Inondations et grèves : le point sur les transports

 |   |  534  mots
À la mobilisation des grévistes, s'ajoute la montée des eaux.
À la mobilisation des grévistes, s'ajoute la montée des eaux. (Crédits : REUTERS/Jacky Naegelen)
Malgré le retrait du préavis de grève de deux syndicats (Unsa et CFDT), la mobilisation reste forte à la SNCF. Dans le même temps, les crues qui inondent une partie de la France ont gagné l’Ile-de-France, où la montée rapide des eaux de la Seine à Paris a incité les autorités à relever d'un cran le niveau d'alerte au stade "orange".

| Article publié à 8h22, mis à jour à 12h27.

La circulation des trains reste "fortement perturbée" vendredi matin, notamment en Île-de-France, pour le troisième jour consécutif, en raison du mouvement de grève et des intempéries, selon la SNCF. La négociation sur l'organisation du travail des cheminots est entrée dans sa phase finale et est à l'origine de la grève entamée mardi soir et qui a été reconduite pour vendredi par la CGT et SUD, tandis que l'UNSA a "suspendu" sa participation. La CFDT a quant à elle levé lundi son préavis de grève.

Initialement avancée à vendredi, la dernière réunion de négociation se tiendra finalement lundi, un syndicat s'étant opposé à cette accélération, a confié à l'AFP le numéro deux de l'Unsa, Roger Dillenseger. Dans un entretien publié vendredi par les quotidiens du groupe Ebra, le Premier ministre Manuel Valls a estimé qu'"à la SNCF et dans le transport ferroviaire, les partenaires sociaux ont sur la table un projet qui garantit un haut niveau de protection des salariés". Il a également annoncé pour "très bientôt" des "décisions sur la trajectoire financière" de la SNCF, sans plus de précision.

Si pour cette journée de vendredi la grève est de fait être moins suivie que les journes précédentes-10,5% de mobilisation contre 17% mercredi et 15,2% jeudi-, les perturbations se feront tout de même nettement ressentir. D'après les prévisions de la SNCF, le tiers des Intercités de jour (aucun la nuit), la moitié des TER et six TGV sur dix sont ainsi prévus.

Les liaisons internationales resteront relativement épargnées, avec un trafic normal des trains pour le Royaume-Uni (Eurostar) et l'Allemagne (Alleo), et 75% maintenus à destination de la Suisse (Lyria) ou du Benelux (Thalys). La circulation des SVI (Italie) et Ellipsos (Espagne) sera plus compliquée (entre 30% et 40% de trains prévus).

 La crûe de la Seine bloque les Transiliens

En Île-de-France, seulement 40% des Transiliens et RER circuleront. À la mobilisation des grévistes, s'ajoute la montée des eaux. A Paris, la Seine a poursuivi sa crue. Le fleuve a atteint jeudi à la mi-journée le niveau de 5,10 m, ce qui a entraîné la fermeture du RER C dans Paris intra-muros à 16h. Le pic de crue devrait être atteint vendredi en milieu de journée avec un maximum de 6 mètres dans la capitale, a annoncé un porte-parole de la préfecture de police.

"Cela ne veut pas encore dire qu'il y a danger. On reste en deçà de la crue centennale" de 1910 (8,62 mètres), a-t-il déclaré à la presse.

Sur le RER C, le trafic reste interrompu entre Paris-Austerlitz et Javel, Paris-Austerlitz et Pontoise, et la plupart des gares intramuros sont fermées, prévient la SNCF dans un point diffusé à 7h. Sur la ligne N, aucun train ne circule entre Plaisir Grignon et Mantes-la-Jolie, le trafic étant également "fortement perturbé" entre Paris Montparnasse et Versailles. Sur la ligne P, le trafic est interrompu "pour plusieurs jours" entre Tournan et Coulommiers et sur la ligne R, entre Moret et Montargis, communes touchées par les inondations.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2016 à 16:36 :
A cause de la CGT, au lieu de l'incinération et la production de chaleur, il y a actuellement enfouissement d'environ 1000 tonnes de déchets divers par jour à Claye-Souilly (Seine-et-Marne) et Bouqueval (Val-d'Oise). La CGT est à ELIMINER d'urgence avec les dits déchets !
a écrit le 03/06/2016 à 14:50 :
Je ne vois pas mais pas du tout la corrélation scientifique entre les inondations et les grèves. Au secours aidez svp un ignorant de première classe
Réponse de le 03/06/2016 à 16:39 :
Les 2 se cumulent de façon exponentielle actuellement et ont de lourdes conséquences à court et moyen long terme pour la vie des gens déjà très touchés et plus largement le pays.
a écrit le 03/06/2016 à 11:26 :
En attendant, pendant ce temps là le sénat a enterré les 35:00...au lieu de S attarder sur la météo et les grèves 😩
a écrit le 03/06/2016 à 10:37 :
Comme a l'habitude en ce pays, les personnes responsables et en charge de prendre les mesures adequates sont a la ramasse.
On commence a peine a s'apercevoir que les eaux vont probablement encore monter.
On croit rever, et bien non. la realite rattrape ces incompetents.
Gouverner n'est-il pas prevoir ? Relisez vos livres d'histoire et agissez au lieu de soliloquer.
Réponse de le 03/06/2016 à 14:54 :
ma moitié m'a dit qu'il y a quelque chose étrange entre la crue de 1981 et celle aujourd ' hui: toutes les deux sont sous les régimes totalitaires des socialeux: Mytherrant et Moa jeu Ha ha c'est le déluge
a écrit le 03/06/2016 à 9:14 :
Information fausse. C'est perturbé, mais pas "fortement"...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :