Croissance : la stratégie de Bercy est en train de payer

 |   |  820  mots
La reprise est-elle une réalité ? François Hollande l'espère.
La reprise est-elle une réalité ? François Hollande l'espère. (Crédits : FRANCOIS LENOIR)
Grâce à la hausse de 0,3% au troisième trimestre, l'objectif annuel de croissance sera légèrement dépassé. La prudence affichée par Bercy est récompensée. A moins d'un mois du premier tour des élections régionales, cette petite reprise de l'activité tombe à pic pour le gouvernement. Malheureusement, les créations d'emplois restent trop faibles pour réduire le chômage.

La prudence est mère de sûreté. Michel Sapin, le ministre des Finances le sait désormais. Après avoir, comme la plupart de ses prédécesseurs, d'ailleurs, fait preuve d'un optimisme forcené en matière de prévision de croissance, il a changé de stratégie. Et celle-ci semble payer. En anticipant une croissance de seulement 1% cette année, sur laquelle ont été bâtis les millésimes 2015 de la loi de finances et de la loi de financement de la Sécurité sociale, Michel Sapin a été prudent. A moins d'une panne de l'activité au quatrième trimestre, que les résultats de la plupart des enquêtes de conjoncture ne permettent pas d'envisager, l'objectif de Bercy sera atteint. Il sera même dépassé, le ministre des finances ayant d'ores et déjà annoncé que le PIB progresserait de 1,1% cette année.

Un objectif de croissance annuelle dépassé

Il sera dépassé car l'activité est légèrement repartie au troisième trimestre. Selon l'Insee, en effet, le PIB a augmenté de 0,3% au troisième trimestre, soit 0,1 point de plus que ce que l'institut de statistiques prévoyait. La consommation des ménages, en hausse de 0,3%, et l'investissement des entreprises, qui progresse de 0,7%, ont été les deux moteurs de l'activité.

L'investissement repart donc ? " Ce bon chiffre devra néanmoins être confirmé au fil des trimestres pour qu'une reprise solide s'enclenche. Et tout semble réuni pour y parvenir. Il y a d'abord l'analyse du cycle. La France vient de traverser sa plus longue phase de panne de l'investissement depuis l'après-guerre, signe que les entreprises ont prolongé à l'excès la durée de vie de leur matériel. Deuxième facteur, la facilité d'accès au financement. Les banques prêtent : les flux de crédits nouveaux accordés aux entreprises accélèrent dans un contexte de taux d'intérêt exceptionnellement bas. Enfin dernier facteur, l'activité s'est réveillée ce qui lève l'incertitude sur les débouchés ", explique Alexandre Mirlicourtois au cabinet Xerfi qui n'exclue pas une augmentation de 2% du PIB en 2016, en raison également de la reconstitution des stocks ! " C'est le premier étage de la fusée de la reprise, les entreprises stockent car elles anticipent une hausse à venir de leur activité, les carnets de commandes se remplissant peu à peu. C'est de bon augure car cela est le signe d'un certain optimisme ; optimisme que l'on retrouve dans le climat des affaires qui moyenne de long terme en octobre dernier", poursuit l"économiste.

Le commerce extérieur est toujours en panne.

Il ne reste plus qu'à espérer que le commerce extérieur retrouve des couleurs.  au troisième trimestre, il a pesé sur l'activité, retirant 0,7 point de PIB à la croissance ! En 2014, c'est 0,5 point de PIB que le commerce extérieur avait coûté à la croissance.

Au premier trimestre, le PIB avait fait un bond surprise de 0,7% avant de se stabiliser en avril et juin. Au quatrième trimestre, le PIB devrait augmenter de 0,4% selon les économistes de l'Insee.

" Nous sommes sortis de cette trop longue période de croissance extrêmement faible, extrêmement poussive, et nous sommes entrés dans une nouvelle phase ", a déclaré le ministre à l'AFP, estimant que cette augmentation de l'activité " présage, sans pour autant que ce soit une certitude, une croissance plus élevée pour l'année prochaine ". Le gouvernement table officiellement sur une hausse de 1,5% du PIB en 2016. La prudence reste donc de mise.

Un peu de croissance, peu d'emplois

Sur le front de l'emploi toutefois, parler d'embellie serait bien imprudent. Certes, le nombre de demandeurs d'emplois en catégorie A a reculé de 0,7% en septembre, 23.800 personnes sans aucune activité ayant quitté cette catégorie. Mais sur un an, c'est une augmentation de 3,1% que Pôle emploi observe.

Au total, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A, B et C s'élevait en septembre à un peu plus de 5,7 millions de personnes en France métropolitaine et dans les Dom, un chiffre en hausse de 5,6% sur un an. Cette dégradation du marché de l'emploi s'explique assez facilement. Les créations d'emplois dans le secteur marchand restent insuffisantes pour faire face à l'augmentation de la population active qui, selon l'Insee, devrait augmenter de 120.000 personnes cette année. " Au troisième trimestre 2015, l'emploi continue d'augmenter dans les secteurs marchands non agricoles (+14.900, soit +0,1 %, après +23.800 au deuxième trimestre). Sur un an, il augmente de 49.200 (soit +0,3 %) ", indique également l'Insee vendredi.

Pour François Hollande, le président de la République, le pari de la croissance est presque gagné. Presque ? Il faudrait que l'augmentation de l'activité soit une tendance lourde. A moins d'un mois du premier tour des élections régionales, cette petite reprise de l'activité tombe à pic pour le gouvernement. En revanche, le pari d'inverser la courbe du chômage ne l'est pas. C'est probablement ce que les électeurs devraient retenir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/11/2015 à 13:27 :
Cocorico ! nous avons fait 0,3% de croissance du PIB ! Ces minables Allemands, ils n'ont fait que 0,3% !
a écrit le 13/11/2015 à 19:35 :
A chaque fois qu'un reportage déclanche de tels commentaires, tel ce reportage, et l'autre sur La future flambée de la C.S.G, il est plus rapidement retiré de la Une. Et les commentaires cessent d'etre publiés, pour que le reportage ne soit plus en tete des plus commentés, et en disparaisse. Certainement sur Ordre de l'Etat P.S
Réponse de le 14/11/2015 à 9:16 :
OUI, significatif que AYRAULT en complicité avec " Moi Président Je " ( 17 fois ), et la flambée de la C.S.G pour 53%, et exonération pour les memes exonérés de l'impôt sur le revenu 47% votée, avec la complicité du gouvernement, retiré des " plus commentés " très rapidement, avec plus de 40 commentaires, plafonné à ce nombre.
a écrit le 13/11/2015 à 17:21 :
De bons chiffres ? Ah oui, il y a des élections....
a écrit le 13/11/2015 à 15:37 :
PRISMEMPLOI, intérim :
Evolution des contrats, de septembre 2014 à septembre 2015:
09/14 : -2,0%
10/14 : -2,9
11/14 : -2,7
12/14 : -4,1
01/15 : +1,2
02/15 : +3,7
03/15 : -0,2
04/15 : +2,7
05/15 : +6,0
06/15 : +1,6
07/15 : +2,6
08/15 : +4,2
09/15 : +6,1%
......
Commerce +14%
Transport +7,9%
Industrie +6%
Services +5,8%
BTP -1% (dégradation moindre, la baisse était de -7,5 % en juin, -7,7 % en juillet et -3,2 % en août pour ce secteur).
……..
Employés +11,8 %
Cadres et professions intermédiaires +7,6 %
Ouvriers non qualifiés +7,5 %
Ouvriers qualifiés +1,7 %
....
EMPLOIS CADRES offres confiées à l’APEC:
Août : 48000 offres publiées, +5% par rapport à 08/2014 et 744300 sur 12 mois (+13%).
Septembre : 68000 offres publiées, +5% par rapport à 09/2014 et 747617 sur 12 mois (+12%).
Progression annuelle sur les douze derniers mois :
> Commercial, marketing : +8% (27 % de l’ensemble des offres).
- Marketing : +19%.
- Administration des ventes-SAV : +19%.
- Commercial : +16%.
- Direction régionale et d’agence : -9%.
- Ventes en magasin : -13%.
> Informatique : +9% (24 % de l’ensemble des offres).
- Direction informatique : +30%
- Informatique industrielle : +28%
- Informatique web, sites, portails internet : +22%
- Informatique de gestion : -2%
> Etudes, recherche et développement : +12% (13 % de l’ensemble des offres).
- Direction recherche et développement et projets scientifiques et techniques : +9%
- Études socio-économiques : +21%
- Test, essai, validation, expertise : +22%
> Gestion, finance, administration : +24 % (12% de l’ensemble des offres).
- Comptabilité : +29%
- Direction gestion, finance : +26 %
- Contrôle de gestion : +23%
- Audit +23% :
- Administration, gestion et organisation : +23%
> Services techniques : +11% (9% de l’ensemble des offres).
- Qualité : +21%
- Logistique : +19%
- Direction des services techniques : 0%, stable
> Production industrielle + travaux et chantier : +10% (6% de l’ensemble des offres).
- Cadres de production industrielle : +22 %
- Cadres de chantier : +4%
....
Emplois salariés dans les SECTEURS MARCHANDS, privé non agricole :
T4-2011 : - 22600
T1-2012 : +18300
T2-2012 : - 22400
T3-2012 : - 41700
T4-2012 : - 44600
T1-2013 : - 8300
T2-2013 : - 34600
T3-2013 : - 15600
T4-2013 : + 15100
T1-2014 : - 21700
T2-2014 : + 8300
T3-2014 : - 55200
T4-2014 : - 5100
T1-2015 : - 7100
T2-2015 : + 23800
T3-2015 : + 14900
Réponse de le 14/11/2015 à 12:17 :
Qui paie " Dérapages Budgétaires " ci-dessous. Tous les commentateurs, vous avez raison, sont corrompus, et orientés politiquement, comme vous, à qui le Pouvoir P.S a demandé de recopier ces " chiffres " qui ne trompent personne, ou trompent tout le monde.
a écrit le 13/11/2015 à 14:50 :
Il faut s'habituer à un monde sans croissance et prévoir une vraie transition énergétique : développement du nucléaire, réhabilitation des logements, dégonflement des métropoles, voitures à 2l/100 km.

Lisez Dormez tranquilles jusqu'en 2100. Jean-Marc Jancovici
a écrit le 13/11/2015 à 13:55 :
Bercy donne des ordres aux subalternes de l'INSEE pour publier des fables ;

Il y aura bien quelques naïfs naïves pour croire ces balivernes ;

Le lendemain du désastre électoral du gouvernement Valls en pleine COP21 lui même désastre Hollande,

l'INSEE et Pole Emploi vont corriger leurs sornettes de Novembre et Décembre.
a écrit le 13/11/2015 à 13:50 :
Dans quelques mois ils vont modifier les prévisions surtout après la cartouche des régionales.
Réponse de le 13/11/2015 à 15:52 :
Personne : Particulier, T.P.E et P.M.E n'enregistre d'amélioration, bien au contraire. Tous les chiffres sont falsifiés sur ordre de la tutelle Politique de chaque Organisme. Quant au chomage, il baissera de nombreux mois consécutifs précédant les Elections dans 17 mois : respect de l'engagement de " Moi Président Je " ( 17 fois ) " Normal 1er " : La catégorie A " 3500000 chomeurs sera diminuée de 200000 à 300000 via transfert vers les catégories B et C, Formations, Stages, Radiations de " Pole Chomage " : 6 200 000 Chomeurs toutes catégories confondues auxquelles il faut ajouter les radiations abusives quelques centaines de milliers ( et qui vont s'intensifier, en vue des élections ) l'Indice des prix est falsifié, et de surcroit il n'est pas normal que les hausses des impots et taxes soient excluesde l'indice du cout de la vie : avec l'alimentation et le logement, les impots et taxes nationaux et locaux ( exclus de l'indice du cout de la vie : représentant un écrasant cout de la vie ) sont les plus gros postes de dépenses. Comme a écrit l'un des lecteurs de La Tribune.fr : " L'impot est l'A.D.N du P.S français " qui est bien le plus Gauchiste et Archaique d'Europe, et le plus sectaire " luttes des classes " : opposition permanente dans le discours et les matraques, de l'Etat P.S entre " modestes" et " aisées". Et l'on est à présent classe Moyenne si l'on ne dépasse pas deux smics : au delà l'on est Riche. " Moi Président Je " (17 fois) : "c'est vrai que je n'aime pas les riches, et je considère que l'on est riche à partir de 4000eur par mois " : alors suppression des Allocations Familiales, pas d'Allocation logement ( lequel coute 1000eur par mois minimum) et flambée des impots et C.S.G pour ces " riches ". Que leur reste t-il : privations de tout au quotidien, surtout si les enfants travaillent à l'Ecole, et font des études. Juste après les Présidentielles et Législatives, entrée en application de la révision des valeurs locatives aboutissant pour beaucoup à une multiplication par 5 du cout de La Taxe d'Habitation ( dont les " modestes " bénéficient d'exonération de 70% de la Taxe ) Multiplication par 5 de la Taxe Foncière, tout en se privant déjà pour rembourser le Crédit Immo ou le Loyer : pour beaucoup en Oct 2017,5000 eur de Taxe Foncière+de Taxe d'Habitation : qui est un droit à habiter sous un toit. et de Taxe Foncière : qui est un droit à etre propriétaire, meme à crédit de son toit.. Lesquelles flambées ne seront évidemment toujours pas comptées, dans le cout de la vie. Et déjà les cabanes de jardin subissent la Taxe Foncière, à un prix plus élevé que le prix d'achat de la cabane. Il faut donc faire une cabane souterraine, recouverte d'une étanchéité et de végétation, pour ne pas etre repéré.
Réponse de le 13/11/2015 à 16:07 :
Avec la suppression du QUOTIENT FAMILIAL et des ALLOCATIIONS FAMILIALES?, pour les peudo " aisés ou riches " et toutes les matraques fiscales, l'intégralité du salaire de mon Epouse, ne sert qu'à payer impots et taxes nationaux, et locaux. Nos trois enfants sont brillants en Etudes, et nous les surveillons de près, bien que auto-disciplinés eux memes. Cela nous coute fort cher. La reprise ne viendra pas de nous. Lorsque nos enfants auront finis leurs Etudes : nous aurons entre 63 et 65 ans : nous vendrons aussitot notre maison en France, et partiront au Maroc ou ailleurs... nous étudions notre proche avenir hors de cette france (5-7 ans ) de très très près.
Réponse de le 13/11/2015 à 16:33 :
La " reprise " ne viendra pas assurément pas des " aisés " ou " riches " matraqués, impots, quotient familial supprimé et allocations familiales supprimées (à partir de 4000eur par mois : définition du riche selon " Normal 1er " ) quintuplement des Impots Locaux en Oct 2017, flambée de la C.S.G pour les " riches ". De plus de lourdes inquiétudes planent sur nos retraites, et DRAMATIQUEMENT PLUS ENCORE pour ceux qui sont au Catastrophique Régime Social des Indépendants (R.S.I ) ODIEUX ET IRRESPONSABLE ET MECHANT ET CYNIQUE R.S.I n'en auront pas du tout : perte de 1 350 000 carrières, lors de la création du R.S.I ou 400eur/mois, après s'etre battu un an avec eux justificatifs de cotisations inninterompues, pour rémunération de 2000eur par mois pendant 25 des 43 ans de toute la carrière. Mon Mari et Moi ne recevront donc que ma retraite de Salariée ( après 37ans d'activité salariée sans interruption : mon salaire net est de 2047.63 eur). Nous n'aurons pas de retraite R.S.I pour son surmenage de 70h par semaine, et dix jours de " repos " à domicile ( trop épuisé pour partir en vacances découvrir une autre région française ) : Il exploite une petite entreprise artisanale, dont tout est déclaré en toute transparence comptable et fiscale. R.S.I = spoliation de toute la retraite : aumone de " solidarité de 400 eur " pour légèrement plus ou moins, selon les années, 2000eur de rémunération sur les 25 des 43 années de cotisation ( salarié 7 ans) et R.S.I à présent ( et son ancienne appellation) 33ans.
Réponse de le 13/11/2015 à 17:43 :
@Jean59 15H52
@Laurent 16H07
@Sylviane 16H33
Mêmes écritures, mêmes discours!
Une seule personne ou une équipe?
Bien payé?
Réponse de le 13/11/2015 à 18:06 :
Au sujet des cabanes de jardin désormais taxées en Taxe Foncière au delà de leur valeur neuve à l'achat, attention le P.S français souffre de démangeaisons aigues et insoutenables, en Fiscalisme. J'ai vu ces dernières semaines, une propriété modeste sur environ 1000m2 avec deux cabanes de jardin, et des magnifiques nains de jardin en pierre d'environ 90cm de haut : ne les achetez plus, ils vont peut-être etre taxés. Quant aux cabanes de jardin lourdement taxées : brulez les, après avoir vidé le contenu des outils de jardin, et des jouets d'été. Il existe des Baches pas chères résistantes aux U.V et Intempéries. Je doute que le P.S aille jusqu'à taxer les baches de protection dans le jardin.
a écrit le 13/11/2015 à 12:59 :
Avec un Euro à 1.08 dollar, avec un baril de pétrole à 42 dollars, avec des taux d'intérêts proches de zéro, ne devrait-on pas être à 3% ???
Réponse de le 13/11/2015 à 13:31 :
NON, ou alors seulement si ces conditions favorables perduraient plusieurs années. On ne passe pas d'une situation dégradée à une croissance très forte en un coup de baguette magique, quelles que soient les conditions favorables. L'économie c'est du temps LONG.
a écrit le 13/11/2015 à 12:55 :
On savait bien qu'avec les élections approchant, les chiffres de Bercy seraient meilleurs. La question est de savoir si les chiffres reflètent le réel. La France est tenue la tête hors de l'eau par ses voisins et la BCE mais elle reste le boulet.
a écrit le 13/11/2015 à 12:12 :
les mots ne riment pas avec les chiffres o,3 en un trimestre cocorico! alors que l'on est dans la panade avec leur politique depuis 2012 avec des impôts excessifs et des pluies de taxes à n'en plus finir et maintenant une rallonge de csg dans l'impôt à venir pour aider les plus bas salaires à voter en 2017 . Les Régionales s'annoncent donc calamiteuses pour utiliser tous les expédients fusions de listes jamais vues , diabolisation sur certains et utilisation de certains médiats qui ne cachent leurs pensées profondes et j'oubliais calendrier justice plutôt étonnant .
Réponse de le 13/11/2015 à 13:49 :
euh, c'est difficile depuis bien avant 2012, soyez honnête, d'autant plus que l'UMP n'était pas en reste dans l'augmentation des impôts...
Mais bon, je vois que l'honnêteté intellectuelle n'est pas à la mode ces temps ci.
a écrit le 13/11/2015 à 12:03 :
Il ne faut pas être négatif: un petit peu de croissance ne fait pas de mal. Comme le soulignait un internaute, un de nos problèmes est la perte de compétitivité malgré Euro et prix de l'énergie qui ont baissé. Nos chiffres de chômage ne sont pas bons.
Cordialement
a écrit le 13/11/2015 à 11:38 :
on n'y comprends plus rien xsi l'INSEE dit que le PIB augmente au contraire EUROSTAT annonce une baisse Cherchez l'erreur , vu les milliards donner au Patrons cela fait cher la croissançe (si il y en à)
Réponse de le 13/11/2015 à 13:03 :
Quels milliards donnés aux patrons ? Déjà, ce n'est pas les patrons qui sont concernés mais les entreprises. La nuance est grande. Ensuite une baisse de charge, ce n'est pas un cadeau, c'est juste une charge un peu moins lourde à payer !! Il y a une grande nuance ! Quand je vais à la croissanterie, que j'achète un pain au chocolat à 1 euros, si je donne 5 euros, on me rend 4 euros. On ne m'a pas donné 4 euros pour autant... Si vous pensiez au CICE c'est la même chose. Une entreprise paie par exemple 5 millions de charges, on lui "rembourse" 100.000 euros = elle a payé 4.9 millions de charges !!!
Réponse de le 13/11/2015 à 13:09 :
Les dernier chiffres d'EUROSTAT (13/11/15) donne exactement les mêmes chiffres: Q1: 0.7, Q2: 0.0, Q3: 0.3.
a écrit le 13/11/2015 à 11:33 :
Et puis comme la chine et les émergents se cassent la figure, les états unis ralentissent avec le bain de sang dans le schiste (ne vous arrêtez au seul chiffre du chomage, le BLS publie une vision complète qui est catastrophique), ca va bien se passer pour la France qui est s'est bien connu est la locomotive du monde.
a écrit le 13/11/2015 à 11:09 :
Ca commence à payer peut-être, mais c'est une relance à crédit. Au lieu de baisser les dépense publiques qui pérenniserait la relance par une possibilité effective de baisse des charges, le gouvernement met la poussière sous le tapis. On retrouvera cette poussière pus tard, après la campagne présidentielle de 2017, et alors il faudra payer. Je crains que la droite n'ait pas plus de courage en la matière que la gauche.
a écrit le 13/11/2015 à 11:01 :
on va encore entendre couiner les commentateurs bobo libéraux germanophiles,chiffres trafiqués,croissance trop molle,entrepreneurs étranglés......ne boudons pas notre plaisir et votons socialiste si nous estimons que ce sont de bons résultats
Réponse de le 13/11/2015 à 12:29 :
trop tard le fn arrive au pouvoir
a écrit le 13/11/2015 à 10:34 :
En période électorale, l'INSEE se décrédibilise en produisant des statistiques orientées arrangées trompeuses, que personne de croit au vu de la réalité des activités dans les entreprises ;

Les carnets de commandes sont plats comme des limandes.
Réponse de le 13/11/2015 à 11:44 :
Et le 0.7% du premier trimestre il servait à tromper quoi ou qui? Y'a pas eu d'élections à cette période que je sache... Arrêtez donc votre parano et votre septicisme
Réponse de le 13/11/2015 à 11:47 :
"Les carnets de commandes sont plats comme des limandes". Chez qui ?
Airbus? Renault? L'Oreal? Danone? EDF? On pourrait citer des dizaines de grosses entreprises françaises dont les carnets de commandes sont pleins. Ne faites pas une généralité des problèmes de la vôtre.
Réponse de le 13/11/2015 à 13:05 :
Il arrive ces derniers temps que l'INSEE corrige ses chiffres quelques mois plus tard.... (toujours dans le même sens d'ailleurs). Ne sont-ce pas des fonctionnaires, aux ordres du pouvoir ? Si le pouvoir est malhonnête, il donnera des ordres pour "arranger" les chiffres.
Réponse de le 13/11/2015 à 13:05 :
Il arrive ces derniers temps que l'INSEE corrige ses chiffres quelques mois plus tard.... (toujours dans le même sens d'ailleurs). Ne sont-ce pas des fonctionnaires, aux ordres du pouvoir ? Si le pouvoir est malhonnête, il donnera des ordres pour "arranger" les chiffres.
Réponse de le 13/11/2015 à 13:17 :
Certaines ont des carnets de commandes plein mais les produits sont assemble hors de France. Exemple Renault Renault fabrique trois fois plus de Clio IV à Bursa, Turquie qu'à Flins.


Europe


Usine Renault de Palencia (Villamuriel de Cerrato) (Espagne) Fabrication de Mégane et de Kadjar
Usine Renault de Valladolid (Espagne) fabrication de Captur, Twizy et moteurs
Usine Renault de Aveiro-CACIA (Portugal)
Usine Renault de Novo Mesto' (Slovénie) filiale Revoz, fabrication de nouvelle Twingo et SmartForFour (Daimler).
Renault - Usine de Séville (Espagne) fabrication de boîtes de vitesses, pompes à huile et de diverses pièces de mécanique
Usine Dacia de Pitești (Roumanie) filiale Dacia, fabrication de Logan, de moteurs et de boîtes de vitesses et centre de recherche mondial du Renault Technologie Roumanie pour les boîtes de vitesse139.
Usine Renault de Moscou (Russie) filiale Avtoframos : AVTOFRAMOS est une société commerciale et industrielle qui commercialise la gamme Renault en Russie. fabrication de Duster, Sandero, Logan, Fluence, Megane Génération. Renault en Russie

Asie

Usine OYAK-Renault de Bursa (Turquie) filiale OYAK-Renault, fabrication de Clio IV, Clio IV Estate, Mégane Génération, Fluence, moteurs et boîtes de vitesses, piéces de chassis
Usine Renault de Téhéran (Iran) filiale Renault Pars, deux usines, fabrication de Tondar (appellation locale de Logan)
Usine Renault Samsung Motors de Busan (Corée du Sud) filiale Renault Samsung Motors, fabrication de SM3 (pour RSM et pour Nissan), SM5 et SM7 et Renault Koleos.
Renault a annoncé la création d'un centre de recherches en Inde pour étudier un futur véhicule au prix de vente de 3 000 euros140.
Usine de Chennai (Madras) (Inde)141.
Usine Renault Samsung de Busan (Corée du Sud). fabrication de SM3, SM3 ZE, SM5/Latitude, SM7/Talisman, QM5/Koleos et Nissan Rogue.

Amérique

Usine Renault de Córdoba (Santa Isabel) (Argentine) fabrication de Mégane, Clio II, Kangoo, Kangoo Express et Fluence.
Usine Renault de Curitiba (Brésil) fabrication de Master III, Sandero, Duster, VU Nissan et moteurs.
Usine Renault de Envigado (Colombie) filiale Sofasa, fabrication de Clio II, Logan, Sandero et Duster.
Usine Renault de Los Andes (Chili) fabrication de boîtes de vitesses
Usine Nissan d'Aguascalientes (Mexique) fabrication de Renault Symbol.
SOMA Société de Montage Automobile (Canada) assemblage CKD des Renault 8, 10, 16 et 12 ensuite revendues à Renault. Activité 1966-73.

Afrique

Usine Renault-Nissan Tanger (Maroc) fabrication de Dacia Lodgy, Dacia Dokker et des nouvelles Sandero.
Usine SOMACA Casablanca (Maroc) fabrication de Kangoo, Logan et Sandero.
Usine Renault Algérie Production d'Oran (Algérie) fabrication de la nouvelle Renault Symbol.
Usine Nissan de Rosslyn (Afrique-du-Sud).

Le problème actuelle les sociétés du CAC40 ne produisent plus vraiment en France et notre pays et l'Europe n'est plus leur premier marché. Le nom est français mais pas les ouvriers. Le chômage baissera quand les PME ,PMI, les artisans et commerçants auront des clients et des commandes. N'oublions pas que les commandes d'Airbus d'aujourd'hui sont plus prévues vers 2018-2019 que demain matin.
Réponse de le 13/11/2015 à 13:52 :
les chiffres de l'INSEE sont les seuls que l'on peut prendre en considération, ce sont les statistiques nationales qui agglomèrent les VA de toutes les entreprises, que ça vous plaise ou non
a écrit le 13/11/2015 à 10:16 :
Il faut savoir que le chômage n'est plus un problème puisque les personnes au chômage ont un niveau de vie équivalent à celui qui travaille pour le smic ou un peu plus.Il faut encore réduire les inégalités avec celui qui possède quelque chose:un logement ou un compte trop garni avec celui qui n'a rien en fin de mois.Lorsque tout sera partagé et que tout le monde vivra au crochet de l'état alors la le PIB encore progressera plus vite si on lit le schéma à l'envers.
a écrit le 13/11/2015 à 9:49 :
C'est le nirvâna
N'oublions pas que grâce à la loi macron on devrait avoir + 0.3% d'ici 2020 si les experts ne se sont pas trompé
Quel efficacité ce normal 1 Er

Bon pour les. 600000 nouveaux chômeurs depuis son élection et les 8 millions de pauvres il faudra attendre
a écrit le 13/11/2015 à 9:42 :
Selon l'insee, les dép. conso. APU* (*APU : administrations publiques) sont plus dynamiques que la conso des ménages (+0.4 % avec un acquis de croissance de +1.5 % ! en 2015 encore!) Une croissance qui reste inférieure à la croissance de la dette.
L'insee note également que les échanges commerciaux contribuent à nouveau négativement au PIB : –0,7 point au troisième trimestre et que les exportations sont en chutes (-0.6 %) malgré une politque d'euro faible...
Comme la hausse des dépenses de l'état est une constante (et même des ménages privés) la priincipale raison de cette "embellie" réside dans la variation des stocks.
Insee: Les variations de stocks participent à la croissance de l'activité : elles y contribuent pour +0,7 point, après –0,4 point au deuxième trimestre.
a écrit le 13/11/2015 à 9:28 :
champagne !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! que la propagande continue !
bon faut rassurer le vulgus pecus qui n'y comprend rien, a un mois de l'election!!
a écrit le 13/11/2015 à 9:12 :
Bien sûr, on peut douter de la précision du chiffre de croissance vu son faible niveau.... mais pourquoi ne pas remettre en cause les chiffres allemands (après l'affaire VW on peut en douter), anglais, américains ou chinois?
a écrit le 13/11/2015 à 9:11 :
Les 0,3 c'est a cause des nouveaux chauffeurs de bus qui ont acheté du chocolat et des parfums pour Noël...
a écrit le 13/11/2015 à 8:50 :
Chouette, je suis bon dans la lecture du marc de café. Sauf erreur ou omission de ma part, j'ai prédit de 0.1 à 0.2 % de croissance avec une marge d'erreur de plus ou moins 0.2 point. Merci à la personne qui m'a expliqué l'erreur que je faisais régulièrement. Pour moi juste avant les régionales, il va y avoir une correction de 0.1 pts.


Ma lecture de la croissance pour le prochain trimestre est de 0.2 à 0.4 % avec une marge d'erreur de plus ou moins 0.2 point.

A suivre.
a écrit le 13/11/2015 à 8:16 :
Parce que les chiffres du 1er trimestre...sont disponible au 4ème...? juste avant les élections...? bizarre ....
Réponse de le 13/11/2015 à 12:09 :
C'est une erreur de "La Tribune" ce sont les chiffres du 3ème trimestre qui l'INSEE a dévoilé ce matin ..... Le calendrier des publications est disponible sur le site de l'INSEE. Il n'y a de bizarre que tes commentaires...Pour info la croissance sur un an aura été au troisième trimestre de +1,2% cela reste faible mais c'est le meilleur chiffre depuis le deuxième trimestre 2011 (1,2% sur un an) et mieux que les +0,1% au deuxième trimestre de 2012 (fin de l'ère Sarkosy qui a laissé à Hollande une France à l'arrêt, endettée (+600 md de dette, si si...) avec un chômage reparti à la hausse (entre mai 2008 et mai 2012 le nombre de chômeurs de catégorie A a augmenté de 924 900 personnes, si si)
a écrit le 13/11/2015 à 8:09 :
Je sais pas ou l'INSEE voit la croissançe dans quatre matins ils vont se raviser sur les chiffres comme dab......
a écrit le 13/11/2015 à 7:46 :
Apres 3 ans et demi de normal 1 Er on a 600000 chômeurs de plus
Réponse de le 13/11/2015 à 9:31 :
y a 660 000 chomeurs de plus en categorie A ( sachant que certains des categories en bas sont passes en categorie ' rmistes' et sortis de chiffres, y avait une emission sur boursorama avec des chiffres dares la dessus) + 400 000 nouveau fonctionnaires ( cf cour des comptes) +400 000 emplois aides en plus divers et varies
avec tous les effets d'eviction ca fait de facto 1.5 millions en plus, c'est pas la meme chose !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :