"Gilets jaunes" : Édouard Philippe détaille les mesures

 |   |  999  mots
Notre objectif est de tenir au maximum nos engagements, (mais) nous assumons une légère augmentation du déficit du fait de l'accélération de la baisse des impôts, a indiqué le chef du gouvernement.
"Notre objectif est de tenir au maximum nos engagements, (mais) nous assumons une légère augmentation du déficit du fait de l'accélération de la baisse des impôts", a indiqué le chef du gouvernement. (Crédits : Reuters)
Le déficit public de la France devrait s'établir à environ 3,2% du PIB en 2019 sous l'effet des mesures annoncées pour les "Gilets jaunes", qui seront en partie contrebalancées par des dispositions touchant l'État et les entreprises, a annoncé le Premier ministre Édouard Philippe.

Le gain de 100 euros net pour les salariés proches du Smic passera "par une hausse massive de la prime d'activité" qui sera versée "dès le 5 février pour compléter le salaire de janvier", a annoncé Edouard Philippe dans un entretien aux Échos publié dimanche soir. Cette hausse ne concernera donc pas tous les salariés au Smic car la prime d'activité tient compte de l'ensemble des revenus du ménage, mais "nous allons élargir le nombre de foyers éligibles qui passera de 3,8 millions à 5 millions", précise le Premier ministre.

Tous les salariés au Smic ne seront pas concernés

"Cette réforme va bien au-delà des personnes qui sont au Smic: tous les salariés célibataires sans enfant auront 100 euros de plus jusqu'à 1.560 euros net de revenus. Avec un enfant, une mère célibataire -et elles sont nombreuses sur les ronds-points-, pourra percevoir la prime jusqu'à 2.000 euros de salaire. Un couple (avec) deux enfants, dont l'un gagne le Smic et l'autre 1.750 euros, verra ses revenus augmenter de 200 euros", explique Édouard Philippe. Tous les salariés autour du Smic ne seront donc pas concernés, comme l'avait pourtant indiqué le gouvernement ces derniers jours.

"Cela peut paraître étonnant, mais 1,2 million de salariés autour du Smic se trouvent dans les 30% des foyers français les plus aisés. Notre objectif est d'accroître le pouvoir d'achat des foyers de la classe moyenne, c'est ce qu'ont demandé les "gilets jaunes ", et, dans ce contexte, prendre en compte l'ensemble des revenus ne me paraît pas scandaleux", justifie Édouard Philippe.

"Nous avons préféré cette solution à une baisse des cotisations salariales, qui était plus injuste et qui, à ce titre, a déjà été censurée par le Conseil constitutionnel. C'est la proposition du gouvernement, mais nous en débattrons naturellement au Parlement", ajoute-t-il.

Edouard Philippe n'a pas précisé le montant de la hausse de la prime d'activité, mais s'il prend en compte la revalorisation automatique du Smic en janvier (23 euros brut), elle devrait être autour de 80 euros. Soumise à des conditions, notamment de ressources, très complexes, la prime d'activité est destinée actuellement à ceux qui touchent entre 0,5 et 1,2 Smic. Quelque 2,6 millions de personnes en bénéficient actuellement mais beaucoup de personnes qui pourraient y prétendre ne la demandent pas. "A terme, il faut aussi travailler pour rendre cette prime d'activité plus lisible et plus automatique", admet le Premier ministre.

Hausse du déficit

Le déficit devrait se creuser en 2019 et atteindre 3,2% du PIB en tenant compte des mesures prises face à la crise des "gilets jaunes", a précisé le chef du gouvernement.  Afin d'atténuer les conséquences pour les finances publiques de ces mesures, le gouvernement a notamment décidé de limiter la baisse du taux d'impôt sur les sociétés (IS) à celles de moins de 250 millions d'euros de chiffre d'affaires l'année prochaine. Elle sera décalée d'un an pour les autres, a précisé le Premier ministre au quotidien économique.

"Notre objectif est de tenir au maximum nos engagements, (mais) nous assumons une légère augmentation du déficit du fait de l'accélération de la baisse des impôts", a indiqué le chef du gouvernement. "Mais nous faisons attention aux comptes publics, et nous prenons une série de mesures, sur les entreprises et sur les dépenses, de l'ordre de 4 milliards. Cela devrait permettre de contenir le déficit à environ 3,2 % pour 2019", a-t-il ajouté.

Selon lui, "les mesures annoncées par le président vont coûter de l'ordre de 10 milliards d'euros". Le déficit annoncé jusqu'alors pour 2019 était de 2,8 %, et "plutôt de 1,9% du PIB si l'on soustrait le coût exceptionnel de la transformation du CICE (Crédit d'impôt compétitivité emploi, Ndlr) en baisse de charges", a-t-il expliqué.

Ces mesures vont contraindre le gouvernement à maîtriser les dépenses, a encore indiqué Edouard Philippe. "Dans le cadre de l'exécution du budget 2019, nous devrons trouver de 1 à 1,5 milliard d'euros d'économies", a-t-il déclaré en promettant de faire ce travail "avec le Parlement".

Il a par ailleurs confirmé que le gouvernement entendait dès l'an prochain mettre en place une taxe sur les "Gafa", les géants de l'économie numérique (Google, Apple, Facebook, Amazon), qui devrait permettre "de générer 500 millions d'euros de recettes". Il a enfin promis de revoir la "niche Copé" sur les plus-values de cession de filiales, qui rapportera "de l'ordre de 200 millions d'euros".

Mercredi, le commissaire européen aux affaires économiques Pierre Moscovici avait estimé, à propos d'un dépassement probable l'an prochain par la France de la limite d'un déficit de 3% du PIB prévue par les règles européennes, que c'était "envisageable" de façon "limitée, temporaire et exceptionnelle".

Les grandes entreprises mises à contribution

Concernant la baisse du taux d'impôt sur les sociétés, Edouard Philippe a rappelé que "nous avons pris l'engagement d'une diminution progressive du taux de l'impôt sur les sociétés pour atteindre le niveau de 25 % en 2022" et qu'en 2019, "le taux devait passer de 33 % à 31 %."

"Cette baisse ne concernera finalement que les entreprises ayant moins de 250 millions d'euros de chiffre d'affaires. La mesure étant décalée d'un an pour les autres", a-t-il précisé. "Nous demandons donc un effort aux plus grandes entreprises pour nous permettre de dégager une recette supplémentaire de l'ordre de 1,8 milliard d'euros", a-t-il ajouté.

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire avait évoqué la semaine passée cette mesure, au grand dam des organisations patronales qui estiment que les allègements de cotisations sociales et d'impôts sont nécessaires à la compétitivité des entreprises françaises. Le patron du Medef Geoffroy Roux de Bézieux a ainsi déploré le 7 décembre que la France soit le pays de l'OCDE où le poids des prélèvements fiscaux était le plus important en 2017, avec 46,2% du PIB.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/12/2018 à 20:34 :
Bonsoir madame merci mais augmenter de 4000euro mieux que 100euro
a écrit le 19/12/2018 à 19:40 :
Nôtre Roi Soleil peut dire un grand merci à Chérif Chekatt. À se demander si Chérif Chekatt n'a pas été provoqué intentionnellement? En tout cas il est arrivé à point pour aider à détourner l'attention des manifestations des "gilets jaunes"
a écrit le 18/12/2018 à 12:54 :
Nous avons là l'exemple de la complexité à la française. Le président dit 100 € de plus par smicard et ça ne coûte rien à l'entreprise. Le plus simple aurait été de demandé aux entreprises de verser ces 100 € et à l'état soit de faire un virement soit de le déduire sur la tva que l'entreprise verse.
Au lieu de ça on a un imbroglio monstre qui en arrive à ce que tout les smicards ne toucheront pas les 100€. Après Qui a vu un salarié demandé son salaire?
a écrit le 18/12/2018 à 12:49 :
SCANDALEUSES, les Taxes sur Complémentaires sur Santé !!!!!! dont l'une à 12%.
Les Supprimer toutes et Intégralement, et Elles Baisseront de 20%
a écrit le 18/12/2018 à 12:21 :
Le Service Universel à 4.5 Milliards/eur/An ! dans 12 mois, est-ce urgent ? EHPAD et Hôpitaux Indignes, retraites désindexées : 1000eur/2018 = 650eur/2028 = 400eur/2038=250eur/2048 = Retraités SDF ou au travail jusqu'à la mort.FR Record du Monde et meme des pays socialement avancés, en Dépenses Publiques/PIB/An 57% et en Prélèvements Obligatoires 46.2%/PIB/An, Dette 101% du PIB/An : seuls les intérets sont payés pas le capital ( " roulé " ) AUCUNE VOLONTE DE FAIRE MIEUX AVEC MOINS : PAS DE REFORMES.
a écrit le 18/12/2018 à 12:00 :
L'augmentation du Smic penalise les temps partiels, outil d'embauche préféré des employeurs pour les emplois non qualifiés
Les pauvres: dindons des canaris
a écrit le 18/12/2018 à 11:41 :
"Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement

Et les mots pour le dire vous viennent aisément "… ( Boileau)
a écrit le 18/12/2018 à 11:34 :
explications foireuses de Ribouldingue et" foutage de gueule " lorsqu'il a l'impudence de dire ...qu'à terme il faudra rendre la prime d'activité plus lisible et plus automatique .
en creux cela revient à reconnaitre que si cinq millions de smicards seront potentiellement éligibles à l'attribution de cette nouvelle prime d'activité revalorisée , ceux qui n'en bénéficient pas déjà devront s'atteler aux démarches reconnues longues et compliquées avant d'espérer obtenir satisfaction .
c'est encore la preuve du mépris de ce pouvoir envers la France d'en bas .
a écrit le 18/12/2018 à 11:22 :
Les propos du député Legendre ont été odieusement déformés par les médias avides de sensations.Sur le fond,il faut reconnaitre que Legendre est plus brillant et plus instruit que le gillet jaune moyen,mais c'était maladroit de sa part de le souligner.

La croissance baisse en France mais Macron n'y est pour rien:L'allemagne plonge et les gillets font du mal a notre commerce.
a écrit le 18/12/2018 à 11:21 :
Il est injuste que tous les retraités ne bénéficient pas de la mesure concernant la CSG qui vient d'être adoptée, au motif que mon ménage perçoit 2300 euros de retraite.
a écrit le 18/12/2018 à 9:51 :
Aujourd'hui, la France est au paroxysme de cette myriade de taxes et impôts.Les caisses de l'état sont vides, la relance économique est au point mort. Bref, tous les compteurs sont au rouge et la classe moyenne est entrain de se paupériser lentement mais surement, et si cela continue, elle rejoindra les plus pauvres très rapidement.
Les solutions, il y en a...L'état est obèse et ne cherche pas à "maigrir"grâce à tous nos politicards de tous bords qui pendant des décennies se sont goinfrés de fonctionnaires, notamment les territoriaux où l'on a embauché plus de 600.000 entre 2000 et 2014!!!!!
Avec les conseils généraux, les présidents de régions etc....allez la gabegie....
Il n'y a qu'a continuer comme cela en attendant une prochaine révolution.
Croyez ce que vous voulez, l'état est en faillite et gare aux conséquences dramatiques qui vont inéluctablement arriver !!!!
a écrit le 18/12/2018 à 9:33 :
La France est le pays en Europe où le taux de taxation des revenus du capital est le plus élevé d'Europe.

En 2016, il était de 52,8% en France contre 26% en Allemagne, 29,1% en Espagne, 32% en Italie et 33,2% en Grande Bretagne.
Il était de 26% au Portugal, le nouveau pays modèle de l'extrême gauche.

Même avec la baisse de l'ISF, il n'y aura aucune baisse de la taxation du capital en France car cette baisse est largement compensé par la forte hausse des recettes des droits de succession et de donation, conséquence de décisions prises par Sarkozy et Hollande.

C'est « une hausse de près de 60 % depuis 2012 », constate Joël Giraud (LREM), rapporteur du Budget à l'Assemblée nationale.

Les recettes des droits de succession et de donation sont passés de 9,1 milliards d'euros en 2012 à 12,9 milliards d'euros en 2017 et devraient atteindre 15,9 milliards d'euros en 2018.

Source Commission européenne. Tendances de la fiscalité dans l'Union européenne
a écrit le 18/12/2018 à 9:31 :
les financiers vont ils concasser des céréales jaune pour les pigeons ?
a écrit le 18/12/2018 à 9:31 :
les financiers vont ils concasser des céréales jaune pour les pigeons
a écrit le 18/12/2018 à 7:57 :
Les gilets jaunes sont très fort pour détruire, casser,piller. On attend de savoir ce qu'ils savent faire de positif. En attendant pour financer les nombreux dégâts je propose une taxe sur les gilets jaunes.
Réponse de le 18/12/2018 à 11:37 :
vous l'avez échappé belle , il n'y a pas encore de taxe sur la bêtise .
Réponse de le 18/12/2018 à 12:46 :
TVA 20% sur le prix d'achat.
Plus juteux encore pour l"état

Non-port du gilet jaune en cas d’immobilisation du véhicule: contravention de classe 4. Pas de perte de point sur le permis de conduire, mais
Amende forfaitaire de 135€
Amende forfaitaire minorée de 90€
Amende forfaitaire majorée de 375€
Maxima 750€

Encore et toujours un mode de taxation sournois mais réel.
Le défaut de triangle en circulation fait l'objet aussi d'une amende.
a écrit le 18/12/2018 à 6:57 :
Les plus riches ont eu la suppression de l’ISF les plus modestes une tambouille qui n’est certainement pas pérenne reste les « baisés » la classe moyenne. Cette classe, qui à défaut d’être dans les « petits souliers » des politiques est celle qui passe toujours à la caisse pour payer sous tous les quinquennats . Devons nous défiler avec vigueur pour être pris en considération? Cette classe a été le poumon électoral de M. Macron et de LaREM devant le mépris, encore un, de la majorité pour ses électeurs peut-être serait il bon de déposer un bulletin anti LaREM pour les européennes, la question est posée et pour moi la réponse est déjà dans l’urne pas de bulletin pour LaREM. LaREM comme les majorités précédentes nous a mentis. Cette classe a une colère sourde mais pas moins importante que celle des gilets jaunes.
a écrit le 18/12/2018 à 6:14 :
.... et pourquoi pas une hausse de la TVA plutôt que ces mesures discriminatoires et catégorielles ?
Réponse de le 18/12/2018 à 11:25 :
La TVA est l'impôt le plus injuste, car smicard ou "richard" pour un produit, tous paient la même somme. Par contre, il serait peut être nécessaire qu'elle rentre mieux dans les caisses de l' Etat car de nombreuses personnes devant la verser ne le font pas. D'ailleurs, tant pis pour elles, car un jour ou l'autre cela leur reviendra dans la figure en particulier lorsqu'elles voudront revendre leur affaire. Mais bon , comme dirait Le Gendre, il faut être intelligent pour comprendre cela !!!
a écrit le 18/12/2018 à 0:10 :
Une taxe nommée CSG2, qui complète la CSG et permet un vivre ensemble 100% compatible startup nation.
M. Macron, augmenter la CSG pour tout le monde et créer CSG2. Vite, il y a une urgence sociétaire et écologique.
a écrit le 17/12/2018 à 23:43 :
On se demande pourquoi la collectivité doit payer les salaires et pas les employeurs.
a écrit le 17/12/2018 à 23:25 :
Tant qu'on aura pas supprimer le statut de hauts fonctionnaires et légiférer pour réduire leur influence dans les organes de décision du privé, on ne réformera rien du tout et les taxes continueront d'exploser .
Réponse de le 18/12/2018 à 8:26 :
Entièrement d'accord et supprimer l'ENA d'où sortent toutes ces "élites " déconnectées de la vraie vie.
a écrit le 17/12/2018 à 22:50 :
Déficit public de la France estimée à 3,2 % du PIB en 2019.
Déficit public de l'Italie estimée à 2,4 % du PIB en 2019.

Pourquoi l'UE ne traîne-t-elle pas la France dans la boue comme elle le fait avec l'Italie ?

Parce que celui qui administre la France est un membre servile du club oligarchique !

La règle des 3% est un prétexte pratique pour museler les nations et pour punir les rebelles qui ne suivent les dogmes de l'UE ; point de raison économique objective derrière celle-ci.

Que l'UE rende les 10 milliards d'euros pris au Peuple français par an !
a écrit le 17/12/2018 à 22:35 :
Là, ils le font exprès : expliquer que seulement 55% des smicards recevront l'augmentation de 100 euros, ce ne peut être perçu que comme une provocation. Alors tant pis pour les inconscients qui nous gouvernent... Sauf qu'on n'a pas fini de subir les conséquences de leur inconséquence...
a écrit le 17/12/2018 à 20:14 :
Si quelqu'un comprend l'imbroglio dans lequel se plongent les ministres après les déclarations de Macron (qui aurait droit à quoi, combien, brut ou net, maintenant ou plus tard, rattaché au SMIC, au revenu ou aux impôts, à l'individu ou au couple, ...), alors bravo
a écrit le 17/12/2018 à 19:50 :
Philippe Béchade, président du think tank des Éconoclastes, le dit, «Le mouvement des Gilets jaunes a pour cause des problèmes profonds, comme le ras-le-bol fiscal et au-delà de ça, c'est surtout une demande de plus de justice afin de mieux répartir l'effort. Et non faire du Robin des Bois à l'envers, c'est-à-dire prendre aux pauvres pour donner aux riches. Ce qui est un peu le constat que l'on a pu faire avec le crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) ou la suppression de l'impôt sur la fortune.»
a écrit le 17/12/2018 à 19:09 :
"Gilets jaunes" : Édouard Philippe détaille les contres mesures" j'admets ... j'ai un sérieux doute. Je ne suis pas gilet jaune, simplement citoyen comme tout le monde. Le mal est plus profond quoi faire, je ne sais pas ... c'est juste un constat La réaction de "nos " politiques n'est pas dixit en phase avec le présent, et là c'est grave. Comme dépassés par le temps. Prudence. Le déficit commercial est une réalité, la balance commerciale du Japon reste excédentaire... d'où un déficit abyssal, c'est bien là le problème, à l'inverse pour nous "consommateurs"... donc la soit distante croissance qui est plus que "théorique de la croissance de la consommation" .

je terminerai par dire que le Japon ressemble à l' Allemagne ou l'inverse , l'histoire le dit. Fait commun, la population diminue, chez nous aussi, les raisons ne sont pas les mêmes .( l'argent braguette comme on dit aux Antilles). Mais chuttt !
a écrit le 17/12/2018 à 18:54 :
"au grand dam des organisations patronales qui estiment que les allègements de cotisations sociales et d'impôts sont nécessaires à la compétitivité des entreprises françaises".

Contre quel pays ?
a écrit le 17/12/2018 à 18:48 :
Ce sont des mots qui risquent encore d’alimenter le procès en mépris fait par les Gilets jaunes au président de la République et à sa majorité.Ce lundi matin sur Public Sénat, le patron du groupe La République en Marche (LREM) à l’Assemblée nationale Gilles Le Gendre a estimé que l’exécutif avait sans doute péché par excès d’« intelligence ».

Interrogé sur les propos du Premier ministre Édouard Philippe, qui a reconnu des « erreurs » dans la gestion de la crise, dans une interview aux Echos, Gilles Le Gendre a admis deux maladresses : « Nous avons insuffisamment expliqué ce que nous faisons. Nous nous donnons beaucoup de mal, il faut le faire mieux. Et une deuxième erreur a été faite, dont nous portons tous la responsabilité : le fait d’avoir probablement été trop intelligent, trop subtil, trop technique dans les mesures de pouvoir d’achat ».
Réponse de le 17/12/2018 à 19:20 :
M.Le Gendre le pur produit du déclin de notre pays une formation IEP celle qui avec l'ENA confisque le pouvoir depuis des décennies avec comme bilan 5 millions de chômeurs et plus de 2100 milliards de dette. M. Legendre typiquement la personne qui croit être une élite alors qu'il n'est qu'un petit politicien sans envergure et aux ordres. Au bahut on aurait dit: le lèche botte de son mentor" . Un homme qui comme tous les politiciens n' a pas de personnalité. M. Le Gendre le pur produit de ce que la France de la souffrance et qui travaille ne veut plus. Trop imbu de sa personne pour être écouté et donc crédible. Entre le début des GJ et aujourd'hui sa veste n'a pas arrêtée de tourner il ne sait plus de quel côté il faut l'enfiler. Je pense que ce Monsieur ne finira pas son mandat de représentant de LaREM.
a écrit le 17/12/2018 à 18:38 :
" Quelque 2,6 millions de personnes en bénéficient actuellement mais beaucoup de personnes qui pourraient y prétendre ne la demandent pas".

Il faut déjà un ordi.
a écrit le 17/12/2018 à 18:15 :
Bien flou tout cela... Déjà notre fille qui est contractuelle dans la fonction publique, depuis sa remise à jour auprès de la CAF ne touche plus rien pour 3 Mois... Puisque les droits sont ouverts pour 3 mois, et il faut refaire la demande à chaque fois. on ne sait pas comment c'est calculé, c'est très opaque. Donc elle ne s'attend à rien à sa prochaine demande. Pareil pour l'APL. Normalement elle devrait toucher depuis début décembre 12 euros d'après le calcul sur le site. Mais rien non plus;; c'est vrai qu'en dessous d'une certaine somme mensuelle, on ne verse pas les droits. A qui profite ces droits non versés. Je vous dis bien opaque tout cela, et ça va pas s'arranger...
Réponse de le 17/12/2018 à 19:40 :
Prime d'activité 2018 - 2019 : calcul, montant et conditions

https://droit-finances.commentcamarche.com/faq/26181-prime-d-activite-2018-2019-calcul-montant-et-conditions
a écrit le 17/12/2018 à 18:05 :
sur le figaro de ce jour EN 2017 22 900 agents en plus dans les ministeres

SUR BFM BOURDIN DIRECT il y a quelques temps A l'assemblee 1300 agents plus bas salaire 6100 priime jusqu'à 114 % ex prime de nuit pour tout le monde,,,,
a écrit le 17/12/2018 à 17:49 :
Pas la peine. L’arrogance et le mépris des Macroniens battent de nouveaux records !
LE PRÉSIDENT DU GROUPE LREM À L’ASSEMBLÉE NATIONALE ESTIME QUE LE GOUVERNEMENT ET LES DÉPUTÉS EN MARCHE ONT « PROBABLEMENT ÉTÉ TROP INTELLIGENTS, TROP SUBTILS »
---------------------------
Né d'un père industriel dans les beaux quartiers de Neuilly-sur-Seine, ancien militant giscardien en 1974, ancien journaliste, chef d’entreprise, Gilles Le Gendre a été élu député « En Marche » de la 2e circonscription de Paris, l'une de celle qui compte certains des quartiers les plus riches de Paris, dans les 5e et 6e arrondissements.

Devenu président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, il a estimé ce 17 décembre au matin dans l’émission « Territoires d'information » sur la chaîne parlementaire « Public Sénat » : « Nous avons insuffisamment expliqué ce que nous faisons. Et une deuxième erreur, c'est le fait d'avoir probablement été trop intelligents, trop subtils ».

Source : https://www.francetvinfo.fr/…/video-p
https://www.facebook.com/pg/upr.francoisasselineau/posts/?ref=page_internal
La subtilité du bonhomme se lit dans ses yeux, ceux-ci caractérisant l' intelligence et sa compréhension du monde d' en-bas.
a écrit le 17/12/2018 à 17:14 :
Ribouldingue va encore enfumer les salariés modestes avec la mise en place d'une usine à gaz qui ne permettra pas de vérifier quels montants et combien de bénéficiaires seront effectivement éligibles à recevoir l'augmentation de 100 euros .
affaire à suivre .
a écrit le 17/12/2018 à 16:20 :
Je suis à 100 % Avec leS gilets jaune 👍
a écrit le 17/12/2018 à 15:55 :
Comment voulez-vous réduire le déficit d'un pays administratif principal bras armé de l'Europe. Vous pouvez l'y contraindre et risquer de passer les manettes à un gouvernement instable ou alors partager sa colossal dépense en surarmement.
a écrit le 17/12/2018 à 15:52 :
VOUS DEPLACEZ les taxes Mr le Premier ministre mais cela fait bientôt deux ans que le vrai probleme LA suppression des PRIVILEGES vous n'en parlez pas ,,,????POURTANT sans toucher à l'ecole , l'hôpital , la police , c'est faisable ? ecx anciens presidents ,ministres, ex les 1300 agents de l'assemblee salaire mini 6100 € et jusqu'à 114 % de prime de meme au senat,les sous prefectures qui ne servent à rien , plus de 1200 agences d'etat denoncees par la cours des comptes, les niches fiscales etc etc
Réponse de le 17/12/2018 à 16:54 :
.... plus chaînes TV et radios qui ne servent à rien... etc ... réduction du permis de chasse financée par une augmentation du prix de l'eau.
a écrit le 17/12/2018 à 15:09 :
Il faut nommer monsieur FRIC(le mari d'Anne Lauvergeon)a l'économie a la place de Lemaire.Fric saura comment enrichir le pays.
Réponse de le 17/12/2018 à 16:36 :
Ça ne s'invente pas... (j'ai vérifié quand même, incroyable... ^^)
a écrit le 17/12/2018 à 14:47 :
Agnès Saal est disponible pour présider cette commission.
Pour réussir ce dialogue social, il faudra y associer des élus, des syndicats, des associations du mieux vivre, ...et 1000 fonctionnaires pour rédiger ce livre blanc. Bien entendu, restriction budgétaire oblige, les chauffeurs sont compris dans ces 1000 fonctionnaires.
Des débats suivront la parution de ce livre blanc qui permettront la tenue d’assemblées participatives citoyennes et écologiques qui nourrriront les débats jusqu’à la veille de la présidentielle de 2037.
Premier rapport d’étape attendu fin juin 2021.
Réponse de le 17/12/2018 à 17:09 :
... des livres blancs, y'en a de quoi remplir une bibliothèque.
a écrit le 17/12/2018 à 14:19 :
Trop de blabla... pib en chute à cause des filets jaunes ?? N'importe quoi. Lorsqu'on arrêtera de payer des ministres, président 5 fois de quand ils n'auront plus leur salaires à vie. Déjà ça ira mieux ! Vive la 6eme république avec les mêmes droits pour tous !
a écrit le 17/12/2018 à 14:05 :
bonjour monsieur, madame, ah! les riches, mais qu'entendez vous par riches ? le petit rentier bénéficiaire d'un héritage qu il a durement mérité ou de monsieur Flink pdg de la Sté Black Rock (gestionnaire de 6000 milliards de dollars d'actifs) reçu à plusieurs reprises par mr macron
lors de sa première année de mandat et dont ses ministres de l'économie, du budget etc... sont venus faire leurs petit rapports circonstanciés ( et dont le compte rendu de ces visites à la presse fut : rien à dire....). Bref, de quoi parlons nous exactement, de cette société américaine dont le centre d exploitation europe vient d'être basé au pays-bas et le centre français à Paris. Et devinez quoi cette société va particulièrement s’intéresser à l’énergie.... Société dont le représentant sera peut être le futur remplaçant de mr junker à la tête de l'europe (aspirant de la CDU allemande)
vous pouvez vérifier tout ceci sans passer par les sites conspirationnistes....
Alors avant de nettoyer devant la porte des autres, je vous prie de bien vouloir nettoyer vos propos du dépotoir de vos idées avant de les propulser sur l'espace public, avec mes remerciements.
a écrit le 17/12/2018 à 14:03 :
Avant il y avait la prime pour l'emploi, simple et que chaque salarié modeste pouvait toucher indépendamment de son conjoint et de son patrimoine. Tu savais de suite si tu y avais droit en remplissant ta déclaration d'impôt. Maintenant il y a cette horrible usine à gaz, où tu dois d'abord être inscrit à la CAF (tu n'as pas commencé que déjà tu te sens un assisté) , où tous les trois mois tu dois remplir un questionnaire digne de la gestapo, où tu dois déclarer ton patrimoine ! Et à la fin on te dit que tu n'y a pas droit, parce que tu as eu l'indécence de mettre de l'argent de côté pour tes vieux jours ou pour les études de tes enfants, ou parce que ton conjoint gagne 1500 euros et que donc tu es trop riche, ou pire , que ton conjoint a du patrimoine ! Même si toi tu n'en vois pas la couleur...comme dans beaucoup de couple "moderne".
Réponse de le 17/12/2018 à 19:09 :
La gestapo, rien que ça. Quel sens de la mesure, quelle culture. Quel gilet jaune quoi.
Réponse de le 17/12/2018 à 23:10 :
En fait vous voulez être assisté tout en ayant honte de l'être.
a écrit le 17/12/2018 à 13:47 :
Pour un couple 2 enfants avec chacun 1400€ net ils n'auront rien?? c'est bien cela ..
Par contre 1750€ net + smic = +200€!!
a écrit le 17/12/2018 à 13:21 :
Ces gilets jaunes sont vraiment à désespérer: les mêmes qui hurlaient contre l'impact significatif de l'augmentation de la CSG sur les petites retraites disent maintenant que la suppression de cette augmentation, c'est finalement rien du tout et les 100€ nets pas assez. Ce qui leur est insupportable, c'est en fait les riches qui seraient tous des fainéants profiteurs qu'il faudrait tondre et transformer en gilets jaunes.


Messieurs les Gilets jaunes, merci de bien vouloir nettoyer les ronds points avant de de les rendre au domaine public, ils sont devenus de véritable dépotoirs.
Réponse de le 17/12/2018 à 14:07 :
Le smicard est forcément quelqu'un d'un peu sale, jaloux inculte et qui ne sait pas ce qu'il veut !
Forcément. Et si l'on remettait la bastonnade et le droit de cuissage en vigueur cher Duc de MOUGEON ?
Réponse de le 18/12/2018 à 11:34 :
Chez les GJ comme chez les "riches", des c....s existent partout mais comme il est souvent dit "vaut mieux riche et bien portant que GJ et malade !!!"
a écrit le 17/12/2018 à 13:21 :
Voila le résultat d'une UE dictatrice avec nos politiciens corrompus et complètement loin des réalités des Français.
On n'oubliera jamais les traitres qui sont Hollande, Macron, Fillon, Sarkozy, Wauquiez.
Vivement un Changement profond et une France Juste et Souveraine.
C'est bientôt la fin des politiciens qui donnent des miettes en prenant les Français pour des imbéciles.
Les Français ont compris la leçon maintenant.
a écrit le 17/12/2018 à 13:06 :
Macron a oublié leS retraitees comme une grandes parties des gilets jaunes Le smic est revaloriser une prime de 1000€ plus prime d activités ont rentres à La maison LeS retraitees c est gel des retraites de 2013 /14/15/16 ?/18 /19 quasi geles est 2020 quasi geles je vais votez Le pen
a écrit le 17/12/2018 à 12:43 :
Je cite : "Cela peut paraître étonnant, mais 1,2 million de salariés autour du Smic se trouvent dans les 30% des foyers français les plus aisés"

J'aimerais bien avoir la répartition des revenus par centile de la population. C'est quoi être parmi les plus aisés ? il compare en parité de pouvoir d'achat ?

c'est vrai qu' en terme de logement, avec un smic tu te loges "plus facilement" dans une tente à 20-50 € sur un terrain vague, alors que le milliardaire avec 500 millions il peux même pas se payer la villa Léopold à 506 millions.

On n'a pas conscience de la crise du logement chez les riches.
Réponse de le 17/12/2018 à 19:13 :
Sinon t'as le site de l'insee pour connaître la répartition par centile et tenter de comprendre ce que tu lis. Internet ça sert aussi à ça et pas à afficher seulement des propos de comptoir comme le reste de ta prose...
Réponse de le 18/12/2018 à 1:53 :
@allée : commencez par le vouvoiement, essayez d'avoir un minimum de respect pour les autres qui ne pensent pas comme vous !
a écrit le 17/12/2018 à 12:32 :
il faut que le travail paye, a ce que dit le 1er ministre
soit
alors les sénateurs qui dorment et les députés qui jouent pendant les sessions on leur réduit leurs "indemnités" et on supprime leurs privilèges !!
chiche edouard !
on commence tout de suite par les soit disant "élites"!
a écrit le 17/12/2018 à 12:20 :
j'ai bien l'impression que d'ici peu de temps quantité de personnes de la classe moyenne comme moi vont se retrouver comme moi dans les gilets jaunes. Monsieur le président votre monde de la finance je l'ai cotoyé pendant des années à tort puisqu'il prenait nos idées à moindre coût pour mieux nous ignorer par la suite.
Pendant ce temps mon épouse s'occupait de nos parents de l'après guerre mal lotis socialement et de nos enfants et petits enfants. Mais contrairement à vos prédecesseurs vous semblez très hostile à cette frange de la population que vous traitez de nantis.Aussi le temps est venu de rendre des comptes et j'espère que toutes les personnes qui se retrouvent dans mon témoignage sauront se joindre à l'oppression de notre modèle de vie et vous dire : trop c'est trop où vous vous ravisez où vous dégagez.
a écrit le 17/12/2018 à 12:19 :
Avec ce reniement à seulement une semaine de la déclaration du président qui avait bien précisé "tous les salariés au SMIC auront droit aux gain de 100 euros " je crains que Mr Macron n'entre dans l'histoire que comme le président qui a permis à l'extrême droite de prendre le pouvoir en France...
Réponse de le 17/12/2018 à 12:44 :
Donc pour 100 deniers (pardon pour 100 Euros) vous êtes prêt à vous vendre à l'extrême droite.
a écrit le 17/12/2018 à 12:19 :
Voilà qui ne va pas du tout comme information ! Fausse nouvelle ? Ce ne sont pas les mesures très limitées (voire difficiles à mettre en oeuvre) prises pour les Gilets Jaunes qui peuvent accroitre de cette façon le déficit budgétaire, désolé ! Les 40 milliards (minimum) pour le CICE y contribue bien plus, ainsi que d'autres mesures pour les entreprises ...
Je demande en tant que citoyen que l'Etat diffuse les informations publiques, fiables, contrôlées, c'est une nécessité pour la démocratie ! Nous assistons en ce moment à un véritable concours de manipulation d'informations sur le budget ! Inadmissible et idiot, cela na va pas calmer la colère des gens.
Les seules informations fiables dont on dispose actuellement, ce sont les blocages des revenus et l'impact de la CSG augmentée sur les retraites en lien avec l'inflation. Une perte très dure cumulée avec les augmentations du coût de la vie (alimentaire, énergie, carburant ...), quasiment un mois de retraite, notamment pour les petites retraites. Cela devient de la survie !
Pour moi, ce gouvernement d'inspiration financière sectaire s'attaque aux revenus des gens en ne se rendant même pas compte de l'impact des mesures sur la population ! Le pire est qu'on attend toujours les mesures pour réduire l'endettement et le déficit public ! Va t-on enfin s'attaquer au mille feuille administratif ruineux en supprimant le niveau départemental des collectivités locales (hé oui les postes des copains), en décentralisant les pouvoirs et budgets aux régions, en supprimant le sénat inutile, très couteux et non élu ?
Où est la stratégie industrielle (et le ministre) pour relancer notre industrie, et ses sous-traitants TPE et PME, indispensable outil de développement de notre pays ? va t-on enfin protéger nos structures stratégiques ? On ne peut pas laisser Alstom aux mains des américains car cette entreprise a accès à nos sous-marins nucléaires d'attaque et à nos centrales nucléaires civiles dont ils assurent la maintenance ! Je propose une nationalisation en urgence !
Ce serait une façon de défendre notre pays de ces agressions commerciales et politiques répétées des USA. Arrêtons ce sectarisme atlantiste, dérive autoritaire à la Hollande-Macron, qui nous empêche de commercer avec qui on veut (une véritable agression) et surtout s'empare de nos structures vitales (d'Alcatel à Alstom ...).
En tant que citoyen je veux des informations fiables, de vraies mesures à la hauteur des besoins du pays, qu'on arrête de s'en prendre aux plus faibles et moins argentés, alors que tout le secteur de la finance est à reprendre en main ! N'est-ce pas M. Hollande ? Vous vous souvenez de votre formule de candidat ?
Réponse de le 17/12/2018 à 12:50 :
Eliminer le sénat , c'est une économie de 700 Millions d'Euros.Or notre déficit chronique est d'environ 60 MILLIARDS auquel il faudra rajouter 5 à 10 milliards des gilets jaunes. Vous voyez bien que toute diminution sérieuse des dépenses ne peut qu'impacter la partie sociale du budget.Parions que vous serez alors le premier à crier.
a écrit le 17/12/2018 à 11:48 :
couac :csg retraites reportes info ministre du travail
a écrit le 17/12/2018 à 11:43 :
Ils nous ont encore une fois raconté des histoires avec leur pseudo augmentation du smic. Ils ont juste conçu une nouvelle usine à gaz qui finalement va...coûter de l'argent à tous les français salariés car ce déficit à 3.2 % il va bien falloir le réduire quelle ironie ! Tous les salariés au SMIC auront droit aux 100 euros au début, puis une semaine plus tard tu te rends compte que tu n'auras droit à rien du tout mais que tes impôts indirects vont augmenter pour rembourser le déficit budgétaire ! Trop fort l'entourloupe !
Réponse de le 17/12/2018 à 12:42 :
Tout ça fait pour que tes potos GJ arrêtent de péter les péages etc.

Le minimum de la décence vous inviterait à faire profil bas.
Réponse de le 17/12/2018 à 13:12 :
@Noosty : ce terrible mépris que vous affichez ouvertement pour les smicards se répand hélas dans toutes les couches de la société française. Le smicard n'est plus du tout considéré, c'est un profiteur et un casseur ! Bref c'est le monde à l'envers. Quand à la prochaine explosion sociale elle va vraiment faire mal et amener l'extrémisme, si vraiment comme je le pense rien n'est fait pour permettre a ces travailleurs de vivre de leur travail.
Réponse de le 17/12/2018 à 19:17 :
Ce n'est pas envers les smicard que le monsieur à du mépris mais envers vous et vos amis gilets jaunes. Vous avez beau faire des beaux discours sur votre lutte pour tous, cela cache mal votre recherche de votre seul profit personnel ou du seul profit de votre parti préféré le RN. Se présenter républicain en mettant en cause des élections à peine passées, il fallait oser vous l'avez fait. Le plus drôle est quand même de traiter les médias de menteurs à la solde du gouvernement et en même temps de prendre pour argent comptant les sondages qui vont dans votre sens.
a écrit le 17/12/2018 à 11:43 :
Voilà que les Français toujours avisés de copier les modèles étrangers se prennent d'engouement pour le RIC suisse.Mais deux problèmes: la Suisse est un paradis bancaire et ensuite les helvetes ont un sens civique développé. Mes concitoyens sont plus proches des tutsis et des huttous. Sans les mines d'or bancaires.
a écrit le 17/12/2018 à 11:18 :
Comme avec les gouvernements de gauche les classes moyennes vont faite les frais par l'impôt sur le revenu dans percevoir en contrepartie un radis des nombreux cadeaux perçus par les émeutiers en jaune.
a écrit le 17/12/2018 à 11:10 :
De la com, encore de la com, toujours de la com..Emmanuel Macron a donné son allocution lors du journal de 20 h du lundi 10 décembre 2018. L’exercice espérait résoudre définitivement la crise des Gilets jaunes après une suspension, puis une annulation des futures hausses de taxes sur les carburants qui n’avait pas suffi à résorber la colère qui gronde au sein du peuple français.

Emmanuel Macron était dans son exercice favori : la communication. Une communication préparée de A à Z et aidée par la lecture de son prompteur. Il faut dire que les communicants lui conseillent de ne pas improviser, car l’on ne compte plus ses bourdes de communication.

Qu’a dit Macron ce soir-là ?

Dans un premier temps, il a condamné la violence, dans un exercice des plus convenu. Puis il a annoncé pompeusement un « état d’urgence économique et social », qu’il a illustré de mesures économiques sur lesquelles il est resté volontairement flou. Enfin, il a terminé par un long tunnel de banalités et de vœux pieux, sans aucune proposition concrète. C’est sur ces mesures économiques et ces vœux pieux que nous allons revenir.
https://www.upr.fr/actualite/france/les-annonces-de-mesures-economiques-demmanuel-macron-pour-resoudre-la-crise-des-gilets-jaunes-de-la-poudre-de-perlimpinpin/?fbclid=IwAR2NeEcfurivVj3ALno67OlcVD77WIhJENAWgSY6XjBgzCd6GfujrIX81pU
Pour conclure, un tunnel de voeux pieux..
a écrit le 17/12/2018 à 11:09 :
En France, il y a des seuils , on est riche ou pauvre. Résumons, un retraité est aisé à partir de 2000 + 1 euros . Un cadre ne touchera pas sa prime au dessus de 3600 e + 1 euros.
Les salariés ne toucheront pas la prime exceptionnelle de 100 e au dessus de 1560 + 1 e

Vive la technocratie républicaine, et bon courage aux gilets jaunes quant ils vont se retrouver avec le préfet, le conseiller lambda d'un ministère, les syndicats hors sol etc...
a écrit le 17/12/2018 à 10:53 :
Totalement désespérés ils cherchent des sous ! Bon commençons pour être crédibles à reformer le sénat, le parlement, les retraites, les privilèges, le train de vie du palais, la durée de leurs cotisations pour la retraite, supprimons la retraite au bout de 10 ans, revoyons les retraites des anciens présidents totalement disproportionnées et non adéquation avec la réalité, rétablissons la CSG sur les mandats (votée pour le peuple et pas pour eux) revoyons le montant astronomique attribué à de jeunes ministres qui ont été parachutés qu'ils fassent leurs preuves comme les ouvriers avec plus de 40 ans de boulot et voilà avec tout ça on récupère des sous..... Et puis comme ils disent qu'ls seraient mieux payés dans le privé et bien guidons les à traverser la rue
a écrit le 17/12/2018 à 10:46 :
encore une fois les impôts des uns vont subventionner les bas salaires des autres , les privilèges restent , combien nous coutent toutes les rentes d'état ? :
ex présidents , premiers ministres ,parlementaires, conseil économique social et environnemental et diverse académies
a écrit le 17/12/2018 à 10:41 :
Les annonces de Philippe relèvent d'une manipulation grossière de mauvaise foi,

et surtout méprisante insultante à l'égard de ceux qui se lèvent tôt pour gagner une misère souvent dans des conditions de travail ignobles indignes d'un pays civilisé

ce que les Français ont entendu de la bouche de Macron, c'est que tous les salariés au SMIC et en dessous seraient augmentés de 1 00 euro net PAR MOIS

c'est 3 fois moins que les 300 euros NETS par MOIS réclamés ...

Philippe avec son gouvernement et SURTOUT les Députés LREM MODEM continuent leurs insultes à la démocratie Française, à la Liberté, Fraternité, Egalité
Réponse de le 17/12/2018 à 23:27 :
Petit joueur ?
Vos collègues du rond-point suivant ont réclamé 1000 € d'augmentation.
Finalement, ne seriez vous un méchant capitaliste ?
a écrit le 17/12/2018 à 10:29 :
On nous rappelle sans cesse le poids des prélèvements sociaux dans le pib de notre pays sans toutefois préciser que le taux de pauvreté est plus faible en France qu’ailleurs. Que les inégalités sociales sont moins criantes.
Je suis fier d’habiter un pays dans lequel je peux me faire soigner gratuitement. L’humain prime sur la finance, pour combien de temps encore?
Réponse de le 17/12/2018 à 10:48 :
l'état dépense environ 20% de plus que ce qu'il prélève, autrement dit le taux de pauvreté moindre qu'ailleurs, les moindres inégalités et la prise an charge de la santé sont financés à crédit par de la dette. Et comme les prélèvements sont déjà beaucoup plus lourds qu'ailleurs, votre "fierté" est surtout de l'égoïsme, car les générations suivantes ne POURRONT bénéficier d'un tel niveau d'aides.
Réponse de le 17/12/2018 à 10:50 :
"Soigner gratuitement". Vous n'allez jamais chez un spécialiste.Quand je m'adresse à un dentiste,un ophtalmo. etc il y a toujours un reste à charge.
Je suis français,habite en France et cotise beaucoup.
Gratuit ,peut-être mais pour qui?
Réponse de le 17/12/2018 à 10:53 :
INEGALITE moins criante !!!!!!!!! un smicard qui paie une amende à 135 est ponctionne de 11 % de son salaire le depute qui a vote la loi 2 % AVEC les 1,7 de csg le pauvre fait bien un effort de 1,7 mais le nantis dans la tranche à 50 ne fait un effort que de 0,85 meme chose sur l flat taxe !!!!!!on fait un effort sur les charges bas salaires qui en profite le PDG EX gosnh, le PDG AIR FRANCE 4 millions € Je viens de lire un BOUDIN DIRECT sur les 1300 p agents de l'assemblee nationale debut de carriere 6100 net et jusqu'à 114% de prime UN comble prime de nuit POUR TOUS un rapport à ete fait mais dechire tellement il est explosif etc
Réponse de le 17/12/2018 à 11:41 :
"Je suis fier d’habiter un pays dans lequel je peux me faire soigner gratuitement"

LOL!

Encore un qui a oublié qu'il cotisait ,ou qui vit sur le dos de la société.
Réponse de le 17/12/2018 à 14:41 :
@Malo : ça ne me choquerait pas que les amendes soient exprimées non pas en € mais en jours de revenu (net d'impôts). Par exemple qu'une même amende puissent coûter 80€ à un smicard et 800€ à quelqu'un qui gagne 10 fois plus après impôts.
a écrit le 17/12/2018 à 10:26 :
s'il fallait une preuve que le sénat et l'assemblée ne servent à rien,il a fallu les gilets jaunes pour que ça bouge,je pense que le RIC est une bonne chose,quand au smig il donne juste l'inflation 24 euros ,la prime d'activité 80 euros n'est pas le smig et ne rentre pas dans le calcul pour la retraite pour moi c'est de l'enfumage macron pensez y gilets jaunes!!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :