Grâce à sa première centrale de stockage massif d’électricité en Bretagne, Neoen veut réguler le réseau lors des pics cet hiver

BRETAGNE. Premier producteur indépendant d’énergies renouvelables, Neoen a mis en service en août sa première centrale de stockage massif d’électricité en Bretagne, sa deuxième en France. Pod-Tredan est la plus vaste de la région et doit contribuer à la régulation du réseau lors des pics de consommation hivernaux. En forte croissance au niveau mondial, le nouvel acteur de l’énergie développe plusieurs projets sur le territoire breton.
Inaugurée le 5 octobre dernier, l'unité de stockage d'électricité verte, Pod-Tredan est équipée de batteries LFP (lithium fer phosphate) et affiche une capacité de 8 MW / 8,2 MWh.  
Composée de 26 armoires climatisées, elle est raccordée au réseau exploité par Enedis.
Inaugurée le 5 octobre dernier, l'unité de stockage d'électricité verte, Pod-Tredan est équipée de batteries LFP (lithium fer phosphate) et affiche une capacité de 8 MW / 8,2 MWh. Composée de 26 armoires climatisées, elle est raccordée au réseau exploité par Enedis. (Crédits : Neoen)

Promouvoir une filière française des énergies renouvelables et collaborer avec les collectivités locales afin de diversifier, décarboner voire sécuriser leur approvisionnement énergétique. C'est l'objectif affiché de Neoen, l'un des principaux producteurs indépendants d'énergies renouvelables.

L'entreprise fondée en 2008 et dirigée par Xavier Barbaro affiche déjà au niveau mondial, 5,6 gigawatt (150 centrales environ) de capacité solaire, photovoltaïque et de stockage, installés ou en construction.

La mise en service par Neoen de sa première centrale de stockage massif d'électricité renouvelable en Bretagne concrétise une démarche menée conjointement avec la Région afin de réduire sa fragilité énergétique.

En 2021, la Bretagne qui importe 80% de son électricité, a couvert seulement 19% de ses besoins, mais trois quarts de sa production est d'origine renouvelable.

Équilibrer le réseau en compensant les variations

Opérationnelle depuis août dernier, cette unité de stockage baptisée Pod-Tredan (batterie en breton) et installée à Plourhan en Côtes d'Armor, est la deuxième ouverte par Neoen en France et la plus grande de Bretagne.

Comme pour celle d'Azur dans les Landes (6MW/6 MWh), raccordée au réseau de distribution d'Enedis depuis 2019, l'énergéticien en est le propriétaire et l'exploitant.

Inaugurée le 5 octobre, Pod-Tredan est équipée de batteries LFP (lithium fer phosphate) et affiche une capacité de 8 MW / 8,2 MWh.

Composée de 26 armoires climatisées, elle est raccordée au réseau exploité par Enedis.

« Pod-Tredan va contribuer à maintenir l'équilibre en temps réel du réseau électrique breton lors des pics hivernaux en participant aux appels d'offres journaliers du gestionnaire du réseau RTE » a indiqué Guillaume Decaen, directeur du développement de Neoen, dont l'actionnaire de référence est le fonds Impala de l'homme d'affaires Jacques Veyrat.

« L'électricité est stockée puis restituée sur le réseau avec l'objectif d'en maintenir l'équilibre autour d'une fréquence de 50 hertz. »

L'unité va ainsi compenser les variations entre la production d'électricité et la demande.

Lire aussiLe secteur des énergies renouvelables a créé 700.000 emplois malgré la crise Covid

« Projet pionnier » homologué par SMILE

Cette centrale est née de l'appel à projet régional FEDER, « Conversion - stockage de grande capacité d'énergies renouvelables électriques » piloté en 2019 par la Région Bretagne et dont la batterie Pod-Tredan a été lauréate.

La subvention européenne a constitué 40% de l'investissement total.

Le projet a également été homologué par l'association SMILE, qui accompagne le déploiement de grands projets industriels régionaux et collaboratifs en lien avec les systèmes énergétiques intelligents ou smart grids.

« Avec ce projet pionnier, Neoen démontre la faisabilité du déploiement du stockage de l'énergie en Bretagne » s'est félicité le conseiller régional André Crocq lors de l'inauguration.

Pour l'assemblage et l'installation des batteries Pod-Tredan, l'entreprise a fait appel au spécialiste quimpérois du stockage et du pilotage intelligent des énergies renouvelables, Entech Smart Energies, entrée en Bourse à l'automne 2021.

« Neoen travaille avec l'ensemble des acteurs du territoire des régions Bretagne et Pays de la Loire en vue de poursuivre le développement de projets solaires, éoliens et de stockage qui produiront une énergie décarbonée, compétitive et fiable » a ajouté Guillaume Decaen.

900 MW de puissance installée en France

En France, Neoen fait petit à petit son trou dans la cour des grands du secteur énergétique. L'entreprise dispose d'une capacité de puissance installée de 904 MW, auxquels s'ajoutent 311 MW de puissance en construction.

A Cestas (Aquitaine), elle a développé et opère le parc solaire le plus puissant de France (300 MWc). En novembre dernier, Neoen a annoncé avoir remporté 130,3 MWc lors du récent appel d'offres gouvernemental pour les centrales solaires au sol avec neuf projets compris entre 4,0 et 42,8 MWc de puissance.

Sur le territoire breton, Neoen développe d'autres projets d'unité de stockage, notamment en Finistère. L'installation de projets solaires est aussi envisagée. Quatre éoliennes pourraient être construites dans les secteurs du Manaty et de Kerscubert en Côtes d'Armor, projet pour lequel une enquête publique est ouverte jusqu'au 27 octobre.

En forte croissance, Neoen réalise la moitié de son activité dans le solaire, 40% dans l'éolien et 10% via le stockage par batterie et ambitionne de porter sa capacité à au moins 10 GW d'ici à 2025. L'an dernier, l'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 333,6 millions d'euros, en croissance de 12% avec une marge d'exploitation autour de 300 millions d'euros.

Lire aussiPour financer le bouclier tarifaire, Bercy veut capter les « rentes indues » d'autres secteurs que celui des renouvelables

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 15/10/2022 à 12:00
Signaler
L'expression "stockage massif" est inappropriée. La capacité de cette batterie climatisée n'est que de 8MW pendant une heure... Un réacteur nucléaire produit 1000MW 24h/24.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.