L'Elysée fixe le taux de chômage partiel longue durée

 |   |  414  mots
(Crédits : JDussueil)
Le dispositif de longue durée, réclamé par les partenaires sociaux, permettra ainsi d'indemniser les salariés à 84% du salaire net avec un reste à charge de 15% pour les entreprises pour une durée maximale de deux ans. Inspiré d'un texte de la métallurgie, ce système est destiné aux secteurs qui sont les plus en difficulté comme l'aéronautique et le tourisme.

Trois semaines après le lancement d'une concertation pour "sauver l'emploi", Emmanuel Macron a reçu à nouveau mercredi les leaders syndicaux et patronaux pour leur dévoiler de premiers arbitrages sur le nouveau dispositif de chômage partiel de longue durée et le chômage partiel classique. Le nouveau dispositif, qui nécessitera un accord collectif majoritaire ou de branche, entrera en vigueur le 1er juillet.

L'aéronautique et le tourisme concernés

Le dispositif de longue durée, réclamé par...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/06/2020 à 19:17 :
"secteurs qui sont les plus en difficulté comme l'aéronautique et le tourisme"
''on'' marche à l'envers : les paysans et les manufacturiers sont mis à la poubelle ?
a écrit le 25/06/2020 à 13:04 :
Pour moi cette mesure est fait seulement pour dissimuler le réel nombre de chômeurs avant les élections présidentielles.
a écrit le 25/06/2020 à 10:46 :
L'Elysée, c'est-à-dire Dieu? Le sujet est assez important pour que le choix soit techniquement assis, avec un large accord.
a écrit le 25/06/2020 à 6:11 :
On va encourager les personnes à ne plus travailler. On voit déjà des pathologie avec le confinement suite au CODIV-19. C'est également une mesure pour le capitalisme. Pourquoi en France, un jeune ferait des études, voir des études longues. Si celui-ci prend la décision de rester en bas de l'échelle sociale en cumulant tous les avantages sociaux et qu'il désire profiter de la vie et de la liberté au maximum, est-ce qu'il aura tort (ou tord)? On parle aussi d'instaurer un salaire minimum.
Réponse de le 25/06/2020 à 11:49 :
Vous parlez de quels avantages? Les 500 euros du rsa ? 840 si on est en couple ? C'est vrai qu'on peux profiter énormément de la vie en étant pauvre. Sachant qu'il faut avoir au moins 25 ans pour l
toucher le rsa. Ou alors rester en bas de l'échelle en touchant le smic peut être? 1200 euros + prime d'activité, 1350 balles a tout casser. Mais faut payer le loyer, on retire, on.va dire 700 euros pour 20 m2 dans la couronne parisienne, 100 balles d'essence ou le passe Navigo si on a des transports, 100 balles d'eau et d'électricité, 200 balles de bouffe le forfait de téléphone, la mutuelle, internet, assurance pour la voiture, assurance habitation... c'est sûr qu'on profite de la vie avec un reste à vivre pareil 👍
Réponse de le 26/06/2020 à 4:23 :
@ Axel.
Dans les annees 80/80 epoque ou je residais encore en France, sur la cote d'Azur precisement, dans une vallee au dessus de Nice, la Roya de nombreuses communautes de babas cools habitaient pour la plupart des hameaux plus ou moins restaures par leurs soins et vivant tous dans des maisons de pierre nommees "casoun" en patois local.
Et bien ces populations etaient toutes abonnees au RSA ou similaire et tres heureuses de cette manne providentielle. Inutile de preciser que les habitants locaux qui eux bossaient dur ne les portaient pas au pinacle.
Ah, j'oubliais, nombre de ces babas partaient chaque annee en voyage en Inde pour un mois voire davantage. Pourquoi courir apres une ambition ?
Bref ca planait bien pour eux.
a écrit le 25/06/2020 à 4:43 :
Pour celles et ceux qui bossent a leur compte, c'est bernique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :