Impôt sur le revenu : vers une baisse forfaitaire d'un milliard d'euros ?

 |  | 301 mots
Lecture 2 min.
Le montant, et les modalités de la baisse ne sont pas encore totalement déterminés, a indiqué Manuel Valls mardi
Le montant, et les modalités de la baisse ne sont pas encore totalement déterminés, a indiqué Manuel Valls mardi (Crédits : REUTERS/Regis Duvignau)
L'ampleur du geste fiscal prévu pour 2017 se précise. Les derniers arbitrages doivent être rendus jeudi a précisé Manuel Valls.

Manuel Valls l'a encore répété mardi matin. Interrogé par RTL, le Premier ministre s'est montré affirmatif sur un éventuel geste fiscal. Il "faut continuer cette baisse de l'impôt" afin de "rendre du pouvoir d'achat aux Français" a-t-il expliqué, tout en concédant que les impôts avaient "trop augmenté entre 2010 et 2014, quand droite et gauche étaient au pouvoir".

Reste à savoir quelle sera l'ampleur de cette baisse. En juin, François Hollande annonçait un geste fiscal pouvant aller jusqu'à deux milliards d'euros : "Si, malgré le Brexit, la croissance était de 1,7% en 2017, ce geste fiscal, qui ne pourrait être supérieur à 2 milliards d'euros, viendrait s'ajouter aux allègements accordés depuis 2014" expliquait alors le président de la République.

Une ristourne pérenne ?

Selon Les Echos daté de mardi, le gouvernement planche désormais sur une ristourne d'un milliard d'euros. D'après le quotidien économique, "les autres options à l'étude - celles d'une hausse de la prime d'activité ou d'une baisse de CSG pour les retraités - [seraient] écartées", et la baisse d'impôt "serait pérenne, c'est-à-dire inscrite dans le Code des impôts".

La semaine dernière, Michel Sapin avait déjà tempéré l'optimisme présidentiel. "La marge n'est pas la même, cessons de parler de 2 milliards, nous sommes en train de regarder à l'intérieur des données actuelles quelles sont les marges" avait expliqué le ministre de l'Economie et des Finances, alors que le PIB ne devrait progresser que de 1,5% en 2017.

Derniers arbitrages attendus

Cependant, le montant, et les modalités de la baisse ne sont pas encore totalement déterminés. Comme l'a expliqué Manuel Valls mardi matin, les derniers arbitrages seront rendus jeudi, lorsque François Hollande sera revenu de son déplacement au Vietnam.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/09/2016 à 21:07 :
Je reçois aujourd'hui mon avis d'imposition concernant la taxe foncière : augmentation 7,5%
Alors l'an prochain une diminution ? Après une augmentation ça veut dire quoi au juste ?
a écrit le 06/09/2016 à 15:28 :
et combien d'augmentation pour les impôts locaux ? 2017 année électorale
Réponse de le 07/09/2016 à 18:33 :
Entrée en vigueur des nouvelles bases de calcul Oct 2017 + La Taxe Valls sur la taxe.
a écrit le 06/09/2016 à 14:47 :
Encore une fois, le plus important est : où Valls/Hollande voient-il la France ds 20 ans, dans 30 ans? De là, on déduit les objectifs annuels. Et de là, on déduit des objectifs de recettes et les dépenses. Mais comme ils ne l'ont jamais fait avant, je ne m'attends pas vraiment à ce qu'ils le fassent maintenant. Pourquoi 1 milliard? Pourquoi pas plus? ou même moins?
a écrit le 06/09/2016 à 13:44 :
Célibataire et sans enfant, la France me punit fiscalement de mon choix de vie. Heureusement qu'en France, les Hommes naissent libres et égaux en droit. Mais ceci je le vois pas sur ma feuille d'impôt. A salaire égal impôt égal, à taux cotisations sociales égales même nombre de jours de carence. L'égalité est-elle à géométrie variable en France? Ou selon le type de contrat les français et françaises n'ont pas la même valeur aux yeux de l'élite de la médiocrité?
Réponse de le 06/09/2016 à 21:15 :
Je partage votre point de vue et je ne m'explique pas pourquoi le fait d'être marié nous octroie des droits supplémentaires ?
Réponse de le 07/09/2016 à 18:37 :
Et à la fin d'une vie fiscale, l'impot sur la mort, confiscatoire pour un neveu ou nièce chéris.
a écrit le 06/09/2016 à 12:00 :
Il est utile de rappeler que la hausse d'impôts sur les ménages a été de 30 milliards d'euros sous Hollande... Et que les APL ne sont plus versées sur les loyers élevés, un comble ! (et bientôt plus versées non plus aux enfants de parents qui paient l'ISF)
Réponse de le 06/09/2016 à 17:25 :
Vous oubliez de préciser que ces hausses d'impots ont été votés par sarko en 2011 et 2012. Mais c'est surement un détail pour vous:
a écrit le 06/09/2016 à 10:38 :
On connaît les perdants , les classes moyennes , celles qui gagnent plus de 2000 euros
par mois. Pour les socialistes , c'est une fortune. 50 milliards d'impôts en plus à la charge
des contribuables depuis l'arrivée de Hollande. Les impôts locaux qui explosent, les retraites gelées depuis 3 ans. Hollande fait du marketing avant de se porter candidat pour
2017, et les contribuables trinquent.
Réponse de le 06/09/2016 à 22:23 :
Le problème c'est que la classe moyenne vote a gauche ...
Et si la gauche fait une politique de droite ce n'est pas un problème parce que quand on est de gauche on est de gauche!!!
a écrit le 06/09/2016 à 10:11 :
Je cite "viendrait s'ajouter aux allègements accordés depuis 2014"! J'ai dû louper un épisode alors ???
Réponse de le 06/09/2016 à 11:27 :
Tu ne rentre pas dans les critères requis, point.Tu as du recevoir ton échéancier pour 2017 si tu es mensualisé ,il est spécifié sur le côté gauche si tu as une reduction d'impôt ou non pour l'année prochaine.
a écrit le 06/09/2016 à 9:45 :
Et une fois de plus, la bonne vieille recette des promesses préélectorales :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :