JO Paris 2024 : retour de flamme !

 |   |  748  mots
Los Angeles se portant candidate pour l'organisation des Jeux en 2028, Paris est la seule ville en lice pour l'édition de 2024.
Los Angeles se portant candidate pour l'organisation des Jeux en 2028, Paris est la seule ville en lice pour l'édition de 2024. (Crédits : Reuters)
Cent ans après avoir accueilli la flamme olympique, la capitale française organisera les Jeux olympiques et paralympiques d'été en 2024. Le comité d'organisation de Los Angeles a annoncé avoir trouvé un accord avec le Comité international olympique (CIO) pour accueillir les Jeux en 2028.

(Article publié le 1.08 à 00h10 et mis à jour à 11h30)

Paris organisera les Jeux olympiques et paralympiques d'été en 2024. Ce n'était pas arrivé depuis un siècle. La capitale a en effet accueilli les Jeux en 1900 et en 1924.

Sa seule rivale, Los Angeles, a jeté l'éponge. La mégapole californienne a préféré se concentrer sur l'édition de 2028.

"Los Angeles se déclare candidate à l'organisation des Jeux Olympiques de 2028 ", a annoncé mardi le Comité international olympique (CIO), après que l'organisation et le comité de candidature de Los Angeles aient annoncé avoir trouvé un accord. Concrètement, le CIO contribuera au comité d'organisation américain à hauteur de 1,8 milliard de dollars.

Cette victoire de Paris n'est pas encore officielle. Paris doit d'abord accepter l'accord trouvé entre le CIO et Los Angeles. Il faudra ensuite attendre la tenue de la 130e session du CIO, le 13 septembre à Lima, pour que Paris et Los Angeles se voient attribuer officiellement l'organisation des Jeux pour 2024 et 2028.

Enthousiasme mesuré

C'est la raison pour laquelle le comité d'organisation de Paris 2024 mesure - diplomatiquement - son enthousiasme.

Dans un communiqué, Tony Estanguet, le coprésident du comité a fait part de sa fierté de "collaborer avec le CIO et nos amis à Los Angeles pour trouver la meilleure solution pour les villes candidates", saluant le travail de celui-ci qui "a permis de convaincre le CIO de l'intérêt de confier l'organisation des Jeux de 2024 à Paris ". Emmanuel Macron a salué mardi cette " étape très importante vers l'obtention des Jeux ".

Anne Hidalgo est sur la même longueur d'ondes:

"Début juillet, les membres du CIO ont ouvert la voie a une double attribution des Jeux 2024 et 2028. Depuis, nous travaillons tous ensemble à construire un accord innovant et positif qui permettrait de faire trois gagnants : la famille olympique, Paris et Los Angeles. Je suis heureuse que mon ami Eric Garcetti, maire de Los Angeles, fasse aujourd'hui un nouveau pas important. Les discussions entre nos deux villes et le CIO vont se poursuivre tout au long du mois d'août. Nous voulons proposer aux membres du CIO l'accord le plus ambitieux possible pour l'avenir de l'olympisme. Nous allons tout faire pour que Lima soit un moment historique", a déclaré la maire de Paris

Denis Masseglia, le président du Comité national olympique français (CNOSF), se félicite également. "Le CNOSF se réjouit fortement de ce pas décisif et tient à saluer l'esprit dans lequel se déroule le processus initié par le CIO. L'annonce faite par Los Angeles aujourd'hui permet de croire, avec optimisme, à la réalisation de l'accord, condition fixée par le CIO pour une double attribution 2024-2028. Le CNOSF et le mouvement sportif français vont désormais préparer la session de Lima et continuer à travailler sur ce que des Jeux à Paris en 2024 apporteraient au sport français et à la France."

Un contrôle des coûts

En attendant l'officialisation de cette victoire, le gouvernement tente de rassurer les citoyens qui s'alarment d'une possible dérive financière dont les conséquences seraient une intervention de l'Etat puis une hausse des impôts pesant sur les ménages et les entreprises.

En effet, la plupart des dernières éditions ont été des gouffres financiers . Ce fut le cas de celle d'Athènes en 2000, de Pékin en 2008, de Londres en 2012, de Sotchi en 2014 et de Rio de Janeiro en 2016. Le coût des prochains Jeux prévus Tokyo en 2020 a d'ores et déjà multiplié par quatre par rapport aux premières estimations. On comprend pourquoi le CIO peine à trouver des villes candidates.

Mardi, sur le plateau de de RMC/BFMTV, Benjamin Griveaux, le secrétaire d'Etat au ministère de l'Economie et des Finances a été clair. " On sera vigilant parce que l'argent public est rare et il faut l'investir à bon escient pour financer intelligemment le modèle économique des JO. C'est de la dépense d'investissement et pas de fonctionnement ", a-t-il déclaré. " Quand vous investissez, vous créez de la richesse , a-t-il poursuivi, estimant que " plusieurs centaines de milliers d'emplois pour la réalisation des infrastructures, pour l'accueil (...) " étaient à la clé.

Selon une étude publiée en juin 2016 par le Centre de Droit et d'Économie du Sport (CDES) de Limoges, l'impact des Jeux à Paris pourrait être de l'ordre de 5,3 à 10,7 milliards d'euros sur la capitale et la région francilienne, avec un nombre de création d'emplois compris entre 119.000 et 247.000 sur les périodes 2017-2024 ; 2024 et 2025-2034.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/09/2017 à 20:04 :
Pour comprendre les tenants & les aboutissements pourquoi on ne les avait pas (Guelfi) et pourquoi on les a je conseil la lecture de cet article
http://bernard-jomard.com/2016/02/17/j-o-a-paris-en-2024-est-ce-bien-raisonnable/
a écrit le 03/08/2017 à 13:52 :
à l'attention de Fabien Piliu.
---
"après que" est suivi de l'indicatif et non du subjonctif.
Donc: "après que l'organisation et le comité de candidature de Los Angeles eurent annoncé avoir trouvé un accord"
Merci !
a écrit le 03/08/2017 à 11:07 :
Se plaindre, ne pas être content, critiquer...L'essentiel des posts sur cet article a été écrit par Schtroumpf Grincheux ou par des dépressifs ?
Juste, le budget des JO c'est quelques miliards, les traitements anti-depressifs, c'est 20 Miliards par an. Si on réduit de 10% le noimbre de depressifs, on finance les JO.
Donc arrêtez de déprimer, cela paiera les JO
Réponse de le 03/08/2017 à 13:44 :
En vous lisant, on devine facilement que vous ne connaissez strictement rien à cette maladie qu'est la depression ...
a écrit le 02/08/2017 à 12:37 :
C'est invraisemblable que quelques bobos déconnectés puissent engager le pays dans des dépenses aussi monstrueuses sans consulter le peuple.
Un référendum est obligatoire!!
Réponse de le 02/08/2017 à 13:49 :
Tout a fait d'accord il faut supprimer touts les aides et les dépenses au sports et à la culture, .................... plus de stades, de piscines, de subventions municipales, de cinéma subventionné, de festivals d'été, de championnats de sport divers, etc etc Ah que le vie va être belle avec toi Cristian
Réponse de le 03/08/2017 à 13:40 :
Que ceux qui consomment de tels loisisrs payent le juste prix !
Car il est anormal que ceux qui se divertissent autrement soient forcés de payer pour les autres !
Réponse de le 03/08/2017 à 16:29 :
@lachcor : On ne veut ni interdire le sport, ni les festivals soit-disants culturels. Vous pouvez avoir "la vie belle" que vous souhaitez. Ce qui nous dérange, c'est que vous demandez aux autres de la financer par les impôts qui sont déjà excessifs. Si vous voulez allez au stade, à la piscine, au théâtre,... allez-y. Mais vous payez l'entrée avec votre argent sans demander des subventions toutes les cinq minutes.
a écrit le 02/08/2017 à 12:28 :
Retour en flamme ? Cela promet !

Le chaos complet ? Non merci !
a écrit le 02/08/2017 à 12:16 :
Que sont les J.O modernes? Un vaste escroquerie commerciale dopée par la publicité et les nombreux acteurs "sportifs". Une organisation mafieuse.
a écrit le 02/08/2017 à 11:08 :
Le truc des lobbyistes : surestimer les gains, sous estimer les coûts . Aucun des anciens candidats choisis n'y a échappé, démontré par le professeur d'économie Alexandre Delaigue http://blog.francetvinfo.fr/classe-eco/2017/07/31/paris-va-organiser-les-jo-2024-la-suite-va-vous-deprimer.html
Dérive des coûts ? le slogan d'Anne Hidalgo " Made for sharing " c'est pour nous !
a écrit le 02/08/2017 à 10:14 :
On va se marrer. Avec l'accueil CATASTROPHIQUE des aeroports francais (entre 3 et 4 heures d'attente), on se demande comment nos cranes d'oeufs pensent accueillir les touristes....
a écrit le 02/08/2017 à 9:37 :
Voila la préoccupation de nos gouvernants, dépenser sans compter pour le prestige à obtenir absolument.
Réponse de le 03/08/2017 à 16:33 :
Non. Uniquement dépenser sans obtenir le moindre prestige.
Mais l'intérêt, c'est qu'on peut s'empiffrer gratos avec tous les apéro et banquets d'accueil des délégations.
a écrit le 02/08/2017 à 8:08 :
1,8 milliards d'euros pour Los Angeles,c'est bizarre. Au nom de quoi le CIO distribue une somme aussi énorme? Y a-t-il un précédent? D'où le CIO tire cet argent ? Est-ce que la France ou Paris abondent en tout ou partie à ce pactole ?En conclusion les jeux ne sont pas commencés que déjà ça sent très mauvais.Bien sûr ça se passe en France et nulle part ailleurs!
a écrit le 02/08/2017 à 6:58 :
Quand vous investissez, vous créez de la richesse
Doxa: Il ne suffit pas de placer des coûts dans la catégorie ivestissements il faut aussi apporter un gain fonctionnnel. Sinon vous ne faites que gaspiller de l'argent.
Quoi c'est le business plan des JO?
a écrit le 02/08/2017 à 4:33 :
Retour de flamme ? Comme pour un tir de mortier, ou de bazooka ?
La note sera assurement salee pour les parisiens.
Réponse de le 16/08/2017 à 16:27 :
rassurez vous, Paris va bien se debrouille rpour faire passer le gros de la facture a l etat -> tous les francais paieront !
a écrit le 01/08/2017 à 23:39 :
Encore une décision imbécile des élus contre le peuple et avec son argent. Lamentable gachi de bobos irresponsables.
Réponse de le 02/08/2017 à 13:48 :
Tout a fait d'accord il faut supprimer touts les aides et les dépenses au sports et à la culture, .................... plus de stades, de piscines, de subventions municipales, de cinéma subventionné, de festivals d'été, de championnats de sport divers, etc etc Ah que le vie va être belle avec toi Phildias
a écrit le 01/08/2017 à 20:01 :
Le côté positif (pas pour tout le monde), c'est que les chantiers vont donner du travail aux détachés (ce qui va plaire à Bruxelles) et aux migrants (ce qui va plaire aux socialistes). Le malheur des uns (les contribuables français) fait le bonheur des autres (ceux qui ne paient pas d'impôts), n'est-ce pas :-)
a écrit le 01/08/2017 à 17:24 :
Je connais le leitmotiv des 7 anneees qui viennent :
" J ai une reunion pour les JO "
Dans toutes les administrations de quartier locales municipales départementales intercommunales régionales nationalles, chantons en coeur : J ai une réunion pour les JO
Et ça va chercher dans les combien ?
Oh 10 milliard .....sans les réunions biensur
a écrit le 01/08/2017 à 16:29 :
PARIS et tous ceux qui crient victoire se sont fait roulés dans la choucroute par le maire de Los Angeles qui percevra en 2028 des sommes plus importantes pour ces jeux !!! il sera intéressant de connaître le bilan financier de ces jeux de 2028 !!!car ceux ci vont coûter chers aux contribuables Français
a écrit le 01/08/2017 à 14:37 :
Victoire à la papi russe aurait dit Coluche. J'ai lu et entendu que le maire de Los Angeles était très satisfait puisqu'il va recevoir plusieurs milliards de dollars en compensation. On voit là toute la différence entre la gestion française pour le prestige de quelques politiques et la gestion américaine pour les deniers publics :-)
a écrit le 01/08/2017 à 14:28 :
Paris n'est pas la France, mais Paris nous met tous dans la m....!
a écrit le 01/08/2017 à 14:07 :
SUPER le titre
Effectivement le retour de flamme risque d'être terrible !
a écrit le 01/08/2017 à 14:06 :
Ce sont les contribuables qui vont être contents :-)
a écrit le 01/08/2017 à 11:42 :
coup dur pour les contribuables , les profiteurs ont gagnés ; sans compter sur la pollution , les conducteurs parisiens qui subissent les restrictions de circulation de madame hidalgo vont apprécier l'organisation de ces jeux ( vert ?......) qui ne va rien arranger
a écrit le 01/08/2017 à 11:26 :
Une nouvelle magnifique qui enchantera petits et grands.Pourquoi ne pas faire des jeux olympiques tous les deux ans?Dans ce cas Grenoble ou Chambéry pourraient etre candidats aux jo d'hiver en 2022 ou 2026!D'après de nombreux experts,les JO c'est au moins 1% de croissance en plus!Tout ceci ne doit pas empecher la France d'etre candidate pour l'exposition universelle de 2021 et le mondial foot de 2023.Croisons les doigts!
Réponse de le 01/08/2017 à 11:50 :
D'après de nombreux experts,les JO c'est au moins 1% de croissance en plus!

PIB +/- 2000 milliards €
1% = 20 milliards € de croissance

Vos experts disent d'où vient cette somme ?
Une très grande partie ce sera sous la forme d'impôts et de taxe pour la construction , mais c'est considéré comme croissance.
Pour certaines entreprises , les JO vont être un jack pot , c'est sur.
Les touristes rapporteront ... 100 millions en 15 jours ...Et encore.

Faites vos comptes , on est dans la pure croissance avec les deniers du contribuable !
a écrit le 01/08/2017 à 10:30 :
Reste à savoir si les JO seront mis à profit pour investir massivement à la restauration de certains quartiers et leur donner un second souffle comme l'a très intelligemment fait Londres, ou bien si l'on choisira de construire des infrastructures qui tomberont en friche au bout de quelques années comme à Athènes, Pekin, Rio...
a écrit le 01/08/2017 à 10:28 :
Génial! Je les souhaitais depuis la première candidature pour ceux de 92 ou Barcelone a été choisie.
Vous pouvez critiquer autant que vous voudrez! Les "jeux" sont fait et c'est GENIAL!
Réponse de le 03/08/2017 à 14:54 :
Ok, voulez-vous payer à la place de tout ceux qui ne veulent pas de ces jeux ?
a écrit le 01/08/2017 à 9:59 :
AVEC UNE DETTE PUBLIQUE ET UN DÉFICIT PUBLIC AUSSI PHARAONIQUE DE LA FRANCE QUI EST EN QUASI FAILLITE IL FAUT ÊTRE IRRESPONSABLE D'ORGANISER UNE TELLE GABEGIE DE L'ARGENT PUBLIC TOUS LES GRANDES VILLES DU MONDE QUI ONT ORGANISÉES CES JEUX METTRONT DES ANNÉES A SE REMETTRE AU NIVEAU FINANCIER !
a écrit le 01/08/2017 à 9:38 :
Du pain et des jeux !
mais sir ! il n'y a plus de pain !
donnez leur de la brioche !
sir ! ils en sont déjà plein... à manger trop sucré pour compenser le cout trop élevé des aliments.
justement que ces jeux leur inspire de s'en débarrasser, nous voulons exploiter un troupeau bien en forme et plein d'allant, ils ne sont pas blond aux yeux bleus mais le principe est le même.
Travail, patrie, famille et sport pour faire les fiers sur la scène internationale
a écrit le 01/08/2017 à 9:24 :
on ne peut appeler cela victoire puisque plus personne ne veut de ces jo trop couteux

si notre gouvernement veut etre credible il doit imposer au cio de payer TOUS LES depassement de budget ou refuser les jo
Réponse de le 03/08/2017 à 14:56 :
Tout à fait.
Et surtout, si une entreprise fait un devis pour une infrastructure, qu'elle paie le dépassement elle même. Mais ça, ça devrait être vrai pour tous les infrastructures payées par l'état (stade, aéroport, Centrale nucléaire, pont/tunnel...)
a écrit le 01/08/2017 à 9:05 :
Super ! A ceux qui ne pensent que coûts, qu'ils sachent que tous frais vont dans la poche de ceux qui vont y travailler. Ça va être la source de revenus des centaines d'ouvriers et d'entreprises qui vont intervenir. Il va y avoir une répartition de la richesse.
Réponse de le 16/08/2017 à 16:31 :
@vivi. Les benefice font aller surtout dans la poche de Bouygues et co. Un peu dans la poche de nos policitiens (pot de vin). Les employes toucheront des miettes vu que le gros du BTP va utiliser de la main d oeuvre de l est (car moins cher et ne rechignant pas a la tache). Par contre tous les contribuables vont devoir payer le deficit des JO

Quitte a claquer de l argent, pourquoi ne pas construire des routes ou des logements pour la population au lieu d engraisser le CIO ?
a écrit le 01/08/2017 à 8:56 :
Hidalgo doit être aux anges.
Elle et sa clique vont pouvoir jouer avec l'argent des autres.
Y'a pas de hasard si Paris est la seule ville con-didate !
Vu que je fais parti des 40% qui paie l'IR et bientôt des 20% pour la taxe d'habitation j'exige un pass VIP
a écrit le 01/08/2017 à 8:40 :
Ceux qui se réjouissent ne pensent pas aux mesures de sécurité ruineuses qu'il faudra mettre en place pour assurer l’événement. Laissons ces jeux à des nations riches et non en guerre comme la France .
a écrit le 01/08/2017 à 8:39 :
Maintenant les jeux seront à Paris, surtout bravo à Los Angeles qui récupère 1 milliard 4 pour accepter 2028 et éviter un échec à Paris
Maintenant les contribuables vont payer l'addition !!!!!
Rappelez vous Grenoble en 1968 40 ans pour éponger l'addition avec les impôts locaux, pensez à Athènes et Rio, franchement nos politiques ne pensent pas à reduire le déficit publique
a écrit le 01/08/2017 à 8:31 :
C'est une catastrophe nationale. Nous atteindrons probablement 10 milliards d'euros de coûts au bas mot. Les anglais viennent juste de finir de payer, les grecs sont ruinés, la capitale a déjà 6 milliards d'euros de dettes... Une catastrophe !
Réponse de le 01/08/2017 à 11:18 :
Les parisiens sont immature et par leur choix démocratique il entraîne tous les français a payer les JO ...

On sait qu'en France on vote mal mais les parisiens dans ce domaine sont les maîtres du monde!


a écrit le 01/08/2017 à 7:35 :
On a gagné on a gagné ! ....personne n en voulait ! On va encore devoir payer !
Pourquoi n a t on pas fait un référendum ?
a écrit le 01/08/2017 à 7:30 :
Triste et affligeante nouvelle quoique inéluctable.
a écrit le 01/08/2017 à 4:22 :
Les prochains jeux du cirque a Paris, preparez vos portes monnaies. Les impots divers et nombreux vont etre a la hausse. Pour les parisiens et plus largement les francais.
Democratie on vous dit.
Réponse de le 03/08/2017 à 15:03 :
Pour les parisiens, il y a de la marge pour augmenter les impôts locaux
Cf. http://leparticulier.lefigaro.fr/jcms/p1_1613913/taxe-d-habitation-et-taxe-fonciere-quels-montants-en-2016

En moyenne 1137 € TH+TF.
Perso, à Nantes, pour un T3, j'en ai eu pour près du double, d'ailleurs, d'après ce même article, en moyenne c'est 2304 € à Nantes. Et c'est globalement plus proche de 2000 € en moyenne dans les grandes villes de province.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :