L'activité du secteur privé au ralenti à cause des attentats de Paris mais...

 |   |  296  mots
La France n'a pas suivi la tendance européenne puisque le PMI de l'activité privée en zone euro a progressé, atteignant 54,4 en novembre  soit son plus haut niveau depuis... 54 mois.
La France n'a pas suivi la tendance européenne puisque le PMI de l'activité privée en zone euro a progressé, atteignant 54,4 en novembre soit son plus haut niveau depuis... 54 mois. (Crédits : reuters.com)
Plusieurs prestataires de services ont mentionné l'impact des attentats du 13 novembre sur leur activité, ce qui explique le ralentissement de la croissance du secteur privé français. Mais le rapport de Markit, qui souligne l'expansion du volume des nouvelles affaires ou encore une industrie manufacturière en plein redressement, n'est pas alarmiste.

C'est l'un des premiers indicateurs concrets sur l'impact des attentats de Paris sur l'économie française. Alors que l'activité privée continuait à se redresser en France en octobre, elle a ralenti en novembre, selon les estimations flash de l'indice Markit publiées lundi 23 novembre.

L'indice est en repli à 51,3 contre 52,6 le mois précédent. Pour rappel, un PMI supérieur à 50 points indique que l'activité progresse, en dessous il souligne un recul.

Incertitude sur les conséquences à long terme

"La croissance du secteur privé français a légèrement ralenti en novembre, certains prestataires de services mentionnant l'impact des attentats de Paris sur l'activité", explique Jack Kennedy pour Markit.

Toutefois, s'il juge "que l'incertitude plane sur les conséquences à plus long terme des récents évènements sur l'économie", le rapport n'est pas alarmiste. Il note même quelques bons résultat parmi certains sous-indices :

"L'expansion du volume des nouvelles affaires se renforce quelque peu, affichant ainsi son rythme le plus marqué depuis cinq mois, et le volume des affaires en attente continue d'augmenter."

Également, le PMI de l'industrie manufacturière s'est redressé à 50,8, un plus haut de 19 mois.

Par ailleurs, Markit estime que "les dernières données PMI demeurent, après la croissance de 0,3 % enregistrée au troisième trimestre, conformes à une modeste progression du PIB français au quatrième trimestre".

     | Lire aussi Attentats : quel impact pour l'économie ?

Une activité privé au sommet de sa forme dans la zone euro

La France n'a pas suivi la tendance européenne puisque le PMI de l'activité privée en zone euro a progressé, atteignant 54,4 en novembre  soit son plus haut niveau depuis... 54 mois. Et l'industrie manufacturière est particulièrement en forme puisque il enregistre un indice à 52,8, soit "un plus haut de 19 mois".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :