser son livre vantant son mandat de ex...

à écrit le 18/12/2018 à 21:38
Signaler
Ils ne savent plus où ils habitent,mais ils vont être rapidement rattrapés par les comptes ( eux qui donnaient des leçons aux Italiens......)

le 19/12/2018 à 3:36
Signaler
A JATAF. C'est surtout vous, la population dans son ensemble GJ compris, qui va etre rattrapee par les comptes deficitaires....

à écrit le 18/12/2018 à 21:11
Signaler
tant que le financement ne sera pas finance par des economies sur le train de viE de l'etat nous devront considerer que c'est de l'enfumage ,,,,,,,,??? OU DE l'inconscience ou de la betise vu le niveau d'endettement !!!! 2017 22900 agents de p...

à écrit le 18/12/2018 à 21:03
Signaler
Inutile de courrir, il faut partir a point. C est un peu cette maxime politique que lrem est entrain de subir, se pensant créative et avant-gardiste, elle vient de réaliser qu elle était has been et sans doute exclusive. EM est KO, il change d avis...

à écrit le 18/12/2018 à 19:31
Signaler
Le problème avec Philippe, c'est qu'il ment sans cesse. Il fait des annonces à la TV et puis, c'est le contraire en fonction du vent. Pourquoi est il encore le premier ministre de la France? Un autre exemple pour les professions libérales de ses me...

à écrit le 18/12/2018 à 19:24
Signaler
"Dis papa, ça veut dire quoi vouloir le beurre et l'argent du beurre ?" "Pour comprendre, regarde les gilets jaunes fiston"

à écrit le 18/12/2018 à 18:56
Signaler
La prochaine fois que ça pête il n'y aura rien qu'ils puissent faire pour calmer le jeu, puisque moins de 10 jours après ils annulent tout ce qu'ils ont annoncé !!!! Le pire étant quand même l'ENORME mensonge de l'augmentation du SMIC ! Je n'en revie...

le 18/12/2018 à 19:24
Signaler
92 ans macron nous en fument grave

à écrit le 18/12/2018 à 18:55
Signaler
Si le gouvernement commence déjà à renier ses promesses accordées au mouvement des gilets jaunes alors là je vous prie de croire que çà va péter très sérieusement pour sa traîtrise. Et il (le gouvernement) l'aura cette fois-ci bien cherché et bien m...

à écrit le 18/12/2018 à 18:36
Signaler
On achète le soutient de la police à coup de prime et on se moque des français qui sont dans la difficulté.

à écrit le 18/12/2018 à 17:58
Signaler
Si les premières mesures annoncées sont déjà dénoncées par l’exécutif, Rien ne permet de penser que les prochaînes ne seront pas également retirées avant même d'être mise en oeuvre. Ce qui laisse craindre le pire après lé "débat" de 3 mois et le r...

le 18/12/2018 à 18:59
Signaler
L'annonce pour la csg est aussi caduque ça vat mal finir

à écrit le 18/12/2018 à 17:56
Signaler
La honte de la france Le president est le gouvernement des missions Mr macron incompétent pour gouverner des missions

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.